Adriano touche le fond

Modififié
0 1
A peine rentré du match amical de la Seleção mardi à Londres contre l'Irlande, Adriano a fêté sa titularisation de la pire des manières.


Jeudi soir, il part dîner avec quelques coéquipiers dans un resto chic de Rio. Un repas sans doute bien arrosé qui lui a donné l'idée de continuer la soirée dans un “baile funk”, fête sauvage organisée par les trafiquants de drogue au morro da Chatuba, au fin fond de sa favela natale.

C'était compter sans sa fiancée Joana Machado. Dégoûtée de ne pas avoir été invitée, elle se pointe quand même et se met à s'acharner sur les voitures des joueurs de Flamengo présents sur place.

Elle en défonce quatre à coups de pierres, jusqu'à ce que Bruno, gardien de but et capitaine de l'équipe l'arrête à temps avant qu'elle n'amoche sa propre caisse.

Quand Adriano se pointe, elle l'accueille avec son poing dans la tronche.

Alertés par l'empoignade qui s'en suit, les trafiquants se mêlent à la confusion, comme si ce n'était pas assez compliqué comme ça.

Certains témoins auraient même déclaré que pour se calmer, Joana Machado aurait été attachée à un arbre et que Adriano, en voyant la scène, aurait tout simplement éclaté de rire.

Absent à l'entraînement , selon la direction se son club « pour raisons personnelles » , les rumeurs évoquent même la retraite de l'Empereur.

Dommage pour le meilleur buteur du dernier championnat brésilien (19 buts), qui avait pratiquement validé son billet pour l'Afsud.

Dommage aussi pour la presse, c'était un bien bon client.

Hier encore, il aura déclaré à propos de ses récents déboires : « Dans une bagarre entre mari et femme, personne n'y va avec le dos de la petite cuillère » .

Amen.

Louis Génot, à Rio de Janeiro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Adu se fait hacker
0 1