Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/2
  3. // Real Madrid/Bayern Munich

Alaba, la nouvelle star

Excellent depuis sa prise de pouvoir sur le flanc gauche de la défense du Bayern Munich, l’exotique David Alaba est sans aucun doute l’une des révélations de l’année outre-Rhin. Ce soir, sur la pelouse du Real Madrid, ce fils de DJ et frère de chanteuse tentera de créer la sensation en compagnie de Franck Ribéry, son acolyte et parrain.

Modififié
A tout juste 19 ans et avec une frimousse pareille, David Alaba aurait très bien pu se faire un nom dans le monde impitoyable des télé-crochets. Et si ce soir, le plateau qu’il va fouler en prime time se trouve être la magnifique pelouse de Santiago Bernabeu, les trajectoires de ses proches auraient pu laisser présager un tout autre destin. Né à Vienne le 24 juin 1992, d’un père nigérian et d’une mère philippine, le petit David aurait très bien pu finir dans la musique. Elevé par un paternel ancien rappeur aujourd’hui reconverti en DJ, il a également grandi auprès de sa sœur Rose, l’une des trois membres des BFF, un groupe de pop autrichienne. Marmot, le Viennois évolue et découvre la vie au rythme de la musique des siens. Un répertoire bien différent de celui qui a fait de sa ville natale l’une des places fortes de la culture musicale internationale. Homme de contre-pied, il opte rapidement pour le football. Il est formé chez lui, à l’Austria Vienne, avant de quitter en 2008, la terre des mélomanes pour celle du football.

Des débuts difficiles

A 16 ans, la traversée du Danube et de la frontière austro-allemande n’est pas simple. Milieu défensif de formation, David termine son solfège avec les jeunes du Bayern Munich avant de frapper à la porte de l’équipe première un peu plus d’un an plus tard. En 2009, il évolue sous les ordres de ce dénicheur de talents de Louis van Gaal. Une rencontre décisive, véritable tournant pour la carrière de l’Autrichien, puisque c’est l’entraîneur batave qui évoque pour la première fois la possibilité d’utiliser le jeune David sur le côté gauche de la défense. Une opportunité intéressante qu’Alaba va rapidement saisir, avec la même réussite connue par Bastian Schweinsteiger, également repositionné par le mage hollandais. La dix-septième année de l’Autrichien est celle de tous les records. Opportuniste, il saisit le peu d’occasions que le coach lui offre et en profite pour devenir le plus jeune joueur de l’histoire du Bayern à avoir débuté en Bundesliga (17 ans et 232 jours), en Coupe d’Allemagne (17 ans et 256 jours) et en Champions League (17 ans et 259 jours). Un début de carrière en fanfare pour Alaba le musicien.

Toutefois, le disque va vite se rayer. Au Bayern Munich, David joue peu. Que ce soit sur la gauche, son nouveau poste, ou au milieu du terrain, le poste auquel il a été formé. Sombres, ses perspectives d’évolution se rapprochent de l’impossible le 1er janvier 2011, quand Louis van Gaal, fâché avec Mark Van Bommel, préfère signer Luiz Gustavo plutôt que de lui faire confiance. Heureusement, dans le cadre de ce transfert, David Alaba trouvera le moyen de faire le chemin inverse, et de rejoindre le Hoffenheim de Gustavo en prêt. Un prêt salvateur lors duquel il dispute 17 matchs en qualité de titulaire, soit toute la deuxième partie de saison de Bundesliga. Une expérience décisive dans sa jeune carrière avant son retour au Bayern à l’été 2011.

Alaba-Ribéry : un duo qui fonctionne


Malgré sa bonne pige du côté de Hoffenheim, son retour au Bayern Munich est en demi-teinte. Alaba joue de temps en temps, parfois milieu défensif, mais de plus en plus souvent au poste d’arrière gauche. Comme souvent dans ces cas-là, c’est une blessure qui va le projeter sur le devant de la scène, en l’occurrence celle de Rafinha. Peu convaincant au poste d’arrière droit, Jerome Boateng reste dans l’axe tandis que Philipp Lahm bascule de gauche à droite, laissant ainsi son poste libre à l’Autrichien. C’est finalement sur ce côté et dans cette équipe qu’Alaba l’adolescent devient un homme sur le terrain.

Excellent, le natif de Vienne doit en partie sa réussite à Franck Ribéry, avec lequel il s’entend à merveille. Bien décidé à faire de son duo avec l’Autrichien une paire aussi irrésistible que celle qu’il formait avec Lahm, Ribéry n’hésite pas à sermonner Alaba quand il le faut, comme contre le FC Bâle, suite à une frappe manquée de son jeune partenaire. Epanoui et complémentaire, le duo donne le tournis match après match aux équipes de Bundesliga et d’Europe. Aujourd’hui, et après quelques longs mois de galère, David Alaba est devenu une pièce importante du dispositif de Jupp Heynckes. Un entraîneur heureux, qui avoue tout de même devoir calmer son petit protégé de temps à autre : « Ce petit est en feu. Il est tellement ambitieux que je dois le freiner parfois » . Elu joueur de l’année 2011 par les coachs autrichiens, Alaba fait également l’unanimité en Allemagne, où Matthias Sammer ne tarit pas d’éloges à son sujet : «  Ce jeune est fantastique et est déjà un magnifique footballeur. Il est discipliné et très humble » . Le jury en est convaincu : David Alaba est la nouvelle star.


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 62 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 dimanche 17 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes
À lire ensuite
Cech et mat