1. //
  2. // Anniversaire

Aimé, c'est ce qu'il y a d'plus beau...

Ce vendredi, Aimé Jacquet fête ses 74 ans. L’occasion de passer en revue, en dix dates, la vie du plus célèbre accent stéphanois de l’Hexagone. Du Chaudron aux restaurants Casino, en passant par le Stade de France, un soir d’été 1998.

Modififié
  • 4 décembre 1960 : Une première verte et pas encore mûre


    Fils de bouchers, Aimé Jacquet a grandi dans le village de Sail-sous-Couzan (Loire), au cœur de la campagne stéphanoise. Il débarque à l’AS Saint-Étienne à l’âge de 18 ans. Le jeune Aimé fait ses grands débuts en Division 1 à Limoges (1-1), il inscrit son premier but contre Toulouse (1-0) au printemps 1961. Mais le milieu de terrain patientera plusieurs années avant d’éclore pleinement sous la houlette de Jean Snella ; au point de taper à la porte des Bleus en 1968, avec son acolyte Robert Herbin. Le joueur passera presque toute sa carrière chez les Verts avant de terminer par une pige de deux ans à l’OL. Salaud.

  • 2 mai 1984 : Aimé, champion sur le banc de Bordeaux


    « Pour moi, c’est une très belle aventure longue de neuf ans » , répond la future idole du pays, quand Metronews fait appel à ses souvenirs de coach marine et blanc, à l’occasion de la 2000e rencontre de l’histoire des Girondins de Bordeaux. Une histoire d’amour donc, avec ses bas, et surtout ses hauts. Comme en 1984. L’année du premier succès national de l’être Aimé en tant que coach de l’équipe de Claude Bez, tout en haut du football français. Après deux saisons convaincantes, le FCGB pose sa patte – au goal average – sur le championnat de France au terme de la troisième, avec la philosophie de jeu Jacquet, que l’on reverra plus tard avec les Bleus... Facile quand on a Alain Giresse dans sa team.

  • 17 novembre 1993 : le coup de poignard de Kostadinov


    « C’est la fin. » Depuis la cabine de commentateurs, Jean-Michel Larqué voit le ciel tomber sur la tête de l’équipe de France. À la 90e minute - tout pile - du dernier match des éliminatoires du Mondial 94, Emil Kostadinov offre la victoire à la Bulgarie au Parc des Princes (1-2) et la Bulgarie se qualifie aux dépens des Bleus. Malgré ce cataclysme, Gérard Houllier s’accroche à son siège de pilote de l’avion tricolore, avant de démissionner contraint et forcé peu de temps après.

  • 17 décembre 1993 : Aimé, 52 ans, sélectionneur national


    « Sélectionneur à titre provisoire. » Voici les termes exacts du statut exact donné, par sa direction, à celui que la France a tant aimé, un mois après que Gérard Houllier s'est fait dévorer à la sauce bulgare, dans l’enceinte du Parc des Princes. Le début de l’œuvre de la vie du natif de la région Rhône-Alpes. Un parcours mythique fait de doutes, de gloires, et de victoire mondiale. Une aventure censée être éphémère au départ, qui finira par rester gravée dans l’histoire du football bleu, blanc et rouge.

  • 1997 : Aimé, Guignol de l’info


    « J'en ai été un spectateur, alors... Ça ne fait pas forcément plaisir, mais j'en ai ri au détriment des autres » , confiait Aimé Jacquet à La Dépêche du Midi, interrogé plusieurs années après la création de sa propre marionnette par les célèbres Guignols de l’info de Canal +. Caricaturé, le bonhomme est ainsi présenté comme froid, incapable d’éprouver du plaisir grâce au football, et ayant pour principale occupation de cracher sur le championnat de France du sport roi. Pourtant, le 16 mars 2009, pour l’anniversaire des vingt ans de l’émission, Aimé joue le jeu et vient remplacer son alter-égo en latex le temps d’une soirée. Preuve qu’il n’est pas si rancunier que ça…

    Vidéo

  • 12 juillet 1998 : Amère consécration


    Les Bleus sont sur le toit du monde, Aimé a sa médaille d’or autour du cou. Quelques minutes après l’étincelante victoire 3-0 contre le Brésil en finale de la Coupe du monde, le sélectionneur livre sa première réaction au pied de la tribune officielle du Stade de France. Loin de vaciller dans l’émotion, l’homme répond à la myriade de micros presque l’air grave. « On avait été trahis par des journaux depuis des années » , lâche Jacquet qui avait été durement critiqué par la presse, avant de conclure : « Non, je ne pardonnerai jamais… JAMAIS je ne pardonnerai. » Un beau doigt d’honneur.

    Vidéo

  • juin 1999 : « Ma vie pour une étoile »


    Près d’un an après le sacre planétaire de ses protégés, le désormais ex-sélectionneur pose avec le trophée tant convoité en couverture de son autobiographie. 300 pages pour retracer le parcours d’un homme simple qui était destiné à devenir fraiseur dans le Forez sans son talent balle au pied. Le livre raconte « le vrai Jacquet » comme Philippe Tournon le dit alors à Libé. C’est lui, l’historique chef de presse de l’équipe de France (depuis 1983), sourire en coin lorsque Jacquet balance son fameux « je ne pardonnerai jamais » , qui fait office de nègre à son ami pour l’écriture du bouquin. Bien sûr, Jacquet ne se prive pas pour dézinguer L’Équipe.

  • août 2002 : Aimé s’invite au Casino


    C’est l’histoire d’une cuisse de poulet, accompagnée d’une tomate à la provençale et d’une bonne platrée de haricots verts/carottes natures. En bon Stéphanois, Aimé Jacquet joue les nutritionnistes dans une pub de Casino Cafétéria, une chaîne de restauration rapide. Pas un hasard, le groupe Casino est le sponsor affilié au club depuis toujours. En 1919, l’ASSE était créée par le fondateur du groupe Casino, un certain Geoffroy Guichard. À l’origine, le club s'appelait même l'Amicale des employés de la société des magasins Casino.

    Vidéo

  • 25 avril 2003 : la plainte de L’Équipe pour « injures
    publiques
     »


    Aimé Jacquet avait pourtant prévenu tout le monde sur le gazon du Stade de France, tout juste auréolé d’un titre de champion du monde. Il n’accordera jamais son pardon après les critiques subies lors de son mandat. Mais en 2003, quand il s’adresse au Monde, il va même un peu plus loin dans la violence : « Jamais je ne pardonnerai à ces gens infects et lâches. » Des mots qui lui vaudront une plainte pour « injures publiques » de la part du quotidien. Finalement relaxé par le tribunal compétent, qui jugera les deux parties aussi fautives l’une que l’autre. Cold Case.

  • 31 décembre 2006 : Aimé, retraité international


    Le maestro Jacquet a toujours porté un amour inconsidéré à l’équipe de France. Un team portée à bout de bras jusqu’au sacre ultime. Et même après. Oui, car s’il quitte son poste de sélectionneur national après avoir fait taire le Brésil à la maison, Aimé ne reste pas moins proche de ses Bleus adorés et prend la tête de la direction technique nationale de ces derniers. Emploi qu’il lâche au crépuscule de l’année 2007, après avoir vu Raymond Domenech échouer à un fil d’une deuxième étoile sur le maillot tricolore quelques mois auparavant. La fin d’une ère.

  • Bonus : « Muscle ton jeu, Robert ! » et la parodie des Guignols






    Par Florian Lefèvre et Maxime Nadjarian
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    La victoire change tout. Ce sacre de 98 lui a apporté un crédit considérable. Et c'était un grand moment pour le football français parce qu'on l'a gagné.

    Il ne faut pas oublier que lorsqu'il est introduit sélectionneur, personne ne pense que çà va durer, c'est un choix par défaut.

    Il est champion du monde avec une équipe de bonhommes certes mais frileux à souhait, défensif et basique tactiquement.

    Et puis avec du recul, on a quand même eu un max de réussite tout le long de la compétition. Jouée chez nous.

    Il avait une belle génération sous la main, ils le confirmeront après pour la plupart. Hormis ses choix à lui quasiment.

    Il m'a franchement jamais fait rêver. A l'époque en tout cas, j'en avais rien à foutre de sa pseudo revanche par rapport à ceux qui le critiquaient, c'était assez justifié à l'époque.

    Domenech si la France est championne en 2006 on nous fait la même qu'avec Jacquet.
    Une sélection nationale ne peut être championne du monde si elle n'a pas un génie dans ses rangs !
    Je sais bien que de Paris toute la province se touche.
    Mais merde si Sail-sous-Couzan est la campagne Stéphanoise alors Marne la Vallée est la campagne Parisienne.
    Sail-sous-Couzan c'est le Forez, pas la région stéphanoise.. Oui je chipote pour rien mais j'aime ma région et ses petites différences entre les différents zones géographiques du département...

    Sinon Aymé il a eu le statut de sauveur et de quasi Dieu des sélectionneurs avec sa victoire en Equipe de France tout comme il aurait pu avoir le même statut de Domenech voir pire si il se vautrait à la CDM et devenir un moins que rien.

    Qu'est ce qu'il s'est pris dans la gueule pour avoir eu l'hérésie de faire une pré-sélection de 30joueurs pour cette CDM avant de choisir ses 23, alors que maintenant c'est la norme.

    Certes cette méthode, avec le "fameux esprit de groupe" avait à l'époque mis un coup d'arrêt à la carrière international de certains bons éléments du foot français.

    Mais grâce normalement on avait une sélection pour finir dans le dernier carré de chaque compétition au moins jusqu'à la CDM 2006.
    Estebanana Niveau : CFA
    L'équipe de 2000 est bien plus forte qu'en 1998 et c'est l'aboutissement du travail de Jacquet (comme Aragones en 2010), d'ailleurs en 1998 le parcours est relativement facile. Af Sud, Danemark, Arabie, Paraguay, Italie (qu'on ne bat pas), Croatie et Brésil avec Ronaldo en couche à 40%.

    Au contraire des Platini ou Houiller, Jacquet a tjrs protégé son groupe et les joueurs lui ont bien rendu. Peut-être qu'en 2002, ils l'auraient joué moins cool avec lui.

    Grande Mémé!
    saint aimé, que l'on construise des statues de lui avec zizou bébé dans ses bras
    ToxikCheese Niveau : Loisir
    Message posté par garagnas
    Je sais bien que de Paris toute la province se touche.
    Mais merde si Sail-sous-Couzan est la campagne Stéphanoise alors Marne la Vallée est la campagne Parisienne.
    Sail-sous-Couzan c'est le Forez, pas la région stéphanoise.. Oui je chipote pour rien mais j'aime ma région et ses petites différences entre les différents zones géographiques du département...

    Sinon Aymé il a eu le statut de sauveur et de quasi Dieu des sélectionneurs avec sa victoire en Equipe de France tout comme il aurait pu avoir le même statut de Domenech voir pire si il se vautrait à la CDM et devenir un moins que rien.

    Qu'est ce qu'il s'est pris dans la gueule pour avoir eu l'hérésie de faire une pré-sélection de 30joueurs pour cette CDM avant de choisir ses 23, alors que maintenant c'est la norme.

    Certes cette méthode, avec le "fameux esprit de groupe" avait à l'époque mis un coup d'arrêt à la carrière international de certains bons éléments du foot français.

    Mais grâce normalement on avait une sélection pour finir dans le dernier carré de chaque compétition au moins jusqu'à la CDM 2006.


    Bordel cousin, tu m'apprends un truc ! Je suis lyonnais, et pour moi Saint Etienne est dans le Forez...

    Il y a une différence ??? (vraie question)
    Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 1
    @sox75 C'est qui le dernier selectionneur a avoir gagne une coupe du monde avec un jeu flamboyant qui a fait rever tout le monde?

    Quelle equipe n'a pas eu de la reussite pour gagner une coupe du monde?

    Avec le recul oui, il a eu une generation de dingue. En meme temps les selections de peintres qui gagnent la CDM j'en connais pas beaucoup. Mais cette equipe il l'a batie en faisant des choix risques a cette epoque.

    La comparaison avec Domenech ne tient pas. Lui a essaye de faire des choix en se separant de Zidane, Thuram,... Mais s'il est arrive en finale c'est justement en ayant abandonne ses idees.
    Je sais pas si tu connais bien la région ou pas mais pour moi le Forez commence à Saint-Just-Saint-Rambert. Alors certes Saint-Just, et la Région Stéphanoise sont limitrophe mais pour moi Saint-Etienne c'est pas le Forez.
    Après la "région Stéphanoise" est assez dure à limiter car elle est plus ou moins bouffée entre la Vallée de l'Ondaine, celle du Giers et le Forez. Mais grosso modo ça serait Saint-Etienne et tous les bleds autour comme Villars, Saint Jean Bonnefond, Sorbiers, La Talaudière, L'Etrat, Saint-Genest-Lerpt et autre qui touche plus au moins la commune de Saint-Etienne.

    Ce commentaire est sponsorisé par l'office du Toursime de la Loire. Après je ne sais pas si je dits de la merde ou pas, mais c'est plus ou moins mon ressenti.
    Message posté par garagnas
    Je sais bien que de Paris toute la province se touche.
    Mais merde si Sail-sous-Couzan est la campagne Stéphanoise alors Marne la Vallée est la campagne Parisienne.
    Sail-sous-Couzan c'est le Forez, pas la région stéphanoise.. Oui je chipote pour rien mais j'aime ma région et ses petites différences entre les différents zones géographiques du département...

    Sinon Aymé il a eu le statut de sauveur et de quasi Dieu des sélectionneurs avec sa victoire en Equipe de France tout comme il aurait pu avoir le même statut de Domenech voir pire si il se vautrait à la CDM et devenir un moins que rien.

    Qu'est ce qu'il s'est pris dans la gueule pour avoir eu l'hérésie de faire une pré-sélection de 30joueurs pour cette CDM avant de choisir ses 23, alors que maintenant c'est la norme.

    Certes cette méthode, avec le "fameux esprit de groupe" avait à l'époque mis un coup d'arrêt à la carrière international de certains bons éléments du foot français.

    Mais grâce normalement on avait une sélection pour finir dans le dernier carré de chaque compétition au moins jusqu'à la CDM 2006.


    fut une époque qui semble très lointaine, je t'aurais mis un +1
    Selon moi la frontière du Forez est juste après Sainté mais bon ce qui me choque surtout c'est que des gens qui sont fraisiers dans le forez y'en a pas beaucoup lors que des fraiseurs oui !!!
    ToxikCheese Niveau : Loisir
    Message posté par garagnas
    Je sais pas si tu connais bien la région ou pas mais pour moi le Forez commence à Saint-Just-Saint-Rambert. Alors certes Saint-Just, et la Région Stéphanoise sont limitrophe mais pour moi Saint-Etienne c'est pas le Forez.
    Après la "région Stéphanoise" est assez dure à limiter car elle est plus ou moins bouffée entre la Vallée de l'Ondaine, celle du Giers et le Forez. Mais grosso modo ça serait Saint-Etienne et tous les bleds autour comme Villars, Saint Jean Bonnefond, Sorbiers, La Talaudière, L'Etrat, Saint-Genest-Lerpt et autre qui touche plus au moins la commune de Saint-Etienne.

    Ce commentaire est sponsorisé par l'office du Toursime de la Loire. Après je ne sais pas si je dits de la merde ou pas, mais c'est plus ou moins mon ressenti.


    d'accord ! Merci pour les précisions.
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Une légende. Droit dans ses bottes, rigoureux et il a su trouver l'alchimie pour transformer une equipe avec quelques cadres ( Dessailly, Deschamps, Blanc, Thuram) en machine à gagner. Cette victoire en coupe du monde tout le monde l'attendait mais personne n'y croyait après les deux ans de match amicaux en bois....Merci Aimé.
    Aimé Jacquet, l'homme qui m'a montré que le football pouvait être moche.
    ray_mulligan Niveau : CFA2
    Sox 75 : Certes le jeu n'était pas flamboyant mais il y avait Zidane qui apportait un peu de folie. En tout cas, Jacquet avait des idées et y est resté fidèle, c'est une conception du football qui a aussi sa part de beauté (il n'y a pas que le beau jeu du Barça).
    Au-delà du jeu, Jacquet a quand même été attaqué sur sa personne par les médias et pas sur ses compétences en foot, si je me souviens bien on a remis en question ses facultés intellectuelles, c'est tout de même allé très loin.
    Domenech, comme ça a été dit dans un autre comm, va en finale en 2006 et à la CdM tout court) parce qu'il a renié ses idées et surtout parce qu'il avait un Zidane qui a fédéré autour de lui. Personne n'aurait été dupe (si, peut-être à la Fédé), une victoire en 2006 n'aurait pas été le fait de Domenech et de ses choix.
    Et puis, Domenech a ensuite (dans la période 2008-2010) bénéficié de la jurisprudence Jacquet : au vu des prestations, du niveau de jeu de l'équipe de France et des résultats, je trouvais à l'époque - jusqu'à Knysna - que la presse a été plutôt bienveillante avec lui, gardant toujours un côté "on ne sait jamais, on peut peut-être gagner".
    L'Espagne de 2010 c'était pas mal non Blatter?
    Je découvre grâce à la première photo qu'il a eu une période dreadlocks. Grande Mémé.

    Sinon je souscris au premier commentaire. La victoire change tout. Quand on sait à quoi ça tient.
    Sûrement un homme et un éducateur respectable mais il contribue à sa façon -en tant que DTN également par la suite- à la situation du foot français et de sa formation lors de ce début de millénaire: pragmatisme, physique à outrance et absence de fantaisie. On a vu les chemins pris par l'Allemagne et l'Espagne au même moment. On a gagné des trophées, on a versé des larmes de joie (et moi le premier) et on perdait du temps. À l'image des stades rénovés pour 98 d'ailleurs. Sacré paradoxe.
    Euh parcours relativement facile ? Va pour l'Afrique du Sud et l'Arabie Saoudite, mais le reste...

    Le Danemark des frères Laudrup et de Schmeichel, Laursen, Jorgensen ;
    Le Paraguay de Chilavert, il fallait s'en défaire (sans Zidane) ;
    L'Italie de Baggio, Maldini, Vieri, Cannavaro, Pagliuca, Del Piero, Costacurta, on ne perd pas non plus (et du coup on gagne quand même à la fin) ;
    La Croatie et sa génération sur-dorée avec Suker, Boban, Simic, Prosinecki.
    Le Brésil, qui même avec Ronaldo sur le flanc avait quand même Taffarel, Cafu, Roberto Carlos, Rivaldo, Bebeto, Dunga, Aldair, Denilson, Edmundo.

    Donc bon, parcours facile, à part les Pays-Bas ou l'Argentine, on a quand même sorti parmi les plus grosses nations mondiales.

    Du en partie à la réaction d'orgueil de Zidane en quarts et en demies, frustré d'avoir raté le Paraguay, il était en feu pour ces deux matchs.
    Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 1
    Message posté par PATANEGRA
    L'Espagne de 2010 c'était pas mal non Blatter?


    Espagne 2010? 8 buts marques, defaite au 1er match. On a vu mieux.
    badaboumtiti Niveau : District
    Je l'aimais bien en commentateur chez canal aussi, dommage qu'il n'ait pas continué.

    On doit se taper "ct'e" Dugachis pendant combien de temps encore ?
    Jeu direct Niveau : CFA
    La vraie différence entre Jacquet et Domenech c'est que le 1er a un vrai palmarès avant de prendre en charge les Bleus.
    Domenech n'a aucun palmarès tout court, Aimé a été 2 ou 3 fois champion avec Bordeaux je crois. Bon le grand Bordeaux ok, mais là aussi il n'y était sans doute pas pour rien...
    Et puis les choix qui comptent : installer Zidane et Djorkaeff (certes, même un aveugle aurait vu l'évidence Zidane...), au détriment de Cantona et Ginola (n'est-ce pas en écartant Raul que l'Espagne est devenue grande?) + installer une colonne vertébrale Blanc-Desailly-Deschamps, trois revanchards qui auraient pu ne jamais se remettre de l'échec de 94
    Ensuite il fait le pari de mettre Thuram en latéral droit. Avec le succès que l'on sait.
    Pour finir, un meneur d'hommes, mais qui sait surtout s'effacer derrière les compétences de chacun (cf les Yeux dans les Bleus).
    Bref, Mémé est grand, même s'il est à chier comme consultant et que sa philosophie de jeu n'était pas fofolle. Et je dis pas ça parce qu'il vient du Forez (bon un peu aussi...)
    Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
    Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
    mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26