1. //
  2. // Quarts
  3. // Galles-Belgique

Allez, venez donc adopter un Belge

Ce soir, les Diables rouges disputent à Lille le quart de finale le plus « à domicile » de leur histoire à l’extérieur. Du coup, pour ne pas risquer les contrôles sur le retour et pour montrer que les Belges valent bien les Irlandais, un Bruxellois a lancé #AdopteUnBelge pour réunir les voisins du Nord le temps d'une soirée... et d'une nuit.

Modififié
105 3
Depuis quelques années, être belge a une réputation beaucoup moins embarrassante qu’avant. Les stéréotypes faciles à la « Une fois » , frites, nonante et chicons commencent (petit à petit) à trouver leur place au placard au profit d’une certaine sympathie naturelle. Schoenaerts, Poelvoorde, Stromae et Charline Vanhoenacker ont contribué à ce changement de statut, au même titre que certains footeux comme Hazard, Batshuayi ou De Bruyne qui donnent des airs plus cool au Belge longtemps majoritairement apprécié pour son accent rigolo.


Avec cet Euro où les Français de chaque ville hôte d’un match espéraient ne pas tomber sur les Russes ou les Anglais pour que leur bourgade reste intacte, les Islandais, (Nord-)Irlandais et Belges sont les supporters qui ont gardé la meilleure image. « C’est exactement en surfant sur ces deux vagues de vision du supporter que j’ai voulu lancer #AdopteUnBelge, glisse Théodore Taymans. L’idée est de montrer que le supporter belge appartient plus à la deuxième catégorie qu’à la première. »

Se loger en toute convivialité


« Quand on a regardé pour des logements, c’était ou bien trop cher ou bien complet, donc on a essayé d’inventer une manière conviviale de se loger. » Théodore Taymans
Du coup, lundi 27 juin, au lendemain de la qualification convaincante des Diables rouges face à la Hongrie, Théodore balance un post sur son compte Facebook en proposant à tout supporter belge intéressé par un hébergement dans le Nord de se faire connaître via le hashtag #AdopteUnBelge, de sorte que les Lillois intéressés puissent se manifester s’ils ont envie de faire la fête avec un voisin. « Au départ, j’avais juste une grosse envie d’aller supporter les Diables rouges à Lille, à une heure de Bruxelles ! Mais quand on a regardé pour des logements, c’était ou bien trop cher ou bien complet donc on a essayé d’inventer une manière conviviale de se loger en lançant #AdopteUnBelge pour attirer l’attention des Lillois. »


Les Belges n'ont d'ailleurs pas tardé à se manifester, et, entre les demandes premier degré, on retrouve également quelques touches humoristiques telles que « Je prends un peu de place (1m93), je risque de sentir la bière et la frite, je parle fort, mais je suis gentil » ou des « Les Lillois, cessez l’inceste : adoptez un Belge ! » Les Nordistes se sont également montrés actifs sur les réseaux sociaux, comme le ministre de la Ville, Patrick Kanner, qui a invité ses concitoyens à montrer leur « hospitalité ! Vendredi, accueillez nos voisins belges qui seront nombreux à Lille.  » À côté de cela, d’autres réponses plus humoristiques ont émaillé la toile en proposant l’hébergement d’un Belge en échange d’une place au match, de chocolat ou de bière, évidemment.

« Rentrer bourré n’est pas une option »


« On peut faire l’aller-retour sur la soirée, mais quoi qu’il arrive, on aura envie de faire la fête et de boire des godets ! Rentrer bourré n’était donc pas une option… » Théodore Taymans
Car la bibine est un point important de la thématique d’#AdopteUnBelge… « Il y a un vrai message de sécurité, reprend Théodore. On pourrait se dire qu’il n’y a qu’une heure de route et qu’on peut faire l’aller-retour sur la soirée, mais quoi qu’il arrive, on aura envie de faire la fête et de boire des godets ! Rentrer bourré n’était donc pas une option… » Mais le Bruxellois insiste également sur le côté convivial de la démarche : ce serait en effet dommage que le fan belge se ramène dans le Nord, prenne les clés de son hébergeur, aille se bourrer la gueule dans le centre après avoir vu le match, puis revienne pendant la nuit tel un vulgaire étudiant dans sa famille d’accueil. « On espère justement que Français et Belges passeront la soirée ensemble dans la ville en profitant des écrans géants et de l’ambiance. »

Débrouillardise et gratuité


C’est grâce à un ami spécialiste des réseaux sociaux que le message de Théodore a pris de l’ampleur et a attiré l’œil des médias. « C’est vrai qu’on a surtout eu une très grosse couverture de la presse... Mais s’il n’y a pas eu mille propositions de Lillois, ce hashtag a convaincu beaucoup de Belges d’aller jusque-là juste pour au moins supporter leurs couleurs. » Maintenant, personne ne doit s’attendre à un intermédiaire pour s’assurer de la bonne arrivée sur place, d’un système de cotation de la chambre et de l’hôtel ou quoi que ce soit du genre Bienvenue chez vous…


« On n’avait pas envie de mettre en place toute une plateforme, donc chacun se débrouille, au feeling : les gens se contactent puis s’arrangent, même si on leur conseille bien sûr que ça ne fasse pas chambre d’hôtel, la gratuité doit rester. » Quant à l’allusion à #AdopteUnMec, Théodore assure qu’il ne partage pas plus qu’une ressemblance sémantique au hashtag de rencontre. « Je ne suis pas célibataire, donc le but n’est certainement pas d’allier un plan foot avec un plan cul… en tout cas pour moi. »

Par Émilien Hofman, à adopter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Bastien0016 Niveau : Loisir
Pourquoi la Belgique doit (enfin) battre le Pays de Galles: https://quatriememitemps.com/2016/07/01 … de-galles/
Claude le Gentil Niveau : CFA
Ah enfin, je n'ai pas l'impression d'avoir vu relayé dans les nouvelles cette initiative bien sympathique.

Appel aux frontaliers près de Tournai : les policiers interdisent aux belges de passer la frontière avec de l'alcool. Si vous souhaitez vous faire une réserve de bières belges en tout genre, vous savez où aller ...
luigidibiagio Niveau : DHR
« Les Lillois, cessez l’inceste : adoptez un Belge ! »: sympa...
On peut pas dire qu'ils soient des exemples en termes de bienséance non plus les belges.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les notes de la Pologne
105 3