Álvaro maussade

Le come back de Morata au Real était l'une des belles histoires de l'été, mais l'Espagnol a rapidement fini scotché sur le banc. Une situation prévisible et attendue, que le joueur ne semble pas mal vivre pour le moment, même si elle lui a aussi coûté sa place en sélection.

Modififié
2k 25
Le Real Madrid n'aurait pas pu avoir d'autre bourreau. Cette soirée du 13 mai 2015 au Santiago Bernabéu était presque faite pour ça, pour qu'Álvaro Morata crucifie son club de cœur, celui où il avait rêvé de s'imposer avant de revoir ses ambitions au rabais un an auparavant. Déjà buteur au match aller, lors de cette demi-finale retour de Ligue des champions, c'est par lui que le drame madrilène est arrivé. Jusqu'à l'heure de jeu, les soldats de la Maison-Blanche pourtant étaient en finale, prêts à défendre leur titre, et à s'offrir un back-to-back. Une « Undécima » , un an après le grand cirque de la « Décima » , ça aurait clairement eu de la gueule. Mais les cafouillages, ennemis du beau jeu et des gardiens du but, ont l'esprit farceur. Il a suffi d'une relance du poing un peu trop dans l'axe de Casillas, puis d'une situation un peu floue pour que Morata se retrouve tranquillement seul face aux cages du Real au point de penalty, prêt à bombarder. Un but du 2-1 pour envoyer la Vieille Dame se frotter au Barça en finale, que Morata ne célébrera pas dans cette arène de Madrid qu'il chérit tant. « Je pourrais marquer mille buts contre le Real que je n’en aimerais aucun » , tonnait-il au micro de beIN Sports. L'été dernier, le Real Madrid lui pardonnait et activait la clause dans le contrat du joueur qui lui permettait de le racheter pour trente millions sans que personne ne puisse s'y opposer. Devenant par la même occasion le symbole des caprices et du mauvais flair de Florentino Pérez.

Revenu pour remplacer


Totalement happé par sa nouvelle mission, Álvaro Morata avait bien zippé son uniforme merengue pour sa première conférence de presse, au cours de laquelle il martelait son implication et sa fierté de revenir dans sa ville natale : « Je suis de retour au Bernabéu pour tout donner et rester le plus longtemps possible. » Morata incarnait alors sans le vouloir ce que le Real avait de pire. Un club incapable de gérer ses jeunes talents et de leur donner une place en équipe première, leur préférant des gros noms recrutés très cher, et qui avait fini par faire rentrer au bercail un ancien exilé devenu son bourreau entre-temps pour renforcer le secteur offensif. Le souci pour un numéro 9 qui arrive au Real, c'est que Karim Benzema est un meuble compliqué à déménager. De Gonzalo Higuaín à Javier « Chicharito » Hernandez, plusieurs bonhommes s'y étaient déjà brisé les dents, et avaient dû aller voir ailleurs. Pour se dérouiller les jambes avant la reprise de la saison en club, Morata avait eu droit à un échauffement sympathique nommé Euro 2016. Avec Diego Costa blessé, c'est Morata qui avait joué titulaire en attaque et qui avait planté quelques banderilles, un doublé contre la Turquie, puis un but inutile lors de la défaite face aux Croates avant de rester muet en huitièmes. Suffisant pour se montrer, mais pas assez pour réellement impressionner à la veille d'une saison où il allait avoir à côtoyer KB9, absent à l'Euro mais intouchable au Real. Et avec le retour en forme olympique de Diego Costa, Morata a même repris son abonnement pour le banc avec la Roja, et vit une vie de substitute à temps plein depuis quelques mois.

Bloqué par KB


Début octobre, peu avant le remake Espagne-Italie comptant cette fois pour les qualifs du Mondial 2018, Morata se montrait aussi dépité que lucide : « Je serais ravi de jouer contre l’Italie, mais soyons réalistes, Diego Costa est plus susceptible de jouer, car il joue plus et marque plus que moi. » Dommage, pour un match qui se jouait au Juventus Stadium. Lopetegui lui avait fait l'honneur d'une entrée à vingt minutes de la fin, mais qu'il semblait loin ce temps où Buffon, avant le huitième de finale de l'Euro, se méfiait de son ancien coéquipier comme du loup blanc en l'identifiant comme « le danger numéro 1 » . En revenant au Real, Morata savait qu'il enfilait une combinaison de dépanneur, et qu'il n'aurait probablement pas sa chance. Après le quatrième nul consécutif de Madrid le 2 octobre, la Benz' s'était fait rabrouer, mais pas question pour Zizou de le lâcher : « Nous n'avons pas de doute avec Karim. On sait qu'il reviendra à son meilleur niveau et nous espérons qu'il fera ce qu'il faut. » Le ton était donné, et Morata avait compris que son tour n'était pas prêt d'arriver. « Je m’entraîne bien et je suis toujours au service de l’équipe, sans être de mauvaise humeur et en restant professionnel. Je ne peux pas dire si je mérite de jouer plus de minutes, le coach sait ce qu’il fait. C’est difficile d’avoir du temps de jeu au Real » , ajoutait Morata, soucieux de ne pas faire de vagues. Buteur le week-end dernier lors de la victoire qui a permis au Real de prendre le maillot jaune de Liga, Morata voyait Zidane lui lancer enfin un hameçon : « Il aura plus de temps de jeu, mais il faut être patient. Il aura des minutes de jeu comme tout le monde, il joue toujours très bien quand il entre. » En gros, Morata n'a pas fini de chauffer le banc.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

clement6628 Niveau : CFA2
Alors ça pour une surprise !
2 mois plus tard ? Il y a une erreur de date je crois.
1 réponse à ce commentaire.
2 mois plus tard ?
Non Morata est revenu à Madrid l'été dernier, justement après la undecima, soit plus d'un an après les faits énoncés sur l'élimination du Real par la Juve
AyoubKiraa Niveau : DHR
En même temps, ceux qui le suivaient à la Juve doivent savoir qu'il est vraiment bof. Il a dû finir à 20 buts en 80 matchs pour la Juve. Il a été décisif (Real Madrid / Bayern Munich) mais il n'a jamais été un top player comme on dit. C'est pour ça que j'étais choqué quand on parlait de 60M d'€ pour lui pendant le mercato d'été. Ce mec est un joueur normal, on peut vraiment parler de joueur "sur-côté".
Top-player Niveau : CFA
Non il n'est pas surcoté, mais disons qu'il est très très irrégulier, c'est pour cela qu'il n'a jamais vraiment réussi à être un indiscutable à la Juve. Mais quand il est dans un bon jour, Morata fait vraiment très mal. Mais par exemple danssa tranche d'âge, je trouve Kane ou Icardi meilleurs
AyoubKiraa Niveau : DHR
J'ai souvent l'impression qu'on ne le voit plus fort qu'il ne l'est. On en parle comme d'un crack mais voilà... Bon il faut dire qu'il a toujours joué dans des grands clubs, d'où sa difficulté à s'imposer. Après comme j'ai dit, c'est un bon joueur mais sans plus, si j'étais président de club, jamais je n'oserais mettre 60M d'€ sur lui tu vois ?
Je rejoins ton propos quant à Kane & Icardi qui eux, à leur jeune âge, commence à devenir des références mondiales au poste d'attaquant de pointe.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Note : 1
Mouais... Kane n'a pas encore montré le quart de ce qu'à fait Morata dans les gros matchs, notamment en LDC où il s'est souvent montré excellent avec la Juve !
Super-Pippo Niveau : CFA
A la Juve, il était excellent en Champions League (sauf contre Séville) mais en Serie A, il était plus à la peine.
4 réponses à ce commentaire.
Anonyme78 Niveau : CFA2
Au-delà de l'erreur sur les 2 mois, ce propos : " Devenant par la même occasion le symbole des caprices et du mauvais flair de Florentino Pérez."

Perez fait souvent n'importe quoi et il faut le signaler. Mais à cette époque la BBC était intouchable que ce soit en C1, Liga (le champ' a surtout été perdu défensivement) ou en Copa et a marqué quasi 100 buts dans la saison.
Morata était forcément condamné à glaner que des miettes Il n'avait d'ailleurs pas des stats & un niveau plus impressionnants qu'un Jésé cette saison-là dans ses entrées, il n'aurait probablement pas autant progressé dans son registre qu'à la Juve.

Son transfert hybride à la Juve de la part de Fiorentino Perez puisqu'il a permis au Real de faire progresser substantiellement son canterano dans un très grand club en le rachetant à peine plus cher que la mise initiale (alors que vu les prix du marché, ça aurait coûté A MINIMA 60-70 M€ un rachat de Morata).
Bref, très bonne opération sportive & financière du Real, et l'élimination en 2015 ne change rien.
luigidibiagio Niveau : DHR
On l'avait tous prévu. Le Real s'est empressé de le faire revenir car il a flambé sur quelques gros matchs donc plusieurs décisifs en CL mais il n'avait pas la carrure d'un titulaire au Real...
Benzema ne mérite pas plus la titularisation que Morata. Moins d'intensité et moins d'exploisivité. Il a beau avoir fait une préparation de ouf exhibée sur les réseaux sociaux il s'est pété au bout de 3 semaines de prepa estivale. S'il y avait une justice sportive aujourd'hui Benzema et Cristiano seraient sur le banc à Madrid mais comme partout ce sont les noms qui priment...
C'est tout le problème du football depuis une dizaine d'années. Or la première règle du football de très haut niveau ( pas celle des supporteurs) doit rester son ingratitude ,comme le disait Gilardi il n'y a pas de mémoire dans le football. Quand tu es moins bon tu laisses la place à meilleur que toi. Pour certains on constate des passe-droit, ils font une bonne partie de leur carrière sur leur réputation passée.
1 réponse à ce commentaire.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Ayoub
Si tu veux mon avis, pour bien connaitre Morata, Icardi et Kane (un peu moins ce dernier), ces trois joueurs ne jouent pas dans la même catégorie; Morata est très largement au dessus d'eux.
Très simplement parce qu'on vit à une époque où le meilleur critère pour juger de la qualité d'un joueur est sa présence dans les grands RDV.
Or, à ce petit jeu, c'est bien simple: on a d'un coté Morata qui enchaine les matchs de patron en LDC face à de grosses équipes (but en finale face au Barca, but à l'aller et au retour en demi face au Real, but à l'aller et au retour face au BVB en 1/8, match totalement ahurissant face au Bayern en 1/8ème, but face à City à Manchester en poules...), et de l'autre Icardi et Kane qui n'ont juste jamais joué la LDC (je crois que Kane la joue pour la première fois cette année, avec des prestations médiocres à la clef).
Et encore, je te parle pas de leur profil, tant Morata semble bien plus complet qu'Icardi et Kane. D'ailleurs, très franchement, faudra m'expliquer en quoi Icardi et Kane peuvent être considérés comme des références mondiales. Icardi est ultra efficace mais est franchement pas incroyable pour ce qui est du jeu en pivot, et Kane est une espère de Ciro Immobile en plus confiant envers lui même.
Bref, si tu veux des mecs qui planteront face à Elche, Cagliari ou Norwich, alors en effet il vaut mieux prendre Kane et Icardi.
Par contre, si tu veux un mec qui se sublimera au moment où son équipe en aura besoin, alors tu prends Morata.
Libre à toi d'estimer quel profil est le meilleur; perso j'ai fait mon choix sans hésitation.
Top-player Niveau : CFA
Tu es un peu dur George, tu as raison en disant que Morata a été décisifs dans plusieurs gros matchs mais son rendement reste insuffisant par rapport à ses capacités. Quand je dis que Kane et Icardi sont pour le moment au dessus de lui, c'est tout simplement car ils ont été réguliers dans les bonnes performances et ayant déjà un titre de meilleur buteur dans leur championnat en dépassant la barre des 20 buts en championnat (quand Morata n'a pas réussi à dépasser les 10 buts je crois)

De plus, Kane n'a joué qu'un seul match de LdC (depuis il reste blessé) donc il n'a pas eu l'occasion de se montrer au plus haut niveau mais face aux grosses cylindrées du championnat, il a souvent été décisifs d'ailleurs comme Icardi si je ne m'abuse.

Si je suis sévère avec Morata c'est surtout que je trouve qu'il a un potentiel supérieur à l'anglais et à l'argentin et qu'a son âge il devrait commencer à être régulier dans ses perfs
AyoubKiraa Niveau : DHR
Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il est ultra-décisif quand il faut l'être. Il a cette faculté à se sublimer lorsqu'il le faut. Après t'es super sévère avec Kane ou Icardi. Quand tu vois Kane qui depuis 2 saisons fait sans aucun doute parti des 3 meilleurs attaquants de PL, qu'Icardi assure au max alors qu'il est dans un Inter Milan dégueulasse, tu ne peux pas les considérer comme de vulgaire petits joueurs. Je ne dis pas qu'ils sont des références mondiales, mais qu'ils le sont potentiellement. Je pense que si tu mets Icardi à la Juve il va être bien plus fort que Morata ne l'a été.
Morata est un bon joueur, cependant je ne trouve pas qu'aujourd'hui il soit excellent et il ne répond pas encore au critère principal que l'on demande à un attaquant : marquer.
AtlanteanKodex Niveau : District
En l'occurence, au Real Madrid ce n'est pas forcément ce qui est le plus demandé à l'attaquant de pointe. Le buteur, c'est Ronaldo, ensuite Benzema et Bale marquent pas mal de but mais pas autant. Et le rôle de Benzema est avant tout collectif, c'est comme ça qu'il est devenu une référence mondiale, pas parce qu'il empilait les buts. Et Morata a aussi cette capacité à aider le collectif, donc je pense qu'à terme il s'imposera comme le 9 titulaire du Real. Ou alors, Ronaldo étant sur le déclin, Morata pourra s'imposer sur une aile étant donné qu'il a les qualités pour, avec toujours Benzema dans l'axe.
3 réponses à ce commentaire.
Morata a devant lui une super carrière de super sub.

Sans doute l'a-t-il compris lui-même.
ca me réjouit de voir la BBC tiré la langue... Vazquez, Morata et Asensio mérite leur chance
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
@top player
Peut être suis je un peu dur, mais encore une fois je vois pas pourquoi on utilise cet argument de l'aspect décisif d'un joueur à tout bout de champ mais pas sur ce coup.
La qualité en championnat est devenu un critère annexe, surtout quand on voit la qualité des championnats italiens et anglais, qui sont certes bons mais qui ne comporte (hormis la Juve) aucun club voué à prétendre au titre final de LDC.
Certes, le ratio But/match de Morata n'est pas franchement impressionant, mais à sa décharge il n'a jamais été dans une équipe construite pour lui, au contraire d'Icardi et Kane qui ont tout le loisir de planter régulièrement, dès lors.
Et perso j'aurais tendance à accorder à Morata une "présomption de qualité" au vu de ses performances au plus haut niveau.
Je ne sais pas lequel des trois deviendra à terme le meilleur, mais je vois franchement ni Kane ni Icardi être capables de produire une prestation telle que celle de Morata face au Bayern l'année dernière.
D'ailleurs je ne crois pas du tout en Kane.
Un peu comme Immobile, c'est le genre de type qui est complet, dans le sens où il n'a pas de grosse lacune, mais qui n'est vraiment bon dans quasiment aucun secteur de jeu. Bon, je te dis ça, mais ce genre de joueur, c'est à double tranchant: ça peut devenir un Cristian Vieri (dans le genre joueur ultra puissant, mobile et bon balle au pied), comme ça peut devenir un joueur moyen.
Et concernant Kane, je crois plus en la seconde possibilité.
A la rigueur, Icardi a une telle finition et un tel sens du placement que je pense qu'il finira par être un excellent joueur, mais à mon avis jamais il ne sera capable de faire ce qu'a pu faire Morata à l'occasion.
Sur les 2 dernières C1 Suarez et Morata sont les 2 meilleurs N°9, et j'ai même été beaucoup plus bluffé par l'Espagnol sur les grosses affiches.
Amenez chez Diego Simeone et vous verrez s'il ne sera pas le meilleur N°9 au monde.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
@Ayoub
Peut être, mais pour l'instant Morata a bien plus prouvé qu'Icardi et Kane.
Et encore une fois, je pense que ni Kane ni Icardi n'ont la qualité pour faire des matchs tels que ceux qu'a livrés Morata en LDC.
A la rigueur, je pense qu'Icardi arrivera un jour à être un 9 de classe mondiale du fait de son efficacité clinique (bien que je ne le vois pas devenir aussi complet qu'Alvaro), mais Kane je n'y crois pas; je le vois pas capable de se sublimer comme l'a fait Morata et comme pourrait le faire Icardi.
Ca n'engage que moi, bien sur.

Pour ce qui est de ses stats, je pense, comme dit plus haut, que le championnat est bien moins important que la LDC aujourd'hui.

Toujours est il que j'ai du mal à comprendre qu'on puisse présenter Kane et Icardi comme des "presque tops", et Morata comme un surcoté.
Chacun son avis, bien sur, mais les faits disent assez clairement l'inverse.
Morata paye aujourd'hui le fait que Zidane n'ose pas mettre Benzema et Ronaldo là où ils doivent être vu leur niveau de jeu c'est à dire sur le banc.
Il est très très bon sur chacune de ses entrées en jeu, il apporte ce qu'il manque au Real à chaque fois qu'il joue c'est à dire de la profondeur et de la présence dans la surface, ce que Benzema ne fait pas du tout, j'ose espérer qu'il sera titulaire cette après midi car il le mérite.
Bizarre de sortir un article comme celui la au moment ou Morata commence a marquer des buts.... Son debut de saison a ete horrible mais il se ressaisit depuis 4-5 matchs
Et il a encore marqué cet après midi ..... J aimerais bien voir son ratio par rapport à celui de Benzema !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Cavani, comme d'habitude
2k 25