1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Real Madrid/Schalke 04

Alonso-Kroos, à qui perd gagne

Coéquipier un petit mois durant, Toni Kroos et Xabi Alonso ont échangé de vestiaires l'été dernier. Relève du Basque sur le paperboard d'Ancelotti, l'Allemand, loin d'être un flop, est l'illustration des maux merengues. Merci qui ? Merci patron.

Modififié
78 27
Le principe des tiroirs de Dirichlet est une théorie mathématique allemande. Ce nom à la prononciation barbare horrifie les étudiants qui peuvent se rassurer à l'amorce de sa définition : il correspond au jeu des chaises musicales. Fidèle à ses origines teutonnes, ce jeu a connu, cet été, son épicentre footballistique entre Bavière et Castille. Entre Bayern Munich et Real Madrid pour être précis. En l'espace de quelques semaines, Xabi Alonso, fidèle commandant de bord du XI d'Ancelotti, et Toni Kroos, énième milieu de terrain au niveau interstellaire de l'escouade de Guardiola, ont inversé leur rôle. Un échange qui n'en est pas un, puisque le blondinet de Greifswald a débarqué sitôt le Mondial terminé en tant que coéquipier du Basque. Ce n'est que vers la fin de l'été, suite à une réflexion poussée - et une entente qui n'avait plus rien de cordiale avec Casillas - qu'il a décidé de rejoindre une nouvelle aventure. Huit mois après les faits, le grand gagnant ne se trouve pas du côté de la capitale espagnole. Et ce, indépendamment du niveau de Toni Kroos.

Toni Kroos, Tom Hanks et Wilson


Sous un soleil abrutissant, le Bernabéu se remplit de casquettes, lunettes de soleil et de claquettes avec chaussettes. En ce 17 juillet, le secret de Polichinelle autour du transfert de Toni Kroos est levé. Contre 25 millions d'euros plus bonus, le tout frais champion du monde est présenté aux aficionados merengues. À 24 ans, il est le chaînon manquant du milieu de terrain de Carlo Ancelotti. Obsédé par l'équilibre de son équipe, l'Italien est un homme comblé. Aux côtés de Xabi Alonso, Di María, Isco, Modrić et Illarramendi, Kroos puis James viennent combler les derniers manquements de son effectif. Cette armada du milieu de terrain ne sera unie que quelques semaines. Le temps suffisant à Di María pour voguer vers des cieux mancuniens plus prospères et à Xabi Alonso de s'offrir un dernier challenge excitant sous la houlette de Pep Guardiola. Pour Florentino, cité par Karl-Heinz Rummenigge, « le Real Madrid avec Toni Kroos et le Bayern Munich avec Xabi Alonso : nous pouvons être heureux tous les deux » . Pour Carletto, ce n'est que le début des casse-têtes tactiques et des crêpages de chignon avec son président, véritable instigateur des ventes en fin de mercato de l'Argentin et de l'Espagnol.

Surfant sur la dynamique de la Décima et sur la forme de Cristiano Ronaldo, le début de saison - le faux pas d'Anoeta mis à part - offre de sérieux gages d'optimisme à la nébuleuse de Chamartin. À un poste plus en retrait qu'il en a l'habitude, Toni Kroos devient la sentinelle du milieu à trois blanc. Toujours titulaire, toujours aussi délicieux à contempler, il est l'une des clés de voûte des 22 succès consécutifs du Real. Le crash de Luka Modrić, absent plusieurs mois des terrains, conjugué à des adversaires de plus en plus érudits face au système d'Ancelotti, brisent la spirale positive. Tel un remake de Seul au Monde version castillane, le cœur du jeu devient au gré de la saison madrilène un no man's land. L'Allemand se mue alors en Tom Hanks. Seul devant la défense, il court plus que jamais il ne l'a fait dans sa carrière (128 mètres par minute, contre 120 lors de sa période munichoise). Au four et au moulin, il ne mâche pas ses efforts, mais ne peut se décupler. Résultat des courses, comme Wilson avec le disparu Hanks, le cuir est son seul ami. Un ami dont il ne jouit que trop rarement.

L'échec de Florentino, moins de Carlo


Aussi fin soit-il, Toni Kroos n'en demeure pas moins un relayeur ou un meneur. Loin de la science du jeu et du vice de Xabi Alonso, il ne peut gérer la solitude à laquelle il est contraint. Ce qui est la plus grande faiblesse du système d'Ancelotti devient par là même la force des adversaires du Real. « Nous avons préparé le match pour que les milieux et les attaquants reçoivent le ballon dans le dos de Kroos » , nous expliquait Gerard, auteur de l'égalisation de Villarreal il y a dix jours. De ce chamboule-tout entre le Bayern et le Real, Carlo Ancelotti répond plus au rôle de la victime que de l'instigateur. La faute de l'Italien réside plus dans l'adaptation foirée d'Illarramendi, successeur désigné de Xabi Alonso. Avec sa volonté d'un Real Madrid juvénile et tout en strass et paillette, Florentino Pérez a balayé d'un revers de main le précaire équilibre trouvé la saison dernière. S'il manie la langue de Freud, le big boss madridista pourrait ainsi boire les paroles de Jérome Boateng lorsqu'il affrime que « Kroos est quasiment parfait techniquement, mais Xabi Alonso est un leader » .

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Clemuntinho Niveau : CFA
Note : 4
Rien compris à cet article moi...
Clemuntinho Niveau : CFA
Rien compris à cet article moi...
Hijo de puta ! Le regard qui en dit long.
D'après ce que j'ai compris il manquerait une grande gueule pour piquer les fesses des gentils garçons du milieu du Real et chatouiller les chevilles adverses. Un profil à la Van Bommel que Kroos, avec sa tronche de gendre idéal, est loin d'être.

Çà va être drôle quand Xabi marquera le but décisif en demi sur une mauvaise passe de Kroos :)

Je pense que c'est un peu tiré par les cheveux... Dans deux semaine, Modric sera sur le pré, et (par magie) on (re)parlera du "meilleur milieu de terrain au monde" et du "génie" Florentino.
moi non plus pas tout compris.
quelques remarques concernant le 'trueque'.
Le Real ne prevoyait pas le depart de Xabi Alonso. Il a pris tout le monde au depourvu. Mais a son age, un dernier challange ne se refuse pas.Merci Xabi. Du coup, Kroos a eu plus de temps de jeu que prevu. Mais la n'est pas le probleme.
le probleme vient des blessures de Modric ET James.
le Real commence avec un milieu James-Kroos-Modric. Quand 2 sur 3 manque, et sont remplacé par un type de 21 ans, et un autre sur le depart ou un qui ne sait plus sur quel pied jouer (Isco,Kedhira,Illara), toute equipe aurait des problemes.
c'est presque un miracle ce qu'a reussi a creer Ancelotti.
Pour Kroos vs Xabi, un echange d'un trentenaire, qui a tout vu tout fait, contre un jeunot, il ne faut pas s'attendre a du copier/coller.
Kroos apprend tres vite. Le probleme qu'il a , c'est que des que tu as un joueur qui s'efforce de le faire dejouer tout le match, il n'est pas capable de se liberer de la pression. Modric lui montrera comment faire :-)
et ainsi Isco aura le temps d'apprendre et pas prendre le jeu du Real a son compte (21 ans p*tain)
Quid de Sami ? Revenu de blessure et donc opérationnel, pourquoi Carletto l'ignore sur le banc ? Le préserve-t-il ? Khedira-t-il lorsque Sami demandera son transfert ? Le bloquera-t-il comme Nasser Al-Khelaïfi envisageait de le faire avec lui-même ? Ah les problèmes de riches.
@ Guyana973

Ou alors Khedira n'est pas au niveau qu'on attend de lui au Real Madrid ?
Français et fier de l'être Niveau : Loisir
C'est forcément Xabi Alonso le gagnant quand on joue à qu'Ibère gagne...
Article pas top
Jean-Pierre Raffarin Niveau : District
Quand Modric reviendra ce sera la fin de ce faux-débat. Kroos est une très bonne recrue.
A So Foot ça plane un peu du boule quand même..Je repense à l'article "Giroud, le mauvais procès" (qui aurait plutôt dû s"appeler "Giroud, le procès du mauvais") et aujourd'hui ces bêtises sur le bien fondé du transfert de Kroos au Real..ça fait bien marrer.
Di Maria et Xabi Alonso étaient des cadres de l'équipe d'Ancelotti. Leur remplacement finit par poser des problèmes.

Au jour d'hui, on ne sait pas si le Real va se réveiller ou prolonger sa léthargie. Dommage de gâcher un très bon début de saison!

Une saison blanche se profile-t-elle pour la Maison blanche?
La ramène pas trop bavarjoie ... L'année dernière tu la ouvert et tu as pris une belle saucisse dans le derch !!
Frenchies Niveau : CFA
Pour moi à l'évidence, le REAL est avant tout "irrégulier" non pas par un manque de talent d'un tel ou un tel mais parce que la BBC c'était habituée à un milieu taille patron, complémentaire (entre eux) et complétement dévoué aux attaquants.

DiMaria le dribble, Modric la vision de jeu et Alonso la relance ...

le Real doit sa collecte de titre en 2014 autant à la BBC qu'à ces 3 là.
aujourd'hui, départs + blessure oblige, plus aucun ne joue et Isco encore jeune se cherche à la manière d'un pogba, qu'on retient plus pour ses exploits ici et là que pour sa parfaite régularité "de l'ombre" à la xavi/kroos.

il est aussi un peu trop tripoteur comme un nasri/iniesta, du coups dans l'optique du kick n rush dans lequel la BBC est tellement redoutable, c'est presque une épine dans le pied du real ... qui se retrouve en attaque placée, avec 2 ailiers qui ne sont pas d'excellents centreurs (sur une défense en place, pas en contre) et qui de toute façon privilégient la perforation 3 fois sur 4 (dans un trafic alors...)

Pour moi c'est ce qui provoque en premier lieu le bémol de Benzema qui ne reçoit plus que très peu de bons ballons exploitables, mais au moins il s'applique à les "transformer en" au lieu de se la jouer perso et se foiré (façon Bale) donc d'énerver tout le monde ... CR7 en tête.
au détriment de ses propres stats, mais pour le bien de l'équipe !

CR7 qui vampirise beaucoup (trop), en confiance on s'en fou il score 1-3x MAIS pas en confiance il se transforme presque en un boulet pour son équipe.

il ne sort plus de son match "mentalement" comme à manU, c'est déjà ça.
MAIS il insiste à provoquer sa réussite au détriment de l'équipe et là, ça craint pas mal.
meilleur exemple: les coups francs souvent très bien placés qu'il vendange (1 but pour 30 frappes foirées) au lieu d'adresser une belle balle aérienne qui peut provoquer des buts par exemple (ce qu'un kroos excelle à faire)....

Enfin bon, pour le moment le real n'a RIEN perdu (copa del rei -_-) ... qu'ils se remettent au boulot (après quelques coups de pieds où je pense), accrochent une demi en C1 et tapent le barca au nou camp et ... il ne restera plus que des louanges de tout ce chahut actuel.

Et ca va vite en foot, demandez au barca (entre l'après malaga et l'après Rayo) !

.

Je conchies les madrilènes qui se croient arriver constamment trop tôt (depuis 10 piges en C1 qu'est ce qu'on c'est marré)... mais déplore vraiment que certains fan du barca les imitent pfff
même si on va pas se mentir, les "dynamiques" sont pour le moment bien opposées !!


M'enfin une bonne branlée ce soir contre une équipe allemande bof bof (2 victoires lors des 7 derniers matchs)
avec doublé de CR7 et de Benzema (manière de donner raison au sondage d'AS)
et la machine pourrait bien se remettre en route alors ...

(et là, le real est éliminé ce soir et j'aurai pas l'air c*n ^^ ... m'en plaindrait pas :p)
Article assez stupide, le seul problème du milieu au real c'est l'absence de Modric, et aussi le fait que Kroos est complètement cramé, joueur ayant le plus joué l'année dernière.
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Message posté par Zhenord
Article assez stupide, le seul problème du milieu au real c'est l'absence de Modric, et aussi le fait que Kroos est complètement cramé, joueur ayant le plus joué l'année dernière.



Kroos cramé ? on ne voit pas les même matchs...
le mec est un aimant à ballon et rate jamais une passe.
c 'est un monstre . Pour ma part il ne me fait regretter xabi alonso.
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
Le départ de Xabi Alonso hors Espagne, c'était pas un ultimatum de Madame à la base
?

Après, de ce que j'ai compris, l'article essaie de chier sur Perez, sans mentionner l'âge de Xabi Alonso (34 ans, merci pour lui), celui de Kroos (24 ans), ou bien le transfert de James...

Et puis sérieusement, 25M pour Kroos, c'est LE coup du dernier mercato sans problème, pour une fois que le Real s'enflamme pas!!!

En tout cas y en a un qui va se gaver à la prochaine renégo, c'est Modric!
Message posté par tacle_tibia



Kroos cramé ? on ne voit pas les même matchs...
le mec est un aimant à ballon et rate jamais une passe.
c 'est un monstre . Pour ma part il ne me fait regretter xabi alonso.


Compare juste ses matches du début de saison avec ses dernières sorties... T'as pas besoin d'être à 100% physiquement pour réussir des passes.

Mais physiquement il est cramé c'est flagrant, il l'a même avoué lui même il y a déjà plus de deux mois de cela, et depuis il a continué à jouer.

C'est le joueur qui a le plus joué en 2014 devant Alexis Sanchez, normal qu'il fatigue un peu. Le petit brésilien est un peu léger pour le remplacer et Illaramendi n'est pas génial.
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par tacle_tibia



Kroos cramé ? on ne voit pas les même matchs...
le mec est un aimant à ballon et rate jamais une passe.
c 'est un monstre . Pour ma part il ne me fait regretter xabi alonso.


Aucun rapport
Faut juste avoir vu aucun match de Madrid depuis 3 mois pour dire ça
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par tacle_tibia



Kroos cramé ? on ne voit pas les même matchs...
le mec est un aimant à ballon et rate jamais une passe.
c 'est un monstre . Pour ma part il ne me fait regretter xabi alonso.


Aucun rapport
Faut vraiment avoir vu aucun match du Real depuis 3 mois pour dire ça
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
78 27