Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Milan-Lazio

Alors, ce Gattuso, ça donne quoi ?

Ce mercredi soir, l'AC Milan dispute la demi-finale aller de Coupe d'Italie face à la Lazio, un adversaire qu'il a déjà battu dimanche soir en Serie A. Les Rossoneri restent d'ailleurs sur trois victoires de rang en championnat. De là à y voir un effet Gattuso ?

Modififié
31/01/2018 à 20:45
Coupe d'Italie - Demi-finale aller

La scène à la fin de la rencontre face à la Lazio en dit long. Les joueurs de l'AC Milan entourent leur coach, Gennaro Gattuso, et lui mettent chacun une petite chiquette sur le crâne. Explications de Rino en zone mixte : « Je veux juste que mon équipe soit heureuse. Surtout les joueurs qui sont en colère après moi parce qu'ils sont sur le banc : maintenant ils ont une possibilité de me mettre une baffe. » Pas franchement étonnant, lorsque l'on se rappelle le joueur qu'il a été. Or, force est de constater que ses méthodes (et pas seulement celle de la baffe) fonctionnent. Son AC Milan vient de remporter ses trois derniers matchs de Serie A, et cette victoire face à la Lazio est symbolique. De fait, depuis le début de la saison, Milan n'avait pas pris le moindre point (0 sur 18) face aux six équipes (Napoli, Juventus, Lazio, Inter, Roma, Sampdoria) qui le devancent au classement. Ces trois points, obtenus au courage, pourraient donc marquer le début de quelque chose.

Une première victoire référence


Ce n'était pourtant pas gagné. Il y a un mois, tout rond, Gattuso était déjà au bord du précipice. Arrivé à Milanello fin novembre, il réussit, pour son premier match sur le banc rossonero, à offrir son premier point à Benevento, avec cette folle égalisation du gardien Brignoli à la dernière seconde. « J'aurais préféré me prendre un coup de couteau que d'encaisser ce but » , déclare alors l'ancien aboyeur. Dans la foulée, Milan perd en Ligue Europa face à Rijeka, gagne difficilement face à Bologne, puis, fin décembre, patatras : deux défaites de rang en Serie A face au Hellas Vérone (3-0) et à l'Atalanta (0-2). Milan pointe alors à la 11e place, à 15 longueurs de la zone Ligue des champions. Mais Gattuso n'est pas du genre à abdiquer si facilement.


Le premier tournant a lieu le 27 décembre, en Coupe d'Italie. Milan joue l'Inter. Deux équipes qui doutent, et un derby finalement décidé par un gamin de 19 ans : Patrick Cutrone. Milan s'impose 1-0 en prolongation, et Gattuso tient sa victoire référence. Ou du moins, sa victoire qui lui permet de se relancer moralement. La suite est une lente remontée. D'abord un match nul un peu heureux sur la pelouse de la Fiorentina (1-1), puis deux victoires difficiles face à Crotone (1-0) et Cagliari (1-2). Pas encore glorieux, mais suffisant pour rester dans la course à l'Europe. Arrive alors la rencontre face à la Lazio, et ce succès 2-1 obtenu face à l'une des équipes les plus en forme du championnat. Commentaire du commandant en fin de rencontre : « Je félicite mes gars, nous avons joué avec le couteau entre les dents. Si pendant 4-5 mois, ils ont eu du mal et qu'aujourd'hui beaucoup d'entre eux sont en forme, ils le doivent uniquement à eux-mêmes. » Et modeste, avec ça.

Confiance et préparation physique


Alors, qu'a vraiment apporté Gennaro Gattuso à ce Milan, et qu'a-t-il fondamentalement changé par rapport à Montella ? Déjà, la défense semble aller mieux. Depuis les deux claques reçues contre Vérone et l'Atalanta, Milan n'a encaissé que trois buts en cinq matchs (dont une prolongation), soit un pion pris toutes les 160 minutes. Certains joueurs semblent revigorés, à l'instar d'un jeune Davide Calabria complètement à la rue en début de saison, et qui a sorti un match de patron face à la Lazio dimanche. Leonardo Bonucci, de son côté, semble être de mieux en mieux intégré dans un groupe qui a du mal à accepter son statut. Même discours pour Franck Kessié. Objet mystérieux, voire carrément bidone sous Montella, le milieu ivoirien est en train de s'imposer vraiment au milieu de terrain. Gattuso a également donné les clefs des ailes à Suso et Çalhanoğlu dans un 4-3-3 où Biglia semble petit à petit retrouver le niveau qu'on lui connaissait à la Lazio.

Bref, Gattuso a, avant tout, redonné de la confiance à ses joueurs. Et cette confiance retrouvée passe par une préparation physique importante, comme l'explique San Gennaro. « Pendant la semaine, nous travaillons beaucoup et nous devons continuer de le faire. Les garçons ont accepté de faire double ration d'entraînements, cela me paraissait essentiel, mais j'ai apprécié le fait que tous se mettent à disposition.  » Une petite pique envoyée indirectement à Vincenzo Montella, coupable, selon lui, d'avoir fait faire une « non-préparation  » estivale à ses joueurs.

Pressing haut et défense bien en place


Le chemin est toutefois encore long. Milan n'est pas guéri de tous ses maux, loin de là, mais le match contre la Lazio est évidemment encourageant. Les Milanais y ont disputé une première période quasi parfaite, avec un pressing haut, une défense bien en place, et un Cutrone dans tous les bons coups. Le gamin est d'ailleurs l'une des fiertés de Gattuso. « Oui, Cutrone a été très bon, et le futur de l'AC Milan doit passer par là. Nous avons beaucoup de jeunes : Donnarumma, Calabria, Locatelli... l'âge moyen est entre 23 et 24 ans, cette équipe a une grande marge de progression. »


Ce soir, Milan retrouvera la Lazio en demi-finale aller de Coupe Italie. « Nous allons devoir retrouver des forces, et faire comme si le match de dimanche n'avait pas eu lieu. Nous allons jouer contre une équipe très, très forte, et nous ne sommes pas devenu une grosse équipe en trois jours. Nous devons encore jouer avec le couteau entre les dents, bien nous préparer et être prêts pour la bataille. » Bataille, couteau... C'est sûr : Gattuso a dix ans de plus, mais il a gardé ses recettes préférées.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Michel Platini non poursuivi par la justice suisse
Hier à 16:46 Le fair-play financier renforcé 19
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 24 mai Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 63 jeudi 24 mai La finale de la C1 2020 à Istanbul 35 jeudi 24 mai Roy Contout en garde à vue 38 jeudi 24 mai Ronaldinho va se marier avec deux femmes 100 jeudi 24 mai Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 61
À lire ensuite
Le cas Moura