Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Alberto Moreno : « Avec Rodgers, j'avais la rage »

Laissé de côté par Brendan Rodgers en début de saison, Alberto Moreno semble avoir retrouvé le sourire avec l'arrivée de Jürgen Klopp à Liverpool.

L'Allemand l'a déjà titularisé deux fois en quatre matchs, ce qui a permis d'instaurer une relation de confiance avec le jeune défenseur espagnol. Mais Moreno garde néanmoins un goût amer de la période Rogers. Comme rapporté par le Mirror, son moral n'était pas au beau fixe avant le départ de l'ancien coach : « Jürgen Klopp me fait confiance, il passe beaucoup de temps avec moi et je pense que ça se ressent par mes bonnes performances sur le terrain. Brendan Rodgers n'avait pas cette confiance en moi en début de saison. Il me disait que je m'entraînais bien, mais que c'était trop tôt et que ma chance viendrait. Mais après le match contre Stoke où nous avions obtenu une clean sheet, il a changé d'avis en disant qu'il ne modifierait rien en défense. Le fait d'être hors de l'équipe m'a énervé. Cela n'a jamais influé sur mon avenir, mais j'avais cette colère intérieure, cette rage. Je sentais que je jouais bien, que je m'entraînais bien. Il me le disait, du coup je ne comprenais pas pourquoi je n'avais pas eu ma chance en début de saison. »


Tout vient à point à qui sait attendre. BA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 1 heure Le record de penaltys en Coupe du monde déjà égalé 3 il y a 2 heures Ce streaker australien va vous épater 8
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 9 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 32 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais