Affaires des quotas : suite et fin ?

0 1
Carton jaune pour François Blaquart. Le directeur technique national de la FFF vient de recevoir un avertissement dans ce qui ressemble au dénouement de l'affaire des quotas qui a récemment ébranlé toute l'administration du foot français. La fédération a ainsi évoqué un simple « dérapage » de la part de celui qui avait pourtant évoqué dans une réunion l'idée d'établir des quotas de joueurs bi-nationaux à l'entrée des centres de formation.

Dans le même temps, le directeur général adjoint, André Prévosto, a lui écopé de six journées de mise à pied, soit la sanction la plus lourde avant le licenciement selon le règlement interne de la fédé. Son erreur ? Elle paraît toutefois moins lourde que celle commise par Blaquart. En effet, Prévosto se serait simplement montré coupable de ne pas avoir transmis les enregistrements de la réunion au Président Duchaussoy.

Pour rappel, les deux autres protagonistes de l'affaire des quotas, à savoir le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, et celui des Espoirs, Erick Mombaerts, avaient déjà été blanchis par la commission d'enquête de la FFF, et ceux malgré leur participation active à la réunion du 8 novembre dernier.

Est-ce que la relative clémence des sanctions n'aurait pas un peu à voir avec les toutes proches élections à la tête de la fédération ?


TL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Ils auraient du tous démissionner ou être virés... Sauf bizarrement Prévosto, qui a fait la faute la moins grave, qui n'auraient pu être que sanctionné.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1