Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Abbas Bayat, les critiques et la religion

Modififié
Le très controversé président du Sporting Charleroi Abbas Bayat s'est confié dans Sport/Foot Mag. Comme d'hab, ça clashe. Car l'homme d'affaires iranien est toujours aussi critiqué par les supporters, qui voient en lui le responsable du déclin sportif du club (actuellement leader de la D2 Belge) et d'une ambiance détestable au sein du club. La réponse de l'intéressé est tranchante.

"On me critique pour trois raisons. 1. Je ne suis pas belge et je pense que cela sert de justification pour dépasser les limites. 2. Je suis musulman. 3. irano-américain. Tout le monde pense que les Iraniens et les Américains sont fous, et que le monde musulman est un monde de terreur. Cela suffit pour ne pas m'aimer. Je suis un très bon communicateur avec les gens avec lesquels je travaille. J'ai parlé à l'époque avec des supporters. Mais à ceux qui ne sont pas rationnels, que voulez-vous que je leur dise? Tout le monde n'est pas ouvert à la discussion. Dans toute l'Europe, il y a, par exemple, 20 ou 30 % de racistes avec lesquels on ne sait pas discuter".

Joli résumé. Le meilleur pour la fin tout de même, avec une pique lancée vers la presse française, qui l'aurait qualifiée de "dictateur" : "Cela en dit long sur le caractère des Français : ils se permettent de se mêler de tout. Si un Français pense que je suis un dictateur dans mes propres sociétés, il ne comprend pas le monde des 2 000 dernières années".


Un président qui s'inscrit dans la digne lignée des Gigi Becali & co.
AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:19 Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 83
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
samedi 19 mai Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 samedi 19 mai Parme est de retour en Serie A ! 48