Allardyce, l'évolution sans révolution

Alors que Sam Allardyce dirigeait son premier voyage en tant que sélectionneur en Slovaquie dimanche, l'Angleterre s'est imposée dans la douleur grâce à un but en toute fin de match d'Adam Lallana (1-0). Une première sortie entre un Wayne Rooney perdu, une organisation qui se cherche et un Big Sam qui doit dépasser le stade de l'excitation. Voilà ce qu'il faut retenir.

Modififié
2k 31
Il ne veut plus entendre parler du survêtement. Au fond de lui, il a également décidé de se ranger et d’apprendre à canaliser ses émotions. Il est seul, droit, se pince les lèvres, semble presque gêné par la situation. C’est son moment, celui qu’on avait pourtant toujours refusé de lui offrir lors de ces dix dernières années, mais surtout celui qui le fait entrer la tête la première dans un nouveau chapitre de son histoire. Une première fois peut être brutale. Elle peut aussi être douce, longue à se décanter, imprévisible et proche d’un scénario à la Terrence Malick tant on lui cherche une cohérence. On peut parfois tourner mille fois, abattre de nouvelles cartes mais certains souvenirs sont coriaces. Ceux du 27 juin dernier sont encore vifs. Plus de deux mois à se repasser les images ont glissé : un penalty précoce de Wayne Rooney, les touches longues, un premier but, une frappe de Sigthorsson, Joe Hart au sol, un deuxième but, l’Allianz Riviera, Nice, l’Euro 2016, la petite porte. Derrière sa ligne, à côté de son banc à Trnava, Sam Allardyce sait tout ça. Le voilà devenu exorciste, mais le voilà surtout en plein rêve, à bientôt soixante-deux ans. Longtemps, ce fils de policier a rêvé de devenir sélectionneur national de l’Angleterre. Et le costume est désormais enfilé, avec fierté.

Rooney, la liberté qui tache


Voilà comment l’histoire de Sam Allardyce avec les Three Lions a commencé dimanche soir en Slovaquie alors que l’Angleterre avait rendez-vous pour la première journée des éliminatoires à la Coupe du monde 2018. Big Sam tient son poste et tenait à poser directement sa patte sur son groupe alors que Wayne Rooney, son capitaine, lui avait demandé « d’amener un peu sa magie » au cœur d’un effectif traumatisé par un nouvel échec en France cet été et par quatre ans de foot à la Hodgson. On ne peut pas parler de révolution, mais plutôt d’une simple évolution, alors qu’Allardyce ne cessait de parler de son anxiété à l’approche de sa première sortie avec sa nouvelle famille. Aujourd’hui, et depuis sa démission du poste de sélectionneur fin juin, personne ne sait où est Roy Hodgson, mais son ombre plane toujours. Il y a d’abord la première feuille de match couchée par Sam Allardyce avec huit titulaires de l’implosion de Nice et onze joueurs présents lors des vacances en France. L’Angleterre est comme ça : elle voudrait changer mais, dans le fond, elle ne peut pas totalement tant son réservoir crève la gueule ouverte (sur les 220 joueurs qui ont joué la deuxième journée de Premier League, seuls 76 peuvent être sélectionnés par Allardyce, soit 34,5%, ndlr).


Alors voilà comment Big Sam a lancé son aventure avec la sélection : dans un 4-1-4-1 d’abord avec un Rooney aligné milieu gauche alors que son avenir semblait se situer en dix derrière Kane et avec Dier seul à la récupération. Il a fallu attendre l'heure de jeu pour que la rentrée d'Alli ne rééquilibre l’Angleterre en 4-2-3-1. C’est sur ce point que les Three Lions n’ont pas changé et qu’Allardyce a perdu son premier pari dès sa première sortie. Car en voulant offrir toute la liberté à Wayne Rooney – qui est devenu dimanche premier joueur de champ le plus utilisé de l’histoire de l'équipe nationale (116 sélections) –, l’ancien coach de West Ham a cramé ses ambitions de jeu. Rien n’a changé car, aligné à l’origine en soutien de Kane, le capitaine anglais n’a jamais cessé de décrocher, de venir marcher sur les pieds de Dier et de ralentir le jeu, là où Alli lui a offert un bol d’air lors de sa rentrée, Rooney se repositionnant alors à la récupération. Plus que jamais, l’Angleterre a un problème avec son meilleur buteur, qui a joué à trois postes en 90 minutes, et elle doit crever l’abcès au risque de replonger dans les bras de ses démons passés qui avaient fait d’elle une équipe sans vie.

Voyage au bout de l’ennui


Reste qu’Allardyce a réussi son entrée, car l’Angleterre s’est imposée dans les dernières minutes (0-1) grâce à un but de Lallana sur une erreur du gardien slovaque Matúš Kozáčik. C’est un moindre mal face à une Slovaquie assez triste, incapable de faire vibrer une seule fois Joe Hart, réduite à dix après l’expulsion stupide de Škrtel, et ce, alors qu’elle avait tenu en échec les Anglais lors de l’Euro (0-0). Longtemps, on a cru que le scénario allait se répéter, mais Allardyce a donc aussi compris là où il allait pouvoir construire son nouveau groupe. Sur Adam Lallana, buteur pour la première fois en 27 sélections et qui a certainement été le meilleur joueur anglais dimanche soir grâce à ses nombreux appels, son pressing constant et sa belle entente avec Rose sur le côté gauche. Sur Sterling, Kane et Alli également, qui ont montré de bonnes choses, alors que Dier a été dans la continuité de ce qu’il exhibe depuis maintenant plus d’un an. L’autre question était également défensive, là où il fallait regarder le comportement de John Stones, seulement titulaire pour la troisième fois en sélection nationale et qui a une nouvelle fois prouvé qu’il était solide dans les duels, qu’il avait encore tendance à s’amuser là où il vaut mieux allumer un pétard, mais qu'il pouvait surtout se montrer intéressant lors de ses montées offensives pour casser le bloc adverse. Reste cette Angleterre toujours aussi stérile, triste dans l’animation, difficile à voir jouer et qui doit se soigner. Cette première pierre est posée et Allardyce peut maintenant respirer.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Allah au Bar Niveau : Loisir
Bon je vais prendre mon café moi, avec beaucoup de sucre , que la cuillere tienne droite...
QUelle purge ce match !
Comment prévu, l'Angleterre de Big Sam', c'est du grand n'importe quoi. Je veux bien que ce soit son premier match, mais on ne vot même pas l'idée qui est derrière. Rooney a joué à 4 postes (et pas 3), il ne se passe rien, les joueurs se débarassent de la gonfle dès qu'il peuvent face à cette Slovaquie complètement inoffensive.

Si les anglais si qualifient pour la CDM, avec Big Sam' en coach, va falloir qu'ils se préparent à une énième désillusion ...
L'Angleterrre de big Sam est à l'image des équipes coachés par big Sam ...des bourrins qui jouent kick and rush.
JeanPierre-Pasdepain Niveau : CFA2
D'un côté on peut se demander si la solution n'est pas de mettre Rooney sur le banc tant ses managers successifs ont eu du mal à le placer sur le terrain ces dernières années, de l'autre on sent que l'éclair de génie ne semble pouvoir venir que de lui dans cette équipe d'Angleterre fade et sans idée de jeu.
Didierdrogba Niveau : District
Putain mais Skrtel c'est pas possible. le mec il a 31 ans et il a pas pris un gramme de plomb dans le cerveau. Déjà à l'Euro je l'avais trouvé particulièrement agressif limite violent mais là à chaque intervention t'as l'impression qu'il veut tuer le mec en face. Forcément à un moment ça fait rouge.
bachounet Niveau : CFA2
Message posté par Czerny
L'Angleterrre de big Sam est à l'image des équipes coachés par big Sam ...des bourrins qui jouent kick and rush.


Toi, tu n'as pas vu le match...
Je trouve que beaucoup manquent quand même de mesure quand il s'agit d'évoquer nos amis anglais. Allardyce, qui n'est pas le plus grand des techniciens, vient de reprendre un groupe au fond du trou. On parlait enfin d'une belle génération qui allait faire quelque chose, des éliminatoires pendant lesquels ils ont marché sur tout le monde et boum, le crash à l'Euro. Laissons lui le temps, ça ne pourra pas être pire qu'avec l'Uncle Woy qui a semble-t-il transmis sa légendaire apathie à ses joueurs. Un comble pour des Anglais ! Au moins, Big Sam en fera des guerriers à défaut d'être des artistes.
En parlant d'artiste, merci So Foot de souligner la contribution de Lallana qui est un joueur très critiqué en Angleterre à cause de sa propension à perdre beaucoup de ballons et à se disperser. On le voit pas mal à Liverpool mais avec la sélection nationale, il est le SEUL joueur à oser des choses. Kane est complètement inhibé, Rooney ne sait pas quel poste il joue, Alli joue simple (et souvent très juste) et Sterling fait du Sterling (en bien comme en très mauvais). Je l'aime bien ce Lallana, il a cette technique latine qui semble toujours aussi étrange aux yeux des Britanniques, il rappelle Gascoigne sans le teint rougeaud. Il y a peut-être quelque chose à créer autour de ce joueur qui va sûrement gommer ce côté foufou avec Klopp, parce que Rooney, je l'adore mais ça va pas être possible...
Message posté par Didierdrogba
Putain mais Skrtel c'est pas possible. le mec il a 31 ans et il a pas pris un gramme de plomb dans le cerveau. Déjà à l'Euro je l'avais trouvé particulièrement agressif limite violent mais là à chaque intervention t'as l'impression qu'il veut tuer le mec en face. Forcément à un moment ça fait rouge.


Je l'ai parfois défendu plus que je n'aurais dû mais il faut se rendre à l'évidence, c'est un idiot.
Toujours à la limite, toujours accroché au maillot de l'adversaire, malmené par les costauds (sa mise à mort par Troy Deeney à Watford l'an passé fut une abomination pour tout supporter de Liverpool) et le comble pour un DC, plus il prend de l'âge, plus il est nerveux.
Parfait timing pour le refiler au Fener. A croire que c'était Carragher ou Agger qui le rendaient bon...
@Czerny

Oui oui Big Sam n'a entrainé que des bourrins. Anelka, Diouf, Hierro, Okocha, Gamst Pedersen, Nzonzi, Downing, Djorkaeff, Noble, Santa Cruz sont tous réputés pour avoir des briques à la place des pieds.

Sérieusement le niveau d'acharnement et d'inculture sur le site atteint tout de même des sommets.

Concernant la prestation d'hier, je rejoins l'analyse faite par Max. Rooney posait clairement problème tant son positionnement trop bas a systématiquement isolé la ligne offensive qui jouait bien trop éloignée les uns des autres. L'entrée d'Alli a permis d'injecter de la verticalité, dans les passes comme dans les appels, et de faire reculer la ligne défensive slovaque. La victoire est, au final, amplement méritée tant les anglais ont attaqué le but slovaque en seconde période.

Je rejoins Sid concernant Lallana. Il a été excellent hier, sa qualité de transmissions dans le petit jeu et ses permutations constantes ont régulièrement déséquilibré le bloc slovaque. C'est un joueur hyper intéressant mais qui a besoin de liberté. J'aimerais le voir évoluer derrière Kane qui n'a jamais été meilleur que dans un 4-2-3-1 en bénéficiant des courses et permutations des trois derrière lui. Aux Spurs l'an dernier, l'activité des deux latéraux permettait aux joueurs offensifs de rentrer au coeur du jeu pour combiner et nombre de buts ont été marqués alors qu'Alli, Lamela ou Eriksen était hors poste.

Enfin je ne rejoins pas les nombreux commentateurs qui tombent sur les 3 Lions après la rencontre d'hier. Premier match de Big Sam et victoire méritée chez l'équipe que l'on attend comme le principal challenger pour la tête du groupe. Les gens s'attendaient vraiment à ce qu'en 3 jours de rassemblement, les 3s jouent comme l'Ajax de Rinus Michels?
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Message posté par SidLFC
Je trouve que beaucoup manquent quand même de mesure quand il s'agit d'évoquer nos amis anglais. Allardyce, qui n'est pas le plus grand des techniciens, vient de reprendre un groupe au fond du trou. On parlait enfin d'une belle génération qui allait faire quelque chose, des éliminatoires pendant lesquels ils ont marché sur tout le monde et boum, le crash à l'Euro. Laissons lui le temps, ça ne pourra pas être pire qu'avec l'Uncle Woy qui a semble-t-il transmis sa légendaire apathie à ses joueurs. Un comble pour des Anglais ! Au moins, Big Sam en fera des guerriers à défaut d'être des artistes.
En parlant d'artiste, merci So Foot de souligner la contribution de Lallana qui est un joueur très critiqué en Angleterre à cause de sa propension à perdre beaucoup de ballons et à se disperser. On le voit pas mal à Liverpool mais avec la sélection nationale, il est le SEUL joueur à oser des choses. Kane est complètement inhibé, Rooney ne sait pas quel poste il joue, Alli joue simple (et souvent très juste) et Sterling fait du Sterling (en bien comme en très mauvais). Je l'aime bien ce Lallana, il a cette technique latine qui semble toujours aussi étrange aux yeux des Britanniques, il rappelle Gascoigne sans le teint rougeaud. Il y a peut-être quelque chose à créer autour de ce joueur qui va sûrement gommer ce côté foufou avec Klopp, parce que Rooney, je l'adore mais ça va pas être possible...


Merci, ça fait du bien de lire quelque chose de bien écrit, bien argumenté et sans aucune agressivité.
RAGNAGNALDO Niveau : DHR
Lallana et Jay rodriguez à Southampton, c’était beau.

Après à vous lire, on dirait qu'aucune de deux parties n'est pesée dans ses propos, parce que Allardyce c'est un bloc de bourrins ET un ou deux artistes comme moteur.

Son problème, avec ces anglais là, c'est qu'il manque d'un vrai chef d'orchestre, d'un maestro axial, que ne sont ni Sterling, ni Lallana, ni Rooney, ni ... Si il avait un Zidane ou un Ozil ou un Rui Costa, l'alchimie pourrait prendre. Mais là en l'etat actuel, sauf si Wilshere retrouve son vrai niveau, la distribution du jeu, ce ne sera pas ça, malheureusement, parce qu'il n'y a personne pour prendre le jeu à son compte.
Eugène Samonacco Niveau : DHR
Le problèmes des anglais, pour moi, ce sont les journaux qui font le travail des clubs et des agents. Aucun de leurs sélectionneurs n'a les mains libres ...
Le salut viendra peut etre de la réussite d'un Eddie Howe et de son passage en sélection.
Peut-être mais le problème n'est-il pas ailleurs ?
Gerrard au pic de sa forme n'y est pas parvenu alors qu'il devait être ce chef d'orchestre. Il n'a jamais reproduit en sélection sa forme liverpuldienne. Rooney ne sera sûrement pas celui-là, trop tard. Dele Alli ? Ce serait un cadeau empoisonné pour un joueur qui ne côtoie le très haut niveau que depuis quelques mois.
Wilshere, s'il devient enfin le joueur qu'il est sensé être depuis 5 ans... mais je n'y crois pas/plus.

Le problème des Anglais pour moi est double. D'abord mental lors des grandes compétitions, une sorte de blocage, là c'est la part irrationnelle.
La part rationnelle, des bons joueurs, voire d'excellents, qui ne se transcendent pas et l'absence de projet de jeu. On critique la Grèce 2004 ou le Portugal 2016 mais on a là 2 équipes très solides derrière, sans grand génie (Ronaldo n'y a brillé que par intermittence, Hongrie et Pays de Galles) mais terriblement efficaces et cohérentes. Des équipes habitées par une rage de vaincre, qui deviennent injouables pour celles qui se voient trop belles...

Je pense que le problème est plus complexe que le sempiternel, "ils sont juste nuls, championnat surcoté, gardiens pourris". C'est bon pour les rageux de lequipe.fr ça.
Top-player Niveau : CFA
Tout le monde critique Roo alors qu'il à du faire le boulot d'autres.

Je suis le seul a avoir trouvé Henderson dégueulasse. Même Dier qui est encensé n'a pris aucun risque en ne faisant que des passes latérales. Il faut qu'il se reveille car ke talent il l'a il doit prendre ses responsabilités. Si Rooney devait descendre aussi bas c'est parce que sinon aucun ballon ne venait sinon des longs ballons qui n'amènent a rien. Aujourd'hui a part Wazza, personne n'a la maestria pour faire le jeu de cette équipe. Même si je suis sur qu'un jour Dier y arrivera.

Alli a été très bon a son entrée et j'ai trouvé Lallana très impliqué.

Et puis la Slovaquie chez eux en plus c'est pas l'équipe du quartier ils sont difficiles a battre.

Mais comme Rooney est le capitaine il prend pour tout le monde comme a l'euro alors qu'il est quasi le seul a se donner pour pas que tout parte en bordel.

Faut pas qu'Allardyce ait peur d'imposer ses couilles. A son arrivée je le voyais donner sa chance a des Noble, des Drinkwater, des Rashford plutôt que des Sturridge, Henderson, Walcott,.. Qui ne sont pas au niveau en ce moment/ qui ne donne jamais satisfaction. Eux auront le fighting spirit et apporteront du sang neuf

Mais bon venant du pays qui a exiler Scholes sur un côté plus rien ne m'etonnera
Eugène Samonacco Niveau : DHR
Message posté par SidLFC
Peut-être mais le problème n'est-il pas ailleurs ?
Gerrard au pic de sa forme n'y est pas parvenu alors qu'il devait être ce chef d'orchestre. Il n'a jamais reproduit en sélection sa forme liverpuldienne. Rooney ne sera sûrement pas celui-là, trop tard. Dele Alli ? Ce serait un cadeau empoisonné pour un joueur qui ne côtoie le très haut niveau que depuis quelques mois.
Wilshere, s'il devient enfin le joueur qu'il est sensé être depuis 5 ans... mais je n'y crois pas/plus.

Le problème des Anglais pour moi est double. D'abord mental lors des grandes compétitions, une sorte de blocage, là c'est la part irrationnelle.
La part rationnelle, des bons joueurs, voire d'excellents, qui ne se transcendent pas et l'absence de projet de jeu. On critique la Grèce 2004 ou le Portugal 2016 mais on a là 2 équipes très solides derrière, sans grand génie (Ronaldo n'y a brillé que par intermittence, Hongrie et Pays de Galles) mais terriblement efficaces et cohérentes. Des équipes habitées par une rage de vaincre, qui deviennent injouables pour celles qui se voient trop belles...

Je pense que le problème est plus complexe que le sempiternel, "ils sont juste nuls, championnat surcoté, gardiens pourris". C'est bon pour les rageux de lequipe.fr ça.


Ah mais quand je dis "les journaux", j'entends tout environnement du foot en angleterre, qui aboutit entre autre autres à ces problemes de mental que tu évoques, parce que si ils avaient du mental, le coach n'aurait pas ces problèmes de compos :

ils sont montés de toutes pièces comme des produits, pour une meilleure monetisation, on leur a construit un véritable cocon 'médiatico-promotionnel' qu'est la PL, ils perdent contact avec la réalité dès que les montants de transferts montent dans les aiguës, et au final tu te retrouvent avec des joueurs incapables de se faire un avis sur eux même par eux même, alors ils se raccrochent à ce qui se dit sur eux, sur ce que leurs 'managers' (agents ou attaché de com') essaie de leur mettre dans le crâne : des esprits qui ne sont plus connectés à la réalité, incapables de réagir en temps réel, capable de gros pétage de cable, etc ...

Et ça ne changera pas tant que la séparation du business/joueur n'aura pas lieu, et le lien entre les deux c'est les medias, la presse, qui ne relâchera pas la pression, puisqu'à 3 milliards le contrat, c'est trop interdépendant pour permettre une évolution singulière pour le jeune joueur.

Du coup, est-ce vraiment un hasard si ils adulent autant les francs tireurs de type Canto dans leur pays ??!
Message posté par Top-player
Tout le monde critique Roo alors qu'il à du faire le boulot d'autres.

Je suis le seul a avoir trouvé Henderson dégueulasse. Même Dier qui est encensé n'a pris aucun risque en ne faisant que des passes latérales. Il faut qu'il se reveille car ke talent il l'a il doit prendre ses responsabilités. Si Rooney devait descendre aussi bas c'est parce que sinon aucun ballon ne venait sinon des longs ballons qui n'amènent a rien. Aujourd'hui a part Wazza, personne n'a la maestria pour faire le jeu de cette équipe. Même si je suis sur qu'un jour Dier y arrivera.

Alli a été très bon a son entrée et j'ai trouvé Lallana très impliqué.

Et puis la Slovaquie chez eux en plus c'est pas l'équipe du quartier ils sont difficiles a battre.

Mais comme Rooney est le capitaine il prend pour tout le monde comme a l'euro alors qu'il est quasi le seul a se donner pour pas que tout parte en bordel.

Faut pas qu'Allardyce ait peur d'imposer ses couilles. A son arrivée je le voyais donner sa chance a des Noble, des Drinkwater, des Rashford plutôt que des Sturridge, Henderson, Walcott,.. Qui ne sont pas au niveau en ce moment/ qui ne donne jamais satisfaction. Eux auront le fighting spirit et apporteront du sang neuf

Mais bon venant du pays qui a exiler Scholes sur un côté plus rien ne m'etonnera


C'est effectivement le moment de tenter Drinkwater ou Noble car Henderson, autant je le trouve exemplaire dans son attitude, autant je le trouve loin des standards qu'on peut exiger d'un taulier, qui plus est capitaine des Reds. Que performances moyennes voire insipides, pas de prise de risque. Du "play safe" à base de passes latérales et aucune prise d'initiative. Cela ressemble à l'évolution de Schweinsteiger mais bloquée, à savoir milieu latéral très dynamique et excellent en percussion reconverti en milieu central maître du jeu. Alors autant l'Allemand a un talent qui lui a permis de merveilleusement bien jouer à ce poste, autant le p'tit Jordan il m'inquiète. Je ne retrouve pas ce qui faisait sa force à Sunderland et à Liverpool il y a 2 ans. Il donne l'impression d'être sur un palier depuis un moment.
Drinkwater et Noble sont très bons lors qu'il s'agit de casser les lignes et donner de la vitesse et de la verticalité au jeu. Rooney n'aurait sûrement pas à autant décrocher s'ils étaient là.
@top player

Selon moi tu prends le probleme a l'envers. Rooney n'a pas attendu les premieres difficultes de transmission pour jouer bien trop bas et par consequent limiter les options de construction. Des le debut de la rencontre il s'est positionne au niveau de Dier des que le back four avait la balle. De ce fait, tu n'avais aucune "geometrie" et 30m entre les lignes. Le nombre de transversales ratees en premiere periode temoigne de ce manque criant de liant et de solution que Big Sam a corrige avec l'entree de Delle Alli.

Il devient de plus en plus complique de faire jouer Rooney dans cette equipe, Allardyce va devoir trancher afin de ne pas se retrouver prisonnier de la reconnaissance que l'on devrait a un joueur en raison de son passe en EN, jurisprudence Thuram par exemple).
C/René Williams Niveau : DHR
Message posté par Eugène Samonacco
Ah mais quand je dis "les journaux", j'entends tout environnement du foot en angleterre, qui aboutit entre autre autres à ces problemes de mental que tu évoques, parce que si ils avaient du mental, le coach n'aurait pas ces problèmes de compos :

ils sont montés de toutes pièces comme des produits, pour une meilleure monetisation, on leur a construit un véritable cocon 'médiatico-promotionnel' qu'est la PL, ils perdent contact avec la réalité dès que les montants de transferts montent dans les aiguës, et au final tu te retrouvent avec des joueurs incapables de se faire un avis sur eux même par eux même, alors ils se raccrochent à ce qui se dit sur eux, sur ce que leurs 'managers' (agents ou attaché de com') essaie de leur mettre dans le crâne : des esprits qui ne sont plus connectés à la réalité, incapables de réagir en temps réel, capable de gros pétage de cable, etc ...

Et ça ne changera pas tant que la séparation du business/joueur n'aura pas lieu, et le lien entre les deux c'est les medias, la presse, qui ne relâchera pas la pression, puisqu'à 3 milliards le contrat, c'est trop interdépendant pour permettre une évolution singulière pour le jeune joueur.

Du coup, est-ce vraiment un hasard si ils adulent autant les francs tireurs de type Canto dans leur pays ??!


Je pense aussi que les mecs vivent dans des contrats, des spéculations et des images médiatiques, et que c'est dur dans ce cas là, de développer un vrai mental : tout simplement parce que la force mentale c'est pas du numéraire.

"Sans maitrise, la puissance n'est rien"

Un contrat, une valeur c'est logique, certes, mais sur le long terme ça ne rapporte pas grand chose, et le long terme c'est justement la logique que se doit d'avoir une sélection.

@sidlfc

un lampard-gerrard, je pense que ça aurait réussi dans un 3-5-2, mais ça n'a pas été tenté ...
Saint Jacky Niveau : CFA2
Rooney est un poids pour l'équipe et ça fait 2 ans qu'on le sait, il est lent, ce n'est pas un bon 10 et il est cramé la moitié de la saison. Il tire l'équipe vers le bas, enlevons-lui son totem bon sang ! Ça fait 5 ans que ce n'est plus un top player.

Il faut lancer Alli et Ross Barkley.
Top-player Niveau : CFA
Message posté par AriGold
@top player

Selon moi tu prends le probleme a l'envers. Rooney n'a pas attendu les premieres difficultes de transmission pour jouer bien trop bas et par consequent limiter les options de construction. Des le debut de la rencontre il s'est positionne au niveau de Dier des que le back four avait la balle. De ce fait, tu n'avais aucune "geometrie" et 30m entre les lignes. Le nombre de transversales ratees en premiere periode temoigne de ce manque criant de liant et de solution que Big Sam a corrige avec l'entree de Delle Alli.

Il devient de plus en plus complique de faire jouer Rooney dans cette equipe, Allardyce va devoir trancher afin de ne pas se retrouver prisonnier de la reconnaissance que l'on devrait a un joueur en raison de son passe en EN, jurisprudence Thuram par exemple).


Après j'ai l'impression qu'en faisant jouer Alli et Rooney il est difficile de tirer la pleine mesure de ces deux joueurs surtout du Spur.

Et par rapport au match moi j'ai aussi vu Rooney lâcher quelques passes bien senties creeant ainsi des decalages et/ou des occasions.

D'ailleurs c'est lui qui décalé Rose qui centre ainsi pour le but. Je suis sur a 90& qu'avec un autre joueur il aurait envoyé le ballon dans la boite
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 31