Alors, elle vaut quoi, cette Roma ?

C’est véritablement le grand chambardement à la Roma, cet été. Zeman est arrivé, et avec lui, une flopée de nouvelles têtes. Les matches amicaux ont été convaincants. Mais cette Roma-là a-t-elle vraiment de quoi faire peur ?

Modififié
14 21
Personne n’avait osé. Nicolas Burdisso l’a fait. Le défenseur argentin, interrogé par Roma Channel, n’a pas eu peur des mots. « L’objectif est fixé. Nous devons lutter pour le Scudetto. Le groupe s’est beaucoup renforcé, nous avons accueilli des joueurs qui sont rodés pour viser très haut » affirme-t-il. Voilà. Le mot est lâché. « Scudetto » . On ne va pas se mentir : de ce côt-là de Rome, plus personne n’avait vraiment osé prononcer la sainte-parole depuis l'époque de Ranieri. Depuis que la Roma a caressé le Scudetto un soir d’avril 2010, avant de se faire dépasser au sprint par l’Inter. L’année suivante, les Giallorossi pensaient pouvoir à nouveau lutter pour le titre mais ont vite dû revoir leurs intentions à la baisse. L’arrivée de Luis Enrique n’y a pas changé grand-chose. Pendant deux saisons, la Roma a lutté, au mieux pour se qualifier pour l’Europe. Avec plus ou moins de brio. Mais cet été, quelque chose a changé. Non pas que, ça y est, la Louve ait la plus belle équipe d’Italie et soit en mesure de rouler sur la Serie A. Non. Mais le recrutement a été intelligent. Pas de grosses folies, des achats bien sentis, et surtout, des recrues placées sous le signe de la jeunesse. La recrue la plus âgée, c’est Federico Balzaretti, qui fêtera ses 31 ans en décembre prochain. Oui, parce que si Totti demeure le Roi incontesté de Rome, et qu’il affirme vouloir jouer jusqu’à 40 ans, ses jambes ne sont pas éternelles. Préparer l’avenir, sans négliger le présent, tout en respectant le passé. Et si c’était ça, la recette gagnante ?

La jeunesse au pouvoir

La première arrivée importante, à la Roma, c’est lui. Zdenek Zeman. Son retour, treize ans après son départ, a été accueilli par la ferveur du peuple giallorosso. Il faut dire que la saison 2011-12 du maestro tchèque a été incroyable. Avec une équipe plus ou moins anodine comme Pescara, Zeman a réussi à recréer un nouveau « "Zemanlandia", à terminer premier de Serie B, avec la meilleure attaque du championnat, et à faire exploser des jeunes joueurs comme Insigne, Verratti, Immobile ou Sansovini. Voilà pourquoi l’entraîneur souhaitait inscrire cette même logique une fois arrivé à Rome. Le directeur général du club, Franco Baldini, et le directeur sportif, Walter Sabatini, se sont donc attelés à construire une équipe compétitive, avec des joueurs qui correspondent aux critères "zemaniens". En quelques semaines, donc, ont posé leurs valises à Rome les Brésiliens Dodô, Jonatan et Leandro Castan, le Lituanien Švedkauskas, l’Américain Bradley, le Grec Tachtsidis, le Paraguayen Piris, le Roumain Bumba et les Italiens Florenzi (retour de prêt), Balzaretti et Destro, le véritable gros coup du mercato romain. Âge moyen de ces onze recrues estivales : 21,8 ans.

A côté de cela, les Giallorossi ont vendu, prêté et même donné. Borini, Juan, Cicinho, Caprari, Greco, Fabio Simplicio, Jose Angel, Brighi, Rosi, Pizarro et Heinze, sont tous partis vers d’autres horizons. Si les départs de Borini et Jose Angel sont assez surprenants, car les deux semblaient pouvoir faire partie du projet romain, les autres s’inscrivent tous dans une certaine logique de renouvellement d’effectif, notamment ceux de Pizarro, Simplicio ou Juan, tous arrivés en fin de cycle. Or, pour le moment, la mayonnaise semble prendre. La Roma a remporté tous ses matches amicaux, dont une confrontation de prestige contre Liverpool (2-1). Certes, il ne s’agit que de matches amicaux. Certes, il va falloir encore beaucoup de travail pour que les joueurs apprennent à se connaître. Mais s’il y a bien une chose que Zeman nous a apprise au cours de sa carrière, c’est qu’avec lui, les supporters vont se divertir.

Guardiola, 4-3-3 et Marlboro Light

Quel va donc être le système de jeu de cette Roma ? De loin, elle ressemble à un joli micmac, avec un effectif XXL, surtout au milieu de terrain et en attaque. Zeman va devoir faire des choix. Osvaldo, Totti, Bojan, Destro, Lamela, Tallo (et même Borriello) : le secteur offensif est blindé. Tout l’inverse de l’arrière-garde. La Roma ne compte plus que cinq défenseurs dans son effectif, ce qui ne laisse pas beaucoup de place pour d’éventuelles blessures ou suspensions. L’objectif des dirigeants : faire venir encore deux défenseurs centraux (probablement les Brésiliens Bruno Uvini et Marquinhos, à ne pas confondre avec Marquinho, milieu de terrain de la Louve). Après quoi, l’effectif sera complet et Zeman pourra composer. Mais composer quoi ? Une chose est sûre : si le coach n’est pas le genre à crier sur tous les toits ses intentions, ses joueurs, eux, ont déjà une confiance aveugle en lui. «  Je suis revenu à Rome pour Zeman » assure le jeune Florenzi, « avec Zeman, nous pouvons faire une très grande saison » ajoute Destro, « Zeman me rappelle Guardiola » surenchérit Bojan.

Mais alors, que prépare donc Zeman, pour susciter autant d’enthousiasme auprès de ses propres joueurs et des tifosi ? A priori, le coach va proposer un 4-3-3, sa marque de fabrique, en repartant des quelques satisfactions de la saison dernière, comme Stekelenburg, Lamela, Pjanic ou Marquinho, et en y greffant un noyau de 5-6 nouveaux joueurs, qui deviendront des titulaires. Quant aux deux dernières places, elles sont évidemment "réservées" aux deux capitaines, Totti et De Rossi, même si ce dernier continue d’être courtisé par Manchester City. Actuellement embêté par une douleur à la cheville, Totti a quant à lui promis qu’il serait prêt pour le début de la Serie A, le 28 août prochain, contre Catane. Totti, Zeman. La relation entre les deux hommes est forte. Zeman a connu Francesco aux balbutiements de sa carrière et pourrait bien repositionner le numéro 10 au centre de l’attaque. Tout cela en considérant que la Roma ne disputera aucune Coupe d’Europe cette saison, ce qui laissera donc l'intégralité de la semaine pour récupérer (à l’instar de la Juve la saison dernière). Or, avec un Milan qui doute, une Inter en reconstruction et une Lazio sans grandes ambitions, la Roma a toutes les cartes en main pour se poser en véritable outsider. Ça va griller de la Marlboro Light.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La tactique de Zdenek Zeman est le 4-3-3 et non le 3-4-3!!!
Note : 1
Roma Roma Roma
core de sta città
unico grande amore
Si le melon de Totti n'explose pas pour des changements en cours de match, ca peut donner qqch cette Roma. A voir
J'ai plutôt trouvé stekelenburg moyen la saison dernière..d'ailleurs j'ai pas vrmt compris pourquoi julio sergio avait perdu sa place ms bon..
Enpannedinspirationpourlepseudo Niveau : DHR
@ el luppo :

il était preté Lecce
J'ai vu leur match contre liverpool, il jouait vraiment bien, les reds ont pris une petite leçon, ils se faisaient promener par les romains.
Quelques petites précisions sur ce bel article:

-Certes les matchs amicaux ont été une réussite mais à part liverpool les équipes rencontrées avaient toutes un niveau très faible! Le dernier match a eu lieu contre une sélectionne régionale autrichienne et s'est soldée par un 13-0! Zeman a sans doute voulu travailler l'aspect offensif de sa tactique et la confiance de ses joueurs durant la préparation estivale. Malgré ces réussites les défenses de la juve, de l'udinese ou de la lzaio seront sans doute plus compliquées à franchir.

-Pour ce qui est des recrues , Jonatan , Švedkauskas,et Bumba ne sont pas vraiment des recrues, dans le sens ou se sont des (très) jeunes joueurs qui sont venus, pour l'instant pour renforcer la primavera. Il s'agit donc de recrues pour l'avenir qui ne fouleront sans doute pas les terrains de serie A cette saison.

-En ce qui concerne les défenseurs il n'y a en effet que 6 défenseurs aguerris dans l'effectif: Piris, Taddei, Castan, Burdisso, Dodo (blessé depuis son arrivée) et Balzaretti, mais 2 jeunes completent ce groupe (Romagnoli et le français Loic Nego), tandis que Marquinhos peut jouer latéral gauche et le briscard Perotta à gauche. Pour ce qui est des recrues, les 2brésiliens pourraient signer en effet mais ils sont en balance avec d'autres joueurs (dont Lovren, le joueur de l'OL), à voir ce que ça donne.

-Stekenlenburg n'a en effet pas fait une grosse saison, il a même été question qu'il parte cet été, et encore à l'heure d'aujourd'hui on ne sait pas qui de lui ou de Lobont sera titulaire. Marquinhos ne sera sans doute pas titulaire, le milieu devrait être De Rossi-Pjanic_Bradley. Enfin la pépite Tallo reste en primavera, par contre aux avants postes un certain Nico Lopez pourrait bien exploser cette saison, après une préparation époustoufflante. Enfin Totti ne devrait pas jouer au centre mais sur l'aile! le poste de central étant réservé au duo Destro/Osvaldo

A priori le onze titulaire serait le suivant: Stekenlenburg(ou Lobont)-Balzaretti,Burdisso,Castan(récent vainqueur de la libatores avec les corinthians, annoncé comme un tout bon), Piris-De Rossi,Pjanic,Bradley-Totti,Destro(Osvaldo),Lamela.

Bref si Piris et Castan s'avèrent être les cracks annoncés et si les blessures épargnent la défense (ou si les dernières recrues ont un bon niveau, la vente de Boriello aiderait beaucoup à cela), il y a moyen de faire quelque chose cette saison; surtout avec des remplaçants du calibre de Marquinhos, Tachiditis, Bojan ou Osvaldo; des jeunes qui poussent (Nico Lopez donc, Florenzi ou Romagnoli), et l'absence de coupe d'Europe.
Il faudra pour cela que la mayonnaise prenne rapidement pour que cet effectif jeune n'ai pas directement à supporter la gronde de la curva sud!

Daje Roma
PS : ce n'est pas Osvaldo en photo mais bien Burdisso :)
une question : Luis Enrique est parti de lui-même ou s'est fait virer?
il devient quoi d'ailleurs, année sabbatique?
@sofootesj: il s'agit bien de Burdisso, mais d'Osvaldo aussi, les 2 sont sur la photo ;-)

@arribas: Luis Enrique est plutot parti de lui-même car la societa lui faisait toujours confiance pour son projet à moyen terme. Il a été très honnête en admettant avoir échouer dès la première, peut être a t il senti que les joueurs avaient, pour certains, du mal à adhérer à son discours. Toujours est il que les supporters romanista ne le considèrent pas comme un grand entraineur mais comme un grand homme.
Je crois en effet qu'il est en année sabatique, mais à confirmer. De toute façon il retournera sans doute dans un avenir plus ou moins proche au barça!
killerking : merci. je ne suis pas particulièrement la Roma, mais j'avoue avoir trouvé le projet sympathique l'année dernière étant amateur de toque. dommage que la mayonnaise n'est pas prise, mais était-ce viable de transposer le modèle catalan dans un club à l'histoire aussi riche?

en tout cas c'est sûr que L.Enrique reviendra au barça, le délai étant concomitant avec la réussite/l'échec de Vilanova!
La Roma a un vrai coup à jouer dans cette Série A très ouverte. La non qualification pour une coupe européenne est certes un mal pour un bien, mais c'était déjà le cas la saison dernière après l'élimination contre le Slovan Bratislava. Donc à relativiser...
La préparation laisse tout de même entrevoir de belles promesses malgré le faible niveau de certains adversaires.
Le mélange entre les anciens (Totti, De Rossi, Burdisso...), les recrues de l'été dernier qui s'adaptent de mieux en mieux (Lamela, Pjanic, Bojan...) et les nouveaux qui connaissent la Série A (Destro, Balzaretti ou Bradley), peut vraiment être très bénéfique. J'y crois pour une place en Champion's!
Hâte que la Série A commence!

Forza Roma!
Et la Juve , elle n'est pas favorite ?
A te, a te che sei la mia Roma
A te che non sarai mai sola...

Un article très intéressant, dont les quelques points à spécifier / préciser l'ont été par Killerking.

En tant que romanista j'attends avec pas mal d'interrogations et quelques espoirs cette nouvelle saison.

Le recrutement, comme cela a été précisé, n'a pas été en mode bling-bling (à noter tout de même, les très très beaux coups que sont Destro et Balzaretti) mais semble tout de même réfléchit... Il y a des joueurs plutôt expérimentés, des talents en devenir et un noyau de joueurs déjà présents très solide (Totti, De Rossi, Burdisso, Pjanic, Lamela, Marquinho, Osvaldo...).

LA recrue, comme cela a été dit, c'est évidemment Zeman... Le mec qui a lancé, poli et surement prédestiné la carrière d'un Totti, devrait pouvoir faire éclore (exploser ???) les jeunes cracks de la Roma (Pjanic, Bojan, Lamela en tête, sans oublier Tachtsidis, Nico Lopez -MONSTRUEUX lors des matchs amicaux-, Romagnoli,Dodo voire Tallo -la società semblait s'orienter vers un prêt en A ou B pour lui donner une expérience en équipe première- & Nego s'ils sont appelés par Er Boemo dans l'équipe première).

La certitude, comme cela a été précisé, c'est qu'il y aura du spectacle, des buts et que sauf cataclysme on devrait voir 2/3 attaquants romains squatter le haut du classement de caponannoniere cette saison.

L'incertitude concerne plutôt le niveau d'une défense remaniée à 90 %, l'adaptation des recrues à la serie A et au modus operandi de Zeman (Castan, Piris, Dodo)et la capacité pour Stekelenburg d'afficher un niveau de jeu en adéquation avec son statut de titulaire de l'équipe vice-championne du monde en titre...

Parce que passer 13 cacahuètes à une sélection régionale autrichienne ou désosser des équipes régionales du Frioul en matchs de préparation ça aide à soigner les stats et la confiance des bombers romains, mais ça n'est quand même pas la même chose que de jouer face au Milan, au Napoli, à l'Inter, la Juve ou même l'Udinese...

Cmq ---> vedremmo & soprattutto DAJE ROMA !!!!!! Er Boemo, facci sogna' un po' :D
excellent article et la qualité des commentaires est au rendez vous, ça fait plaisir!

cette roma avait déjà un bon socle de départ selon moi, l'attaque et le milieu étaient déjà de premier ordre. Seule la Défense laissait à désirer et cela a été en partie corrigé. Ce n'est pas terminé à priori puisque deux autres défenseurs devraient arriver. J'ai un peu de mal avec cette mode du défenseur brésilien, on verra ce que a donnera, mais je reste persuadé que rien ne vaut un défenseur italien. Astori, Ogbonna ou Capuano auraient été parfaits dans le projet de Zeman. Dommage qu'ils soient trop chers...

En tout cas il est fort probable que Destro est fait le meilleur choix possible pour sa carrière. Une saison avec zeman pour un jeune attaquant c'est souvent le départ d'une grande carrière(du moins quand le talent est là)...
P.S: je suis quand même étonné qu'on ait pas encore eu le droit à un article élogieux sur le recrutement XXL de la Fiorentina... (a moins que je ne l'ai raté, c'est possible). Cette équipe semble miser essentiellement sur la possession de balle si on se fie à ses achats(Aquilani, Valero!!!, Mati Fernandez, Pizarro(le meneur, pas l'attaquant), Cuadrado...). Plus Viviano dans les buts(excellent), Roncaglia en défense et El Hamdaoui en attaque. Tout en ayant gardé Jovetic, Vargas et Cerci.

Y a de très belles équipes qui se dessinent dans la prochaine Serie A. Finalement cette crise va peut-etre nous offrir du renouveau!
Du renouveau, des nouvelles recrues qui ne demandent qu'à confirmer les grands espoirs placées en elles, mais, à mon sens, encore un trop important amalgame de joueurs étrangers, ce qui va inéxorablement ralentir la recherche de la meilleure cohésion possible et dénaturer également, comme chez beaucoup d'autres clubs de serie a, l'identité italienne de ces formations, dont le vieux briscard que je suis a de plus en plus de mal à m'identifier!
Au fait, j'adorais l’idée de "projet" de Luis Enrique. Et puis, c'est vrai que niveau résultats, ça n'a pas été si convainquant que ça, mais niveau jeu deja, on sentait que ledit projet avait de l'avenir devant lui ! J'ai été plus que surpris de voir qu'il n'a pas souhaité rempiler, bien que la Societa lui faisait encore confiance, chose nécessaire et suffisante a mon point de vue pour rester. Ce qu'il n'a pas compris le Pauvre Enrique, c'est que cette décision de partir, qui est un aveu d’échec retentissant, tôt ou tard, aura un effet psychologique négatif dans tout le reste de sa carrière, qu'il rentre au Barca ou non! C'a été une erreur de ne pas vouloir continuer, même si la tache s’annonçait (très) dure, bah ouais no pain no gain !
Moi je pense qu'il devrait jouer en 4-4-3.
Oui sofoot1, le recrutement de la Fio fait peur
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
14 21