1. //
  2. // Saint-Etienne/Lyon

Alexis Ajinça : « Le derby, c'est énorme »

On peut jouer pivot en NBA, à Toronto, et supporter une équipe de foot de Ligue 1, Saint-Etienne. Si.

Modififié
0 0
« T'emmènes ta go dans l'Ontario » , Alexis Ajinça y va pour enfiler le maillot des Toronto Raptors. Avant ça, il a joué pour les Mavericks de Dallas et les Bobcats de Charlotte. On pourra critiquer autant qu'on veut ses talents de basketteur et son temps de jeu, il fait quand même partie des rares Français à avoir intégré la NBA. Stéphanois de naissance, il est sûrement le plus grand supporter de l'ASSE : 2 mètres 13. Il dit « on » pour parler de l'équipe et avait pronostiqué le 1-2 face à Montpellier la semaine dernière. Tant pis pour le Cote&Match manqué. Interview de l'individu qui égoutte ses légumes entre deux réponses.

Tu as commencé par le BMX, puis tu es devenu basketteur. Quand t'es-tu intéressé au foot ?


Depuis tout petit, je jouais un peu au foot dans le quartier (à Saint-Étienne, ndlr). Mais après, j'ai jamais voulu en faire dans une équipe. J'étais en sport-études à un certain moment, c'était mélangé footeux et basketteurs mais ça m'a pas trop branché en fait, même si je jouais souvent.

Pourquoi ?


Je sais pas... Jouer en extérieur, quand il pleut, il neige... Non.

Tu as toujours soutenu l'ASSE, même quand ils jouaient dans des divisions inférieures ?


Oui, Saint-Étienne, c'est mon équipe. D'ailleurs, y a le derby qui arrive et voilà on attend ça. J'attends ça !

Tu vas vivre ce derby aussi intensément de l'autre côté de l'Atlantique ?


Ah oui oui oui ! Pour moi, le derby, c'est énorme. Faut absolument qu'on gagne celui-là aussi.

Tu retournes à Saint-Étienne, parfois ?


Oui, j'habite toujours là-bas, ma famille habite là-bas donc quand je rentre, je vais chez ma mère.

Et tu vas au stade ?


Dès que j'ai l'occasion, qu'il y a un match, j'y suis. Le dernier, c'était Saint-Étienne/Rennes à domicile. Je crois que c'était pas l'année dernière mais l'année d'avant. Ils avaient perdu.

Tu fais ou faisais partie d'un groupe de supporters ?


Non, j'ai jamais fait partie d'un groupe de supporters. J'y ai été invité une fois parce que mes voisins sont aux Magic Fans donc j'y suis allé mais après ça, j'ai jamais vraiment eu l'occasion d'y retourner. Et puis bon, les dernières fois que je suis allé au stade, j'étais en tribunes présidentielles donc c'était plus cool.

Saint-Étienne est connu comme l'un des clubs de Ligue 1, avec l'OM, à avoir le plus d'ambiance au sein de son stade. Tu confirmes ?


Oui. Et je vais pas dire qu'à Marseille, ils n'ont pas un bon public, je dis qu'à Saint-Étienne, c'est la meilleure ambiance de toute l'Europe. J'suis chauvin.

Sans vouloir faire de parallèle mais un peu quand même, au basket, quelles sont les équipes qui génèrent le plus d'ambiance pendant les matchs ?


Ici, aux États-Unis, je dirais Cleveland mais pas cette année, l'année où LeBron James y était. Et en Europe, Aris Salonique, en Grèce. Une ambiance, là-bas, énorme...

Des États-Unis ou, maintenant, du Canada, comment fais-tu pour suivre les matchs de l'ASSE ?


Je vais sur le site du club et je prends souvent des nouvelles de mes voisins en France donc ils me disent ce qui se passe. Ce sont surtout mes amis qui me tiennent au courant.

T'as pas un moyen de les regarder ? En streaming, par exemple.


Non c'est pas possible. Je me suis pas abonné au site, pour ne pas avoir toutes les pubs et tout. Mais bon, j'y vais quand même pour regarder les résultats. Et quand j'étais à Dallas, on se charriait avec les autres Français de l'équipe, Ian Mahinmi qui supporte Paris et Rodrigue Beaubois qui supporte la plus grosse équipe du championnat : Lens !

Et les Américains vous comprenaient ? Ils ont la culture soccer ou pas ?


Non, pas du tout. Pour eux, le soccer, c'est surtout un sport de filles. C'est ce qu'ils disent.

Tu portes le numéro 42 maintenant. Je suppose que c'est pas un hasard.


Non, c'est pas un hasard. Ce numéro 42, si tu veux, dans chaque équipe où je suis allé, y avait toujours un joueur qui l'avait ou le maillot avait été retiré ou des trucs comme ça. Et puis, là, j'ai demandé à jouer sous le numéro 42 quand j'ai été transféré, y avait personne qui l'avait, il n'avait pas été retiré donc c'était parfait.

T'aurais aimé jouer avec les Celtics pour garder les couleurs vert et blanc ?


Ah oui, c'est sûr que j'aurais aimé. Mais je peux pas choisir là où je vais jouer.

Tu supportes d'autres équipes que Saint-Étienne ?


En France, que Saint-Étienne. Sinon, je suis Chelsea, c'est mon autre équipe favorite. J'aime bien Barcelone. Je suis pas trop le championnat italien, plus les championnats espagnol et anglais. Surtout l'anglais parce que j'aime bien quand c'est physique et ils jouent physique. Trop physique même, parfois.

T'as pensé quoi du transfert avorté de Payet au PSG ?


On se sent un petit peu trahis, mais bon...

T'as des amis dans le foot ?


En fait, j'étais à l'école avec Gomis et Sako. Après, j'ai rencontré deux-trois footballeurs aussi dans des évènements. C'est à peu près tout.

Pour l'instant, l'ASSE est 5ème du classement. Tu les vois finir comment ?


On n'est pas très loin. On peut très bien finir dans les trois premières places.

Propos recueillis par Noémie Pennacino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Rossi, l'Américain
0 0