En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Affaire de la quenelle : Anelka réagit

Modififié
Alors que la Fédération anglaise a, sur les conseils de l’expert en politique qu’elle avait engagée, mis en accusation Nicolas Anelka, jugeant son geste antisémite, l’attaquant français a tenu à réagir, aujourd’hui, par le biais d’un communiqué posté sur sa page Facebook.

L’attaquant regrette tout d’abord le choix de l’expert appelé à statuer dans cette affaire - « Il aurait été légitime que cet expert soit français, vivant en France, et pouvant avoir une connaissance exacte de mon geste » - avant de proposer une alternative légitime à ses yeux : « Quel meilleur expert que M. Cukierman, président du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, ndlr), qui explique, lui, très clairement que ma quenelle ne pouvait pas être considérée comme antisémite ! Il a par ailleurs expliqué avec précision et à quel moment ce geste pouvait avoir une telle connotation. »

Invitant la fédération à revoir son jugement, Anelka a ensuite rappelé ses convictions : « Je demande donc à la Fédération anglaise de bien vouloir enlever les charges qui me sont reprochées. Et je le répète, je ne suis ni antisémite ni raciste. »



PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 65 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8 mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12
À lire ensuite
Álvaro Pereira au Brésil