1. // Coupe du monde 2014 – Groupe E

Alors, ils vont comment les adversaires des Bleus ?

Avant que la France ne termine sa préparation avec un dernier test face à la Jamaïque, ses adversaires du groupe E ont quant à eux déjà tourné la page des expérimentations. Avec quel bilan ? D'un point de vue global, ça s'annonce jouable, mais assez pénible pour les Bleus, qui vont trouver des adversaires méchamment accrocheurs. On vous explique pourquoi.

Modififié
2 23

Des Suisses chiants à jouer

Bilan de la préparation : victoire 1-0 contre la Jamaïque (Drmić), victoire 2-0 contre le Pérou (Lichtsteiner, Shaqiri)

Points positifs : la Nati a remporté ses deux matchs de préparation sans encaisser le moindre but. Elle n'a pas surpris les observateurs, dans le sens où elle a encore exposé les mêmes qualités que lors de la phase de qualification : solidarité, patience, discipline. En clair et comme attendu, les hommes d'Ottmar Hitzfeld devraient bel et bien être chiants à jouer. L'organisation tactique semble aussi avoir été parfaitement assimilée par les joueurs, avec ce classique dispositif en 4-2-3-1, modulable à l'occasion en 4-4-2. Lors du deuxième match face au Pérou, la Suisse a ainsi débuté la rencontre avec Josip Drmić seul en pointe, avant de passer à deux attaquants axiaux en deuxième période, le joueur de Fribourg Admir Mehmedi étant recentré (et rejoint à l'heure de jeu par Haris Seferović, remplaçant de Drmić).

Points négatifs : les Suisses ont les défauts de leurs qualités. S'ils doivent se montrer patients, c'est bien parce que leurs occasions de marquer un but à l'adversaire sont plutôt rares. Contre le Pérou toujours, l'animation offensive n'a permis de se procurer que trop peu d'occasions de but. Un constat qui incite à penser que l'attaquant de pointe va devoir se montrer d'une redoutable efficacité durant la Coupe du monde. S'il s'agit de Josip Drmić, il va être contraint de se mettre au moins au niveau de ce qu'il a montré en club cette saison (17 buts en 33 matchs de Bundesliga avec Nuremberg). Dans l'entrejeu (sur le papier le gros point fort de la Suisse), c'est l'état de forme des joueurs cadres qui a de quoi inquiéter. Le joueur du Bayern Xherdan Shaqiri a débuté le match face au Pérou sur le banc, tandis que le Napolitain Valon Behrami n'a joué que la première période. Granit Xhaka ne semble pas non plus encore complètement à son affaire. Enfin, s'agissant de la défense, l'interrogation subsiste concernant la paire axiale. Face à la Jamaïque, c'est Djourou et Senderos qui ont été alignés, remplacés face au Pérou par Steve von Bergen et Fabian Schär. A priori, c'est cette dernière paire qui tient la corde, mais Fabian Schär, de retour de blessure, est apparu bien fébrile… Djourou se tient prêt, au cas où.

Youtube

Des Équatoriens accrocheurs

Bilan de la préparation : nul 1-1 contre les Pays-Bas (Montero), défaite 1-3 contre le Mexique (E. Valencia), nul 2-2 contre l'Angleterre (E. Valencia, Arroyo)

Points positifs : le dernier match face à l'Angleterre va permettre aux Équatoriens d'arriver au Brésil le moral à bloc et avec des certitudes dans le jeu. Avoir réussi à décrocher le nul contre Rooney and co, c'est en effet le signe qu'il y aura sûrement moyen d'embêter du monde à la Coupe du monde, Français compris. Comment ? Grâce à un bloc équipe extrêmement bien organisé, qui sait parfaitement coulisser ensemble pour passer d'une phase défensive à une contre-attaque. Les Équatoriens aiment se déplacer en nombre pour déstabiliser la défense adverse par des offensives tranchantes et rapides. Les Anglais n'ont jamais réussi à prendre la mesure de ces offensives fofolles. Les Bleus devront assurément s'en méfier et ne pas céder à la panique si ça part dans tous les sens en multipliant les appels de balle. Buteur juste après son entrée en jeu en seconde période d'une frappe limpide, Michael Arroyo a aussi montré que les siens et lui peuvent aussi concrétiser par des actions individuelles si nécessaire. Assurément, la plus méconnue des sélections sud-américaines qualifiées pour ce Mondial possède de bons manieurs de ballon.

Points négatifs : lors des trois matchs de préparation, l'Équateur a montré des lacunes défensives assez flagrantes. À la récupération déjà, le sélectionneur Reinaldo Rueda ne semble avoir que peu de certitudes. En trois matchs, il a aligné trois paires de récupérateurs différentes, sans qu'aucune ne semble donner satisfaction. Le joueur du Dynamo Moscou Christian Noboa devrait partir titulaire, mais avec qui à ses côtés ? Segundo Castillo qui évolue en Arabie saoudite et qui arrive blessé ? Carlos Gruezo, 19 ans seulement ? Ou le plus offensif Edison Mendez, qui fait ses 35 ans ? Derrière, le duo de centraux composé de Frickson Erazo et Jorge Guagua ne rassure pas non plus. Et jusqu'au poste de gardien, c'est l'incertitude, entre Maximo Banguera et Alexander Dominguez, qui évoluent tous deux au pays. Le deuxième nommé devait être le titulaire, mais il est toujours gêné par une blessure au doigt et n'a joué aucun match de la préparation.

Youtube

Les Honduriens ont durci le jeu

Bilan de la préparation : défaite 0-2 contre la Turquie, défaite 2-4 contre Israël (Espinoza, Costly), nul 0-0 contre l'Angleterre

Points positifs : le Honduras a terminé sa préparation hier sur un résultat nul 0-0 plutôt encourageant face aux Anglais, preuve que si la France n'est pas tombé dans le groupe le plus talentueux de cette Coupe du monde, elle va devoir sacrément s'employer pour se défaire d'adversaires qui comblent leurs déficits techniques par un état d'esprit exemplaire et un jeu coriace. Coriace et même à la limite de la légalité s'agissant du Honduras, qui a terminé son match face aux Anglais avec cinq cartons jaunes et un rouge, chaque fois pour jeu dur et/ou tacle en retard. C'est beaucoup pour un match amical, Steven Gerrard étant même allé jusqu'à s'en plaindre après-match, ce qui n'est pas forcément habituel. Que les Bleus et les autres adversaires du groupe E soient prévenus : les Honduriens ne viennent pas au Brésil pour beurrer des tartines, mais bien pour en coller quelques-unes. Ce match face à l'Angleterre a aussi permis au sélectionneur Luis Suárez de retrouver son équipe type, celle qui devrait débuter la compétition, avec en points forts Wilson Palacios associé à Roger Espinoza dans l'entrejeu (l'un joue à Stoke, l'autre à Wigan) et une doublette d'attaque qui ne se décourage jamais, constituée de Costly et Bengtson. Le premier fait 1,90m, le second 1,87m.

Points négatifs : les fans d'Anderlecht vont être déçus, mais le jeune et talentueux Andy Najar ne semble pas faire partie de cette équipe type. Il a débuté sur le banc les deux derniers matchs de préparation, Luis Suárez préférant aligner sur l'aile droite Marvin Chavez, plus expérimenté (30 ans, une quarantaine de sélections), et qui évolue en MLS aux Chivas USA. Le sélectionneur semble avoir fait le choix du pragmatisme au détriment de l'audace… Surtout, le bon nul face à l'Angleterre ne doit pas faire oublier les deux petits matchs précédents face à la Turquie (0-2) et surtout Israël (2-4), une sélection qui n'avait jusqu'alors plus gagné un match depuis près d'un an ! Preuve que la défense hondurienne est largement passable, à condition de faire face au défi physique. Benzema et ses potes sont prévenus.

Youtube


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ayant pu voir le match Honduras-Angleterre, je conseillerais aux Bleus de lever les pattes et de ne pas trop tergiverser avec le ballon... Les mecs mettent des tampons à rendre David Luiz jaloux et refusent de jouer. De plus ils jouent extrêmement bas, avec 8 joueurs qui défendent. Rappelez vous Atletico-Chelsea au Calderón... Il va falloir être patient et ne pas péter les plombs face à leurs nombreuses provocations.
Certains diront que c'est leur jeu, qu'il compensent leur manque de talent, mais c'est chiant limite à vomir...
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Moi j'ai confiance en mon pays ( je suis Suisse ), mais notre seul problème, c'est qu'on est incapable de faire le jeu contre les petits, on arrive à se sublimer contre les gros la plupart du temps, mais quand il s'agit de jouer des équipes qui sont, sur le papier, inférieur, on galère et on se mets dans des situations improbable, c'est pour ça que je crains plus les matchs contre l'Equateur et le Honduras que celui contre la France.
lomenphan Niveau : DHR
Des équipe qui joueront avant tout pour ne pas perdre... Dans ce système, un mec comme giroud pourra être important vu son jeu de tête....gaffe aux talonnades inutiles.
Pour le moment le bilan de la préparation bleu est positif, seul bémol j'ai l'impression que c'est la seule sélection qui joue contre des équipes aussi faibles et à domicile. De plus la défense est méchamment à la ramasse, les ailiers norvègiens (au moins pendant la première mi-temps) et paraguayens s'enfonçaient facilement sur les flancs...
Anfield-Road, c'est un peu le même problème pour l'équipe de france malheureusement. Le groupe ne va pas être si simple.
C"estpasZizouquoi Niveau : District
"Steven Gerrard ne s'est pas amusé face à l'Angleterre" dixit l'image. Régis je savais pas que les matchs amicaux c'était comme les tournois U9..."Steven va donner un coup de main à l'adversaire, de toute façon ça compte pour du beurre!"
Psychoberger Niveau : Loisir
Est ce que quelqu'un comprend le commentaire sur la 1ère photo : Gerrard ne s'est pas amusé face à l'Angleterre ???? Mr Delanoë faut arrêter de rentrer bourré le samedi soir et d'écrire un article le dimanche
marshallnigga Niveau : District
Steven Gerrard, célèbre milieu hondurien
Psychoberger Niveau : Loisir
@Cestpaszizouquoi : putain deuxième ...l'histoire de ma vie
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 1
J'ai regardé le match d'hier par curiosité et c'est clair que les Honduriens ne viennent pas au Brésil pour faire des politesses, dans l'agressivité et l'impact, ils ont dominé les Anglais qui semblaient surpris d'un tel engagement!

Dans le jeu, les mecs ont faim de ballon et ça compense un peu le déficit technique, en défense par contre, dès que les Anglais accéléreraient et jouaient vite, ils été vite dépassés...

Pour sortir de ce groupe et faire une bonne Coupe du Monde, les Bleus auront intérêt à joueur au ballon selon leur qualité, mais aussi et surtout à rentrer dans le lard de leurs adversaires et imposer un défi physique important, un peu comme l'OM 2010 de Deschamps.

Cet entraîneur sait transformer de bons joueurs en soldats vaillants et combatifs, en attestent ses différentes épopées avec les club qu'il a entraîné auparavant. C'est l'école de la gagne, pas du football champagne. L'équipe de France n'est peut-être pas la meilleure sur le papier, mais elle peut surprendre et possède la qualité pour faire une belle compétition. J'y crois, je veux vibrer, ALLEZ LES BLEUS!!!
Régis Delanoë Niveau : DHR
Oh on se calme, je ne suis pas l'auteur de la légende, ça va être modifié.
Les résultats de l'Equateur et du Honduras confirment surtout que l'Angleterre est faible. J'ai vu le match qu'ils gagnent contre le Pérou et c'était pas très reluisant, ils ne jouent que sur la bonne dynamique de Sturridge.
Message posté par Vert&Blanc
Les résultats de l'Equateur et du Honduras confirment surtout que l'Angleterre est faible. J'ai vu le match qu'ils gagnent contre le Pérou et c'était pas très reluisant, ils ne jouent que sur la bonne dynamique de Sturridge.


Oui enfin l'Allemagne ou l'Italie ont fait des matchs de préparation guère plus reluisants...ils sont faibles aussi ou tu surfes juste sur la vague??
loulou1931 Niveau : CFA2
Message posté par Régis Delanoë
Oh on se calme, je ne suis pas l'auteur de la légende, ça va être modifié.


C'est pas beau d'accuser un collègue.

Allez Régis, tout le monde s'en fout.

Article intéressant par ailleurs, pour moi qui n'est suivi aucun des adversaires des Bleus.

Sinon l'Angleterre a l'air de pas mal galérer pendant les matchs de préparation, c'est pas bon signe pour eux…
Message posté par loulou1931


C'est pas beau d'accuser un collègue.

Allez Régis, tout le monde s'en fout.

Article intéressant par ailleurs, pour moi qui n'est suivi aucun des adversaires des Bleus.

Sinon l'Angleterre a l'air de pas mal galérer pendant les matchs de préparation, c'est pas bon signe pour eux…



c'est relatif : il faut rappeler l'équipe très B alignée contre l'Equateur (une défense Shaw-Jones-Smalling-Milner, par exemple),
et la différence d'engagement hier, entre un Honduras soucieux de décrocher un "résultat" à tout prix, et l'Angleterre qui cherchait à ne perdre personne, et était privée de Sterling et d'Oxlade,deux détonateurs qui auraient été utiles contre une équipe si regroupée.

Comme dit plus haut, dès que l'Angleterre a accéléré et joué au sol hier ça a fait mal. Beaucoup de déchet face au but (Welbeck, Sturridge) et un bon match du gardien hondurien. Pas d'inquiétude particulière à avoir, au contraire, le quatuor offensif prend ses marques, doucement.
Message posté par Anfield_Road
Moi j'ai confiance en mon pays ( je suis Suisse ), mais notre seul problème, c'est qu'on est incapable de faire le jeu contre les petits, on arrive à se sublimer contre les gros la plupart du temps, mais quand il s'agit de jouer des équipes qui sont, sur le papier, inférieur, on galère et on se mets dans des situations improbable, c'est pour ça que je crains plus les matchs contre l'Equateur et le Honduras que celui contre la France.



Exactement comme en 2010 avec des résultats piteux contre le Chili et le Honduras (déjà) après avoir battu l'Espagne au premier match.
Comme souvent, c'est le premier match contre l'Equateur qui sera déterminant. Je me demande si le meilleur résultat ne serait pas de faire match nul et de tout miser (encore une fois) sur une victoire contre le Honduras au troisième match. On pense tous au match contre la France mais je pense que nos voisins d'outre-Jura vont faire les neuf points dans ce groupe.
On peut préciser par rapport aux derniers résultats de la Suisse que la Nati n'a plus perdu un match officiel depuis le 7 octobre 2011 à la piteuse défaite au Pays de Galles en fin des éliminatoires pour l'Euro 2012 alors que la qualif était déjà pratiquement perdue.
Depuis il y a eu 3 défaites anecdotiques en match amical, contre l'Argentine en février 2012, contre la Roumanie en mai 2012 et contre la Corée du Sud en novembre 2013. Les dates des matches indiquent bien qu'il n'y avait aucune raison de jouer ces matches à fond.

Mais si l'équipe ne rassure pas pleinement avec des victoires à l'arraché et des nuls un peu minables (0-0 à Chypre, le 4-4 après avoir mené 4-1 contre l'Islande), ça fait longtemps qu'on avait pas abordé une phase finale avec d'aussi "bons" résulats.
Concernant la Suisse, on est hyper dépendant de Shaqiri offensivement, c'est clair. Face à une défense regroupée, c'est le seul qui peut la faire la différence.

Par contre c'est marrant parce qu'on présente le profil d'une équipe rigoureuse défensivement alors que c'est clairement là que le bas blesse. Schär et Von Bergen c'est vraiment moyen. Pour rappel, on a réussi à s'en prendre 4 face à l'Islande quand même.
Note : 1
Message posté par SidLFC


Oui enfin l'Allemagne ou l'Italie ont fait des matchs de préparation guère plus reluisants...ils sont faibles aussi ou tu surfes juste sur la vague??


C'est ce que je pensais de l'Allemagne lorsqu'il y avait 0-0 à la 55è chez eux, contre l'Arménie.
Puis ils ont fini à 6-1. Et j'ai fait pipi en les regardant jouer (on se les prend en quart si on arrive jusque là).
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
@ Soswiss : "On pense tous au match contre la France mais je pense que nos voisins d'outre-Jura vont faire les neuf points dans ce groupe".

Etant né sous le signe du coq, j'espère que tu dis vrai!

Cela étant, je vous laisse la place de numéro 1 du groupe si ça peut nous permettre de jouer l'Argentine en 1/8. Si on arrive en quart en ayant taper l'Argentine, tout espoir est permi. Par contre jouer notre bête noire allemande en quart après avoir sorti la Bosnie ou le Nigeria (désolé pour les Iraniens) ne me rassure pas du tout.

Concernant le groupe, l'article est bon, on connait depuis un peu mieux nos futurs adversaires (surtout Equateur et Honduras) et je ne pense pas ça aura échappé à DD. Autrement dit, j'ose imaginer que la France sera prête pour répondre au combat physique imposé par le Honduras et l'Equateur. Ces équipes ont leur faiblesses en défenses, là encore j'imagine que nos attaquants sauront trouver la faille. Autrement dit, ça devrait le faire pour les 6 points (inch'Allah!).

Concernant le match contre la Suisse, c'est selon moi trop du 50-50 pour prédire quoi que ce soit.
Message posté par Telex
Concernant la Suisse, on est hyper dépendant de Shaqiri offensivement, c'est clair. Face à une défense regroupée, c'est le seul qui peut la faire la différence.

Par contre c'est marrant parce qu'on présente le profil d'une équipe rigoureuse défensivement alors que c'est clairement là que le bas blesse. Schär et Von Bergen c'est vraiment moyen. Pour rappel, on a réussi à s'en prendre 4 face à l'Islande quand même.



Le match contre l'Islande, c'était quand-même une exception notable avec un terrible relâchement coupable à 4-1 qui nous qualifiait presque déjà.
Mais dans le reste des éliminatoires, notre Nati n'a pris que deux autres buts (un contre la Norvège pour le 1-1 et 1 en Albanie pour le 2-1).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 23