Alex Davis : « Des gamins chantent ma chanson en cours »

Simple loueur de caisses de Birmingham, Alex Davis fait le tour des médias en Angleterre. La faute à un voyage trop arrosé qui l'a amené à inventer, dans un train, sur l'air du Lion est mort ce soir, une chanson pour Christian Benteke, le buteur de son club : Aston Villa.

Modififié
332 6
Le jeune homme ne semble pas vraiment comprendre ce qui lui arrive. Sa tête débarque à la télévision nationale, son témoignage est diffusé en boucle par les radios locales. Alex Davis, 21 ans, vit depuis quelques jours dans un monde parallèle. Celui des sollicitations médiatiques, des appels de vieux amis pour le féliciter. En quelques jours, le gamin de Birmingham est devenu une attraction à lui tout seul sur internet. Son fait d'armes ? Une reprise en chanson du Lion est mort ce soir et une déclaration d'amour fumée à la Carling en direction de Christian Benteke, l'attaquant belge d'Aston Villa.

Le train, la bière et le buzz


Samedi 29 novembre, Burnley. Ce jour-là, sur les coups de 16 heures, Aston Villa se déplace à Turf Moor, l'antre du club local. Après un match insipide, les deux équipes se quittent sur un triste 1-1. Burnley a arraché le nul dans les dernières minutes grâce à Ings et vient de sauver les meubles. En revanche, pour les supporters des Villans, la déception est grande. Dans le train du retour, le moral est touché et les fans noient leur chagrin dans la mousse. Fraîche et bon marché. La suite appartient à Alex Davis, l'un des voyageurs déçus : « On était venus pour gagner à Burnley, mais on se fait rejoindre dans les derniers instants. On était tous tristes, donc on a bu. Au bout de quelques bières, je commençais à être un peu bourré et, avec les effets de la Carling, je me suis mis à chanter. » Alex se rappelle alors d'un chant créé par le kop d'Anfield en l'honneur du gardien de Liverpool, Simon Mignolet, sur le célèbre refrain du « Lion est mort ce soir » . « Je me suis levé et me suis placé à l'arrière de mes camarades. Et là, c'était complètement dingue. Les paroles sont venues directement » , témoigne Alex Davis. Le groupe de fans reprend en choeur la chanson : « There was a striker, a Belgian striker called Christian Ben-tek-e.. There was a striker, a Belgian striker called Christian Ben-tek-e » . Le lendemain, un ami d'Alex publiera la chanson sur Youtube. Aujourd'hui, la vidéo a été vue plus de 6 millions de fois dans 152 pays différents. Benteke décide alors de rencontrer Alex Davis et le remerciera chaleureusement.

« J'ai entendu des gens en parler dans le métro »


Depuis, l'homme a oublié sa gueule de bois, mais est devenu une petite star à Birmingham, ville du club d'Aston Villa. « Ce qui m'arrive est complètement dingue. Je suis un simple manager chez Enterprise, une boîte de location de voitures. J'ai passé tout mon début de semaine à la radio locale et aujourd'hui, j'étais avec SkySports. Mes parents savaient que j'étais un peu barré, mais là... » continue Alex Davis. Cette inspiration portera même chance à Benteke, de retour après trois semaines d'arrêt, face à Crystal Palace mardi soir. Le Belge inscrira le seul but de la rencontre. De Londres à Édimbourg, le fameux chant traverse les frontières. Alex reçoit des textos d'amis d'Écosse et d'autres témoignages un brin délirant : « J'ai entendu des gens en parler dans le métro. On m'a même raconté que des enfants chantaient ma chanson dans les salles de classe ! » Le buzz provoqué a d'ailleurs conduit l'homme en une du site officiel des Villans ce jeudi. Alex Davis a repris depuis un quotidien normal. Une vie de loueur de voitures, amoureux de son club et apprenti chanteur. Mardi, dans les travées du Selhust Park de Londres, où évolue Crystal Palace, on pouvait entendre monter un chant en l'honneur d'un attaquant adverse. Ce buteur s'appelait Christian Benteke. Alex Davis, lui, était en tribunes, heureux d'avoir pu « donner de la joie durant quelques jours aux gens de Birmingham » .

Youtube


Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

lebrugeois Niveau : DHR
Quel but il a marqué ce weekend Christian !
C'est les supporters de Sunderland qui ont inventé la chanson pour Mignolet en 2012, pas ceux de Liverpool, et les paroles étaient pratiquement les mêmes que celles de Benteke ("There's a keeper, a belgian keeper, Simong Mingolet. He's our keeper, our belgian keeper, Simon Mignolet")

https://www.youtube.com/watch?v=suJKMrOYA4k
Une balise vous manque et tout est dép... en italique !
Euh... comment on est passé du "Roi Lion" au "Lion est mort" ?
Ca vaut pas la Chanson de Pastore perso
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
332 6