Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juventus
  3. // Del Piero

Alessandro Del Piero en dix dates

Aujourd’hui, à 15h, Alessandro Del Piero disputera son tout dernier match de championnat avec la Juventus. Des adieux qui risquent d’en faire chialer plus d’un. Retour en dix dates sur l’une des dernières bandiere de Serie A.

Modififié

19 septembre 1993 : Juventus-Reggina 4-0

Alessandro Del Piero fait ses grands débuts avec le club de Padoue. Après deux saisons passées là-bas, il est repéré par la Juve. Le jeune Alex enfile le maillot bianconero pour la première fois le 12 septembre 1993. Une semaine plus tard, il inscrit déjà son premier but en Serie A, alors qu’il n’a pas encore fêté ses 19 ans. Les dirigeants turinois sont persuadés qu’ils ont dégoté là une perle rare. A la fin du match, une journaliste avec une coiffure complètement folle lui accorde sa toute première interview télévisée. On y découvre un joueur timide, qui affirme qu’il peut jouer « aussi bien comme deuxième attaquant que comme numéro 10  » . Et la journaliste de conclure : « Nous te souhaitons une très belle carrière, en espérant te retrouver encore ici comme buteur, d’accord ?  » . Bah ouais, d’accord.

Vidéo

4 décembre 1994 : Juventus – Fiorentina 3-2

Au fil des matches, Del Piero s’impose au sein de la Juve, aux côtés des Vialli et Ravanelli. Ce jour-là, la Juve est menée 2-0 à domicile par l’ennemi florentin. Vialli claque un doublé et permet à la Vieille Dame de revenir au score. Del Piero va alors inventer, de son propre aveu, l’un des plus beaux buts de sa carrière. Sur un long ballon en profondeur, lui, sans regarder le but, reprend de volée de l’extérieur du pied et lobe le gardien adverse. La Juve s’impose 3-2, et Alex entre dans la légende avec l’un des buts les plus marquants, symboliquement parlant, du championnat d’Italie. Rien que ça.

Vidéo

22 mai 1996 : Juventus – Ajax 1-1 (4 tab 2)

Scudetto en 1995. Coupe d’Italie en 1995. Supercoupe d’Italie en 1995. Après avoir régné sur la Botte, il faut désormais confirmer sur la scène européenne. Sitôt dit, sitôt fait. La Juve, après avoir perdu la finale de Coupe UEFA 95 contre Parme, atteint celle de la Ligue des Champions, face à l’Ajax. Une campagne européenne au cours de laquelle Del Piero inscrit son tout premier but en Champions League, contre Dortmund, avec une superbe frappe enveloppée, qui va devenir très rapidement sa marque de fabrique. En finale, Alex ne marque pas, mais dispute l’intégralité de la rencontre. La Juve s’impose finalement aux tirs au but. Del Piero remporte la Ligue des Champions. Il ne le sait pas encore, mais c’est la première et la dernière fois qu’il soulève la Coupe aux grandes oreilles.



24 avril 1998 : Juventus – Inter 1-0

Lors de la saison 1997-98, la Juventus a un sacré concurrent en la "personne" de l’Inter Milan. Une Inter emmenée par un monstrueux Ronaldo. Le 24 avril, les deux leaders du championnat, séparés de seulement deux points, s’affrontent au stadio Delle Alpi. Un match qui va véritablement marquer l’histoire de cette Serie A. Une rencontre hachée, disputée, fermée. En première période, c’est justement Del Piero qui débloque la situation avec un numéro d’équilibriste. Après la pause, l’arbitre ne concède pas un pénalty à l’Inter pour une intervention de Iuliano sur Ronaldo, et sur l’action suivante, il accorde un pénalty à la Juve pour une faute sur Del Piero. Protagoniste jusqu’au bout, le numéro 10 bianconero rate son péno. Peu importe. La Juve s’impose 1-0, dans la polémique, et s’envole vers son troisième Scudetto en quatre ans. Del Piero termine à la quatrième place du classement des buteurs, derrière Bierhoff, Ronaldo, Baggio et à égalité avec Batistuta. Putain d’époque.

Vidéo

8 novembre 1998 : Udinese – Juventus 1-1

Le jour qui change peut-être la carrière de Del Piero. Jusque-là, le joueur a toujours été au top, transcendant son équipe vers les plus belles victoires. Mais ce 8 novembre, sur un tout dernier effort en fin de rencontre, Pinturrichio se blesse au genou. La sentence tombe quelques heures plus tard : rupture des ligaments croisées du genou. Il est opéré aux États-Unis et reste éloigné des terrains pendant près de neuf mois. Conséquence immédiate : la Juventus, championne en titre, fait une saison totalement anonyme, et termine à la septième position, soit son pire résultat depuis 1962. Il fait son retour l’été suivant, mais quelque chose, dans sa façon de jouer, s’est irrémédiablement brisé. Il l’admettra dans plusieurs interviews : il y a eu un Del Piero avant la blessure, et un Del Piero après la blessure.

Vidéo

14 mai 2003 : Juventus – Real Madrid 3-1

Quelques années plus tard, Del Piero est revenu au top niveau, même si son jeu a évolué suite à sa grave blessure. En 2003, la Juve, championne en titre, réalise une saison incroyable, et atteint la demi-finale de la Ligue des Champions. Battus 2-1 à l'aller par le Real Madrid, les Bianconeri prennent le match par le bon bout, et ouvrent le score par Trezeguet. Quelques minutes plus tard, Del Piero illumine le stade. Après avoir réalisé un contrôle magique, il humilie Fernando Hierro (excusez du peu) avec deux feintes, et fusille Iker Casillas (excusez du peu). 2-0. La Juve s’imposera 3-1 et se qualifie pour la finale de la C1. Mais, pour la troisième fois de sa carrière après 1997 et 1998, Del Piero s’incline en finale, cette fois-ci contre le Milan AC. Un échec contrebalancé par un cinquième sacre national. Suffisant pour se consoler ?

Vidéo

4 juillet 2006 : Italie – Allemagne 2-0

L’un des matches les plus incroyables de l’histoire de l’équipe d’Italie. Demi-finale de la Coupe du Monde en Allemagne. L’Italie défie justement les Allemands. En Squadra Azzurra, Del Piero n’a jamais obtenu les succès qu’il a décrochés avec la Juve. Surtout, il garde en mémoire cette maudite finale de l’Euro 2000 contre la France, où il rate par deux fois la balle de match, alors que l’Italie menait 1-0. Six ans après, voilà finalement sa revanche. A la 118e minute d’un match sans fin, Fabio Grosso ouvre le score pour la Nazionale. Une minute s’écoule. L’Italie part en contre-attaque. Gilardino, avec des yeux dans le dos, donne le ballon à un Del Piero qui arrive d’en dehors de l’écran. Frappe enveloppée "à la Del Piero". 2-0. Et « andiamo a Berlino » .


Vidéo

16 septembre 2006 : Juventus – Vicenza 2-1

Lors de l’été 2006, la Juventus est reléguée suite au scandale Calciopoli. Pour la première fois depuis 13 ans et l’époque de Padoue, Del Piero se retrouve en Serie B. En bon capitaine, il n’abandonne pas le navire, et promet de ramener l’équipe en Serie A, malgré la pénalité de neuf points infligée à la Vecchia Signora. Lors de la deuxième journée de championnat, brassard de capitaine sur le bras, Del Piero célèbre son 500e match parmi les pro, dont 486 avec la Juventus. Il fête ça en signant sa première réalisation de la saison, la deuxième de sa carrière en Serie B, après un but marqué avec Padoue en novembre 1992. Alex inscrira finalement 20 buts en championnat, terminant meilleur buteur de Serie B. La Juve remonte et, la saison suivante, voilà le Capitano sacré meilleur buteur de Serie A. Bah quoi ?



30 octobre 2010 : Milan – Juventus 1-2

Le retour en Serie A est difficile. Après deux premières années positives, la Juve termine à la septième position la saison 2009-10. Mais l’exercice suivant débute beaucoup mieux. Les Turinois font même la course en tête avec la Lazio. Del Piero joue moins, car la Juve tente petit à petit de renouveler son équipe. Mais ce jour-là, contre le Milan AC, il est titularisé. Choix judicieux. Après l’ouverture du score de Quagliarella, Pinturicchio profite d’un travail relativement approximatif de Sissoko pour inscrire le deuxième but turinois. Mais ce n’est pas n’importe quel but. Déjà, il donne la victoire à la Juve. Mais surtout, il s’agit du 179e pion de Del Piero avec la tunique noire et blanche en Serie A. Il devient ainsi le meilleur buteur de l’histoire de club, en devançant Boniperti d’une unité. Promis, le vieux Giampiero ne lui en voudra pas.

Vidéo

11 avril 2012 : Juventus – Lazio 2-1

Avec l’arrivée sur le banc d’Antonio Conte, son ancien coéquipier à la Juve, Del Piero devient un remplaçant. Un remplaçant de luxe, certes, mais un remplaçant quand même. En début de saison, la sanction tombe : Andrea Agnelli, héritier de, annonce qu’il s’agira là de la dernière année du numéro 10 au club. Les tifosi ne veulent pas y croire. Pourtant, Alex accepte son destin avec une immense dignité, et répond de la manière la plus noble : en donnant tout quand son coach lui en donne l'occasion. Il inscrit son premier but dans le nouveau Juventus Stadium le 24 janvier, contre la Roma, devenant le seul joueur de l’histoire à avoir scoré dans les quatre stades de la Juve : Communale, Delle Alpi, Olimpico et Juventus Stadium. Le 11 avril, il entre en cours de jeu face à la Lazio, et inscrit le but de la victoire d’un magnifique coup-franc, à sept minutes du terme. Une victoire fondamentale, qui lance définitivement les Bianconeri vers le Scudetto. Il s’agit du 289e et dernier but marqué par Del Piero sous le maillot de la Juve. A moins que le destin ne soit romantique, et ne lui offre un dernier frisson aujourd’hui. En légende.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25