En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F
  3. //
  4. // Ajax/PSG

Ajax bat Paris !

La première défaite du PSG de la saison ? C'est ce soir, à 20h45, à l'Arena d'Amsterdam. Point barre.

Modififié

L'Ajax ne craint pas Ibra…


Le choc de la semaine pour l'Ajax ? Mais c'est dimanche prochain contre Feyenoord, au Kuip. Le Klassieker, quoi… Et Paris ? Ouais, boooof… C'est quoi « Paris » ? Une coupe aux petites oreilles en 1996, alors qu'Ajax, c'est quatre coupes aux grandes oreilles ! Alors pas de quoi se réveiller la nuit avant d'affronter un tout petit club, fut-il arrosé de pétrodollars. En plus, sans l'Ajax, ce PSG-là ne serait rien. Où donc ont été formés et post-formés Van der Wiel, Zlatan et Maxwell ? Eh ben ouais : à l'Ajax ! Zlatan, grand diamant pas taillé, est arrivé de Malmö à l'orfèvrerie à 19 ans en 2001. Et jusqu'à 2004, il y a appris le métier et la discipline collective (on joue à 11, pas à 10 + 1). C'est à Amsterdam qu'il a aussi connu son agent Mino Raiola (Maxwell, Van der Wiel, Matuidi, Pogba ou Balotelli sont aussi de l'écurie du pizzaïolo italo-hollandais). Le 9 mai 2004, face au NAC Breda, Ibra aurait inscrit le plus beau but de l'histoire de l'Ajax, selon les supporters. Naaaaan ! Cruijff, Van Basten ou Bergkamp en ont marqué à la pelle, des buts encore plus mythiques. Maxwell est, lui, arrivé à 19 ans de son Brésil natal en 2001. Il y est resté jusqu'en 2006. Il s'y est d'ailleurs lié d'amitié avec Zlatan. Ensemble, ils feront quatre clubs : Ajax, Inter, Barça et PSG. Greg van der Wiel a été formé à l'Ajax, pur produit du club. Il y a joué en pro de 2006 à 2012. Ibra, sans doute plus que ses deux compères ex-Ajacides, devrait recevoir une belle ovation ce soir à l'Arena. Preuve qu'à Amsterdam, on n'oublie pas ses anciennes idoles…

L'Ajax ne craint pas Zlatan. Le capitaine finlandais des Lanciers, Niklas Moisander, ne s'en fait en tout cas pas une montagne : « Stopper Zlatan est un gros défi, il est très fort, très physique. » Ceci dit, avec l'équipe de Finlande, contre la Suède, Ibra a été correctement neutralisé, insiste le bon Niklas : « Tu ne peux pas rester collé à lui, mais il ne faut pas non plus lui laisser trop d'espace. Nous le contiendrons donc collectivement, en équipe. » Et voilà ! Le tour est joué : Zlatan ne marquera pas ce soir. Car Paris, ça vaut quoi, actuellement ? Depuis le début de la saison, cette équipe du PSG déjoue et se la pète. Déjà 3 nuls pour deux victoires seulement en L1. C'est du grand n'importe quoi. Or, l'Ajax a déjà malmené dans un passé récent Dortmund, le Celtic, le Barça et le Milan. Par manque de respect ou par suffisance, le PSG va se fera bouger à l'Arena. On annonce un Paris en 4-4-2 losange ce soir. Bof ! En 4-4-2 ou en 4-3-3, ça ne changera pas grand-chose face une équipe qui ne craint rien, ni personne.

… Mais l'Ajax craint un peu, quand même


Bon, maintenant, on se calme… Paris, c'est quand même très costaud alors qu'en fait, cet Ajax est en plein doute. Comme tous les étés, Cosette s'est fait honteusement piller par tous les Thénardier continentaux. En gros, Amsterdam a perdu l'équivalent de sa colonne vertébrale. Le gardien Vermeer (n°2 derrière Cillessen) est passé chez l'ennemi, à Feyenoord ! Bojan, qui commençait à se faire sa place, est allé à Stoke City. Mais surtout, l'attaquant Siem de Jong est allé se perdre à Newcastle (déjà blessé, le pauvre) et le défensif Daley Blind a rejoint Manchester United, où il a brillé dès son premier match contre QPR (4-0). Notons aussi le départ du Danois Poulsen, vieux briscard toujours fidèle, qui rendait de fiers services au collectif. L'Ajax a perdu un très bon joueur par ligne. La saignée de trop ? Sans doute. Car le centre de formation ne peut pas éternellement pourvoir en jeunes talents une équipe première chaque année trop verte pour se distinguer en Ligue des champions. La dernière perle, Anwar El Ghazi, attaquant prometteur de 19 ans, n'a été que post-formé à Amsterdam. Du coup, le club s'est renforcé avec du « second choix » . L'attaquant polonais Arek Milik (20 ans, international) a été prêté cette saison par Augsburg. Malgré son doublé ce dimanche face à Heracles Almelo (2-1), on doute de ses capacités réelles à intégrer le système de jeu maison. L'Ajax s'est aussi fait prêter le milieu international danois Niki Zimling (29 ans) par Mainz 05. Encore un Danois, mais pas du niveau d'un Eriksen. A priori une bonne pioche, c'est l'arrivée du défenseur axial néerlandais Nick Viergever (25 ans), qui s'était plutôt joliment distingué à l'AZ. Mais on ne peut pas dire que l'Ajax se soit globalement renforcé. Au contraire…

La preuve ? En Eredivisie, l'Ajax est 5e avec 9 points en 5 matchs. Trois victoires et deux défaites consécutives (dont le 1-3 à dom contre le PSV, actuel leader avec 12 points). Après ses quatre titres consécutifs de champion, l'Ajax ne parvient pas à progresser réellement et atteindre l'objectif probant annoncé chaque saison par Frank de Boer : parvenir enfin en 8es de Ligue des champions. Cette année encore, ça va être dur, voir quasi impossible. Le PSG et le Barça étant bien partis pour squatter les deux premières places qualificatives. Reste la troisième place qui débouche sur l'Europa League. C'est jouable au vu du quatrième larron de la poule F, l'Apoel Nicosie. C'est jouable, mais pas enthousiasmant. Toute cette frustration accumulée pourrait décider FDB à quitter l'Ajax plus tôt que prévu (son contrat court jusqu'en 2017). L'an dernier, il avait repoussé une offre de Tottenham. Or, cet été, Frank a ouvertement parlé de sa volonté d'entraîner en Angleterre (Liverpool serait son choix). Avant, parler de départ était exclu, voire tabou. Plus maintenant. FDB est en train de se lasser à reconstruire une équipe tous les ans. Reste que… Fidèle aux principes de jeu de la maison Ajax qu'il a portés haut à nouveau depuis son arrivée en tant que coach, il mettra en place une équipe qui « jouera le coup à fond » ce soir contre Paris. Peu importe le score, victoire ou défaite, du moment que « son » Ajax ne se renie pas, attaque et assume la possession-circulation. Avec deux équipes qui ont de réelles ambitions de jeu, le spectacle devrait être au rendez-vous. Alors, avantage Paris, bien sûr. Mais gare au souffle éternel des Ajacides qui descend des travées de l'Arena et qui balaye parfois même les plus grands…

Chérif Ghemmour Johan Cruijff a failli jouer au PSG. Si, si… C'était en 1975. Regardez le beau Johan avec ce maillot du PSG vintage RTL…
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 20
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 51 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 60 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18