En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Droits TV

Al-Jezira bien qui rira le dernier

Depuis son achat des droits de la L1 pour l'étranger en mai dernier, il ne passe pas une semaine sans qu'Al-Jazira ne fasse l'actualité. Et quoi qu'il arrive, un savoureux mélange de fantasmes, rumeurs, approximations et de réactionnisme entoure irrémédiablement chacune des étapes du développement de la chaîne qatarie dans l'hexagone.

Modififié
Objet de tous les fantasmes depuis son irruption dans le paysage audiovisuel français via les droits du football, Al-Jazira Sport fait trembler l'ensemble des patrons de chaînes déjà présentes sur le marché. Si son acquisition en juin dernier d'un des lots de diffusion de la Ligue 1 avait plus intrigué qu'inquiété, la chaîne dirigée par Nasser El-Khelaifi n'a fait rire personne en faisant récemment main-basse sur la Ligue des Champions dont elle diffusera 133 matchs par saison entre 2012 et 2015 moyennant 61 millions d'euros par an. Au premier rang des chafouins, Bertrand Méheut, le PDG de Canal+, qualifie son nouveau concurrent d'acteur "économiquement irrationnel". Comprendre : "On ne peut pas lutter contre ces émirs plein aux as, ma p'tite dame". Un argument que Charles "Ben" Biétry, responsable d'Al-Jazira Sport France, réfute en assénant que "Canal+ a payé 420 millions pour deux matchs de Ligue 1, alors que nous avons payé 90 millions également pour deux matchs de Ligue 1. Donc l'image d'Al-Jazira qui débarque en déversant des tonneaux d'or est d'une grande stupidité". Voilà pour l'ambiance.

La question des emplettes réglées, c'est désormais à clarifier son image auprès du grand public qu'Al-Jazira doit s'attacher. Car les interrogations suscitées par les Qataris auprès de ses abonnés en puissance sont légions. Comment accéder à cette nouvelle offre ? A quel prix ? Sous quelle enseigne ? A l'heure actuelle, tout ce que l'on sait c'est que la chaîne, dont le nom devrait être dévoilé rapidement, sera accessible sur toutes les box et que selon Charles Biétry, "l'abonnement sera beaucoup moins cher que ce que l'on trouve ailleurs". Et ailleurs, c'est Canal+, même si l'ancien directeur des sports de la chaîne cryptée assure "ne rien avoir à voir avec Canal+, qui n'est pas une chaîne de sport, mais une chaîne de cinéma, de divertissement et de sport. Mon but n'est surtout pas de dépouiller Canal+, mon but est de construire une belle chaîne". Pas sûr que la tirade rassure Bertrand Méheut, qui reproche également à Al-Jazira d’œuvrer "avant tout pour le rayonnement culturel du Qatar". Bien vu. En revanche, l'aspect répréhensible du projet ne saute pas aux yeux. A ce sujet, Biétry confirme qu'il a "tout intérêt à ce que la L1 se développe à l'étranger, étant donné que c'est Al-Jazira qui possède ses droits à l'international". Imparable, mais symptomatique. Car on touche ici à la vraie difficulté de la mission confiée par les Qataris à Biétry : la méfiance et le scepticisme général accompagnant tout ce qu'entreprendra Al-Jazira Sport. Où l'on reparle, ma p'tite dame, de ces émirs plein aux as qui dépouillent l'Europe de son patrimoine.


La rumeur propagée en novembre dernier selon laquelle Al-Jazira aurait proposé 130 millions d'euros pour acquérir les droits de l'Euro 2012 et diffuser les matchs sur une NRJ12 fraîchement rachetée, est le parfait exemple des fantasmes que peut générer ce diffuseur exotique. "C'est le même genre de rumeurs que celles qui affirment que nous possédons un immeuble sur les Champs Elysées ou que nous avons un budget illimité. Les gens qui propagent ces rumeurs soit travaillent mal, soit son mal intentionnées. Les fausses rumeurs ne sont que méprisables", peste Biétry, qui perd définitivement son calme lorsqu'il évoque le scepticisme dont son employeur est victime : "Je ne comprends pas, mais je ne comprends pas non-plus pourquoi Marine Le Pen fait 20% d'intentions de votes". Et revoilà 2012.

Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3