En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Abbas Bayat, les critiques et la religion

Modififié
Le très controversé président du Sporting Charleroi Abbas Bayat s'est confié dans Sport/Foot Mag. Comme d'hab, ça clashe. Car l'homme d'affaires iranien est toujours aussi critiqué par les supporters, qui voient en lui le responsable du déclin sportif du club (actuellement leader de la D2 Belge) et d'une ambiance détestable au sein du club. La réponse de l'intéressé est tranchante.

"On me critique pour trois raisons. 1. Je ne suis pas belge et je pense que cela sert de justification pour dépasser les limites. 2. Je suis musulman. 3. irano-américain. Tout le monde pense que les Iraniens et les Américains sont fous, et que le monde musulman est un monde de terreur. Cela suffit pour ne pas m'aimer. Je suis un très bon communicateur avec les gens avec lesquels je travaille. J'ai parlé à l'époque avec des supporters. Mais à ceux qui ne sont pas rationnels, que voulez-vous que je leur dise? Tout le monde n'est pas ouvert à la discussion. Dans toute l'Europe, il y a, par exemple, 20 ou 30 % de racistes avec lesquels on ne sait pas discuter".

Joli résumé. Le meilleur pour la fin tout de même, avec une pique lancée vers la presse française, qui l'aurait qualifiée de "dictateur" : "Cela en dit long sur le caractère des Français : ils se permettent de se mêler de tout. Si un Français pense que je suis un dictateur dans mes propres sociétés, il ne comprend pas le monde des 2 000 dernières années".


Un président qui s'inscrit dans la digne lignée des Gigi Becali & co.
AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165