1. // Sélection
  2. //

Alvaro Pereira traite Evra de complexé

5 74
Dans la tourmente apès s´être ramassé huit matches de suspension pour avoir été l´auteur d´injures racistes à l´encontre de Patrice Evra, Luis Suárez vient de se trouver un nouvel avocat en la personne de son compatriote Alvaro Pereira, défenseur de Porto, joueur noir de la sélection 'Celeste'. Au micro de la radio uruguayenne Sport 890, il se lâche sans ménagement: "Evra est complexé, il n´est pas fier d´être noir".

Il considère aussi que le terme "negrito" répété un dizaine de fois par son pote à l´intention du joueur français n´est pas une insulte dans son pays: "Tous mes potes m´appellent comme ça et ça ne me pose aucun problème, c´est affectueux. S´il jouait en Amérique du Sud, il devrait dénoncer tout le monde, parce que chez, nous, on utilise le terme 'negrito' pour tout le monde, même les blancs".

Il ajoute aussi des commentaires douteux, du style: "Parfois, on m´appelle même 'negro de mierda' et je ne suis même pas sûr que ce soit vraiment du racisme".

Pereira, Blatter, même combat? LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Rosé Bonvin Niveau : DHR
Belle conclusion de mer.. pour cet article. Et si il pouvait y avoir ailleurs LG une vision différente de ce qu'est vraiment le racisme? A moins que toi cher Français élevé au pays des droits de l'homme tu sois tellement supérieur à ce pauvre gars qui vient d'un pays où il n'a pas pû bénéficier de notre chère école républicaine et ne peut même pas se rattraper en lisant Libé.
ahaahaa qu'est ce qu'il est con ce mec! Panther Power! :D
Dernière phrase débile et ultra politiquement correcte. Mais très révélatrice des bobos qui se prétendent anti-racistes et qui en réalité prennent de haut les paroles d'un mec parce-qu'il est "sud américain", venant d'un pays soit-disant "sous-développé". Un noir uruguayen explique le sens d'un mot dans son pays, mais moi, petits bobo français je sais mieux que lui ce que veulent dirent les mots de SA langue dans SON pays et SA culture. Gros con va.
Je suis franco-uruguayen et c'est un cas typique de choc culturel. (Je suis pas vraiment fan de Suarez car c'est un mec qui vient d'un club rival ndlr.).
Il y a des quantités de surnoms en Am sud qui auraient du mal a passer en France. Je vais prendre d'autres exemples. Ici personne va surnommer quelqu'un de "chauve", de "gros" (car ça peut être blessant); alors que là-bas si. D'une part parce que il y a une dimension affective à le dire (les gens sont beaucoup plus abordables); de l'autre les gens s'assument mieux physiquement. Pour ça qu'on aura des gens portant fièrement des surnoms: gordo, pelado, narigon (gros nez), petiso (nain)...
oui,negrito (ou neguinho au bresil),est très utilisé,pour des noirs comme pour des blancs.j'ai passé deux ans au brésil et même moi qui suis blanc comme un cul j'ai eu le droit d'être appelé neguinho,à vrai dire c'est plus affectif qu'autre chose,peut etre faut-il sejourner en Am Sud pour comprendre...
et puis après tout,Evra,c'est juste une balt**ngue,il devrait plutot essayer de se faire oublier plutot que de jouer les victimes
"Tous mes potes m´appellent comme ça et ça ne me pose aucun problème, c´est affectueux." ça nous renvoi a la conclusion de la news précédente sur le sujet : Evra n'est pas l'ami de Suarez!
Makaveli, merci encore d’éviter le problème. Ami ou pas ami, ça n'est pas une insulte, en Uruguay comme partout du sud du Rio Grande jusqu'en Patagonie, on jure comme des charretiers, que ça plaise au petit Evra, qui lui même est loin d’être un passionné du langage formel et des essais de Kant.
Mais en tout cas, le football aseptisé n'est rien d'autre que le reflet de ce qui se fait dans les tribunaux publics. Si quelqu'un est noir, on a pas le droit de le dire. il faut le décrire comme un "black". Pareil, le mot "arabe" est passible de la peine maximale.
C'est ridicule, si quelqu'un est noir et que c'est un connard, je n'ai pas à m'excuser de le traiter de connard de noir.
Anonyme78 Niveau : CFA2
Oui enfin ce n'est pas parce que ça se passe comme ça en Uruguay que c'est bien hein...Tout le monde sait que les sociétés Sud-Américaines sont ultra-étagées et racistes, bien plus qu'en France, et ton statut social est inversement proportionnel à ton taux de pigmentation... Et l'Uruguay et l'Argentine, "blanches" et plus homogènes ethniquement que le Brésil ne font pas exception.
Après en l'espèce, les paroles de Suarez ne me choquent pas plus que ça, mais faut pas non plus ériger les relations ethiques en AmSud comme modèle hein...Et je ne suis pas un "bobo parisien qui lit Libé".
À part makaveli, les 8 autres commentaire font vraiment peur...
On est en Europe, on s en contre-balance de la culture sud américaine ici!
Cea mots la ne se disent pas ici, et de plus Evra n est pas le pote de saurez, donc vos histoire d affection...!
Allez en Afghanistan avec votre copine, promenez la en maillot 2 pièces, et essayer d expliquer au mecs qui voudront la lapider que chez vous c est très bien vu de se promener comme ca! La comparaison est un peu grossiere, Mais c est exactement la meme chose! Punaise, d ou que l on vienne on doit respecter la sensibilité des coutumes et des gens dans lesquelles on vit ou on bosse!
Sérieux vous faites peurs!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 74