En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 24 Résultats Classements Options

Alessandrini, l’OM à mourir

Ce samedi soir, l’Olympique de Marseille joue très gros. En particulier Romain Alessandrini, pointé du doigt par pas mal de supporters depuis deux saisons. L’histoire d’un mec qui « donnerait » tout à Marseille, quitte à ne rien recevoir en retour.

Modififié
C’est l’histoire d’un maillot serré jusqu’en haut du col. L’affaire de deux boutons attachés, quoi qu’il arrive, et d’un tissu qui remonte jusqu’au cou. Ils ne le font pas tous : Alaixys Romao, Rolando ou même Barrada, tous sont plus détendus sur l’attache. Mais pour Romain Alessandrini, c’est presque inconscient, comme une question de fierté. Faire corps avec le maillot de l’OM, comme si le bonhomme avait peur de perdre la tunique après avoir bataillé neuf ans pour la porter à nouveau. « Rien que d’entendre parler de Marseille, il chante » , disent certains. L’un ne va pas sans l’autre. « C’était son rêve de pouvoir rejouer là-bas, enchaîne un autre coéquipier à Clermont. Il a toujours gardé ça dans un coin de sa tête, mais il n’osait pas en parler. » Parce qu’avant de revenir à la maison il y a deux ans, sous Marcelo Bielsa, l’oiseau était déjà passé par le centre de formation olympien, de 1999 à 2005. Son entraîneur de l’époque avait voulu le replacer arrière gauche, mais Alessandrini rêvait d’attaque et avait décidé d’arrêter le football. Partir en Bourgogne pour mieux renaître, et revenir. Problème : aujourd’hui encore, Marseille a du mal à aimer l’un de ses derniers enfants.

L’arrière gauche qui pleurait


Mighty Max

Romain Alessandrini est tombé dans la marmite marseillaise quand il était petit. Né dans le quartier des Chartreux à Marseille, il tape ses premières balles à l’âge de sept ans dans le petit club de Plan-de-Cuques, quatorze kilomètres plus au nord. « Il venait d’une bonne famille, assez discrète, et forcément fan de l’OM » , raconte Hervé Boyreau, actuel président du club et directeur sportif à l’époque. Paradoxalement, même si son pied gauche fait déjà des étincelles, Romain Alessandrini n’est pas le plus fort des gamins plan-de-cuquois. Il se distingue par autre chose que son talent brut : une abnégation rare pour un enfant si jeune. « Il avait déjà un sacré caractère. Il était plus petit que les autres, mais ça ne l’a jamais tracassé ou complexé » , abonde Boyreau. À sa dizaine, il sort du lot. Lors d’un banal tournoi de poussins, des agents et des recruteurs rodent autour des terrains et proposent aux parents de Romain de lui faire passer des tests à l’Olympique de Marseille. « Il avait des étoiles dans les yeux, la question ne se posait même pas, pour lui, pour nous ou pour ses parents. Il les a rejoints tout de suite » , explique Hervé Boyreau.

Les premières années chez les jeunes de l’OM sont une réussite. En benjamins et en minimes, il fait partie des meilleurs gamins des Bouches-du-Rhône avec Yohan Mollo et Djamel Bakar. Mais à quinze ans, son avenir s’assombrit. Pour la première fois depuis sa toute jeune carrière, sa petite taille devient un problème. Romain n’a pas terminé sa croissance, et son entraîneur ne le trouve pas assez affûté physiquement pour jouer en attaque. Il est replacé au poste de latéral gauche, un rôle qu’il déteste et qui ne lui correspond pas. À l’été 2005, dégoûté, il part en vacances en Corse, et ne reviendra jamais à l’OM, encouragé par son père qui n’en peut plus de le voir pleurer. Mais Jean-Louis Alessandrini ne peut se résoudre à gâcher le talent de son fils, et se met en tête de lui trouver un nouveau club. Ce sera finalement Gueugnon, grâce à l’une de ses connaissances. Pour la première fois, Romain quitte la Provence, Marseille, et le cocon familial.

Et Vairelles fit sa loi


« À l’époque, le monde pro, la Ligue, c’était très loin pour lui. Même si c’était un très bon joueur de National, peut-être le meilleur. » Pour cet ancien coéquipier de Gueugnon aujourd’hui en Ligue 1, une chose est certaine, le Marseillais avait du mal à couper les ponts avec le Vieux-Port : « Il ne parlait pas vraiment du club en lui-même, mais de la ville, beaucoup. Moi, je suis plutôt supporter de Paris, alors on se vannait, on se chambrait. Puis dès le premier match de championnat (de la saison 2009-2010, ndlr), il se fait les croisés contre le Paris FC. Il n’est revenu qu’à la fin de l’année, mais dès qu'il est revenu, il a marqué un triplé en réserve. Et en National, il a vite retrouvé ses sensations. » Perturbé par un environnement difficile où la famille Vairelles fait la loi, le voilà sur le banc derrière le petit frère du Gitan qui porte à l’époque la triple casquette : joueur, entraîneur et actionnaire majoritaire. Et si les salaires sont encore payés à échéance régulière, « il y avait clairement deux clans : le clan Vairelles et les autres, détaille son ancien coéquipier. C’était une guerre froide, rien de bien méchant. C’est l’année d’après que c’est parti en couilles, il y a eu des bagarres, des joueurs pas payés… Heureusement, on a senti que ça puait, et quasiment tout le monde s’est barré avant, dont Romain et moi. »

Direction Clermont donc, en 2010, un peu plus au sud, où le bonhomme explose en deux saisons. Car quand le pied d’Alessandrini va mal, la tête finit toujours par prendre le dessus. La première année ? Sept passes décisives, toutes pour Sloan Privat qui le complète parfaitement. Jacques Salze, défenseur du club et unique survivant de l’époque, se souvient du duo : « Mentalement, ça marchait aussi bien entre les deux. Romain, il va tout le temps au bout des actions, c’est à l’image de son caractère. Quand il entreprend quelque chose, il va jusqu’au bout, il ne se pose pas de question. Il va insister, insister, insister… » Un homme repère alors le chevelu et sa patte gauche depuis sa côte bretonne : Frédéric Antonetti. « Je l’avais appelé pour lui expliquer ce que j’attendais de lui. Je veux toujours cinq joueurs pour trois postes devant, il a fait sa place, car Kembo est parti au dernier moment. On lui a expliqué les exigences de la Ligue 1, il a très vite enregistré, il faisait de super entraînements. Il est rapidement devenu décisif et a atteint le top de son niveau jusqu’à atteindre le groupe France. » Puis un soir de février 2013, seul dans la nuit lilloise, crac.

Le renard à neuf queues


C’est le coup dur. Romain Alessandrini se refait les croisés. Alors qu’il est au sommet de son art, alors qu’il enchaîne les buts exceptionnels depuis des mois. Comme ce pion planté au PSG qu’il célèbre en formant le sigle OM avec ses doigts. Car Romain n’oublie pas d’où il vient. D’ailleurs, pour se soigner, il y retourne, d’où il vient, et effectue ses longs mois de rééducation à Aix-en-Provence, à côté de chez ses parents. Le temps passé chez les siens lui donne l’envie de revenir à Marseille. Surtout que l’OM lui fait les yeux doux. Le joueur crie à qui veut l’entendre qu’il aimerait les rejoindre de suite, et entame un bras de fer, quitte à se mettre à dos une partie de l’opinion publique. « Je peux vous dire qu’il a les pieds sur terre, recadre Jacques Salze. Il a connu des coups durs. Il est très travailleur, faut pas l’oublier ça. Il est blindé dans sa tête. » Finalement, Alessandrini devra attendre un an de plus avant de rejoindre l’élu de son cœur. Une saison honnête mais banale à six buts et cinq passes décisives plus tard, le voilà de retour à Marseille, neuf ans après.

Sauf qu’entre-temps, Marcelo Bielsa a débarqué sur la Canebière et ne compte pas vraiment sur le Plan-de-Cuquois, lui préférant le plus souvent Florian Thauvin. Avec le départ de l’Argentin couplé à une bonne préparation, le voilà qui commence à repointer le bout de sa truffe : « Les premiers mois je l’ai vu faire de bonnes choses. Il n’était pas loin de retrouver son meilleur niveau. Mais il a été contrarié par les blessures » , estime son ancien coach à Rennes. La figure du mouton noir, insidieusement pointée du doigt au rythme de la lente noyade olympienne. Ses cheveux blonds, ses mauvaises prestations, ses cartons, rien ne va. « Romain, on a toujours parlé sur lui. Bizarrement, il a l'image d'un mec arrogant, alors que c'est tout le contraire de ça. C'est un fou amoureux de l'OM, il donnerait tout pour le club » , tranche un de ses amis. Tout, et peut-être trop. « La surmotivation est parfois négative, théorise Antonetti. C’est quelqu’un d’émotif. Il adore tellement l’OM qu’il se bloque parfois. Il veut trop bien faire. Mais c’est un gros travailleur, s’il arrive à "oublier" qu’il joue pour son club de cœur, à se détendre, et passer ce cap, il peut tout casser la saison prochaine. Il peut faire une André-Pierre Gignac... » Et comme pour APG, la rédemption passera peut-être par une démonstration ce soir contre le PSG. Qui sait ? En cas de victoire, le gamin du « treize » osera peut-être déchirer son maillot pour la première fois... De bonheur, évidemment.



Par Kévin Charnay et Théo Denmat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 7 heures Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 24
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 10 heures Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 29 Hier à 15:23 Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 Hier à 11:58 Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 3 Hier à 10:42 La roulette insolente de JK Augustin 34 Hier à 09:01 À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith