Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Qualifications
  3. // Groupe D
  4. // Pologne/Allemagne (2-0)

All-in Kruse

Remplaçant hier lors de la défaite historique face à la Pologne, Max Kruse n'était même pas du voyage au Brésil, malgré de solides performances à Mönchengladbach et la pénurie de numéro 9. À la place, il est allé disputer les World Series of Poker à Las Vegas.

Modififié
Au début de l'été 2013, l'Allemagne part en tournée amicale en Amérique, avec des rencontres prévues face à l'Équateur et aux États-Unis. Pour l'occasion, Joachim Löw laisse de côté l'immense majorité des habitués de la Nationalmannschaft et emmène plein de blancs-becs et autres revenants outre-Atlantique. Au menu, du Neustädter, Sam, Wollscheid, Hunt, Reinartz, Müller (Nicolai). Et Max Kruse qui, après s'être fait les dents à Sankt Pauli, d'abord en Bundesliga, mais surtout en 2. Bundesliga, sort d'un premier exercice réussi à Fribourg, avec 11 buts et 8 passes décisives. Contre l'Équateur, Maximilian (puisque c'est son prénom) est aligné en 10 en soutien de Podolski, à qui il offre un but. Face aux Ricains, il se retrouve sur le banc, mais entre à la mi-temps, toujours en 10, alors que l'Allemagne est menée 2-0.

Cinq minutes plus tard, il dépose un corner sur la tête de Westermann pour la réduction du score, et claque ensuite pour la première fois en équipe nationale. Même si la Team USA finit par s'imposer 4-3, la carrière internationale de Kruse est lancée. Dans la foulée, il signe au Borussia Mönchengladbach, réalise une saison encore meilleure sur le plan comptable, avec 12 buts et 12 passes décisives, est de toutes les sélections de Joachim Löw. C'est sûr, Kruse sera au Brésil. D'autant plus que son profil - un numéro 9 qui marque et fait marquer, capable de jouer en soutien - est parfait dans le système de Löw, allergique aux buteurs monolithiques comme Kießling. Et surtout parce que derrière Klose et ses 36 piges, c'est le désert.

Un rêve brisé


Pourtant, stupeur et tremblements, Kruse n'est pas dans la liste des 30 pour la Coupe du monde. Löw n'a choisi que deux attaquants : l'inévitable Miro et Kevin Volland. Le jeune joueur d'Hoffenheim est un novice à ce niveau et, surtout, a joué toute la saison, certes fort bien, ailier droit. De toute façon, il sera lui aussi évincé pour arriver à la liste des 23, Löw comptant sur Müller, Schürrle et Podolski, voire Özil et Götze, pour occuper la pointe. En coulisses, il se murmure que Kruse a été sanctionné pour cause de visite féminine dans sa chambre lors d'un match en Angleterre en décembre. Ce qu'il nie bien évidemment, même s'il est dévasté par la nouvelle, comme on peut le lire sur son Facebook : « Bon, c'est difficile d'exprimer avec des mots ce que je ressens en ce moment, parce que c'est difficile de mettre des mots sur ma déception. La douleur est plutôt profonde quelques heures après que mon rêve s'est brisé. J'ai fait beaucoup de choses pour que ce rêve devienne réalité, mais ainsi va la vie. Maintenant le temps est venu de se remuer et de se relever. Je souhaite aux gars beaucoup de réussite pour les défis qui les attendent à la Coupe du monde ! J'aurais énormément aimé aider, mais maintenant je dois la regarder à la télé et croiser les doigts. Le potentiel est définitivement là. Merci à tous ceux qui ont cru en moi. »

We're going to Vegas


Au lieu de se morfondre dans son lit, en regardant Love Actually avec un pot de glace Häagen Dazs noix de macadamia caramélisées et un verre de whisky, Max va faire mieux que regarder la télé. Il va partir en poker trip à Las Vegas avec ses potes, dans un autre Rio, le Rio All Suite Hotel and Casino. Et comme la vie de Kruse est quand même plus dingue que celle de la moyenne, un poker trip veut dire World Series of Poker, et ses potes sont des joueurs de poker professionnels, en l'occurrence Ismael Bojang et George Danzer. Après un cours express de ce dernier, Kruse passe d'un terrain vert à un autre, et s'inscrit à l'Event #36: $1,500 No-Limit 2-7 Draw Lowball (ce qui doit vouloir dire quelque chose).


Se faufilant au milieu des 241 participants comme il a dribblé tant de défenseurs, il parvient à se hisser à la table finale, où il finit par sortir en troisième position, pour un gain de 36 494 $. Loin des 300 000 euros de bonus promis aux tombeurs de l'Argentine, mais tout de même une belle performance pour un blanc-bec. « Le poker est juste un hobby pour moi. Mais quand tu vas aussi loin dans un tournoi, tu restes un compétiteur et je dois avouer que j'aurais vraiment voulu gagner. Cela aura été un honneur. Pour l'instant, le poker n'est pas le plus important pour moi, mais plutôt le football. Mais c'est bien de savoir que je ne suis peut-être pas si mauvais au poker » a-t-il ainsi déclaré après coup à Pokernews. Löw, qui s'est plaint des problèmes de finitions des siens après la Pologne, devrait savoir que Kruse est un homme d'opportunités. Bon à savoir pour le prochain match de l'Allemagne.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25