En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Groupe H
  4. // Barcelone/Ajax
  5. // Billet

Ajax bat Barça !

Bien sûr, ce soir au Nou Camp, avec Messi, Neymar, Xavi, Iniesta, Fàbregas, Alves, Deco, Ronaldinho, Eto’o, Romario et Stoichkov, le Barça part légèrement favori. Mais c’est bien Ajax qui gagnera. Si, si…

Modififié
Au coup d’envoi, c’est l’Ajax qui mènera 0 à 0, preuve que le Barça est en difficulté. Ensuite, il n’y aura plus qu’à tenir le premier quart d’heure sur ce score flatteur et, comme ça, l’Ajax aura gagné le match. Ou plutôt : « son » match, soit 15 minutes d’invincibilité… Car, il faut bien se l’avouer, coté Amsterdam, on ne se fait pas trop d’illusions : on craint la déculottée, genre Leverkusen, trashé 7-1 au Nou Camp en 2012 ! Toute la Hollande du foot sera derrière l’Ajax, mais ça ne suffira pas. Patrick Kluivert a même prononcé l’homélie funèbre : « L’Ajax n’a aucune chance. » Amen. Alors tout le pays espère pouvoir savourer un grand match quand même entre deux équipes liées par une histoire commune très forte.

Retour au bled…

Le seul regret, côté Ajax, c’est de retrouver en sommet européen son club « filleul » qu’il admire et respecte beaucoup à un moment difficile de la saison et de son histoire. Les Ajacides ont perdu en toute fin de mercato deux pièces maîtresses, le milieu Eriksen et le taulier défensif axial belge Alderweireld. Manque de pot également, Ajax arrive à Barcelone avec son capitaine et leader de jeu Siem de Jong diminué. Une opération pour pneumothorax encore fraîche ne l’a vu revenir que dimanche passé où il est entré en fin de match face à Zwolle (2-1). Frank de Boer (FDB) a annoncé que Siem serait bien titulaire pour, en gros, la première heure de jeu. Blind, le latéral gauche qui sort de blessure, est dans le groupe, mais reste incertain. Le gardien Vermeer, pas au mieux ces temps-ci, pourrait éventuellement laisser sa place à l’excellent Cillessen. Voilà qui fait beaucoup avant de gravir la montagne. Pour le reste, ce sera du classique en défense (Van Rhijn, Moisander, Denswill, Boilesen ou Blind) et en attaque Bojan, plus que Sana, devrait compléter la ligne de trois avec Fischer et Sigthorsson (préservé dimanche).

Au milieu, De Jong part certain. C’est l’option tactique voulue par FDB qui lui associera, au choix, parmi les « offensifs » Duarte (nouvelle recrue) et Serero ainsi que les deux défensifs danois Schöne et Poulsen (lui aussi préservé dimanche). FDB dispose de peu de réserves sur le banc avec les attaquants Hoesen et le petit prodige danois Andersen. Enfin, Barça-Ajax signera le retour en Catalogne du coach Frank de Boer (quatre saisons passées là-bas, 1999-2003) et de Bojan, formé à la Masia et débutant en pro. C’est d’ailleurs ensemble qu’ils ont sacrifié au point-presse d’avant-match, hier à Barcelone.

Ajax, la maison-mère !

Alors ? Ajax a-t-il déjà perdu avant d’avoir joué ? A priori, oui. Mais Frank de Boer a rappelé une des lois fondamentales du club : « Si nous devons perdre, nous le ferons à la façon Ajax. » Traduction de FDB : « Nous devons rester fidèles à notre jeu et tous jouer au meilleur de nous-mêmes. Je serais très heureux si tout le monde joue à son maximum. » Des paroles banales entendues 10 000 fois dans la bouche d’autres entraîneurs ? Pas vraiment. Surtout avec Frank de Boer, dépositaire inaltérable du style, du jeu et de l’esprit de la maison ajacide. Dans un groupe prestigieux d’ex-vainqueurs de la C1 (Ajax, Barça, Milan et Celtic : 16 C1 !), FDB tenait à réaffirmer l’identité du club : même si on appartient désormais à la noblesse déchue, pas question de ternir le blason ! Du coup, si vous voyez les sourcils en accent circonflexe de Franky, c’est qu’il ne sera pas content, pendant ou après le match, que ses joueurs aient trahi l’esprit maison. Peu importe à FDB de prendre une valise, ce qui compte, c’est de produire du jeu et d’aller de l’avant. Ces années passées à jouer contre le grand Real et prendre des tôles lui ont ainsi inspiré deux sortes de réactions face à ses joueurs : soit une engueulade bien sentie pour avoir bafoué leurs règles de jeu ou bien un satisfecit pour les avoir correctement respectées ! Il importe également de ne pas partir à l’abordage, non plus. Ne jamais se désunir fait aussi partie des préceptes ajacides. Tout le talent et le prestige de l’Ajax tiennent dans ses principes : même dans la défaite, on peut et on doit rechercher les moyens de progresser pour préparer les succès futurs.

Et concrètement, ça se traduira comment au niveau tactique ? FDB a envoyé sèchement dans le fossé les frileux qui ont suggéré de reprendre la tactique du hérisson, ultra défensive, comme le Celtic l’avait fait l’an passé pour battre les Blaugrana à Celtic Park (1-0) : « On ne va pas soudainement s’entraîner et jouer façon Celtic contre le Barça. Nous produirons notre jeu habituel, parce que c’est ce que nous faisons le mieux. Nous essayerons de leur mettre la pression à certains moments et les forcer à commettre des erreurs et tirer avantage de ces erreurs. L’Ajax respecte tous ses adversaires, mais nous nous devons de pratiquer notre jeu. » Son mentor Johan Cruyff (a priori absent ce soir au stade, pour cause de fâcheries avec le président Rosell) ne dit pas autre chose : « L’Ajax ne doit pas reculer face au Barça. » C’est pas beau, ça ? Si tous les entraîneurs de L1 raisonnaient pareil, on s’ennuierait moins le weekend…

14 contre 1


Voilà. La cote défavorable de 14 contre 1 annonce un échec prévisible que Frank de Boer souhaite ne pas être inéluctable. Alors, allons-y pour une défaite quasi inévitable. On verra bien. Ceci dit… Si, par bonheur, l’Ajax parvenait dans un futur proche ou plus éloigné à retrouver un rang plus conforme à son passé européen prestigieux, n’oubliez pas de vous souvenir que ce retour au premier plan s’est aussi construit à travers l’insuccès annoncé de ce soir. « Insuccès » parce que, sauf trou noir des Blaugrana ou miracle, les Lanciers risquent de prendre cher. La seule victoire que l’Ajax est sûr d’avoir déjà remporté, c’est de disputer en Ligue des champions et au Nou Camp un match prestigieux contre son club filleul catalan, devenu illustre grâce aux préceptes de jeu et de formation… de la maison Ajax ! Le « Barçajax » n’est-il pas l’un des plus beaux hybrides que la footosphère ait créé ?

Par Chérif Ghemmour

PS : la Coupe du monde 2022 n’aura pas lieu au Qatar.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure L2 : Les résultats de la 22e journée
il y a 6 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17