Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Match amical
  3. // France/Estonie

Alou maman bobo ?

Alou Diarra sera donc titulaire contre les Anglais. Juste récompense ou signe de la prochaine fin du monde ?

Modififié
C’est maintenant acté, avec le forfait de Yann M’Vila pour, au moins, le premier match de la compétition, Alou Diarra sera titulaire lors d’un match du championnat d’Europe des Nations. Pour certains, il s’agit là d’une aberration ; pour d’autres, dont Laurent Blanc, il s’agit d’un choix logique et respectable. Logique d’abord. Parce que, entorse de la cheville, même légère, oblige, Yann M’Vila est forfait pour la rencontre contre les rescapés anglais ; parce que, même si conservation du ballon, passes courtes et idées longues sont des atouts indéniables, un bon vieux six sentinelle à l’ancienne, en football, ça s’avère aussi toujours utile ; parce qu’ensuite, dans ce rôle contre l’Islande, Yohan Cabaye n’a pas tellement convaincu, la France en a quand même pris deux, et puis le joueur de Newcastle est tellement mieux un cran plus haut, un cran plus libre. Logique donc, à moins de rappeler Rio Mavuba, que la titularisation d’Alou Diarra. Et quand bien même, tout Rio que puisse être Mavuba, Alou est davantage partie prenante du « groupe France » , et n’était pas l’ancien capitaine du sélectionneur, du temps de leurs années communes en Gironde, pour rien.

Équilibre

Respectable, ensuite, parce qu’on parle justement de l’ancien capitaine et pierre de voûte d’une équipe championne de France. Depuis, de l’eau et Gourcuff ont coulé, mais on parle toujours d’un joueur de devoir, conscient de ses limites, de ses forces, de son rôle, de sa position sur le terrain, et des attentes de son coach. C’est aussi parce que les autres ne font pas forcément leur part du travail défensif qu’Alou Diarra est nécessaire à l’équilibre de cette équipe. Mine de rien, et malgré quelques moments de panique balle au pied, Alou a fait, contre l’Islande, puis dès le début du match contre la Serbie, deux entrées taille patron. Placement, longs segments qui viennent irrémédiablement gêner les transmissions adverses, engagement, récupération, plat du pied sécurité, passes latérales ou diagonales, pas de perte de balle, voici le crédo d’Alou, qui s’y tient, et qui, il faut bien l’avouer, s'y est donc plutôt bien tenu lors de ces deux matchs, en tout cas mieux que l’impression laissée par sa saison plus marseillaise qu’olympienne.

Fluidifier


Plus que la capacité de bien jouer lui-même, car il ne sera jamais Yaya Touré, Alou a la capacité de mieux faire jouer son équipe. Pas forcément quand il s’agit d’acculer l’adversaire dans son camp ou de fluidifier les remontées de balle (on se rappelle ici que, contre l’Italie, en finale de Coupe du monde 2006, c’est peut-être plus d’un élément offensif dont la France, au moment de la blessure de Vieira, avait besoin) mais, à coup sûr, de mieux équilibrer son équipe quand le besoin s’en fait sentir. Et franchement, s’il y a une chose dont cette équipe a besoin, c’est d’équilibre. Et plus encore du côté "passe à terre-passe à terre" d’un mec passé par Louhans-Cuiseaux, Lens, le banc de l’OL, de Liverpool, du brassard bordelais aux interviews de La Provence. Du statut, en Bleu, de remplaçant, histoire de faire le nombre, à celui de titulaire à l’entrée de la compétition, au poste charnière d’une équipe. Celui de numéro six, chargé de veiller au bon déroulement du programme. Ou, comme le chantait Dorothée : « Alou, Alou, monsieur l’ordinateur... »

Vidéo


Par Simon Capelli-Welter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures La drôle de liste d'invités de la finale 16
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 55 Hier à 19:43 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique