Allegri jouera sa tête dimanche

Modififié
3 12
Après le match (vraiment) nul du Milan AC contre Anderlecht en Ligue des champions, mardi à San Siro (0-0), le maintien de l'entraîneur Massimiliano Allegri ne tient plus qu'à un (coup de) fil.

Dans la foulée du match, mardi, Silvio Berlusconi s'est entretenu par téléphone avec le vice-président du club, Adriano Galliani. Selon La Gazzetta dello sport, le Cavaliere aurait voulu virer Allegri, mais Galliani l'aurait persuadé de lui laisser une dernière chance. Le déplacement dans le Frioul, dimanche, pour affronter l'Udinese, décidera donc du sort du technicien.

Le Milan, qui n'a toujours pas gagné cette saison à domicile (deux défaites 0-1 contre la Samp' et l'Atalanta et le nul en Champions'), est dixième, avec seulement trois points en trois matchs. MC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ah la la, Allegri n'a pas fini de payer le départ de Taye Taiwo !


ps : Comme So Foot, organe du Parti Saint-Germain - rôh, je sais, j’exagère - n'a pas daigné noter - c'est par bonté, j'imagine aussi - les joueurs du Dynamo étrillé hier soir, je propose modestement ce petit hommage à Taye Taiwo, comme une tribune libre que je place ici à défaut de nulle part. Parce que les broncas - méritées - qui le saluèrent sans relâche ont assurément fait de lui l'« homme du match ».

Il pouvait encore le gronder ce stade, après le coup de sifflet final, Taye, lui, remontait tranquillement la pelouse - largement battu certes mais pas défait, plutôt innocemment bravache -, pour saluer les supporters kieviens. Cette énième bronca lui dressa une belle haie d’honneur au Parc du Prince, concluant son jubilé en somme.

Grand seigneur, Taye avait même pris part à la défaite, évidemment distrait - on ne se refait pas -, sur la belle reprise d'Alex, mais ce petit stade entier remonté contre lui a salué finalement en creux toute la sympathie que les talents (y compris ceux de chanteur) du Nigérian inspirent.
Je fais remarquer en passant que « Z word » a quand même pu prendre une leçon de classe avec Thiago - qui marque de surcroît le vrai beau but de la soirée - lui aussi ancien coéquipier de Taye au Milan : ces deux derniers se sont chaleureusement serrés dans les bras l'un de l'autre. Lors d’une interview le suédois avait déclaré faussement modeste, « qu'il laisserait désormais plutôt ses pieds parler pour lui ». Il faudra lui faire attention de ne pas commencer à laisser les ongles de ses gros orteils faire office d'hémisphères du melon.
Au petit jeu des charges stupides - personne ne voulait être en reste sur « l'homme du match » pour flatter la salle -, Nene est allé chercher son petit carton jaune. Mais Taye d’être toujours dans cet ailleurs souriant qui le caractérise, jamais méchant. La dernière fois qu'il avait souhaité l'être, méchant, c’était contre Tristiano, d'un solide coup d’épaule et il – ben oui, Taiwo – était tombé.

Doha peut remercier ce valeureux fantassin marseillais de la Ligue 1 - qui fait trembler, sur un coup franc et sans le tirer, un mur de stars -, d’avoir fait exister encore un peu de Paris à Saint-Germain, et d'avoir aussi finalement fait un peu exister ce bien pauvre Dynamo de Kiev. Parce qu'à vaincre sans péril...
Tous les "sénateurs" partis; abate, ambrosini, montolivo, pato et robinho absents contre anderlecht; le seul élément supérieur du point de vue technique, el shaarawy, laissé végéter une heure sur le banc; un placement tactique de certains joueurs assez étonnant, emmanuelson in primis; allegri est-il le seul coupable ou un coupable parmi d'autres; il faudrait songer aussi à "transférer" quelques dirigeants, me semble-t'il; quant au "légendaire" milan-lab, quelle rigolade!
1/ Allegri est un entraineur limité il faut le dire.
2/ Ceci-dit il n'est pas responsable de la politique économique du club et du recrutement qui lui a été imposé (je pense pas qu'il ait eu vraiment le choix).
3/ Equipe nouvelle = nouveaux automatismes dont il faut du temps, virer un entraineur qui n'a pas trouvé la formule au bout de ... 3 journées... Mouais...
4/ Que Berlusconi (responsable du recrutement) se permette de balancer toute la faute sur Allegri c'est assez risible.
5/ J'aime pas trop Allegri, je ne serais pas contre le fait qu'il parte s'il est remplacé par quelqu'un de mieux malgré le fait qu'il faut un minimum de stabilité (oui c'est paradoxal).
6/ Je ne pense pas qu'Allegri ait le vestiaire derrière lui, il s'est embrouillé avec beaucoup de joueurs (Inzaghi, Nesta et Gattuso pour les officiels + ceux dont on ne sait pas). Il n'est pas impossible qu'il ne soit plus l'entraineur de Milan la semaine prochaine.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Leekens versus Gillot
3 12