Aguirre et la colère du Mexique

Modififié
0 0
Javier Aguirre vient de faire son mea culpa. La semaine dernière, il déclarait à la Cadena Ser qu'il irait entraîner en Europe sitôt le mondial terminé. En cause : l'insécurité, la peur pour les siens, dans un pays gangréné par le trafic de drogue.

L'ex-entraîneur de l'Atletico avait estimé que son pays était « fichu » . Pas moins. Il assurait également qu'il serait difficile pour le Mexique de faire mieux que lors des dernières Coupes du Monde. Un discours aussi résigné a choqué. Conséquence : le sélectionneur, sous pression de sa direction, a dû corriger le tir.

Dimanche, il a expliqué qu'il voulait faire une grande Coupe du Monde et qu'il n'excluait pas de prolonger l'aventure avec la sélection au-delà de l'Afrique du Sud. Le flingue sur la tempe ?

TG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Mutu met le frein
0 0