1. // Féminines
  2. // France/Allemagne (2-4)

Allemagne super à l'aise

Le cauchemar continue. Quand la France joue l'Allemagne en compétition officielle, c'est toujours la RFA qui gagne. Filles ou garçons : même punition. Et ce sera comme ça jusqu'à la fin des Temps.

Modififié
0 4
Un mark = un franc !

Procédons par ordre. Séville 82... Rappelons pour les ignorants, les oublieux et les ablettes que le prélude de Séville 82, c'était Hanovre 1980 : le 18 novembre 80, la RFA avait bastonné les Bleus 4-1 en amical. Une boucherie : 2-0 au bout de 37 minutes, match plié. Un peu comme hier soir avec les gonzesses : 2-0 sec à la 32ème... Le carnage de Hanovre 80 annonçait la désillusion de Séville. Quand Rümmenigge avait réduit le score à 2-3 en prolongues, on savait que c'était foutu, que les Allemands étaient plus fort, ne serait-ce qu'à cause de leur maillot blanc avec l'aigle noir (le maillot le plus terrifiant de l'Histoire de foot, en fait). De ce désastre allait naître en France le syndrome « Grande Vadrouille » . En gros : les Allemands sont « peut-être » les plus forts, mais on les a mis en difficulté. Traduction : la France fait toujours jeu égal avec l'Allemagne. Face aux sceptiques, on ressort l'agression sur Battiston : « Et Schumacher, hein ? L'aurait pas du être expulsé, Schumacher, hein ? HEIN ?! » ...
La Grande Vadrouille, on le rappelle, c'est un immense succès cinématographique de la fin des années 60 où, dans la France de l'Occupation, nos inénarrables Bourvil et De Funès ridiculisent la Wehrmacht à eux tout seul... Récoltons les déclarations de nos petites françaises, hier soir, après la fessée teutonique. Camille Abily : « L'Allemagne est très forte et même si on perdu 4-2 à dix, on a réussi à les mettre en difficulté. » Gaëtane Thiney : « À 2-0, beaucoup pensaient qu'on allait prendre 5-0. Après, quand est revenues, les Allemandes avaient plus ‘la flippe' que nous » . Et le coach, Bruno Bini ? « Au final, 4-2, c'est très cher payé car presque toutes nos défenseuses ont pris des cartons. Je dirais que les Allemandes sont plus fortes, mais pas sur la deuxième période. On a fait jeu égal voire mieux quand on a réussi à poser le ballon au sol. Les filles ont donné une belle image des sportives de haut niveau. Elles ont fait honneur au maillot. Quel courage ! »

Des matchs plus courts ?

« Les Allemandes sont meilleures... mais pas sur la deuxième période » . Sic ! La Grande Vadrouille encore : Bourvil et de Funès écrasaient la redoutable armée allemande à coups de saucisson. Contre l'Allemagne, on devrait toujours faire durer les matchs comme ça nous arrange. Il faudrait les raccourcir un peu, en fait. En 82, l'arbitre aurait dû siffler la fin du match quand la France menait 3-1, et hier soir, avec les filles, on aurait dû remettre les compteurs à zéro à la mi-temps et invalider les deux premier buts allemands. Mais que fait la Fifa ?... En attendant, peu importe : on sait tous qu'hier soir la France a fait match nul symbolique 2-4, c'est ce qui compte. Ne croyez donc pas ceux qui vous diront que les Allemandes ont bouffé les Françaises tactiquement et physiquement et qu'à 2-0, elles ont choisi de gérer pour la suite (pas toujours très bien, certes). Qu'à chaque fois que les Bleues sont revenues au score, les Blanches en ont remis un dans la foulée.
Y'a deux étoiles de championnes du monde sur le maillot de ce pays qui rafle tout en compétions internationales, dans quasi toutes les catégories d'âge, y compris en CM 1 et CM 2... Ceci dit, l'aventure continue pour les Bleues, confrontées aux Anglaises, en quart, samedi, à Leverkusen. C'est jouable. On peut rêver : la France pourrait même retrouver l'Allemagne en finale. Si on annule la première mi-temps, les Bleues auront toutes leurs chances de l'emporter parce que les Allemandes sont meilleures, mais pas sur la deuxième période. A voir...


Paires, impaires et perd

Sinon, quels enseignements pour les garçons que ce Allemagne-France féminines d'hier soir ? Ben, pas grand-chose. Déjà, une fille, c'est pas fait pareil qu'un mec. Sinon on peut disserter sur la mixité loseuse, la parité dans la défaite. Les gars se font taper les années paires et les gonzesses perdent les années impaires. Même les années en décimales (Euro 2012, 5) on perdrait encore. Gros complexe germanique habituel... Pour rappel, les mecs ont paumé lors des deux dernières confrontations en compétition officielle : élimination en demies de Mondial, en 1982 et 1986. Ensuite, que des matchs amicaux étonnamment presque toujours gagnés par les Bleus (2-1 en 90 à Montpellier, 1-0 en 96 à Stuttgart, 1-0 en 2001 à St-Denis et 3-0 en 2003 à Gelsenkirchen, ndlr). Le dernier match, un nul 0-0 en 2005 à St-Denis. En fait, la France est invaincue depuis 1987 (un amical perdu 2-1 à Berlin).
Déjà 24 ans d'invincibilité face à la Nationalmannschaft. La classe ? Nan, pas de quoi frimer : c'était que des amicaux. Ceci dit, on attend avec impatience le mercredi 29 février 2012 : Allemagne-France à Brême. Ce sera pour les Tricolores après la série de matchs en bois des éliminatoires de l'Euro (Albanie, Roumanie, Bosnie, Belgistan, Portuland). Là, on verra enfin ce que valent les Bleus de Blanc : jouer l'Allemagne chez elle. Un amical. Mais un amical qui compte. Entre 1998 et 2006, la France était meilleure que l'Allemagne et les deux nations auraient pu se rencontrer à l'Euro ou au Mondial : en triomphant à nouveau fois lors d'une compète internationale, la France aurait pu mettre fin à la malédiction qui dure depuis 1958 (victoire 6-3 en coupe du Monde, match pour la troisième place, ndlr). Mais le sort a épargné à une Mannschaft dévaluée de croiser la route des Bleus de ZZ. La France est donc bien maudite. Ce pays est foutu.


Par Chérif Ghemmour

PS : « En hand-ball, la France a dépassé l'Allemagne en la battant régulièrement ces dernières années ! Non, non, la France n'est pas maudite ! » , protestent les ablettes. Ah, bon ? Ca compte le hand-ball à l'indice Fifa ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

hahaha Chérif! Des barres de rire cet article. Très jol. Aucun sarcsame, aucune ironie, pas acerbe pour un sou!
Hé Cherif, et si ces petites françaises faisaient comme l´Allemagne masculine de 1954 ? En l´occurrence, se faire taper méchamment par le favori en début de compétition (j´ai pas le score en tête mais la Hongrie de Puskas avait bien torché la RFA) puis les retrouver en finale pour une revanche et faire taire tous les pronos à l´issue des 90 minutes ? Si on oublie l´avantage technologico-climatique des allemands (chaussures adidas des allemands possédant des crampons vissables(Vorsprung durch Technik, Ah la la ces allemands)) et l´usage hypothétique de dopage, ptet que nos petites françaises pourraient botter le cul de ces allemandes ? Certes, Linecker disait que le foot est un sport gagne toujours, mais en football, si pendant 89 min, ton adversaire mène mais que toi à la 90e, tu parviens à renverser à la vapeur.... Certes un fantasme, mais le football est bien un sport où tout est permis non ?
"Bourvil et de Funès écrasaient la redoutable armée allemande à coups de saucisson." Et de citrouille !! Au moins les filles en club, elles ont réussit à gagner la ligue des champions contre les allemandes parce que chez les hommes, on s'est souvent fait cogner.
"Des matchs plus courts ?" Haha Ghemmour, excellent. Je vois que je ne suis pas le seul à avoir relevé les commentaires d'après match d'hier soir. Surtout le "On a perdu 4-2 à dix" qui ne veut rien dire puisqu'il y avait surtout 3-1 à 11. Et je vois vraiment pas quand la France a été meilleure que l'Allemagne sur ce match. A la limite peut être les 5mn qui suivent le deuxième but sur corner. Mais ça fait juste 5mn de supériorité sur un match entier.

Enfin c'est ce que je disais sur l'autre article "Si les choses avaient été différentes, ça ne se serait pas passé de la même façon !".

Et c'est assez audacieux de parler déjà de la possible revanche en finale alors qu'il faut déjà passer l'Angleterre et que je crois qu'elles sont aussi dans la partie de tableau du Brésil.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 4