1. //
  2. // 2012/2013
  3. // Présentations des équipes

Ajaccio, seul contre tous

Amputée de deux points suite aux comportements des dirigeants contre les arbitres lors du dernier match, favoris pour la descente pour les autres acteurs de L1 selon un sondage de "L’Equipe", l’ACA veut croire en son maintien.

1 2
Le bilan de l’été
Olivier Pantaloni a quitté le banc de l’ACA à la surprise générale, alors qu’il venait d’être nommé pour l’oscar du meilleur entraîneur de Ligue 1 et qu’Ajaccio commençait à se faire une réputation avec son jeu. Dur, surtout que les raisons sont obscures (il serait passé dans l’écurie Bernès, ce que ne supportait pas sa direction). En attendant, Alex Dupont est arrivé, et c’est plutôt le genre de gars qui réussit bien sa première année dans un club.

Le coefficient de résistance au PSG
2%. L’avant-match de l’an dernier est encore dans toutes les têtes. Anthony Lippini gueule dans le couloir : « Oh, ici on est chez nous, on va pas se laisser marcher dessus » . Le rang parisien ricane. Dix minutes plus tard, le PSG mène déjà largement au score. Cette saison, Lippini fera profil bas, il gardera des forces pour étrangler Valbuena un peu plus fort. Contre l’OM, ça marche.

Ça va se terminer comme ça, le 21 décembre 2012
Ruiné par Nadine Morano, Gérald Dahan veut se refaire. Il se fait passer pour Orsoni sur Frequenza Mora, et assure que tous les soupçons qui pèsent sur « le bel Alain » sont fondés. Tous. Pour la première et la dernière fois, parce que derrière la planète va sauter, tout le monde se rue au stade François Coty.

Le portrait robot
30% Cash Converters, système D
30% Le relais corse, on labellise local des produits Carrefour
40% Squadra Corsa, le meilleur brocciu du Sud

La banane de la saison
La défense. Si le classement du championnat ne se faisait qu’en fonction de la qualité du milieu de terrain, Ajaccio aurait des raisons de croire à l’Europe. Mais sa défense, notamment sa charnière, est encore sacrément limitée, même si elle a été débarrassée cette saison de Leyti N’Diaye.

Le type à suivre
Andy Delort. Intenable dans la dernière ligne droite en Ligue 2 au printemps 2011, Andy Delort, un sacré taureau, a pris le temps pour digérer son premier contrat pro. Parti en fin de saison en prêt à Metz, il a mesuré la chance qu’il avait désormais d’évoluer à l’ACA. Et vu la faible concurrence en attaque, il va s’attribuer sans mal le poste de pointe.

Ce qu’il va se passer cette saison
Jusqu’au bout, le club va se battre pour son maintien. Ça sera dur, mais la bonne formule au milieu de terrain pourrait tout changer, notamment l’apport de Ricardo Faty et Sigamary Diarra, deux joueurs qui peuvent devenir monstrueux avec l’espoir maison, Benjamin André. Il va juste falloir que les locaux (Pierazzi, Cavalli, Tibéri) acceptent de leur faire une place dans le onze.

La banderole de supporters
« Désolé, nous ne sommes pas là pour le moment, veuillez nous recontacter ultérieurement »

Le derby débile de la saison
Le charrettico, contre Troyes.

La chanson de la saison
Supreme NTM – On est encore là
Youtube


Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Pas mal du tout le Charrettico !
Vraiment dégueulasse cette pénalité. Il n'y a qu'aux petits clubs que ca arrive (Auxerre par exemple à simplement eu un match à clos).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 2