Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Eredivisie
  3. // 32e journée

Ajax : plus que 3 points !

Match de la peur pour l'Ajax à Breda, samedi soir, qui s'est heureusement fini par une victoire 2-0 qui ne sépare plus le club d'Amsterdam du titre que de trois petits points. Et à la fin, c'est toujours l'Ajax qui gagne ? Faut croire…

Modififié
Cobra à Breda…

En deux minutes, tout aurait pu basculer du mauvais côté pour l'Ajax. On était au milieu de la première mi-temps, à 0-0, quand Vermeer a d'abord repoussé et ralenti un tir à bout portant de Lurling qu'un défenseur ajacide a ensuite sauvé sur la ligne. Sur un corner qui suit, Botteghin (arrière de Breda) reprend de la tête sur la barre ! Ajax est mal, bouffé par les joueurs du NAC bien décidés à leur faire la peau pour venger le 0-5 du match aller à l'ArenA, pour faire chuter le leader, pour « battre l'Ajax » , tout simplement. On s'interroge illico sur le mental des jeunes Ajacides : la saison passée, ce sont les tauliers comme Anita et Vertonghen partis depuis en Premier League, ainsi que Théo Janssen (31 ans) qui avaient bien encadré le groupe dans les moments difficiles. Or, il n'y a pas de vrais leaders à l'Ajax, cette saison… Alors Vermeer sauve les meubles quand le milieu danois Schöne essaye d'organiser face à un bloc sans faille. À 0-0 à la mi-temps, ça sent le traquenard, d'autant plus que le PSV enquillera après, à 20 h45… Mais en cinq minutes, l'Ajax va planter un doublé de cobra. Deux morsures létales : un but de Sigthorsson (47e) et un csc de la tête de Gillissen sur corner (52e) ! C'est fini, plié : Breda ne reviendra pas, assommé au petit jour d'après la pause. Eriksen fera encore monter sa cote sur un raid solitaire en contre qu'il ponctue à 25 mètres d'une frappe violente du gauche (il est droitier) qui bastonne la barre du pauvre Ten Rouwelaar. Babel, titulaire, s'est aussi mis en évidence pour mieux partir à la fin de la saison et Cuenca, entré à la 81e, a bien fait honneur à sa réputation non usurpée de sorcier du dribble…

Fin du match, Frank de Boer tombe dans les bras de Bergkamp. Tout autour, on exulte « comme si c'était fait » , comme si l'Ajax était déjà champion. C'est en tout cas l'opinion du prestigieux site néerlandais AD.NL qui affiche dans l'heure un diaporama des joueurs et du staff de l'Ajax en liesse sur la pelouse du NAC… Avec 70 points, Amsterdam conserve 4 unités d'avance sur Eindhoven et Rotterdam qui joueront et vaincront après. À deux journées de la fin pour les Lanciers, il ne manque plus que trois points pour ne plus être rejoints. Le sacre pourrait avoir lieu dimanche prochain à l'ArenA face à Willem II, lanterne rouge et déjà relégué, ou le dimanche d'après au FC Groningen (8e et étrillé 5-2 par le PSV). Un sacre à la maison qui pourrait rassembler les grands anciens du club, à commencer par Johan Cruyff… On attendra donc que le titre soit officiel pour féliciter dans le détail cet Ajax 2012-13. Pour finir, les deux clins d'œil ajacides du week-end : le triplé d'Huntelaar, ex-Ajax, avec Schalke 04 contre Hambourg (4-1) et le coup double triomphant qui se profile pour Gregory van der Wiel, champion à la fois avec l'Ajax et avec le PSG. Au fait… Si Paris et Ajax remportent leurs championnats respectifs, quel(s) titre(s) attribuer à Van der Wiel ?

Les larmes de Mark van Boum-Boum…


Encore des regrets pour le PSV et Feyenoord. En massacrant Groningue 5-2 au Philips Stadion, Eindhoven a juste renoué trop tard avec sa dynamique victorieuse qui avait longtemps justifié son statut de favori au titre 2012-2013. Bizarre… Ajax sera champion en finissant fort comme lors de ses deux titres précédents, quand le PSV échouera comme l'an passé en ayant connu le même passage à vide à l'entrée de la dernière ligne droite puis en finissant très fort (avec Phillip Cocu à la place de Fred Rutten viré à quelques matchs de la fin). On retiendra la sortie émouvante de Mark van Bommel (36 ans le 22 avril dernier) à la 86e, remplacé par Hiljemark. Les fans sortent alors une immense banderole ( « Mark doit rester » ) et un grand portrait du vieux lion. S'ensuit alors une immense standing ovation du Philips Stadion pour celui qui gagne le banc des remplaçants du PSV. Souriant jusque-là, « Marco » , saisi d'émotion, laissa perler quelques larmes au coin des yeux, puis se leva pour saluer le public. Le vieux soudard du foot hollandais avait signé son retour au PSV pour une seule saison en mai 2012. On connaîtra la suite prochainement pour l'un des « historiques » du PSV, auteur d'une saison remarquable avec 5 buts dont un contre le FC Groningen, justement, et un autre sur un coup franc à la Koeman contre l'AZ dimanche dernier, chronométré à 102 km/heure…

Mêmes regrets pour le Feyenoord de Ronald Koeman, coupable d'un nul infâme à Waalwijk (1-1) et qui a trucidé l'Heracles Almelo 6-0 hier après-midi au Kuip. Avec 66 points ex-aequo, Feyenoord devancé à la différence de but par Eindhoven devra batailler dur pour décrocher la deuxième place qualificative de C1 (avec barrages de qualif fin août). Autre clin d'œil du moment : la semaine folle de Robin van Persie, ses quatre buts (dont le péno hier contre Arsenal) et le titre pour MU, qui est aussi le premier pour l'ex-enfant terrible de Rotterdam… Feyenoord et PSV peuvent encore y croire en espérant une double défaite d'Ajax. Idem pour Vitesse, largué à 6 points du leader et toujours candidat au titre mais à condition que l'Ajax perde aussi donc, mais aussi que le club d'Arnhem marque une palanquée de buts, pour cause de différence de buts défavorable par rapport à Amsterdam. Petite consolation pour Vitesse : Wilfried Bony a encore marqué et, avec 31 buts, il devance toujours Pellè (26 pions, Feyenoord, auteur d'un doublé contre Heracles). Allez ! Rendez-vous dimanche prochain à 12 h 30, heure de toutes les rencontres en simultanée de l'avant-dernière journée d'Eredivisie. Champagne à l'ArenA vers 14 h 30 ?

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68