1. //
  2. //
  3. // Clasico
  4. // Real/Barça

Abécédaire du Clasico

Les filles et Cuenca, la dépression de David Villa, le doigt dans l'oeil de Tito Vilanova, Karanka, Yannick Noah, la possession de balle du Barça, tout est bon dans le clasico. Même les petits pieds de la Pulga.

Modififié
0 7
Ajax Amsterdam : « L’année dernière aussi on avait mis une goleada à l’Ajax avant d’affronter le Barça. Et au final, ils avaient remporté le clasico » . Mourinho s’en souvient encore... Après avoir mis 4 buts aux Bataves, son équipe s’était vue infliger une humiliante manita. Qui a dit que le football n’avait pas de mémoire ?

Bête noire : Avec 13 buts marqués dans le clasico, Messi est le danger numéro 1 pour les Merengues. C’est aussi le joueur qui a marqué le plus de but à San Iker. Et ça ce n’est pas rien.

Cesc Fabregas : L’ancien Gunner devrait disputer son premier clasico au Bernabeu. Fabregas avait déjà disputé une dizaine de minutes lors du match retour de la finale de la Supercoupe d’Espagne. Pour l’anecdote, Francesc avait perdu tous les matchs disputés avec les poussins du Barça contre leurs homologues merengues.

Clasico : L’Argentine a son SuperClasico, la France à son Classico mais le seul, le vrai, c’est bien le Clasico entre le Barça/ Real. Souvent imité, jamais égalé.

Cuenca : « Avec les filles il n’a peut-être pas de succès mais c’est un sacré footballeur ! » Guardiola a été plutôt salaud avec son freestyler de la Masia, mais il devrait se faire pardonner en accordant un peu de temps en jeu au dernier venu du groupe pro. Le coach du Barça ne mise pas que sur l’expérience dans les clasicos. Cet été, Thiago avait déjà beneficié de la confiance de Pep lors du match de supercoupe du Roi. Jeffren, aujourd’hui au Sporting Portugal est pour l’instant le seul joueur formé au club à avoir marqué un but contre les Merengues lors de son premier clasico. C’était lors de la fameuse manita. Quid de Cuenca ?

Del Bosque : Le sélectionneur espagnol sera au Bernabeu pour assister au match. Plus que le résultat et les performances des joueurs, l’ancien coach merengue espère que le clasico n’explose pas la bonne entente qui règne entre internationaux espagnols du Barça et du Real. La saison dernière, les champions du monde des deux équipes s’étaient foutus sur la gueule allègrement faisant craindre le pire pour l’avenir de la Seleccion. Amis dans la vie, Xavi alors avait décroché son téléphone pour s’expliquer avec Casillas. La hache de guerre devrait sûrement être déterré samedi. Comme d’habitude et au plus grand désarroi de Vincent Dubois.

Ego : Parce que Le philosophe versus Le Special ‘Oim’. Parce que CR7 VS la Pulga. Parce que Castillans Vs Catalans. Parce que c’est un match qui peut vous suivre toute une vie. Parce que.

Frappes : Depuis le début du championnat le Real Madrid frappe en moyenne 18,1 fois par match contre « seulement » 17, 2 tirs par match pour les Blaugranas. Les deux pichichis de la Liga ont également des statistiques impressionnantes puisque Messi a frappé 83 fois aux buts depuis le début du championnat. De son côté, Ronaldo a ouvert le feu à 87 reprises... et un match en moins que la Pulga. Détail important : Messi n’a marqué qu’une seule fois à l’extérieur cette saison en liga. Le gominé portugais, a lui, inscrit 13 de ses 17 buts à domicile. Avantage Real, donc.

Fernandez Borbalan : Il a la malchance d’avoir été désigné pour arbitrer le clasico. Le deuxième de sa carière. En effet, il a déjà arbitré le fameux clasico où Mourinho avait enfoncé son doigt dans l’œil de Tito Vilanova, l’adjoint de Guardiola. Allez, bon courage…

Gardiens de buts : Victor Valdes est dans la forme de sa vie. Casillas, lui, semble un peu moins fringuant, mais au contraire de certains il est toujours là lors des grands rendez-vous... Valdes, le gardien remplaçant de la Seleccion est aujourd’hui le Zamora de la Liga (sorte de Pichichi des gardiens de buts, ndlr) avec seulement 7 buts encaissés. Casillas en a encaissé 10, mais depuis le début du championnat il réalise en moyenne 2,7 arrêts par matchs contre seulement 1, 5 arrêts pour Valdes.

Hôtes : Sans surprise les deux ogres du football espagnol sont les deux seules équipes de Liga à ne pas avoir laissé échapper le moindre point à domicile. Impressionnants au Camp Nou (38 buts inscrits contre 0 encaissés !), les Blaugranas peinent bizarrement à l’extérieur où ils n’ont mis que 8 buts et en ont encaissé 7 pions. Ces performances en dents de scie expliquent d’ailleurs le retard des Catalans sur leur adversaire du soir.

Iniesta : Il est devenu l’un des actionnaires majoritaires de l’Albacete Balompié la semaine où il a fini à la place du con pour la course au Ballon d’or. Et pourtant, niveau classe, il n’a rien à envier à personne.

Joie : S’exprime souvent par des bras d’honneur lors des Clasico. Cf Pepe.

Karanka : Il est l’adjoint de Mourinho mais ne sert pas à grand chose. En gros, le Special One le sort une ou deux fois par an pour qu’il aille aux conférences de presse d’avant match histoire d'annoncer les compos d’équipe. Sans aucun doute le meilleur job du monde.

Manita : Il ne l’avouera jamais mais Mourinho a pris un sérieux coup dans la caboche en prenant 5 pions face au Barça. La manita a d’ailleurs marqué un avant et un après

Noah : Parce que lui aussi sera sûrement devant son poste. Dopage ou pas.

Özil : Il devrait être le grand sacrifié de Mourinho qui a prévu de jouer en 4-3-3. Triste.

Possession de balle : Champions du monde en la matière, le Barça affiche une possession de balle moyenne de 72,5% depuis le début du championnat. Les Blaugranas, comme d’habitude font preuve d’un collectif plutôt huilé puisque 680 actions sont nées des combinaisons entre 6 joueurs et plus. Le Real, plus direct et plus punchy, affiche une possession de balle de 63,8 %. C’est toujours 5% de mieux que la saison dernière. Question métaphysique : posséder est-ce vraiment dominer ? Pas sûr…

Qatar : Parce qu’il se pourrait bien que ce soit l’un des derniers clasicos diffusé par Canal Plus (Al Jazeera vient de racheter les droits de la Ligue des Champions, et ils ne vont certainement pas s’arrêter là). Saloperie de streaming…

Rajoy : Il a moins de charisme qu’Arbeloa, son nom est imprononçable et malgré sa victoire écrasante aux dernières élections le leader du PP (droite espagnole) n’inspire pas vraiment confiance aux Espagnols. Fan du Real Madrid, comme Aznar, le nouveau premier ministre du pays a pronostiqué un 2-1 pour les Merengues.

Santiago Bernabeu : 81 clasicos se sont disputés dans l’antre madrilène. La balance est largement en faveur des Merengues avec 50 victoires contre seulement 16 succès blaugranas. Les Madrilènes explosent aussi les compteurs au niveau du nombre de buts marqués : 170. Contre seulement 90 pions encaissés.

Titre: Si le Real gagne il aura pris une sérieuse option pour le titre. Déjà. Si les Barcelonais veulent mettre un peu de piquant à la Liga, ils savent désormais ce qu’il leur reste à faire.

Universel : Parce que mis à part en France personne n’a parlé des buts d’Amalfitano, Ayew et Remy contre Paris…

Villa : Obligé de s’exiler sur le côté droit de l’attaque pour laisser la place à l’outremangeur Messi, l’Asturien semble déprimer. Son avenir en blaugrana dépendra en grande partie de sa performance face au Real. S’il est titulaire bien sur…

W: Vous en connaissez vous des mots en espagnols avec des W ?

X: Parce que voir 11 hommes en short la mettre bien profond à d’autres hommes en short un samedi à 22h, c’est dur. Pour info, Canal a décidé de programmer « Machete » juste après le Clasico. « Petits culs sous les tropiques » , ce sera pour une autre fois bande de coquins.

Yazid : Parce que c’est toujours mieux que Zinedine.

Zazie/Zizou : Parce que Jacques Chirac. Parce qu’emplois fictif aussi…


Par Javier Prieto-Santos
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"81 clasicos se sont disputés dans l’antre madrilène. La balance est largement en faveur des Merengues avec 81 victoires contre seulement 16 succès blaugranas."

???


Plutôt chicos non ?
Parce que Javier Prieto-Santos n'a jamais vu un Boca-River en vrai
Waw, Javier a eu du mal à finir son article. à force de trop parler du match bah on n'a plus rien à dire, forcément...
IIRonaldoOmG Niveau : District
En effet, du mal à boucler (bacler?) cet article ! De plus il me semble que la scène avec Chirac et Zidane, c'était lors de l'annonce des joueurs pour la coupe du monde, où il n'en connait pas un mis à pire Zinédine. Mais le coup de Zazie, c'est Johnny qui c'est trompé de nom, en répons à Claire Chazal ! ;)
Il déambule fièrement dans les rues de Gennevilliers, paré de son nouveau maillot barcelonais estampillé « Qatar Foundation ». Hello Enzo, c'est exactement cela !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 7