Almunia le félon

0 9
Le match Barcelone-Arsenal se poursuit dans les médias. Nouvel acteur de cette désormais tragi-comédie, Manuel Almunia.

Le portier d'Arsenal, rentré en cours de jeu à la place de son homologue touché à une main, a eu des mots très durs non pas envers l'arbitre ou Pep Guardiola, mais pour ses potes : « Barcelone nous menait par le bout du nez et pourtant, en seconde période, certains joueurs n'étaient même pas entrain de courir. Nous avions seulement besoin d'un but et avec un peu plus d'effort, nous aurions pu leur poser des problèmes à la fin. Même à 3-1, nous n'avions besoin que d'un seul but pour nous qualifier, alors le fait que certains joueurs marchent ou lieu de courir, c'est incompréhensif. Nous étions fatigués. Tout semblait perdu et pourtant, un but à n'importe quel moment nous aurait qualifié. Alors la seule explication que j'ai, c'est que nous étions trop fatigués et que les joueurs ne pouvaient pas faire plus. Et réduits à 10, il fallait doubler les efforts » .

Auteur d'un match remarquable, d'une petite renaissance même, ses propos tranchent avec ceux de son entraîneur Arsène Wenger et de Samir Nasri. Ces derniers sont d'ailleurs sous le coup d'une enquête disciplinaire pour leurs propos sur l'arbitre de la rencontre, le désormais tristement célèbre Busacca. Alors que les Gunners affrontent Manchester United ce samedi en quart de finale de Cup, il ne faudrait pas que les dires d'Almunia fassent exploser le vestiaire.

VV
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Faux : Fabregas, déjà en 1ere mi-temps, il ne courait pas.
être entrain de
être incompréhensif

C'est encore écrit avec les pieds.

Par contre Almunia est assez lucide. Moi je l'ai trouvé un peu félon parce qu'à la fin du match il avait l'air plutôt content, j'avais presque l'impression qu'il fêtait ça avec ses potes espagnols..
ça a le mérite d'être clair. Bravo à Almunia pour son match ET pour sa lucidité. Si Arsenal veut enfin grandir et être pris au sérieux, c'est en adoptant ce genre de raisonnement et pas en étant immature sur le terrain comme RVP ou en jouant aux pleureuses en permanence comme Wenger.
Oui il doit être dans un tout autre rythme que ses partenaires, vu qu'il ne joue jamais. Il s'est surement bien reposé depuis des mois sur le banc, la fatigue il connait pas !

quant au commentaire de bods33 : c'est du même niveau, la fatigue intellectuelle tu dois pas trop connaitre. "RVP Immature", "Wenger pleureuse"? Sans rire? Chacun son point de vue, et c'est surement culturel, mais moi voir le foot pratiqué par bcp d'equipes espagnoles où l'agressivité, la tricherie, l'anti-jeu, le trucage, les simulations et les complaintes aupres des arbitres apparaissent dès que l'équipe est en difficulté, je trouve que c'est un bon mélange d'immaturité et de pleurnichardise (neologisme assumé).
"mais moi voir le foot pratiqué par bcp d'equipes espagnoles où l'agressivité, la tricherie, l'anti-jeu, le trucage, les simulations et les complaintes aupres des arbitres apparaissent dès que l'équipe est en difficulté, je trouve que c'est un bon mélange d'immaturité et de pleurnichardise (neologisme assumé)"

Ou comment faire d'un cas une généralité, à choisir je préfère le vice à la violence de la PL (Chelsea contre Man U, Liverpool contre Man U etc etc...), sinon ce que tu décris est valable pour le Calcio,, la L1 et bien d'autres championnats et les équipes Ibériques sont loin de pratiquer les méthodes que tu décris, mais apparemment tu ne doit pas beaucoup voir d'équipe Espagnole jouer.
Derniers exemples au niveau européen :
Seville en Europa Cup contre Dortmund.
Villareal en Europa Cup contre Naples.
Barcelone dès qu'ils sont malmenés...
etc...

Pour autant ce n'est pas le propre des équipes espagnoles. Le foot am-sud ou le calcio sont d'autres exemples.
Sinon, l'EPL n'est pas "violente". C'est plus physique, plus d'engagement...et les équipes les plus physiques (tu dirais "violentes" ne sont pas celles qui reussissent le plus : Stoke, Newcastle, Birmingham..., sont plutot décriées en Angleterre (par les medias et les "neutres"). Le vice des équipes espagnoles (par ex.) est au contraire valorisé, jamais puni et est pratiqué par les équipes les plus en vue du championnat. Pourquoi opposer vice et "violence" ? La veritable violence est sanctionnée (pas toujours mais c'est un scandale dans ce cas) alors que le vice ne l'est jamais. Pourtant il est très present au point d'être un element important du foot aujourd'hui. Et pourtant il est completement à l'encontre de l'esprit du jeu. Il pourri le foot (voir ces travers dans l'équipe du Bresil de la derniere coupe du monde me donnait des nausées). Soyons clair : sans la permissivité accordée au vice, les vainqueurs ne seraient pas les mêmes, les équipes iberiques auraient bcp plus de mal...
"Barcelone dès qu'ils sont malmenés"

Genre une fois dans la saison quoi?
Oui radiodwead : une seule fois par saison...mais avec beaucoup de regularité : toutes les saisons !
Et ben, que dit-il Almunia ? Que les joueurs d'Arsenal étaient rincés et que réduit à 10 ils l'étaient encore plus ! Pas de quoi faire vaciller le vestiaire quand même, ou alors c'est la preuve qu'effectivement ils sont bien jeunes et immatures ! Enfin j'espère qu'Almunia va rester dans les buts dorénavant, si au moins Wenger pouvait comprendre qu'il est meilleur que son collègue blessé à la main (je ne me risque pas sur son nom !), mais quand Wenger comprendra ce poste là, Arsenal pourra viser autre chose que des éliminations glorieuses... Il a quand même voulu recruter Shwarzer !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 9