1. // Éliminatoires – Mondial 2014 – Afrique

Afrique : la course au Mondial

Les données sont très simples en Afrique : à l’issue de la phase de poules, il ne reste que dix nations en lice pour se partager les cinq tickets donnant droit de participer à la prochaine Coupe du monde au Brésil. Ces dix nations s’affrontent deux fois pour se départager : match aller ce week-end, retour mi-novembre. Présentation des affiches et état des lieux des forces en présence.

Modififié
8 20
Côte d’Ivoire/Sénégal : le plus tendu

Tiens, tiens, comme on se retrouve… Ivoiriens et Sénégalais se sont déjà affrontés il y a un an dans une configuration identique, avec à la clé la qualification pour la dernière CAN. Et ça s’était fini en eau de boudin à Dakar le 13 octobre 2012, avec un match retour qui n’avait pas pu aller à son terme. La faute à un envahissement des supporters locaux, mécontents de voir leurs favoris se faire éliminer (la Côte d’Ivoire l’avait emporté 4-2 à l’aller et menait 2-0 au retour avant l’interruption du match par l’arbitre). « On est des mauvais perdants » , a reconnu l’attaquant sénégalais Dame N’Doye il y a quelques jours. Nul doute que ses compatriotes et lui vont vouloir prendre leur revanche, en essayant cette fois de ne pas compromettre leurs chances de qualification dès le match aller, une fois encore disputé à Abidjan. Cette double confrontation nous intéresse tout particulièrement en France, avec un total de 17 joueurs évoluant sur notre territoire parmi les 47 retenus entre les deux nations. Les deux sélectionneurs sont également d’anciens Bleus : Sabri Lamouchi côté Éléphants, Alain Giresse côté Lions de la Téranga.
Le gros enjeu : une confrontation tendue entre une sélection ivoirienne vieillissante et une nouvelle génération sénégalaise (le plus expérimenté est Papiss Cissé avec 25 sélections).
Le joueur à suivre : Didier Drogba, évidemment. À 35 ans, ce mondial brésilien a des allures de dernier gros défi international.

Éthiopie/Nigeria : le plus déséquilibré

Avouons-le tout de suite : on ne connaît pas grand-chose de la sélection éthiopienne. La majorité des joueurs qui la composent joue dans le championnat local, qui n’a pas une énorme réputation sur le continent africain. Est-ce pour autant une surprise de la retrouver parmi les dix encore en lice pour aller au Brésil ? Pas forcément, puisque l’Éthiopie s’était déjà distinguée il y a un an en se qualifiant pour la dernière CAN. Disons donc plutôt qu’il s’agit d’une confirmation. Mais problème numéro 1 : l’attaquant vedette de la sélection, le jeune Getaneh Kebede qui évolue en Afrique du Sud, s’est blessé avec son club et est plus qu’incertain pour cette rencontre aller. Et problème numéro 2 : l’adversaire en face est redoutable. Il s’agit en effet du Nigeria, champion d’Afrique en titre et qui est déjà allé goûter aux pelouses brésiliennes il y a quelques mois lors de la Coupe des confédérations. Les Super Eagles du sélectionneur Stephen Keshi et du capitaine John Obi Mikel sont évidemment les grands favoris.
Le gros enjeu : voir ce que la sélection nigériane, incontestable réservoir de talents, a dans le bide face à un adversaire qui n’a rien à perdre et qui a déjà éliminé l’Afrique du Sud en phase de poules.
Le joueur à suivre : Emmanuel Emenike, leader d’une impressionnante armada offensive (Moses, Musa, Ideye, Obinna…). Citons aussi le gardien Vincent Enyeama, qui multiplie les « clean sheet » avec Lille cette saison.

Tunisie/Cameroun : le plus improbable

Improbable, oui, cette affiche l’est. Improbable d’abord parce que la Tunisie s’était au départ fait éliminer de la phase de poules par le Cap-Vert. Mais coupable d’avoir aligné un joueur suspendu, cette dernière sélection a perdu un match initialement gagné face aux Aigles de Carthage, lesquels se sont donc miraculeusement retrouvés en tête de la poule B. Improbable ensuite par le retour en sélection de « ce diable de Samuel Eto’o » chez l’adversaire camerounais, qui se distingue plus ces derniers temps par les remous en coulisse que par de probants résultats sportifs. La double confrontation à venir s’annonce donc aussi improbable qu’indécise, entre une Tunisie convalescente (désormais dirigée par le Hollandais Ruud Krol, par ailleurs entraîneur du CS Sfaxien et qui a accepté une pige de deux mois) et des Lions indomptables camerounais dont on peine ces derniers temps à situer le niveau réel. «  On n’est pas les favoris  » , a modestement (malicieusement) glissé le sélectionneur Volker Finke, contraint de composer avec des forfaits sur blessure dans l’entrejeu. Côté tunisien aussi, il manque du beau monde : Haggui, Abdennour, Msakni, Darragi…
Le gros enjeu : il va être intéressant de voir comment vont se comporter ces deux sélections qui, pour des raisons diverses, ne sont pas forcément les plus sereines du moment…
Le joueur à suivre : Eto’o fils, bien sûr. Va-t-il enfin démarrer sa saison ? Va-t-il réussir sa réintégration en sélection ? Suspense…

Ghana/Égypte : le plus polémique

Le match aller n’est pas encore disputé, mais c’est déjà le retour qui crée la polémique : il doit théoriquement se disputer en Égypte, mais la sélection ghanéenne refuse de s’y rendre, craignant pour sa sécurité. Un seul lieu pourrait faire consensus : la petite cité balnéaire d’El Gouna, sur les bords de la mer Rouge, où les clubs égyptiens en lice pour la Ligue des champions africaine disputent leurs matchs à domicile (rappelons que le championnat local est interrompu depuis belle lurette). Des tractations sont actuellement en cours. En attendant, le match aller va se disputer au Ghana et les Black Stars comptent bien se qualifier pour une troisième Coupe du monde consécutive, forts d’un parcours serein en phase de poules et de belles individualités : les frères Ayew, Muntari, Essien, Gyan… Seul manque à l’appel Kevin-Prince Boateng, qui devait faire son retour en sélection, mais qui doit déclarer forfait sur blessure. En face, l’Égypte avance un peu à l’aveugle, la faute à ce championnat local arrêté (que doivent théoriquement disputer la grande majorité des joueurs qui composent la sélection) et donc à un manque criant de compétition. Mais le coach américain Bob Bradley abat de l’excellent boulot pour l’instant : 6 victoires en 6 matchs de poules et la confiance des « vieux » Gomaa et Aboutrika.
Le gros enjeu : pour le Ghana, on l’a dit, une troisième qualification de suite pour un Mondial. L’Égypte est absente de la compétition depuis 1990 !
Le joueur à suivre : l’étincelant Mohamed Salah, 17 buts en 24 sélections avec les Pharaons à seulement 21 ans et qui brille aussi depuis son arrivée en Europe l’an dernier, sous le maillot du FC Bâle en Suisse.

Burkina Faso/Algérie : le plus historique

Révélation de la dernière Coupe d’Afrique des nations, le Burkina Faso a confirmé en se hissant jusqu’à ce dernier tour de barrage, éliminant le Congo, le Gabon et le Niger dans le groupe E. La bande à Paul Put vise une première qualification pour une Coupe du monde avec un groupe quasi inchangé depuis la dernière CAN. Seul manque à l’appel le Lorientais Alain Traoré, encore blessé… Pour l’Algérie aussi, la qualification serait historique : après 2010, ça ferait deux participations de suite à un mondial, ce qui permettrait à l’actuelle génération d’égaler celle de 1982 et 1986. Le sélectionneur Vahid Halilhodžić a choisi pour cette double confrontation de rappeler Faouzi Ghoulam (ASSE) et Foued Kadir (Rennes), ainsi que l’attaquant Mohamed-Amine Aoudia, auteur d’un bon début de saison en D2 allemande avec le Dynamo Dresde. Ryad Boudebouz est en revanche toujours absent.
Le gros enjeu : voir coach Vahid à la Coupe du monde, ça aurait de la gueule quand même, lui qui a dû quitter la sélection ivoirienne juste avant le mondial 2010.
Le joueur à suivre : Jonathan Pitroipa, élu meilleur joueur de la CAN 2013, n’a plus rien fait de bon depuis sous les couleurs rennaises. Va-t-il enfin sortir de sa torpeur et aider son pays à obtenir une qualification historique ?

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PigeonDeLaConsommation Niveau : District
L'Algérie en Coupe du Monde, et on est parti pour une troisième guerre mondiale, j'vous l'dis...
Note : -3
Message posté par PigeonDeLaConsommation
L'Algérie en Coupe du Monde, et on est parti pour une troisième guerre mondiale, j'vous l'dis...


Attention, tu vas être taxé de nazisme par quelques veilleurs de la bien pensance présents sur SoFoot.
PigeonDeLaConsommation Niveau : District
Les Nazis ils entraient juste dans les maisons, ils ne les cassaient pas au moins.
PigeonDeLaConsommation Niveau : District
A prendre a la rigolade hein! Shoananas!
PigeonDeLaConsommation Niveau : District
A prendre a la rigolade! Shoananas!
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 2
Les Nazis n'ont jamais brûlé de bagnoles
On dirait un sketch de Bigard : la blague pue le réchauffé, mais si on dit qu'on trouve pas ça drôle, on est taxé de bobo bienpensant qui pige rien au second degré et qui n'aime quand "ça dérange".

Limite, attends les vannes de MTU, au moins là il est drôle.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
MMMMMMouais sur les comms, pour revenir à l'article puisque c'est le fond, le foot africain. Je pense que le plus interessant de tous sera le Tunisie-Cameroun. Le niveau de jeu de la formation de Vinkel est naze à mort, c'est limite kick and rush de la première heure avec tout sur l'impact physique, le débordement sur le coté, le centre à l'aveugle et au bonheur la chance (en soit rien de nouveau chez les Lions depuis la WC 90)...

Mais l'interêt de ce match réside dans le fait qu'il se passe(ra) toujours un truc énorme dans un match couperet des Lions...Vous rappelez vous de ce match tendu à Abidjan contre les favoris ivoiriens gagnés (3-2) alors que l'équipe était donnée pour morte, au fond du fond du trou...Et que dire du péno de Womé sr le poteau contre l'Egypte à Yaoundé alors que SEF se cachait derrière l'arbitre...

Bref, avec encore les magouilles notoires de Issa Hayatou, l'oncle Tom de service, je parie qu'il y aura encore un épiphénomène polémique dans ce match enfin comme dans tout matches des Lions indomptables du Cameroun ....
Message posté par Jack Facial
Les Nazis n'ont jamais brûlé de bagnoles


Pourtant dans les camps, certaines filles étaient plutôt bien carrossées!
@ JoséKarlPierreFanFan :

Salut mec , je suis algérien d'Algérie et je trouve ta question et remarque très interessante. La différence entre notre soutien à Notre EN et le votre aux bleus et que:

Tous les joueurs que tu as cité, à partir du moment où il porte le maillot de l'algérie, on s'en fiche qu'ils s'appelent Carl,Mohamed... ou qu'ils soient blond, noir ou rebeu. Ces mecs viennent en algérie peut etre pour la premiere fois, mais quand ils voient notre amour pour la sélection ils se donnent à fond et sont pret à mourrir pour le maillot (Cf Egypte Algérie en 2009). Nous en tant que supporters notre devoir c'est de supporter notre équipe (notre pays) pas de supporter tels ou tels jouers.
La difference avec les bleus,c'est que déja en terme de culture vous n'avez pas de culture foot(cantona à raison sur ce coup ci).
Vous supportez et vous vous interessait à l'EDF que quand ça gagne par contre vous critiquer directement tels ou tels joeurs quand ça ne marche pas (Benzema,ribery,nasri) Perso je serais jouer à me faire siffler par mes supporters, un stade de france sans ambiances,des mecs qui vont au stade comme à disneyland moi aussi j'en voudrais pas.
Dernier point, vous avez un gros pb d'identité nationale, donc ça se ressent chez les bleus(Lui est renoi, lui est rebeu,lui il est français de souche,lui il chante la marsaillaise,lui il s'en branele...etc) ça ne vous aide pas.
¨++
Mehdi Conway Niveau : Loisir
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Je sais pas si il y'a des algériens sur le forum, même j'ai une petite question pour eux...

En France on arrête pas de dire que les gens ne s'identifient pas à l'edf actuelle (trop de musulmans, de blacks, de convertis, de riches stupides, de mecs qui ne sont pas patriotes...). Je pense que ce désamour est réel. Par exemple je ne vois pas beaucoup de gens avec le maillot de la France. Alors que vous autres algériens êtes fans de votre équipe.

Mais franchement, l'edf c'est "la terre qui ne ment pas", "des ptits gars bien de chez nous" par rapport à l'Algérie où plus de la moitié de l'effectif n'est pas née en Algérie. C'est plutôt des "français de sous préfecture"... Et je le prouve avec la dernière sélection:

- Medhi Mostefa: né à Dijon
- Majid Bougherra: né en Côte d'or
- Carl Medjani: né à Lyon
- Faouzi Ghoulam: né à St Etienne
- Nabil Ghilas: né à Marseille
- Foued Kadir: né à Martigues
- Rafik Djebbour: Né à Grenoble
- Sofiane Feghouli: né à Grenoble
- Saphir Taider: né à Castres
- Adlène Guedioura: né à La Roche sur Yon
- Medhi Lacen: né à Versailles
- Karim Agouazi: né à Langres
- Yacine Brahimi: né à Paris

Donc OK, je conçois que les fennecs soient populaires chez les Algériens de France, dans les quartiers de Grenoble et tout et tout...

Mais l'équipe est t'elle populaire en Algérie? Y'a t'il des choses qui se disent sur les joueurs nés en France? On dit que c'est des Algériens de papier? Ca se passe comment? Parce que j'ai checké, chez les espoirs y'a pas beaucoup de français, ils viennent gratter la selection quand ils voient qu'ils ne sont pas assez forts pour l'edf...

Une réponse d'un algérien serait intéressante et apporterait une vraie plus value intellectuelle au forum... Plus que les blagues à la Bigeard...


En tant qu'algérien d'origine oui l'equipe nationale est très populaire en Algérie c'est un sujet que tu peut aborder avec n'importe qui et n'importe ou mais il est vrai que comparé a la popularité de l'équipe les joueurs ne sont pas tous connus sur le bout des lèvres.
Les plus connus sont en quelques sort les joueurs les "plus fort" (Feghouli, Soudani, Taider) et les plus experimenté qui ont notamment participé a la cdm 2010 (Bougherra, M'bolhi, Kadir). Et en ce qui concerne les joueur bi nationaux je peut t'assurer qu'aucun joueur ne joue avec le maillot d'algérie par pur intérêt, tous chantent l'hymne national,ils sont très proche du publique, ils sont exemplaire en terme de discipline et d'abnégation, certains comme Taider ou Feghouli ont pour ma part le potentiel pour jouer en equipe de France, et les rares qui ont osé en manqué l'ont payé cash (Boudebouz a été surpris en train de fumer la chicha lors de la can 2012, Abdoun a refusé une selection prétextant une blessure imaginaire, Matmour bien que n'aillant plus le niveau a déclaré vouloir faire un break en selection) ces joueurs la excepté peut être Boudebouz ne seront plus jamais appelé par Vahid qui d'ailleurs y est pour beaucoup dans cette nouvelle structure qui entoure l'equipe nationale de mon avis et pour beaucoups d'autre probablemment c'est l'entraineur le plus compétent qu'on ai jamais eu il a su instauré une vraie et saine conccurence et une discipline de fer qui manqué cruellement a la selection.
Je vais essayer de te répondre :
En Algérie, l'équipe est peut-être la plus adulée par son public.
Les stades se remplissent 6h avant le coup d'envoi quand ils jouent à domicile.
Pour revenir à ta question, 80% des joueurs possèdent un passeport français.
Les gens ne s'interèssent pas vraiment à leur lieu de naissance. Il y a bien sûr une toute petite poignée de journaux qui signalent de temps en temps le sujet mais pour les supporters, ça ne leur pose aucun probelème de moment qu'ils se donnent à fond sur le terrain.
Étant algérien, et vivant en Europe depuis une décennie, je n'ai jamais vu un engouement autour d'une sélection comme celle de l'Algérie (peut-être aux Pays-Bas).
Mais bon, en génral au Maghreb, les peuples ne peuvent pas vivre sans cette drogue qui s'appelle le foot !
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Je sais pas si il y'a des algériens sur le forum, même j'ai une petite question pour eux...

En France on arrête pas de dire que les gens ne s'identifient pas à l'edf actuelle (trop de musulmans, de blacks, de convertis, de riches stupides, de mecs qui ne sont pas patriotes...). Je pense que ce désamour est réel. Par exemple je ne vois pas beaucoup de gens avec le maillot de la France. Alors que vous autres algériens êtes fans de votre équipe.

Mais franchement, l'edf c'est "la terre qui ne ment pas", "des ptits gars bien de chez nous" par rapport à l'Algérie où plus de la moitié de l'effectif n'est pas née en Algérie. C'est plutôt des "français de sous préfecture"... Et je le prouve avec la dernière sélection:

- Medhi Mostefa: né à Dijon
- Majid Bougherra: né en Côte d'or
- Carl Medjani: né à Lyon
- Faouzi Ghoulam: né à St Etienne
- Nabil Ghilas: né à Marseille
- Foued Kadir: né à Martigues
- Rafik Djebbour: Né à Grenoble
- Sofiane Feghouli: né à Grenoble
- Saphir Taider: né à Castres
- Adlène Guedioura: né à La Roche sur Yon
- Medhi Lacen: né à Versailles
- Karim Agouazi: né à Langres
- Yacine Brahimi: né à Paris

Donc OK, je conçois que les fennecs soient populaires chez les Algériens de France, dans les quartiers de Grenoble et tout et tout...

Mais l'équipe est t'elle populaire en Algérie? Y'a t'il des choses qui se disent sur les joueurs nés en France? On dit que c'est des Algériens de papier? Ca se passe comment? Parce que j'ai checké, chez les espoirs y'a pas beaucoup de français, ils viennent gratter la selection quand ils voient qu'ils ne sont pas assez forts pour l'edf...

Une réponse d'un algérien serait intéressante et apporterait une vraie plus value intellectuelle au forum... Plus que les blagues à la Bigeard...


Cher ami, saches que ça fait bien 2années que je lis sofoot et parcours le forum sans pour autant y participer. Je sors de ma torpeur pour te repondre parceque je pense que tu soulignes un point vraiment interessant.
Tout d'abord, il faut comprendre que le supporter algerien est assoifé de victoires et de joies. Pourquoi? parceque depuis la CAN remportée en 90, on a eu un trou d'air enorme, pas un seul frisson avec l'equipe nationale. Donc cette equipe(qui a quand meme beaucoup de talent) represente un vrai espoir.
Ensuite, pour repondre a tes questions :
est ce que l'equipe est populaire? a un point que vous français ne pouvez meme pas imaginer j'ai envie de dire!
Que dit-on des joueurs nés en france? rien de special, tant que le joueur donne le maximum en equipe nationale. Qu'il soit tatoué, français,congolais ou né dans le sahara...on s'en fout totalement.
Par contre sur ta derniere phrase je ne suis pas réellement d'accord. Tu dis que ces gars choisissent l'algerie quand ils voient qu'ils ne sont pas assez bons pour la france. autant pour certains c'est vrai, autant pour d'autres ils ont largement le niveau EDF...
Ghoulam : il est jeune, il a une marge de progression enorme. Evra est vieux et clichy est...clichy quoi...
Taider : le mec a 21ans, joue a l'inter et a la totale confiance de Mazzari, vous en parleriez comme Pogba.
Feghouli : Il est jeune aussi, quel talent! si son coach lui faisait plus confiance cette saison valence n'en serait pas la... avec valbuena, y'a match.
Soudani : Le mec a fait gagner Guimaraes la coupe du portugal face au grand Porto et est hyper regulier dans ses performances(aujourd'hui a Zagreb). A gauche ou a droite c'est un poison, Payet si tu m'entends...
Guedrioura: A le meme profil qu'un Guilavogui ou un Sissoko,mais ce mec a une putain de reputation en angleterre. Surtout a Nottingham et Crystal ou on adore son fighting spirit.
Tu vois ces gars la auraient pu attendre leur chance avec la france(a part Soudani) mais ils jouent pour l'EN. Et puis en gros, tous les autres, ils mouillent le maillot et on sens qu'ils ont envie d'etre la. Ce genre de trucs ça sevoit, comme on voit que Benzema n'en a rien a carrer de l'EDF.
Ah! et une derniere chose, le public ici ne siffle pas ses propres joueurs(pauvre petit velo) bien au contraire. peut-etre qu'a force les joueurs se sentent soutenus et veulent donner le meilleur d'eux-memes.
désolé pour le tres long post. J'espere avoir été a peu-pres clair. Allez les verts! One, two, three, viva l'Algerie!
Peace.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
lyesho

Merci pour la réponse à José Karl car sa question était éffectivement intéréssante.

Pour revenir à ce que tu dis, c'est sûr que la France ne bénéficie pas du même soutient que l'Algérie (je me rappel des images du matche Algérie-Maroc à Annaba il y à 2-3 ans où le stade était rempli et chaud bouillant 6h avant le coup d'envoi! Dingue!), que quand on est champion du monde il y à du monde pour descendre dans les rues mais quand on perd, on préfère le rugby ou le hand.

Sans trop rentrée dans le débat, je comprend ton opinion et celui de Canto (il n'y à qu'à regarder les match au SDF et se rendre compte de l'ambiance) mais c'est faux de dire qu'en France il n'y à pas de culture foot. Loin de moi toute prétention mais je pense en tenir une bonne couche de culture foot, et je ne suis pas le seul évidemment.
Notre principal soucis est qu'on n'est des patriotes discrets je pense. Je veux dire par là qu'il est plus difficile pour un français blanc de sortir son drapeau bleu-blanc-rouge que pour un Algérien ou un portugais de sortir le drapeau du bled. Si je sors mon drapeau français, j'ai une chance sur deux d'être considéré comme un facho. Merci le FN.
Ce n'est pas la seul explication évidemment, on peut aussi parler de la tendance des français à être des girouettes qui suivent le mouvement et les médias (le lynchage médiatique de la France en 2010 part du journal l'équipe, tout le pays a bêtement suivit alors qu'on ne sait pas grand chose de ce qui s'y est passé).


Bref, pour revenir à l'article, les affiches sont alléchantes, à part Ethiopie-Nigéria c'est quasi du 50-50 pour chaque confrontations. Et ouais je valide Cameroun-Tunusie ça va être le bronx!
DoucementAvecLaCristaline

je suis totalement d'accord avec toi . Pour ce qui est de la culture foot, pareil je ne généralise pas et je suis certain que pleins de français possedent cette culture.Après par rapport à à d'autres pays tels que les pays d'afrique du nord,amérique du sud,...etc. c'est sûr que c'est pas la meme en france. (exemple à alger aujourdhui n'importe qu'elle vielle dame sait que l'EN joue sa qualif ce soir contre un pays appelé le burkina :) )
Concernant le fait d'etre assimilé à des facho car vous supportez votre équipe et etes fier de ça.c'est malheuresement la vérité, je comprend que c'est frustrant et dommage. :(
PigeonDeLaConsommation Niveau : District
Pour James Bande : pour l'instant Taider est loin de transcender les foules avec l'Inter. Ses deux dernières copies sont dégueulasses.

Quoique un joueur qui joue en Série A dans un club du haut de tableau, en sélection algérienne, faudrait être fou pour ne pas le sélectionner.

Et la comparaison ne se tient pas, Guedioura est juste un bourrin qui est loin d'avoir les réflexes tactiques que doit posséder un mec, a la limite, comme Guilavogui.

Evra même avec une seule jambe reste meilleur que Ghoulam. Le stéphanois est capable d'avoir des trois de concentration en club assez troublant.
Seulement Feghouli ferait un bien énorme sur le côté droit français, bordel quel joueur, quel activité et quel grinta, le nouveau Vicente selon moi. Ils peuvent être content du côté de Valencia.
A JoséKarlPierreFanFan,
Je ne sais pas ce qu'il en est pour l'Algérie, mais au Maroc il y a une vraie distinction entre les "immigrés" et les joueurs locaux. Quand les résultats sont là ça ne pose pas trop de problème, dès qu'on ne fait rien (ce qui est plutôt le cas depuis plusieurs années) beaucoup soulignent le manque d'attachement au maillot des "français", leur mauvaise maitrise de l'arabe et appellent à sélectionner plus de joueurs issus du championnat local. Au final, c'est pas si éloigné de ce qui se passe en France
@pigeondelaconsommation
Taider, s'il lui arrive de faire des matchs degueulasses(contre le burkina hier), reste un jeune qui joue souvent et qui est appelé a progresser avec Mazzari(quand on voit ce qu'il a fait de la paire Inler-Behrami...on ne peut etre qu'optimiste).

Pour Guilavogui j'avoue ne pas trop regarder Sainté(ou plutot etre concentré sur le match de Ghoulam j'avoue.) donc je juge sur ses prestations en bleu ou il m'est apparu tres, mais alors tres limité, je peux me tromper.

evidemment Evra-Ghoulam y'a pas photo. je dis juste qu'il reste max 2années a Evra au top niveau. et c'est un supporter d'United qui le dit. Alors que Ghoulam a une qualité de centre inné, reste ce probleme de concentration que tu as raison de souligner, mais ça s'apprend.

Ce que je voulais souligner c'est surtout le fait que ces joueurs sont tous tres jeunes et jouent dans des clubs assez huppés quand meme. Il y'a un réel espoir de les voir progresser et devenir des top players. Maintenant reste la mentalité, le comportement et la gestion de carriere, c'est pratiquement toujours un probleme avec les joueurs algeriens(Cf Ghoulam cet été). Mais s'ils bossent et continuent a progresser comme il le font et surtout comme un Feghouli l'a fait par exemple, je continue de penser que ça peut faire tres tres mal!
PS: j'en veux et j'en voudrais toujours a Djukic de ne pas faire de Feghouli le meneur de cette equipe de Valence, c'est un crime! ce garçon est irreprochable et petri de talent.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 20