1. // Supporters
  2. //

Absurde interdiction

0 1
Le samedi 2 avril, à la fin de Toulouse-Montpellier, quatre fans du TFC ont été interpellés par la Section d'intervention rapide suite à l'allumage d'un pot de fumée et de pétards par des supporters toulousains.

Depuis, ceux-ci ont dénoncé la violence des interpellations. Parmi eux, Damien, 21 ans, affirme avoir été maltraité puis accusé de rébellion alors qu'il prétend s'être contenté de filmer les arrestations. La semaine dernière, il nous déclarait redouter une interdiction de stade. Il n'a donc pas été surpris de recevoir, vendredi dernier, son interdiction administrative.

En revanche, il est tombé des nues en découvrant le motif de cette interdiction prononcée par le préfet en dehors de toute intervention judiciaire : « Vous avez été interpellé pour outrage et rébellion au cours d'une rixe entre supporters toulousains et montpelliérains en marge de la rencontre Toulouse-Montpellier » . « Totalement faux, rétorque Damien, vu que je me suis fait arrêter après le match, en marge d'incidents entre policiers et supporters, et donc absolument pas pour les faits qui me sont reprochés » . Sur les conseils de son avocat, il a décidé de contester « par tous les moyens possibles » cette décision administrative.

Nous avons maintes fois souligné que la lutte contre les violences autour des matches de football était nécessaire mais qu'elle se faisait selon des modalités plus que contestables et causait, de fait, de nombreuses victimes collatérales. La preuve en est une nouvelle fois faite.

AC et QB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Enfin un bon article.

Il faut reconnaître que les supp' sont parfois considérés pire que des tueurs de mômes, alors que des bastons bien plus violentes il y en a tous les jours en France. Mais qui pour les défendre ? Les habituelles associations de défense des "jeunes" ou de défense des libertés ne bougeront jamais, visiblement les supp' ne méritent aucune considération.

Beaucoup de bruit dans les médias, alors qu'en 25 ans, il n' y a eu que 2 morts liés au foot en France, les deux à l'extérieur du stade, et dont un flingué par un flic incompétent.

Mes potes flics me disent tous les jours que ceux qui bossent dans la surveillance des supp' sont des planqués, qui sont obligés de trouver des infractions pour justifier leur poste et ne pas retourner en Banlieue !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1