Actress, de West Brom à la musique electro

S'il fait aujourd'hui partie des ovnis de la musique électronique anglaise, Darren Cunningham (aka Actress) doit avant tout sa nouvelle carrière à une blessure. Celle qui l'obligea à arrêter le football à 19 ans, alors qu'il venait de signer pro à West Brom. Toute une histoire.

6 3
Quelle était ta relation au foot étant petit ?
Intense ! J'ai très vite joué au foot. En tant qu'attaquant, notamment. Sans vouloir être prétentieux, je pense que j'étais assez rapide, assez bon techniquement et assez habile pour réussir à ce poste.

Tu penses que ce sont ces qualités qui ont séduit les dirigeants de West Brom ?
Sans doute. Je suis arrivé au club à 10 ans et j'ai immédiatement intégré le centre de formation. Lorsque j'avais 15 ans, les cours étaient de plus en plus rares afin de favoriser ma progression. Au final, je suis devenu professionnel le jour de mon 18e anniversaire. C'était fabuleux ! Non seulement parce que j'avais confirmé les espoirs placés en moi. Mais aussi parce que j'étais un grand fan de West Brom à cette époque. Dans les années 90, l'équipe avait les meilleurs supporters d'Angleterre.

Comment les dirigeants ont-ils pris contact avec toi ?
De manière assez ironique, je jouais pour l'équipe régionale de Wolverhampton à l'époque et, lors d'un match contre West Brom, je marque un triplé. Après le match, mon père me dit qu'un recruteur du club est venu le voir pour lui demander avec quelle équipe j'étais en contact pour signer un contrat. Apparemment, il a été choqué de savoir que je n'avais encore rien signé. La direction de West Brom était en train de changer à l'époque, et il ne savait pas encore s'il serait là-bas la saison d'après. Il m'a toutefois garanti que si son poste était maintenu, il m'enverrait un contrat. Ce qui a fini par se passer.

Tu as des souvenirs marquants de ce passage à West Brom ?
Non, pas vraiment. Ce que j'aimais avant tout, c'était jouer avec mes potes, raconter des conneries à l'entraînement et marquer des buts. Ça, c'était l'extase !

L'arrêt de ta carrière à 19 ans à cause d'une blessure a dû être un événement difficile, non ?
Au début, oui ! J'avais beaucoup de regrets et de chagrin. Puis, j'ai acheté des platines et une table de mixage. Une nouvelle vie pouvait commencer.

Il y a une équipe dans laquelle tu aurais aimé jouer ?
J'ai toujours aimé Liverpool, mais mon équipe de rêve était le Milan AC. Dans les années 90, cette équipe était superbe. J'adorais George Weah. Le voir atteindre un tel niveau sous les couleurs du Milan était quelque chose de très jouissif.

Tu continues de suivre l'équipe aujourd'hui ?
Oui, bien sûr. Mais le football a beaucoup changé ces dernières années. Le Milan également ! Et puis, je suis souvent pris le soir à présent.

Tu étais déjà passionné de DJing quand tu étais footballeur ?
J'avais déjà pensé à m'acheter des platines durant mon adolescence, mais ça ne s'était jamais présenté. Lorsque j'avais mon plâtre, mes béquilles et que je passais mes journées à m'ennuyer, je me suis donc logiquement dit que c'était l'occasion parfaite de m'y mettre. Il fallait combattre l'ennui. Assez rapidement, j'ai donc appris à mixer.

Tu parlais de musique avec tes coéquipiers ?
Régulièrement, oui ! Il faut dire que la musique et le foot sont extrêmement liés en Angleterre. Il n'y a qu'à écouter le morceau de New Order avec John Barnes pour s'en convaincre. Ça fait partie de notre culture !

Ça ne t'embête pas ce cliché qui voudrait que les footballeurs n'aient aucun goût musical ?
Malheureusement, je pense que ce stéréotype est vrai dans une grande majorité des cas (rires).

Tu viens de réaliser un Dj-Kicks. Si tu devais réaliser un mix en hommage au foot, quelles chansons utiliserais-tu en premier ?
Incontestablement, j'utiliserais mon titre Casanova, mais aussi Requiem Op. 48: Agnus Dei de Gabriel Fauré et Bassline de Mantronix. Avec ça, le mix sera réussi !

Youtube


Maxime Delcourt Dj-Kicks est disponible depuis le 4 mai.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Clairement un des meilleurs artistes que j'ai vu passer sur Sofoot, ça fait plaisir !
Ça fait bien plais' de voir Actress sur SoFoot !
Dans le même genre Grégory Porter aurait été footballer américain professionnel s'il n'avait eu une blessure, grand corps malade et le conte de Bouderballah basketteurs.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 3