1. //
  2. // Ligue 2 – 5e journée
  3. // Niort/Clermont

Alors, Diacre à Clermont, ça donne quoi ?

Première femme à entraîner une équipe professionnelle en France, Corinne Diacre connaît des débuts très mitigés à la tête du Clermont Foot. Avant le déplacement sur le terrain du Niort de Régis Brouard, à qui elle a succédé sur le banc auvergnat, focus sur la méthode Diacre, entre paradoxe tactique et caractère bien trempé.

Modififié
42 26
Des caméras, des micros, un bouquet de fleurs, des moqueries, des bises ou des poignées de mains : Corinne Diacre en a déjà vu depuis qu'elle est devenue l'entraîneur du Clermont Foot, le 28 juin dernier. La seule chose qui lui manque pour le moment, c'est une victoire en championnat. Après quatre journées, le club auvergnat pointe à la 19e place, avec un seul petit point. Et les deux victoires en Coupe de la Ligue ne rattrapent pas ce début de saison catastrophique pour celle qui a succédé à Helena Costa, partie aussi vite qu'elle était arrivée. Mais au-delà d'un bilan comptable peu flatteur, comment travaille la première femme coach d'un club professionnel en France ?

Bon devant, catastrophique derrière


Tactiquement et malgré ces débuts poussifs, Diacre fait toujours confiance à un système en 4-1-4-1. Le but ? Répondre à un principe simple : être costaud derrière avant de se projeter le plus vite possible vers l'avant. En attaque, l'ancienne capitaine des Bleues mise ainsi sur des joueurs de couloirs très rapides (Sawadogo et Novillo) et un Idriss Saadi capable de prendre la profondeur en pointe. Ces trois joueurs ont déjà marqué en championnat et Saadi en est même déjà à trois buts en quatre matchs. Avec sept pions, les Auvergnats sont même la meilleure attaque du championnat. Une partie du contrat est donc remplie.

Pour la deuxième, en revanche, on est très loin. Avec dix buts encaissés, Clermont est la plus mauvaise défense (il n'en avait encaissé que 38 lors de la dernière saison). Difficile à digérer pour une ancienne libéro, qui assure pourtant qu'elle passe plus de temps à travailler l'aspect défensif qu'offensif à l'entraînement. Si le bloc est souvent en place, Diacre doit constamment composer avec des «  erreurs monumentales  » ou de «  débutants  » de son arrière-garde ou de son gardien. Le dernier match face au GFC Ajaccio en est le meilleur exemple. Après avoir mené 2-0 puis 3-2, Clermont a fini par perdre 4-3.

Gueulante, mise à l'écart et resserrage de boulons


Forcément, tout ça énerve. Et quand Corinne Diacre est chafouine, ça se voit, ça s'entend. Même si elle est encore loin des envolées lyrico-vulgaires d'un Pascal Dupraz, la coach clermontoise n'hésite pas à balancer quelques vérités en conférence de presse d'après-match. Phrases courtes, ton sec, regard noir, Diacre impressionne. «  Je vous rappelle quand même que je ne suis plus sur le terrain, donc à un moment donné, il va falloir que les mecs se rebiffent aussi, a-t-elle lâché après la défaite contre Ajaccio. Je veux bien expliquer ce que vous voulez, mais ce n'est pas moi qui cours. Il va falloir que les mecs s'y mettent ! Et je reste polie.  »

Ce caractère se traduit aussi dans la vie du groupe, puisqu'elle a récemment décidé la mise à pied de Yannis Salibur, l'un de ses meilleurs éléments offensifs, pour une altercation avec l'un de ses adjoints. Et comme les résultats ne tournent pas comme elle le voudrait, les séances d'entraînement ont déjà pris une autre dimension. «  Je sais ce que je vais faire à l'entraînement maintenant : on va resserrer les boulons, a-t-elle prévenu récemment. Je pense que je vais être plus dure. On joue comme on s'entraîne, donc vu comment on joue, on va mettre en place des choses psychologiques. (…) J'ai une poupée vaudou ou quelque chose, ce n'est pas possible autrement. C'est la guigne ! Je suis dans un rêve, je vais me réveiller bientôt.  » Le plus tôt serait le mieux si Diacre veut que son aventure sur un banc professionnel ne s'arrête pas brutalement. Et tant pis si ses homologues n'ont plus le sourire lorsqu'ils lui font la bise.

Par Axel Bougis
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PenoIndirect Niveau : Loisir
Ça donne déjà des mega valoches sous les yeux ....
nasser aimkelesfill
elle va finir par perdre ses cheveux : cf guardiola...
Gratte Un Dos Finnois Niveau : DHR
"Allez les mecs, sortez vous les doigts du cul !"
tomnzrotorua Niveau : District
Faut dormir la nuit, Corinne ..
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Toujours bizarre de faire des bilans après 3 journées, alors même que le mercato n'est pas achevé et la préparation non digérée dans son intégralité.

En espérant que ce genre d'articles ne fera pas pointer les misogynes de tout bord qui n'avait pas 5% de ses qualités footballistiques !
Message posté par Pascal Pierre
Toujours bizarre de faire des bilans après 3 journées, alors même que le mercato n'est pas achevé et la préparation non digérée dans son intégralité.

En espérant que ce genre d'articles ne fera pas pointer les misogynes de tout bord qui n'avait pas 5% de ses qualités footballistiques !


Dans le cas de Diacre, comme dans celui de Costa, le scepticisme est l'attitude normale à avoir et ne absolument pas mener à un soupçon de mysoginie : ni l'une ni l'autre n'ont un CV correspondant à ce qu'on recherche normalement pour un entraineur de L2. L'expérience d'entraineur de Diacre, c'est dans une équipe féminine de bas de tableau, et avec aucun trophée gagné.

C'est plus un profil à entrainer en CFA que dans un club bien installé en L2 comme Clermont.

Donc désolé pour tes nobles paroles, mais je ne crois pas que Clermont foot aurait débauché l'entraineur des féminines de Soyaux si ça avait été un mec.
Message posté par sissa


Dans le cas de Diacre, comme dans celui de Costa, le scepticisme est l'attitude normale à avoir et ne absolument pas mener à un soupçon de mysoginie : ni l'une ni l'autre n'ont un CV correspondant à ce qu'on recherche normalement pour un entraineur de L2. L'expérience d'entraineur de Diacre, c'est dans une équipe féminine de bas de tableau, et avec aucun trophée gagné.

C'est plus un profil à entrainer en CFA que dans un club bien installé en L2 comme Clermont.

Donc désolé pour tes nobles paroles, mais je ne crois pas que Clermont foot aurait débauché l'entraineur des féminines de Soyaux si ça avait été un mec.


Puis c'est chiant de voir le mot mysoginie chaque fois que l'on devra critiquer Diacre (ou une autre). Même si perso je ne l'ai jamais critiqué(je n'ai jamais vu de match de Clermont donc je m'abstiens d'avoir un jugement)
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par sissa


Dans le cas de Diacre, comme dans celui de Costa, le scepticisme est l'attitude normale à avoir et ne absolument pas mener à un soupçon de mysoginie : ni l'une ni l'autre n'ont un CV correspondant à ce qu'on recherche normalement pour un entraineur de L2. L'expérience d'entraineur de Diacre, c'est dans une équipe féminine de bas de tableau, et avec aucun trophée gagné.

C'est plus un profil à entrainer en CFA que dans un club bien installé en L2 comme Clermont.

Donc désolé pour tes nobles paroles, mais je ne crois pas que Clermont foot aurait débauché l'entraineur des féminines de Soyaux si ça avait été un mec.


Ou alors les meufs ne sont juste même pas imaginées dans des postes d'équipes professionnelles et que les quelques précurseurs sont obligés d'aller dans le football amateur.

C'est pas comme si on ne prenait jamais de mecs issus du milieu amateur !
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Meilleure attaque et pire défense à la fois, Corinne a dû obtenir son diplôme d'entraîneur à la Zeman Academy!
Note : 1
en tout cas elle la sent bien, la grosse pression.
Message posté par Pascal Pierre


Ou alors les meufs ne sont juste même pas imaginées dans des postes d'équipes professionnelles et que les quelques précurseurs sont obligés d'aller dans le football amateur.

C'est pas comme si on ne prenait jamais de mecs issus du milieu amateur !


Bah tu connais beaucoup de mecs qui ont entrainé en CFA sans jamais monter en national et qu'on bombarde subitement en L2?

A part les mecs qui entrainaient la réserve bien sûr.
Note : 3
Un bilan aussi tôt dans la saison, c'est montrer le peu de marge de manoeuvre que l'opinion lui laisse.

C'est probable qu'il faille un peu de temps avant que la communication passe bien entre le staff et l'effectif. Peut-être que les joueurs doivent s'habituer à se faire gueuler dessus par une femme. (La misogynie est aussi très forte chez les joueurs)

Mais qu'elle balance des principes de jeu d'attaque à son arrivée, c'est quand même positif et, s'il ne manque plus que l'équilibre défensif à trouver après 3 journées, rien n'est perdu, bien au contraire..
AirForceOne Niveau : CFA2
Elle se débrouille bien au niveau du jeu mais pas au niveau des résultats. Dommage qu'elle ait que des billes a entraîner
Un bilan plutôt médiacre pour le moment alors ?
John07000 Niveau : DHR
Au fourneau ma jolie hop!!
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par sissa


Bah tu connais beaucoup de mecs qui ont entrainé en CFA sans jamais monter en national et qu'on bombarde subitement en L2?

A part les mecs qui entrainaient la réserve bien sûr.


Brouard, rien que le prédécesseur au poste qui avait commencé par commander Quevilly en CFA.

Quelques mecs ont débuté en amateurs n'empêche : Dupont, Renard qui a chopé la sélection de la Zambie avec pour seul expériences Draguignan et Cherbourg, Lozano, Jardim (exemple portugais)


D'ailleurs, si on généralise, on peut remettre en question de l'entre-soit des entraineurs L1/L2, vu la piètre qualité de la majorité de nos tacticiens.

L'arrivée de visions nouvelles du football ne peut qu'être positif à mon avis. Et la présence de Diacre l'est tout autant grâce à son parcours de joueuse. Voire même plus si on mise sur le fait qu'une femme va diriger des hommes dans un sport où ce sont les hommes qui dirigent les équipes féminines.
Message posté par CTroy


Puis c'est chiant de voir le mot mysoginie chaque fois que l'on devra critiquer Diacre (ou une autre). Même si perso je ne l'ai jamais critiqué(je n'ai jamais vu de match de Clermont donc je m'abstiens d'avoir un jugement)


Je pense que Pascal Pierre fait moins référence aux critiques basées sur le jeu qu'elle propose, sa gestion d'équipe et ses résultats qu'aux commentaires tels que "hop au fourneau" et autres qu'on a pu voir sur Sofoot depuis l'annonce de Costa puis Diacre.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par Drepozz


Je pense que Pascal Pierre fait moins référence aux critiques basées sur le jeu qu'elle propose, sa gestion d'équipe et ses résultats qu'aux commentaires tels que "hop au fourneau" et autres qu'on a pu voir sur Sofoot depuis l'annonce de Costa puis Diacre.


C'est exactement ça !

Sportivement, on fera peut-être un bilan mais à la trêve.

Parce que sinon, le bilan en 3 journées :
- Bielsa est une merde.
- Jardim est une merde.
- Dupraz est une merde. Bon, lui, ça compte pas.
Message posté par Pascal Pierre


C'est exactement ça !

Sportivement, on fera peut-être un bilan mais à la trêve.

Parce que sinon, le bilan en 3 journées :
- Bielsa est une merde.
- Jardim est une merde.
- Dupraz est une merde. Bon, lui, ça compte pas.


J'aime la chute..excellent.

Mais pas touche a Dupraz qui nous manquera s'il se fait lourder..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
42 26