Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tirage au sort
  3. // Quarts de finale

Alfonso Perez: « Si les mecs du Barça décident de courir, ils sont au-dessus de tout le monde »

Ancien pensionnaire du Real Madrid, du FC Barcelone mais aussi de l'OM, Alfonso Pérez connaît bien l'Europe du football. Après le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des Champions, le meilleur joueur espagnol de 1998 nous livre ses impressions.

Modififié
Le PSG est-il un bon tirage au sort pour le Barça ?
Pour le PSG, ce tirage au sort est le plus difficile. Bon, Paris a certes de très bons joueurs mais en face, c'est le Barça. La confrontation sera très intéressante pour eux pour qu'ils puissent se jauger.

Et pour le Barça, cette confrontation est-elle plus facile que celle du tour précédent face au Milan ?
Tout dépend de la manière dont joue le PSG. Le jeu du Milan a été assez « conservateur » . A aucun moment lors du match retour, le Milan n'a paru avoir des velléités offensives pour gagner. Le résultat de 2-0 à l'aller était un peu dur pour un Barça qui a dominé, certes stérilement. Mais ce sont des choses qui arrivent dans le football.

Peut-on dire que cette « remontada » a d'ores et déjà tout changé dans la fin de saison du Barça ?
J'ai vraiment aimé l'attitude des Barcelonais, qui ont étouffé leurs adversaires. Si ces joueurs décident de courir, de se battre, ils sont au-dessus de tout le monde. Et le Milan en a fait les frais. Alors pour la fin de saison, s'ils décident de jouer de la même manière…

« Si le Real joue à son meilleur niveau, il ne devrait pas y avoir de problème »


Quelle impression vous laisse le PSG après ses deux confrontations face à Valence ?
C'est une équipe difficile à manœuvrer avec de joueurs de très haut niveau. Dans les deux dernières années, ils ont eu de très gros renforts comme Ibrahimovic. Évidemment, Valence n'est pas le Barça donc difficile pour un Espagnol de se prononcer sur le niveau du PSG.

Pour le Real Madrid, Galatasaray est un tirage clément ?
A priori, c'est l'équipe avec le moins de grands noms, et donc l'adversaire le plus facile. Mais si Galatasaray a atteint les quarts de finale, ce n'est pas un hasard. Surtout que depuis cet hiver, des joueurs comme Drogba et Sneijder sont venus les renforcer. Le Real devra se méfier, mais s'il joue à son meilleur niveau, cela ne devrait pas être un problème.

Après son huitième de finale retour face à Manchester, le Real est-il le grand favori de la compétition ?
Ce n'est pas le favori, c'est l'un des favoris avec le Barça et le Bayern. Une équipe comme Dortmund, qui a fait déjouer le Real à l'aller comme au retour, fait également partie des prétendants au titre. Je vais te dire quelque chose de bateau, mais les huit équipes qui sont présentes en quarts de finale sont les meilleures d'Europe, et peuvent donc toutes s'imposer. Le fait vraiment marquant de ces huitièmes est qu'il n'y a plus aucune équipe anglaise.

Pour Mourinho, la Champion's League est le dernier grand objectif qu'il a avec le Real…
Il a également la finale de la Copa del Rey face à l'Atlético Madrid mais sachant que la Liga est d'ores et déjà perdue, la Champion's est son ultime objectif. S'il la remporte, je ne sais pas trop ce qu'il adviendra de son sort au Real…

« Malaga est la révélation européenne de cette saison »


Le dernier club espagnol qualifié, Malaga, a pour sa part déjà remporté sa Ligue des Champions en étant pour la première fois de son histoire en quarts de finale ?
C'est un triomphe pour eux ! Tous les matchs de Malaga en Ligue des Champions sont historiques, et celui de mercredi face à Porto d'autant plus. Avec tous les problèmes économiques qui pèsent sur eux depuis le début de l'année, on peut affirmer que c'est la révélation européenne de cette saison.


Est-ce avant tout le succès de Manuel Pellegrini ?
Bien entendu que l'on peut affirmer cela. Depuis qu'il est à la tête de l'équipe, Malaga connaît ses plus belles heures. L'an dernier, beaucoup d'argent a été dépensé, et la surprise était moindre. Mais cette saison, avec la vente de ses meilleurs joueurs, Malaga réussit une saison exceptionnelle. Économiquement, ils sont au plus mal, mais sportivement, ils sont plus forts que jamais.

Isco est-il la révélation de cette Ligue des Champions ?
Plus ou moins. Il est encore très jeune et a une qualité technique au-dessus du lot, mais il fait partie d'un collectif bien huilé. Ses prestations ont beaucoup de répercussions car il est décisif. Si Malaga est en quarts de finale, il lui doit beaucoup, mais pas tout.

Alors que l'on parlait après les huitièmes de finale aller d'une fin de règne de la Liga sur l'Europe, trois clubs se sont qualifiés pour le tour suivant. Malgré les problèmes économiques du championnat, cette domination va-t-elle se poursuivre ?
La Liga a toujours été un championnat dominant en Europe. Aujourd'hui, la gloire, l'argent et la répercussion médiatique sont tournés vers le championnat anglais. Pourtant, sportivement, où joue-ton le mieux au football ? Bien entendu, le Barça et le Real sont au-dessus, mais quand tu vois Valence, qui lors du retour face au PSG n'était pas loin de l'exploit, ou Malaga jouer, tu prends du plaisir. Au niveau des résultats, il y a trois clubs espagnols en quarts mais aucun club anglais.

Un pronostic pour la victoire finale ?
Je vais te décevoir, mais je dirais le Barça ou le Real. Ce qui est à mon avis certain, c'est que l'une des deux sera en finale à Wembley.

Propos recueillis par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3