En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // France – Ligue 1 – J12 – Rennes/PSG – Billet d'humeur

Allez quoi, lâche un peu les chevaux, Monty…

Pas une saison ne se passe sans que Rennes ne soit moqué par le reste de la Ligue 1. Cette fois, c'est la faute aux choix ultra-défensifs que privilégie la plupart du temps l'entraîneur Philippe Montanier. C'est dommage, car il semble y avoir matière à montrer un peu plus d'ambition dans le jeu et à gagner le respect en faisant preuve de plus de panache…

Modififié
« Le public peut nous aider sur ce match. Les supporters peuvent être le douzième homme. Ils peuvent pousser les joueurs à se galvaniser. » Cher Philippe – tu permets que je t'appelle Philippe ? –, voici ce que tu as déclaré en conf' de presse jeudi, veille de ce match tant attendu à domicile contre le PSG. Tu aimerais bien que les supporters rennais soient présents en nombre et poussent leur équipe contre l'indéboulonnable champion de France. Qu'ils soient à fond, bruyants, enthousiastes, qu'ils donnent envie aux joueurs de se sublimer pour que ceux-ci soient les premiers à faire tomber le PSG cette saison en championnat. Un exploit qui ne manquerait pas d'être souligné dans la presse et les médias nationaux. C'est bien joli, ces paroles, et en un sens, tu as raison de faire cet appel, c'est dans la logique des choses, sauf que réclamer de l'amour de la part du public rouge et noir implique aussi que tu lui donnes en retour de quoi s'enflammer. C'est du donnant-donnant, en principe c'est comme ça que ça fonctionne. Tu mets en place une équipe qui fait se soulever les foules, la foule se lève, et tout le monde est content. Mais là franchement, ce que tu fais stratégiquement avec tes compositions ultra-défensives, vraiment ça n'incite pas à taper dans les mains et à dire youpi.

Empilement de joueurs défensifs


Le coup des trois défenseurs centraux, pourquoi pas, au moins c'est un choix stratégique qui change et c'est plutôt bien vu avec les spécialistes du poste que tu as en stock, du genre fiable et appliqué. Mais avec une telle base, est-il nécessaire ensuite d'empiler les joueurs à vocation défensive en milieu de terrain ? Positionner Abdoulaye Doucouré en meneur ? Pedro Henrique en pointe ? Vraiment ? Tu ne crois pas que les supporters rennais mangent déjà assez de moqueries comme ça à cause de leur air palmarès pour qu'on se foute en plus de la gueule toute ratatinée vers l'arrière de leur équipe ? Tu me diras, tu ne fais pas des compos seulement pour faire plaisir aux spectateurs et c'est vrai. En plus, elles ne fonctionnent pas si mal, tes tactiques, il faut bien l'admettre. T'as bien calmé ton monde avec ta victoire à Gerland et tes quatre succès de rang jusque mi-septembre. Ça t'a donné raison, ça a légitimé tes choix, bravo à toi. Mais il y a des limites quand même, parce que débarquer avec un pareil attirail défensif en Corse pour jouer l'ogre ajaccien, là pour le coup, c'est non. Y avait quand même moyen de faire preuve d'un peu plus d'audace, tu ne penses pas ? D'avoir du panache, bon sang ! Depuis un mois et demi que tu persistes à rester tout frileux, tu ne gagnes plus un match. Si, il y a eu la qualification à Bastia cette semaine, mais ça ne compte pas, c'était encore tout vilain et face à une formation du SCB qui ne met plus une chaussure à crampons devant l'autre.

Quintero et Boga, joueurs frisson


En fait, le truc le plus embêtant dans cette histoire, ce n'est pas tant les petites moqueries qui peuvent venir des adversaires. Après tout, ce n'est pas si grave et c'est le lot de beaucoup d'équipes de se faire allumer pour une raison ou une autre. Le souci, c'est le sentiment de frustration et presque de gâchis que ça peut susciter en voyant ton effectif et en se disant que bon sang, y aurait peut-être quelque chose de vraiment beau à en faire. Depuis que tu es en poste, tu as recruté à foison de sacrés bons joueurs de ballon et au final, peu ont trouvé satisfaction sur le long terme à tes yeux. Brüls, Prcić, sans compter les jeunes du club tel Hunou. C'est dommage d'avoir de bons manieurs pareils et de ne pas donner l'impression d'exploiter pleinement leur talent. Et déjà on craint pour l'avenir de Quintero en Bretagne. Pourtant, ça crève les yeux qu'il a les moyens d'égayer la L1, alors donne-lui vraiment sa chance ! Pareil pour Boga qui a l'air tout aussi délicieux. Tente des coups un peu. Qu'as-tu à y perdre ? Qu'a Rennes à y perdre ? C'est ça aussi qui est difficile à admettre. Contrairement à d'autres entraîneurs qui ont l'excuse de la fragilité de leur statut pour justifier leur frilosité, ton contrat a récemment été prolongé à blinde, donc a priori tu es serein, tu as les moyens d'oser quelques coups sans que tout de suite, on vienne te demander des résultats. Et pareil pour ton club, Rennes, qui, soyons sérieux, n'a plus rien à craindre pour son maintien en élite, et ce, depuis un sacré paquet de saisons. Même avec le service minimum, il ne devrait pas y avoir de quoi trembler. Le Stade rennais, depuis qu'il est soutenu financièrement par la famille Pinault, est installé durablement en L1, et logiquement pour un bout de temps encore.

Un podium pas si inaccessible… à condition d'oser


Lyon perturbé en interne, Marseille encore sous le choc de son été agité, Monaco qui n'est plus qu'une pouponnière de Jorge Mendes, Saint-Étienne qui gère tant bien que mal son calendrier, Bordeaux toujours aussi timide, Lille aussi… Hormis l'intouchable PSG, il y a de la place cette saison en haut de tableau, y compris pour le podium. Là vraiment, pour le coup, ça paraît accessible pour un club du calibre de Rennes de se hisser pour la première fois parmi ce top 3 de l'élite française, franchir un palier, cesser de se contenter des habituelles places d'honneur, entre le ventre mou et les derniers tickets européens. Vivre la grande aventure. Mais il faut oser pour ça ! C'est sûr que tu n'as pas de chance avec Ntep encore sur le flanc, mais il faut dès maintenant préparer le terrain à son retour, sans compter celui encore plus attendu de l'enfant du pays, Yoann Gourcuff. Commence à habituer tes joueurs à produire du jeu, à tenter des coups, à faire preuve d'un peu de folie, ça ne fait jamais de mal. Tu n'as rien à perdre à essayer et tu as bien vu lors des derniers matchs à domicile que le public du Roazhon Park n'attend que ça, de s'enflammer. Tu les as vus avec des étoiles dans les yeux après quatre succès de suite, à y croire comme s'ils avaient déjà gagné un truc ? Demande-leur de continuer à soutenir ton équipe, ok, mais donne-leur aussi matière à continuer de rêver. Qui sait, peut-être que, comme ça, Rennes finira par gagner. Et puis, si ce n'est pas le cas, au moins on pourra apposer « magnifique » après le désormais traditionnel « loser » .

Par Régis Delanoë, à Rennes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 46 minutes Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38