Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Aliadière espère enchaîner

Jérémie Aliadière, c’est un peu l’histoire de l’éternel espoir. Le mec à qui on avait prédit une grosse carrière : des gros clubs, un gros palmarès, l'équipe de France. Bref, une putain de carrière !

Seulement, à 29 piges, la belle carrière n’a jamais pointé le bout de son nez. Seules les blessures lui ont été fidèles depuis son arrivée à Arsenal, en 2001, à 18 printemps à peine. Prêté de club en club, entre le Celtic, West Ham, Wolverhampton ; puis transféré à Middlesbrough, en 2007. Les années passent et se ressemblent : Jérémy se blesse à répétition, peine à s’imposer, ne marque pas ou alors très peu.

Puis, en 2011, Tonton Arsène parle à papa Gourcuff, et boom, le natif des Yvelines se retrouve en Bretagne, à Lorient. La première saison est à son image : manque de bol et blessures ! Mais, depuis le début de l’exercice 2012-2013, il semblerait que la donne ait changé. Non seulement Aliadière ne se blesse plus, mais il joue bien, marque des buts (7) et délivre des passes decisives (6).

Un renouveau que l’ancien Gunner savoure, comme il le détaille au site officiel du FC Lorient « Je pense que ce niveau, je ne l’ai jamais atteint. Sur la durée, j’ai toujours fait un ou deux bons matchs et ensuite j’étais blessé. Pouvoir enchaîner des matchs, rester à un bon niveau, marquer des buts et aider le club, ça ne m’est jamais arrivé. C’est une bonne surprise. C’est grâce à une bonne préparation et le fait de ne pas avoir de pépins physiques. Je peux dorénavant montrer de quoi je suis capable et montrer le potentiel que j’ai. J’espère que ça va continuer dans ce sens et que je vais pouvoir continuer à enchaîner après la trêve.  »


C’est tout ce qu’on lui souhaite…
GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17