Allez Yohan, faut partir, maintenant...

Arrivé dans la lumière il y a un an et demi, Yohan Cabaye n'a jamais réussi à s'imposer au PSG. Si bien qu'à un an de l'Euro, sa place en équipe de France n'a jamais été aussi fragile et la question de son départ aussi urgente.

Modififié
22 43
31 janvier 2014, Yohan Cabaye s'échauffe sur le bord de la pelouse du Parc des Princes. Pour 25 millions d'euros, l'ancien Lillois est la seule recrue hivernale du PSG, et la « future attraction » de la Ligue 1 selon L'Équipe. Canal + semble d'accord et pour l'occasion a sorti la « CamBaye » afin de scruter les moindres faits et gestes du joueur sur le bord de la pelouse, un peu comme ce qui avait été mis en place avec David Beckham un an plus tôt. Il faut dire que le recrutement de Yohan Cabaye a de la gueule : profil apprécié par Laurent Blanc, véritable star de Newcastle, titulaire en équipe de France et valeur sûre de la Premier League, le milieu relayeur doit participer à la francisation du vestiaire parisien, et apporter de la densité à un milieu de terrain qui ne peut se permettre l'absence de l'un de ses trois tauliers.

Impuissant face au trio Matuidi-Verratti-Thiago Motta


Mais ce que n'a pas prévu ou voulu voir Cabaye en acceptant de quitter l'Angleterre en cours de saison alors qu'il est en pleine bourre - 7 buts en 19 matchs et une influence croissante dans le jeu des Magpies - c'est que le milieu parisien n'a pas assez de place pour lui. Alors que le club est dans une dynamique quasi parfaite - seulement deux défaites toutes compétitions confondues - et déroule un jeu de qualité, le trio Matuidi-Verratti-Thiago Motta a tellement fait ses preuves qu'il est intouchable. Si Cabaye parvient à gratter du temps de jeu - 15 matchs dont 9 titularisations en Ligue 1 lors de la demi-saison de son arrivée - et réalise quelques coups d'éclat comme son but à Leverkusen en Ligue des champions, il n'en reste pas moins qu'un remplaçant de luxe, un plan B, alors qu'il était devenu le MVP de Newcastle... Un an plus tard, entre blessures, manque de rythme et perte de confiance, l'ancien Lillois semble avoir accentué son retard par rapport aux titulaires, avec seulement 13 titularisations en Ligue 1 et deux autres assez fades en Ligue des champions contre le Barça. De quoi voir en Adrien Rabiot un réel challenger pour la 4e place dans la hiérarchie du milieu, la preuve que Cabaye n'est plus vraiment à sa place dans la capitale.

L'échec de Cabaye à Paris peut en partie s'expliquer par un rôle totalement différent de ce qui lui était demandé à Newcastle. Dans le Nord de l'Angleterre, l'international français a terminé dépositaire du jeu, dans un positionnement proche de l'attaquant, jamais sans au moins un joueur - le plus souvent Tioté - dédié à l'essentiel des tâches défensives. Le Français quant à lui, pouvait donner libre cours à sa créativité et ses qualités dans la zone de vérité offensive. Ce qui lui a valu une première partie de saison 2013-2014 de haut vol avec notamment 7 buts en Premier League.

Une place en équipe de France à défendre


À Paris en revanche, Cabaye s'est retrouvé bien plus éloigné de la ligne d'attaque dans le milieu à trois de Laurent Blanc. Dans un poste de relayeur assez proche de sa vocation d'origine, mais aussi dans la pointe basse et donc défensive du trident, un rôle pour lequel il ne dispose ni du volume d'une vraie sentinelle, mais surtout pas de la science du jeu et du vice de Thiago Motta. Quant aux deux autres places disponibles, comment aurait-il pu les prendre à un Blaise Matuidi plus prompt à se projeter vers l'avant et multiplier les courses ou à un Marco Verratti dont la technique et la capacité de conservation du ballon n'ont presque pas d'équivalent en Europe ? Par rapport à ses concurrents, Cabaye ne peut se prévaloir que d'une plus grande présence et adresse face au but, des qualités qui dans le milieu de terrain actuel du PSG valent moins que les qualités de placement, de conduite de balle ou d'impact. Si bien que depuis un an et demi, on a plus souvent vu Cabaye se fatiguer à courir derrière la balle, commettre des fautes ou perdre des ballons, que s'illustrer à marquer ou offrir des caviars...

Si, il y a un an, Didier Deschamps disait ne pas s'inquiéter pour son milieu de terrain et si encore aujourd'hui il continue de le sélectionner en équipe de France, nul doute que Cabaye est en sursis si sa situation personnelle n'évolue pas la saison prochaine. Ce qu'il a semble-t-il bien saisi en réclamant des garanties à ses dirigeants ou un départ. Que ce soit à travers ses statistiques - 1 seul but en Ligue 1 - ou ses blessures à répétition, l'ancien Lillois apparaît dans une spirale négative bien difficile à contrecarrer. Une spirale négative qui désormais affecte nettement son rendement en équipe de France comme l'a rappelé sa performance hors sujet contre la Belgique dimanche. Parce qu'il est utilisé en sélection dans des rôles comparables à ce qu'on lui demande à Paris, où il est en situation d'échec ?

Un retour chez Pardew ?


Le fringuant milieu de fin 2013 a clairement vu sa confiance s'éroder depuis un an et, même s'il est apprécié de Didier Deschamps, on imagine mal ce dernier l'emmener à l'Euro 2016 par simple sympathie. Pour Cabaye, désormais, le temps presse, et même si Thiago Motta risque de quitter le PSG, il semblerait que le choix de la raison pour Cabaye soit de repartir là où il avait su acquérir une nouvelle dimension, en Premier League. Le joueur a clairement indiqué ne pas vouloir manquer le prochain Euro et faire un choix de carrière cet été en fonction de cette perspective. Aujourd'hui, les pistes les plus sérieuses mènent à Arsenal - pourtant déjà bien fourni dans ce secteur - et à Crystal Palace, où sévit son ancien entraîneur Alan Pardew. Mais le mal n'est-il pas déjà fait pour le Français ?

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tout simplement, Cabaye n'a pas sa place en EDF, qu'il soit titulaire dans un club ambitieux ou pas.
Note : 1
Honnêtement vous l'avez déjà trouvé excellent en EDF?
Alors oui ça a l'air d'un bon gars qui ne fait pas de vagues (on aime ça en France depuis Knysna) mais footballistiquement il ne m'a jamais impressionné.
Jonathan1606 Niveau : District
Voilà encore l'exemple-type du joueur surfait: bon mais loin d'être exceptionnel. Mis sur un piédestal alors qu'il évoluait à peine au-dessus de la mêlée dans un club (Newcastle) quelconque, il a vite fait de redescendre les pieds sur terre. Un peu à l'image de bon nombre de joueurs de l'EDF. Malheureusement.
Bah oui il a été excellent par moments (match France-Ukraine retour notamment). Faut arrêter les grandes déclas sur le fait que de toute façon c'est un joueur de merde et qu'il a rien à foutre en EDF. Il traverse une mauvaise passe, ça arrive. Je déteste ce côté "dictature de l'instant", où si un joueur performe pas sur une saison x, on va essayer de refaire le passé pour essayer de faire croire que c'est logique et que de toute façon c'était déjà écrit (voire qu'on le savait déjà, pour les plus malhonnêtes). Voilà, il s'est pas imposé, avait pas sa place dans l'équipe et au fur et à mesure a probablement perdu la confiance et ses automatismes. Point. Pas besoin de détruire la mémoire du joueur.
Le seul truc où il s'est distingué depuis son retour en L1, c'est dans le classement du plus beau joueur du championnat de TÊTU.
Et c'est même pas mérité!

Ne le voyant pas beaucoup jouer lorsqu'il était à Newcastle, j'ai pu découvrir un beau boucher des familles.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par FinnTheDog
Bah oui il a été excellent par moments (match France-Ukraine retour notamment). Faut arrêter les grandes déclas sur le fait que de toute façon c'est un joueur de merde et qu'il a rien à foutre en EDF. Il traverse une mauvaise passe, ça arrive. Je déteste ce côté "dictature de l'instant", où si un joueur performe pas sur une saison x, on va essayer de refaire le passé pour essayer de faire croire que c'est logique et que de toute façon c'était déjà écrit (voire qu'on le savait déjà, pour les plus malhonnêtes). Voilà, il s'est pas imposé, avait pas sa place dans l'équipe et au fur et à mesure a probablement perdu la confiance et ses automatismes. Point. Pas besoin de détruire la mémoire du joueur.

Faudrait arrêter de prendre France-Ukraine comme exemple de niveau d'un joueur.

Ce soir-là, les mecs étaient survoltés et ont joués comme jamais. C'est absolument pas représentatif du niveau réel des mecs qui étaient sur la pelouse.
Cabaye, ça fait un an et demi que dès qu'il rentre sur le terrain :
- Il est pas au niveau technique attendu
- Il est BEAUCOUP trop agressif et met en danger son équipe à cause de ça
- Il est tactiquement pas adapté au jeu du PSG. Or entre conserver un plan de jeu qui correspond à Verratti/Motta/Pastore... ou le changer pour qu'il convienne à Cabaye, je pense qu'on ferait tous le même choix.

Son départ me semble être une nécessité pour lui, pour sa confiance, pour son avenir.
J'étais plus que sceptique à son arrivée, mais j'aurais été le premier ravi que tout se passe bien avec lui. C'est pas le cas, fin de l'histoire Cabaye-PSG, et basta.
C'est pas le premier joueur dont l'intégration dans un nouveau club foirerait, c'est un drame ni pour lui ni pour le club, c'est juste une évidence.
Will & Jeffrey Niveau : DHR
Message posté par PhoenixLite

Faudrait arrêter de prendre France-Ukraine comme exemple de niveau d'un joueur.

Ce soir-là, les mecs étaient survoltés et ont joués comme jamais. C'est absolument pas représentatif du niveau réel des mecs qui étaient sur la pelouse.
Cabaye, ça fait un an et demi que dès qu'il rentre sur le terrain :
- Il est pas au niveau technique attendu
- Il est BEAUCOUP trop agressif et met en danger son équipe à cause de ça
- Il est tactiquement pas adapté au jeu du PSG. Or entre conserver un plan de jeu qui correspond à Verratti/Motta/Pastore... ou le changer pour qu'il convienne à Cabaye, je pense qu'on ferait tous le même choix.

Son départ me semble être une nécessité pour lui, pour sa confiance, pour son avenir.
J'étais plus que sceptique à son arrivée, mais j'aurais été le premier ravi que tout se passe bien avec lui. C'est pas le cas, fin de l'histoire Cabaye-PSG, et basta.
C'est pas le premier joueur dont l'intégration dans un nouveau club foirerait, c'est un drame ni pour lui ni pour le club, c'est juste une évidence.


Je me souviens d'un Espagne-France (1-1) où il avait été monstrueux, à l'instar de Matuidi également.
Bref, il a eu une période (époque Blanc surtout où il était performant).

C'est drôle, tu affirmes des choses à son sujet en t'appuyant sur une chose : je cite : "Cabaye, ça fait un an et demi que dès qu'il rentre sur le terrain". C'est justement ça le problème, il ne démarrait quasiment jamais titulaire. Où lorsqu'il l'était, c'était des matchs de seconde zone, avec les coiffeurs. On ne va pas refaire l'histoire, il n'a pas été bon pdt 1 an 1/2, il a une part de responsabilités, mais pas uniquement.


Bien d'accord avec FinnTheDog, la tendance du moment c'est de défoncer Cabaye en occultant ses performances passées.
Romansochaux Niveau : CFA
Note : 5
Cabaye doit surtout jouer assez haut pour être performant. Un 8 offensif et pas un mec qui joue devant la défense.
luxe, calme et volupté Niveau : National
 //  17:52  //  Amoureux de la VPS
Note : 2
En Angleterre, il aura moins à prouver, vu son passé, et obtiendra une place de titulaire plus facilement d'entrée de jeu. Ailleurs, où il est moins connu, il devra surmonter son manque de confiance et faire ses preuves. Ca risque d'être plus compliqué.

Son niveau, très discuté pour l'EDF, ne me semble pas si évident.
Un Cabaye titulaire en Angleterre, c'est moins bien que Gonalons, Schneiderlin ou Sissoko ?

La vérité est que l'on n'a pas d'excellent 6 (d'ailleurs cabaye n'est pas un 6). Alors, jouons sans 6 (impensable pour DD) et jouons avec des 8 (Kondogbia, Pogba). Ou Matuidi en 6 qui ferait plus de courses horizontales et moins de verticales.
Cabaye est un bon joueur et on lui reproche de ne pas être un top joueur. Les autres nations ont des Alonso, Pirlo, Mascherano, Schweinsteiger à faire jouer sentinelle, nous on a un milieu offensif qui a brillé au LOSC et à Newcastle...
floyd pink Niveau : CFA
J'arrive sur So Foot, je vois le titre de l'article, mais la photo ne sort pas encore...j'aurai parié qu'on parlait de Gourcuff.

Il traverse une mauvaise passe mais je doute qu'il soit fini.
Puis faut surtout réaliser que c'était à la base, le pire choix de carrière possible. Il est arrivé à l'apogée du trio Verrati-Matuidi-Motta. Et il n'aura jamais satisfait quand l'un des ses 3 derniers étaient absent.
À part cette capacité de catinage qu'il a superbement démontré, lors du dernier PSG-OM, gràce à sa simulation qui donne un rouge à Imbula.
Toto Valencony Niveau : DHR
Message posté par Romansochaux
Cabaye doit surtout jouer assez haut pour être performant. Un 8 offensif et pas un mec qui joue devant la défense.


Je te rejoins. Il joue devant la défense en EDF par défaut, car Toulalan ne veut plus venir et qu'il est le seul à avoir un profil de relanceur à ce poste. Tous les autres sont des joueurs qui se projettent, le profil que Deschamps aime. A Paris c'est autre chose, il est clairement inférieur à Marco Verratti.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Will & Jeffrey


Je me souviens d'un Espagne-France (1-1) où il avait été monstrueux, à l'instar de Matuidi également.
Bref, il a eu une période (époque Blanc surtout où il était performant).

C'est drôle, tu affirmes des choses à son sujet en t'appuyant sur une chose : je cite : "Cabaye, ça fait un an et demi que dès qu'il rentre sur le terrain". C'est justement ça le problème, il ne démarrait quasiment jamais titulaire. Où lorsqu'il l'était, c'était des matchs de seconde zone, avec les coiffeurs. On ne va pas refaire l'histoire, il n'a pas été bon pdt 1 an 1/2, il a une part de responsabilités, mais pas uniquement.


Bien d'accord avec FinnTheDog, la tendance du moment c'est de défoncer Cabaye en occultant ses performances passées.

Bah on peut continuer dans ton sens alors : il a donc jamais été bon face à des adversaires de seconde zone. Triste pour un international, non ?

Pour les responsabilités, c'est le cercle vicieux classique : tu joues peu, mais quand tu joues t'es pas bon. Combien d'entraîneurs te feraient plus jouer dans ces conditions ?
"Faire reprendre confiance", "partager le temps de jeu", c'est des belles idées théoriques ça, sauf que sur le terrain y a qu'une vérité, c'est les 3 points à la fin du match, et pour ça, faut être en mesure d'afficher un niveau de performance minimum, que Cabaye n'a jamais démontré avec la liquette parisienne.
Concernant les responsabilités du fait que Cabaye n'est pas adapté au dispositif de Blanc. Ok. Il le savait quand même en arrivant qu'on avait pas de pointe haute comme il jouait à Newcastle ? Il a donc sciemment pris un risque d'un transfert avec une nécessité idenifiée pour lui de faire évoluer son jeu. Ca a pas payé, c'est dommage pour lui et pour le club, mais qu'on vienne pas le faire passer pour une victime du système tactique parisien. Blanc a pas inventé un truc du jour au lendemain qui lui convenait plus...

Concernant ses performances passées... on s'en fout, non ? On juge son passage à Paris dans cet article et les conséquences de sa situation actuelle, pas ses performances d'il y a 5 ans.
L'idée c'est pas de défoncer Cabaye, c'est de mettre une réalité en avant : A la vue des 18 derniers mois, rester à Paris ne lui apporterait rien, et il n'apporterait rien au PSG en y restant non plus.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Will & Jeffrey


Je me souviens d'un Espagne-France (1-1) où il avait été monstrueux, à l'instar de Matuidi également.
Bref, il a eu une période (époque Blanc surtout où il était performant).

C'est drôle, tu affirmes des choses à son sujet en t'appuyant sur une chose : je cite : "Cabaye, ça fait un an et demi que dès qu'il rentre sur le terrain". C'est justement ça le problème, il ne démarrait quasiment jamais titulaire. Où lorsqu'il l'était, c'était des matchs de seconde zone, avec les coiffeurs. On ne va pas refaire l'histoire, il n'a pas été bon pdt 1 an 1/2, il a une part de responsabilités, mais pas uniquement.


Bien d'accord avec FinnTheDog, la tendance du moment c'est de défoncer Cabaye en occultant ses performances passées.

Bah on peut continuer dans ton sens alors : il a donc jamais été bon face à des adversaires de seconde zone. Triste pour un international, non ?

Pour les responsabilités, c'est le cercle vicieux classique : tu joues peu, mais quand tu joues t'es pas bon. Combien d'entraîneurs te feraient plus jouer dans ces conditions ?
"Faire reprendre confiance", "partager le temps de jeu", c'est des belles idées théoriques ça, sauf que sur le terrain y a qu'une vérité, c'est les 3 points à la fin du match, et pour ça, faut être en mesure d'afficher un niveau de performance minimum, que Cabaye n'a jamais démontré avec la liquette parisienne.
Concernant les responsabilités du fait que Cabaye n'est pas adapté au dispositif de Blanc. Ok. Il le savait quand même en arrivant qu'on avait pas de pointe haute comme il jouait à Newcastle ? Il a donc sciemment pris un risque d'un transfert avec une nécessité idenifiée pour lui de faire évoluer son jeu. Ca a pas payé, c'est dommage pour lui et pour le club, mais qu'on vienne pas le faire passer pour une victime du système tactique parisien. Blanc a pas inventé un truc du jour au lendemain qui lui convenait plus...

Concernant ses performances passées... on s'en fout, non ? On juge son passage à Paris dans cet article et les conséquences de sa situation actuelle, pas ses performances d'il y a 5 ans.
L'idée c'est pas de défoncer Cabaye, c'est de mettre une réalité en avant : A la vue des 18 derniers mois, rester à Paris ne lui apporterait rien, et il n'apporterait rien au PSG en y restant non plus.
floyd pink Niveau : CFA
J'arrive sur So Foot, je vois le titre de l'article, mais la photo ne sort pas encore...j'aurai parié qu'on parlait de Gourcuff.

Il traverse une mauvaise passe mais je doute qu'il soit fini.
Puis faut surtout réaliser que c'était à la base, le pire choix de carrière possible. Il est arrivé à l'apogée du trio Verrati-Matuidi-Motta. Et il n'aura jamais satisfait quand l'un des ses 3 derniers étaient absent.
À part cette capacité de catinage qu'il a superbement démontré, lors du dernier PSG-OM, gràce à sa simulation qui donne un rouge à Imbula.
floyd pink Niveau : CFA
J'arrive sur So Foot, je vois le titre de l'article, mais la photo ne sort pas encore...j'aurai parié qu'on parlait de Gourcuff.

Il traverse une mauvaise passe mais je doute qu'il soit fini.
Puis faut surtout réaliser que c'était à la base, le pire choix de carrière possible. Il est arrivé à l'apogée du trio Verrati-Matuidi-Motta. Et il n'aura jamais satisfait quand l'un des ses 3 derniers étaient absent.
À part cette capacité de catinage qu'il a superbement démontré, lors du dernier PSG-OM, gràce à sa simulation qui donne un rouge à Imbula.
Ok peut être qu'il va partir cet été pour un club de milieu de classement Anglais.
Mais est ce que franchement faire une bonne, voire très bonne saison à Crystal Palace doit assurer une place de titulaire en EDF ?
Si oui, alors c'est du niveau de l'EDF qu'il faut soucier ...

Parceque clairement, et ca vaut également pour un Sissoko (et pourtant j'aime bien ce joueur!), je crois que Deschamps devrait sincèrement revoir ses critères de sélection et de titularisation.

Avec des titulaires évoluant au Dinamo Moscou, à Newcastle ou à Crystal, on va droit dans le mur les amis
Ok peut être qu'il va partir cet été pour un club de milieu de classement Anglais.
Mais est ce que franchement faire une bonne, voire très bonne saison à Crystal Palace doit assurer une place de titulaire en EDF ?
Si oui, alors c'est du niveau de l'EDF qu'il faut soucier ...

Parceque clairement, et ca vaut également pour un Sissoko (et pourtant j'aime bien ce joueur!), je crois que Deschamps devrait sincèrement revoir ses critères de sélection et de titularisation.

Avec des titulaires évoluant au Dinamo Moscou, à Newcastle ou à Crystal, on va droit dans le mur les amis
Ok peut être qu'il va partir cet été pour un club de milieu de classement Anglais.
Mais est ce que franchement faire une bonne, voire très bonne saison à Crystal Palace doit assurer une place de titulaire en EDF ?
Si oui, alors c'est du niveau de l'EDF qu'il faut soucier ...

Parceque clairement, et ca vaut également pour un Sissoko (et pourtant j'aime bien ce joueur!), je crois que Deschamps devrait sincèrement revoir ses critères de sélection et de titularisation.

Avec des titulaires évoluant au Dinamo Moscou, à Newcastle ou à Crystal, on va droit dans le mur les amis
floyd pink Niveau : CFA
Oh sans déconner So Foot, on investit sur un serveur digne de ce nom un jour ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
22 43