Alou Diarra, pour faire peur

Après Souleymane Diawara l'an dernier, Marseille s'apprête encore à piquer l'un de ses cadres à Bordeaux. Au grand dam de Jean-Louis Triaud, Alou Diarra devrait signer à l'OM, une équipe qui fait de plus en plus peur.

0 1
Alou Diarra sera resté trois ans à Bordeaux, club où il a, pour l'instant, passé le plus de temps crampons aux pieds. Mais n'allez pas croire que cela arrachera un sourire de satisfaction à son président. Les deux hommes avaient un deal : Bordeaux étant désormais un grand club, la prochaine étape devait être l'étranger. Eh oui, ce serait dommage de se croiser sur les terrains de Ligue 1 et de s'accrocher pour 3 points... Le joueur était plutôt d'accord. D'ailleurs, quand Didier Deschamps est venu chercher Diawara l'an dernier, il s'était aussi intéressé à la sentinelle. Celle-ci n'avait pas donné suite.

Mais la donne a changé. Cet été, on annonçait Alou Diarra à Manchester City. Les Citizens ont pris Yaya Touré. Bon, et Barcelone alors ? Au mieux, un poste de doublure de l'enfant du pays, Busquets. Alors quand la Dèche est revenue à la charge, Alou a appuyé sur le téléphone vert et il a écouté. Il s'est laissé conter l'histoire de M'bia, qui est passé en un an du statut de bon joueur de Ligue 1 à celui de must have européen. De quoi se laisser tenter. Jean-Louis Triaud, voyant le petit manège s'activer, a tenté de faire du Aulas : il déclare d'abord que la clause d'Alou Diarra ne s'applique pas à l'OM. Malheureusement pour lui, le staff marseillais n'est peut-être pas au point question archives Google mais il sait appeler les bonnes personnes, Jean-Pierre Bernès en l'occurrence. Resigné, le patron bordelais tente un dernier baroud d'honneur : « Ca sera en cash et en une fois » . A Jean-Claude Dassier de trouver les 7,75 millions d'euros à mettre dans la mallette.

Les rebondissements du transfert de Loïc Rémy le prouvent bien, il est difficile pour un club à l'heure actuelle de sortir autant d'un coup. Malgré sa bonne santé financière, l'OM devrait donc être obligé de faire le ménage pour accueillir le Bordelais comme il se doit. Et paradoxalement, cela ne dérange pas plus que ça l'état-major olympien. Sur fond de sacrifice, Marseille va sûrement devoir se séparer de Taïwo sans verser trop de larmes. A un an de la fin de son contrat, alors que la masse salariale doit être réduite, on voit mal le nigérian prolonger, surtout qu'il n'est plus titulaire. Même s'il ne le dira jamais ouvertement, Deschamps n'oublie pas que le joueur est capable de retomber dans ses travers, comme à l'automne dernier. Et comme cette fois-ci, franchir le premier tour de Ligue des Champions est un objectif prioritaire, aucun détail ne va être négligé.

Avec Diarra, l'OM gagnerait encore davantage d'impact physique. Si l'envie lui prend, Deschamps pourrait rejouer le cercle des poètes disparus en alignant dans une même équipe Diawara, Heinze, M'Bia, Diarra, Ayew, Kaboré et Brandao. Et avec la doublette Lucho-Niang, il aurait un alibi « technique » , comme France 98 avec Zidane et Djorkaeff. Remarque, si la version 2011 de l'OM tient ses promesses, il y a fort à parier qu'on la comparera à l'une de ses glorieuses aînées : l'édition de 93, ni plus, ni moins. Une équipe physique, efficace. Taillée pour gagner. Et si l'on considère Diarra comme "défenseur du milieu de terrain", son association avec Stéphane M'Bia et Souleymane Diawara aura de quoi faire penser à la triplette Desailly – Boli – Angloma. Pour pousser le parallélisme un peu plus loin, on constatera sans trop de difficulté qu'Eric Di Meco et Gabriel Heinze ont plus d'un point commun. Vous suivez ?

Alors, l'Olympique de Marseille peut-il se prendre à rêver d'une nouvelle Champion's League ? Quand même pas : ce n'est pas demain la veille qu'ils retrouveront une poule avec les Glasgow Rangers, le FC Bruges et le CSKA Moscou.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Romain canuti est a so foot ce que mendoza était à l'om. incapable de mettre un pion. t'es mauvais !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1