1. //
  2. //
  3. // Southampton-Arsenal (4-0)

Alors, le titre, c'est toujours pour Arsenal ?

À peine désigné comme favori pour le titre, Arsenal s'est ramassé 4-0 à Southampton. Simple accident ou lose made in Wenger ?

1k 40
Pour le Boxing Day, alors qu'ils avaient l'opportunité de passer pour la première fois de la saison en tête de la Premier League, les Gunners se sont vautrés, et pas qu'un peu, à Southampton. Une défaite 4-0 qui a fait ressortir tous les mauvais côtés du club du Nord de Londres. D'abord une prestation très pâle du gardien, un Wenger qui s'en prend à l'arbitrage à la fin du match, et une équipe dans sa globalité qui s'est fait dessus au moment où le championnat commence à devenir sérieux. Pourtant, depuis sa probante victoire contre Manchester City le week-end dernier, les compliments se sont étalés sur toutes les pages de presse. Tous nous expliquaient pourquoi cette équipe allait finir sur le trône, comme en 2002 et 2004 lorsque la bande d'Arsène abordait également le Boxing Day en deuxième position. Mais la défaite à Southampton relance le débat : et si la lose n'avait pas vraiment abandonné le club ? Et si cette équipe était plutôt l'héritière des cuvées 2008 et 2010, lorsque Fàbregas et ses copains faisaient office de grands favoris en janvier pour mieux s'écrouler à l'hiver ?

Le culte du leader


Malgré la défaite, il y a toujours de quoi être optimiste pour les Canonniers. Car l'argument massue du début de saison est toujours d'actualité : qui d'autre à part eux, franchement ? Leicester a montré ses limites à Liverpool, Manchester United est en crise, tout comme Chelsea, Tottenham sera déjà très heureux d'être dans le top 4. Reste Manchester City, qui a gagné facilement contre Sunderland samedi. Mais qui a perdu sur blessure Kompany. Ce qui veut dire qu'il reste Otamendi, Demichelis et Mangala pour composer la défense centrale. À côté d'eux, Mertesacker passerait presque pour le digne successeur de Mathias Sammer. Mais là où cette équipe a vraiment de quoi avoir le sourire en regardant le passé, c'est sur la composition même de son équipe. En 2008 et 2010, Arsenal présentait des formations complètes, cohérentes, sans avoir vraiment une individualité qui sorte du lot.

Le 4-4-2 de 2008 se reposait avant tout sur un duo Fàbregas-Flamini qui se chargeait de tout, en 2010, c'est un milieu 5 étoiles qui faisait la diff (Nasri, A. Song, Fàbregas, Diaby, Arshavin). Mais en 2002 et 2004, l'équipe était avant tout celle d'un homme. En 2002, le 4-4-2 à plat était fait pour Patrick Vieira, qui valait sûrement les 550 millions de francs que proposait pour lui le Real Madrid à chaque mercato. En 2004, l'équipe était toujours en 4-4-2, Vieira était toujours là, mais c'était au tour de Thierry Henry d'être touché par la grâce. Cette saison, Mezut Özil semble parti pour rendre mythique son numéro 11, comme le 4 et le 14 avant lui. Meilleur passeur du championnat, il peut battre des records et a une équipe bâtie autour de lui, avec de nombreux profils offensifs variés : de l'attaquant de surface, de l'attaquant de profondeur, de l'ailier qui bouffe la ligne de touche, du milieu technique…

Le problème, ce n'est pas d'être blessé, c'est d'être remplacé


Derrière lui, l'Allemand pouvait compter sur un duo de milieux défensifs inédit. Francis Coquelin et Santi Cazorla se sont vite rendus indispensables. Mais ils se sont tous les deux blessés. La lose Arsenal. Comme en 2008, lorsque l'équipe ne s'est jamais vraiment remise de la blessure d'Eduardo, le complément idéal d'Adebayor devant, ou en 2010 lorsque Van Persie n'a pas été en mesure d'occuper la pointe de l'attaque toute la saison. Sauf que le problème ne vient pas vraiment de là. En 2002, Van Bronckhorst avait été arraché aux Rangers pour soutenir Vieira au milieu. Mais il ne s'est jamais remis d'une blessure contractée dans les premières journées. En 2004, c'est Wiltord qui fait le coup du mec qui pense s'être blessé pour quelques semaines, mais qui est en fait indisponible toute l'année. Et ça n'a pas empêché les Gunners d'être champions.

Ce qui change, c'est donc peut-être la réaction de Wenger. Si le coach alsacien est bon dans la réorganisation de son équipe, en ce qui concerne l'animation du jeu, mais aussi tout simplement la gestion de ceux qui jouent peu, et le caractère de certains dans le vestiaire. En 2004, il fait signer au mercato Reyes. L'attaquant espagnol ne confirmera jamais les espoirs placés en lui, mais il aura le mérite de mettre la pression sur les autres éléments offensifs. En 2008, il cède et laisse Lassana Diarra partir au mercato. Du coup, quand Flamini est absent trois semaines au printemps, il n'y a personne pour le remplacer. Le laps de temps est suffisamment grand pour que le club se vautre en Ligue des champions, en championnat et en Cup. À Wenger de prévoir le coup en janvier. Avec d'éventuelles recrues, mais aussi Debuchy ou Oxlade-Chamberlain qui commencent à en avoir marre d'être sur le banc.


Par Romain Canuti

Dans cet article

The Lunatic is on the grass Niveau : CFA
Tout reposait sur Vieira mais c'est quoi cette analyse de PMU?
C'était un joueur extraordinaire mais WTF
Quel article de beauf
The Lunatic is on the grass Niveau : CFA
"En 2002, Van Bronckhorst avait été arraché aux Rangers pour soutenir Vieira au milieu"
Ou bien un truc m'a échappé à l'époque, ou bien on est dans le délire total.
Encore une fois, je constate que vous sous-estimez (je pense) Tottenham qui, j'espère, fera une deuxième partie de saison canon. Ce n'est que mon avis hein, mais quand je vois Tottenham actuellement, je les vois aussi bien qu'Arsenal (je suis pas forcément objectif mais bon). Ils ont réglé leur problème défensif (meilleure défense me semble) et en attaque ils régalent avec Alli, Lamela, Kane notamment.
Frenchies Niveau : CFA
en tout cas, si ça c'est pas la saison "où" ...
quand ton principal concurrent n'est même pas du big 5
T.T
J'allais faire la même réflexion. Attention à Tottenham, leur défaite face à Newcastle leur a rappelé que leur belle série d'invincibilité reposait quand même pas mal sur quelques nuls qu'ils auraient du gagner et ils en ont pris conscience. Le jeu est là, il est fort, l'équipe est belle, beaucoup de britanniques et de joueurs formés au club, reste plus que le mental, et pour les suivre depuis très longtemps, ils semblent (enfin) l'avoir, en résulte une défense solide! Il va falloir être très fort sur la durée, battre Arsenal à WHL, ne pas faire de faux pas à City et Liverpool, et évidemment ne jamais baisser le pied face aux petits (ça en fait des conditions) mais je n'ai jamais eu autant d'espoir (grâce il faut le dire aux ratés des cadors) et ça serait trop beau!
The Lunatic is on the grass Niveau : CFA
Ouais mais moi, je vois City
Leur coach est une pipe mais leur effectif est tellement supérieur que sur une série de victoires, ils peuvent coller 10 point au deuxième.
The Lunatic is on the grass Niveau : CFA
Parce que quand tu vois que United n'a que 7points de retard sur Arsenal qui tournait bien alors qu'ils sont sur 7 matchs sans victoires, tu te dis que City, au premier coup de collier, pliera le championnat.
Message posté par The Lunatic is on the grass
Ouais mais moi, je vois City
Leur coach est une pipe mais leur effectif est tellement supérieur que sur une série de victoires, ils peuvent coller 10 point au deuxième.


Mon côté "raison" me fait dire aussi que c'est City qui empochera le titre, celui de supporter Tottenham, et celui de sadomasochiste Arsenal.
Tottenham est l'équipe la plus cohérente et la plus "stable" d'Angleterre, dans le sens où ils arrivent à aligner des presta constantes dans le bon sens du terme.

Maintenant, les équipes de Pocchetino ont souvent des creux de forme plus ou moins spectaculaires au cours de la saison, donc attendons de voir. Mais c'est vrai qu'ils ont les armes pour se mêler de la course au titre. L'effectif arrive peu à peu à maturité.

Concernant Arsenal, on arrive au bout d'une génération au milieu de terrain. Il va y avoir un gros renouvellement parce que Cazorla, Arteta, Flamini et Rosicky vont tous partir ou devenir des joueurs de vestiaire. L'arrivée d'Elneny va faire du bien, ne serait-ce que pour avoir un milieu de moins de 30 piges sur le terrain ...

Je ne trouve pas que ça soit "l'année ou jamais pour Arsenal". On entendait déjà ce genre de discours l'année dernière. Ca serait plus proche de la vérité de dire que le championnat est ouvert pour tout le monde et que 3 voire 4 équipes auront leur mot à dire.

Je ne suis pas trop inquiet pour l'avenir. L'équipe s'améliore constamment, petit à petit, et l'effectif s'étoffera au cours des deux prochaines fenêtres.

Et si on a un peu de chance avec nos blessés ...
read my mind Niveau : National
City a les clés pour peu que dracula retrouve un peu de raison.

Maintenant tout sera mieux qu'arsenal .
Lefootologue Niveau : DHR
Arsenal va passer troisième mardi soir. Au lieu de prendre et conforter une place de leader en profitant du boulevard qu'ils avaient... Tellement prévisible...
The Lunatic is on the grass Niveau : CFA
Faut arrêter de troller Arsenal à la moindre défaite, les gars!
Soton, ça joue, c'est juste que Mane et Wanyama ne joue que contre les gros et se grattent les couilles contre les ptits.
United avec le Mou
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Franchement comme le dit Ian, le boulevard il est surtout pour City si Pellegrini arrêtes certaines de ses aberrations.
Et puis si Nasri et Aguero reviennent et arrêtent de se blesser, la ça peut tourner à la boucherie. Et cela même si je trouve que leurs latéraux sont faibles.
Barney_Stinson Niveau : CFA2
Message posté par The Lunatic is on the grass
Tout reposait sur Vieira mais c'est quoi cette analyse de PMU?
C'était un joueur extraordinaire mais WTF
Quel article de beauf


En même temps, t'es en train de lire Romain Canuti mec ! Ne t'étonne de rien !


Sinon allez-y les rageux, lâchez-vous ! Mouzone va pas tarder à passer faire un tour. Personne peut prédire l'issue du championnat tant il semble indécis cette année mais même en temps qu'énorme fan des Gunners, je vois plutôt City ...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Un inconnu nommé Génésio
1k 40