Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe H
  3. // Celtic/Ajax

Ajax bat Celtic !

La routine… Après sa défaite victorieuse 0-4 à Barcelone et les trois points du match nul contre Milan (1-1) à l'ArenA, l'Ajax va enquiller ce soir avec un troisième succès à Celtic Park contre des Bhoys battus d'avance. What else ?

Modififié
Au tirage du groupe H, il n'avait échappé à personne qu'avec le Celtic, l'Ajax, Milan et le Barça, on tenait la poule la plus classieuse avec quatre anciens vainqueurs de la C1. Et on ne parle même pas des quatre maillots de légende qui ont coloré l'histoire du foot mondial. Le rapport élargi entre Celtic et Ajax, c'est qu'avec MU (1968) et Feyenoord (1970), les Bhoys (1967) et les Lanciers (1971-72-73) ont été les grands briseurs de l'hégémonie latine en Ligue des champions (1956-1966). Le rapport plus particulier entre gens de Glasgow et gens d'Amsterdam tient aux trois affrontements qui les ont opposés en C1 dans le passé. En mars 1971, l'Ajax de Cruyff avait éliminé le Celtic (3-1 et 0-1) en quarts. Mais en 1982-83, les Hoops domineront l'Ajax (2-2, 2-1) au premier tour et ils récidiveront en 2001-02 en 3e tour éliminatoire de barrages en août : malgré une défaite 0-1 à l'aller à Celtic Park, ils triomphèrent 3-1 à l'ArenA. Donc, deux victoires à une pour les Scots. Et alors ? C'est Ajax qui gagnera quand même ce soir.

Frank retrouve Neil !

Bon, déjà, Frank de Boer est vénère, c'est bon signe : « Avec ce 1-1 à Twente, samedi, nous avons perdu 3 points ! » L'Ajax est 3e, mais à seulement un point du leader FC Twente. Donc, ça va, y a pas le feu, mais FDB aurait voulu accompagner son périple à Glasgow avec une victoire. Car, malgré son réalisme et sa lucidité, Frank de Boer reste sans doute encore un peu, quelque part, accroché à son objectif un peu insensé : parvenir enfin en 8es de finale malgré ce groupe pas évident. Le péno de Balotelli (1-1 contre Milan à dom) lui est resté en travers de la gorge, mais il est passé à autre chose, bien fixé sur la double rencontre contre le Celtic, l'autre outsider du groupe et concurrent direct pour la troisième place qualificative pour la C3. Hier, en conf' de presse et épaulé par Daley Blind, FDB a exposé ses plans : « Un nul serait peut-être suffisant, car dans deux semaines, nous recevrons le Celtic et si on gagne ce retour, ce serait dur pour eux de décrocher cette troisième place. Je pense que le Celtic sera favori demain soir : les deux équipes se valent, quoiqu'eux joueront avec leur public. Mais ce n'est qu'au coup de sifflet final qu'on verra s'ils étaient ou non les vrais favoris… » FDB voudrait-il refaire le coup de l'an passé contre Man City, soit prendre quatre points au Celtic pour assurer la troisième place (une victoire à dom 3-1 et un nul 2-2 à l'Etihad) ? Oui et non. FDB vise plus haut : « Perdre demain soir donnerait un gros avantage pour le Celtic, donc nous jouerons pour prendre les trois points. » Et, boum ! Franky a craché le morceau : Ajax vient pour s'imposer. Détail révélé par FDB : il a déjà joué deux fois au Celtic Park du temps où il avait porté les couleurs des Rangers (en 2004). Deux défaites avec les Gers et Neil Lennon était en face avec les Hoops ! Franky aimerait gagner la troisième manche, a-t-il souri : « Les choses peuvent changer, parfois. Et là, j'espère bien que la chance sera de mon côté, demain…  »

Plusieurs signes favorables plaident pour un déplacement réussi à Celtic Park, ce soir. D'abord, le fonds de jeu ajacide est une garantie d'occasions de buts déjà attestée face au Barça (malgré le 0-4, 5 occases nettes dont un péno raté de Sigthorsson) et surtout à l'ArenA contre le Milan où la barre de Balotelli n'a pas équilibré la supériorité globale d'Amsterdam. Priver le Celtic de ballon quand le public local pousse à aller de l'avant, voilà qui peut contrarier les plans de Neil Lennon, coach des Hoops. FDB pourra compter sur un effectif au complet avec le retour de son axial finlandais, Moisander, a priori opérationnel après sa blessure. Bojan blessé est out et Lerin Duarte, enrôlé pour succéder au Catalan, n'est pas dans le groupe. Dans les cages, c'est Cillessen, devenu pleinement international Oranje en Turquie (2-0) et successeur de Vermeer, qui devra sortir un gros match. Interrogation au milieu : Daley Blind déplacé contre Twente en 6 axial devant la défense (il avait commencé milieu !) laissera-t-il encore son poste habituel de latéral gauche au Danois Boilesen ? À la vérité, Blind a été bon au milieu et Boilesen, outre qu'il est plus rapide, dispose aussi d'une arme que Daley ne possède pas encore : il sait éliminer. Au Nou Camp, Boilsen avait été offensivement très intéressant. À voir… Contre le Celtic, ce sera aussi un match d'hommes. Du coup, en plus de Siem de Jong, capitaine et titulaire indiscutable, il ne resterait plus que deux places au milieu du 4-3-3. On pense aux deux Danois expérimentés préservés samedi à Twente, Poulsen et Schöne. Serero n'est pas à exclure… Devant, peu importe qui jouera avec Sigthorsson (Fischer, quasi sûr, ou Andersen, ou De Sa) : il faudra marquer ! C'est le point noir de l'Ajax en C1, muet à Barcelone et « dépanné » par Denswill, défenseur axial buteur contre Milan…

Le Celtic se méfie…

Déjà, la presse britannique n'a pas manqué de rappeler que la dernière fois que l'Ajax est passé par Celtic Park, il avait gagné 1-0… Plus sérieusement, les Bhoys seront privés de leur emblématique capitaine, Scott Brown, suspendu pour trois matchs à cause de son « frictionnage » avec Neymar. Autre absent au milieu, Kris Commons, soit deux pièces maîtresses dans un secteur de jeu déterminant. Ce que redoute Neil Lennon ( « Siem de Jong est une menace au milieu  » ). Mais ce n'est pas tout ! Adam Matthews (blessure à l'épaule) et Derk Boerrigter (cheville) seront aussi forfait. L'ex-Ajacide Boerrigter déprime sévère à l'idée de manquer ce rendez-vous, même s'il peut espérer jouer le retour à l'ArenA. Enfin, Mikael Lustig (côtes) et Emilio Izaguirre (malade) sont incertains… Là, ça fait beaucoup, comme le déplore Lennon. Un Lennon qui respecte plus qu'il ne craint cet Ajax qu'il juge à sa portée : « Ils vont nous poser un tas de problèmes. Même si nous avons confiance en nous au point de pouvoir les battre. (…) Viktor Fischer est un jeune ailier gauche très dynamique et dangereux quand il entre dans l'axe en intérieur droit. Sigthorsson est un n° 9 qui se déplace sur tout le front de l'attaque. C'est l'Ajax typique ! Ils se déplacent très rapidement dans les grands espaces qu'ils arrivent à se créer. Je le dis franco : contre eux, il y aura danger. »


Leader à l'aise en Scottish League, le Celtic est actuellement dernier de la poule H de C1 avec zéro point, mais aussi et surtout avec zéro but. Plus que le fighting spirit et l'appui incandescent du public de Celtic Park, les Hoops peuvent miser sur l'impact physique qui fait défaut aux jeunes Ajacides. Mais, attention ! C'est une arme à double tranchant : quand l'Ajax contrôle le jeu (et il sait le faire), les phases de muleta peuvent épuiser et énerver le taureau écossais. Et quant à la liesse de feu hyper intimidante du « Park » , FDB esquive : « Pour moi, les joueurs doivent plutôt savourer ce genre d'ambiance. Quand tu es jeune, tu ne veux que jouer dans des stades pareils avec une atmosphère pareille. Si tu es en dessous de ton niveau normal, c'est que tu n'es pas fait pour la haute compétition.  » On attend donc une belle opposition de style (4-4-2 contre 4-3-3) entre deux équipes qui ne fermeront pas le jeu, victoire et culture offensive obligent. En fait, on va avoir affaire à deux tigres blessés : un Ajax dégoûté d'avoir concédé le nul à la dernière seconde contre Milan et un Celtic frustré de la défaite face à un Barça qu'il avait proprement secoué. Un beau match en perspective, donc. Et devinez qui va gagner ?

par Chérif Ghemmour

PS : la Coupe du monde 2002, etc.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom