Le foot vu par les autres sports - Handball

Propos recueillis par Robin Delorme

Abalo : «Les footballeurs ont plus de pression»

Fraîchement auréolé d’une deuxième olympiade, Luc Abalo est la caution spectacle de l’équipe de France de handball. Retour sur ses JO, ses rapports avec le gros ballon rond, le tout entre un déménagement qui le conduit de Madrid à... Paris.

Note
9 votes
9 votes pour une note moyenne de 4.94/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Luc Abalo (France)
Luc Abalo (France)
Tu viens de passer tes deux dernières semaines à Londres. Comment se sont-elles passées ?
Niveau pression, c’était super intense. On a dû beaucoup se remettre en question sachant que nous sortions d’une mauvaise compétition en janvier dernier (onzième du dernier Euro, ndlr). Pendant la compétition, on est complètement coupé du monde. Tu as beau être avec d’autres athlètes, tu passes la majorité de ton temps soit dans ta chambre, soit à t’entraîner, soit à manger. Notre compétition, elle commence le premier jour pour finir le dernier jour. Alors, tu n’as pas trop de temps pour visiter la ville ou aller sur d’autres sites pour profiter des Jeux. Au final, je pense que ça ne s’est pas trop mal passé pour nous.

Justement, elle a quelle saveur cette deuxième olympiade après celle de 2008 ?
J’ai vraiment l’impression qu’elle était plus dure à aller chercher. Après avoir tout raflé depuis Pékin (deux Mondiaux et un Euro, excusez du peu, ndlr), on faisait figure de super-favori. Surtout, tu te dis qu’à un moment, il va obligatoirement y avoir un faux-pas. Mais on a finalement réussi à se reconcentrer.

Dans ces Jeux, tu as rencontré quelques footeux ?
On a croisé les joueuses françaises parce que pendant un temps elles étaient au village olympique. Je dois avouer qu’avant la compet’ je ne les connaissais pas trop même si je savais qu’il y avait une bonne équipe de France. Malheureusement, elles n’ont pas réussi à aller au bout, c’est dommage. J’ai eu l’occasion de parler avec deux, trois d’entre elles, et elles sont vraiment sympa.

Désormais, c’est à la mode de comparer l'équipe de France du foot à la France du hand qui gagne et qui renvoie une image plaisante. Tu penses que la comparaison a lieu d’être ?
À vrai dire, je ne me suis pas trop posé la question. Déjà, par rapport aux problèmes du Mondial en Afrique du Sud, on ne peut pas comparer puisque nous n’avons jamais connu ces problèmes-là. C’est sûr que quand tu es athlète de haut niveau, il faut faire attention à tout ce que tu fais puisqu’inconsciemment, les gens peuvent reproduire l’image que tu donnes. Après tout le monde peut s’énerver sur un terrain, être vulgaire, déconner… Dans notre sport, on essaye de nous inculquer depuis tout petits à être très fair-play. Surtout que dans notre sport, il y a beaucoup plus de contacts alors tu es obligé d’apprendre à te contrôler. Sinon, tu pètes vite un câble. Pour en revenir à cette comparaison, ça me gêne toujours que l’on parle en mal d’un sportif en général.

La pression médiatique n’est pas la même…
Les footballeurs ont beaucoup plus de pression que nous, ça n’est pas comparable du tout !

Par rapport au semblant de polémique autour de Claude Onesta, de Nikola Karabatic et du plateau de L’Équipe TV, quelle est ton opinion ?
Je vais rester solidaire de mon équipe. Je pense vraiment qu’il n’y avait rien de méchant. Après, si ça n’a pas plu aux médias, je peux le comprendre aussi. Le plus simple serait de régler ça directement avec notre Fédération.

À part ça, tu chantes La Marseillaise ?
Je la chante et je ne le chante pas. Quand j’apprécie le moment où j’entends les autres la chanter, je me tais. Ce n’est pas parce que tu ne la chantes pas que tu ne savoures pas. D’autre part, je comprends très bien que certaines personnes ne chantent pas la Marseillaise. Ce n’est pas que les gens qui ne l’entonnent pas ne se sentent pas français, c’est juste que pour eux, elle n’a pas trop de signification. Personnellement, je me suis renseigné sur les origines de cet hymne, et ce qui me gêne, c’est que ce soit un chant de guerre. Je suis quelqu’un de très pacifiste, donc à la base, ça ne me va pas. Et ce n’est pas pour autant que tu n’aimes pas la France, mais simplement que tu ne te sens pas représenté à travers la Marseillaise. Après, notre pays est très conservateur, et je pense qu’on ne changera jamais cet hymne.

Plus légèrement, tu viens de quitter l’Atlético Madrid pour Paris. Qu’est-ce que ça fait de pratiquer ton sport dans une ville et un pays dévolus au football ?
L’an passé, la section football de l’Atlético Madrid nous a invités deux fois au Vicente Calderon. On a pu montrer au public les titres que nous avions remportés dans la saison (Coupe et Supercoupe d’Espagne, ndlr). C’est un environnement ultra-professionnel et c’est assez spécial pour nous, handballeurs. C’est une tout autre ampleur, tu sens que le club est beaucoup plus important.

Tu viens de signer au PSG Handball pour quatre ans alors que tu étais dans l'un des plus gros clubs européens. Pour quelles raisons ?
Je suis né à Ivry, donc à la base, je voulais rentrer pour voir ma famille qui me manque depuis Madrid. Il y a eu cette opportunité de rentrer en région parisienne et en plus, dans un gros club donc je l’ai prise.

Avec l’arrivée des Qataris dans le handball français, cela peut permettre de développer encore plus ton sport…
C’est ce qu’on va s’atteler à faire surtout que l’année prochaine, il va y avoir de belles oppositions face à Montpellier, Chambéry, Dunkerque ou encore Nantes. Grâce à eux, j’ai un super contrat pour jouer dans une super équipe (Samuel Honrubia et Didier Dinart, champions olympiques également, y ont signé, ndlr). Il y a toutes les conditions pour être bon et tout donner.

Il est facile de faire le parallèle entre la section foot et handball du PSG puisque les deux font figures d’immenses favoris.
Contrairement au football, on a exactement la même puissance financière que le club de handball de Montpellier. Du coup, on a pour principal objectif de décrocher une place pour la prochaine Ligue des champions. Alors que pour le foot, je ne pense pas trop…

Tu vas avoir des réductions pour aller au Parc des Princes ?
Des réductions ? Je ne sais pas trop. On n’a pas parlé de ça. Mais j’espère que ce sera plus que des réductions ! Je pense qu’on est chez nous, non ? On fait tous partie d’un même club !

Vous venez de battre les Suédois en finale des Jeux. Pas trop peur des représailles de Zlatan ?
Tu vois, je n’y avais même pas pensé !



Suivre Robin Delorme sur Twitter Propos recueillis par Robin Delorme

Parier sur les matchs de Paris Saint-Germain

 





Votre compte sur SOFOOT.com

32 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Hemassy le 17/08/2012 à 14:23
      

    "je me suis renseigné sur les origines de cet hymne et ce qui me gêne, c'est que ce soit un chant de guerre"...

    Ouais enfin il suffit de connaître les paroles pour comprendre ça...

    Sinon, article vite lu, vite oublié.

  • Message posté par Niko Bellic le 17/08/2012 à 14:49
      Note : 1 

    Ce que je retiens de cette itw, c'est que le gars compte bien aller au Parc gratuitement !

  • Message posté par MaxMaga le 17/08/2012 à 14:58
      Note : 1 

    Hemassy : "Qu'un sang impur abreuve nos sillons"

    Tu peux y mettre le millième degré moi je trouverais toujours ça limite.

    Et sinon, plus drôle : "Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n'y seront plus"

    C'est tellement révélateur de la mentalité de ce pays ! :D Franchement c'est dingue de trouver grosso modo dans notre hymne national : "les jeunes vous allez attendre votre tour."
    Et tel que, sans prendre de gants ! :D

  • Message posté par Hemassy le 17/08/2012 à 15:02
      

    @ MaxMaga

    Non mais je trouve aussi cet hymne limite ne t'inquiète pas, surtout cette histoire de "sang impur" d'ailleurs. Je critiquais simplement le : "je me suis renseigné" alors qu'il y a juste à connaître les paroles pour comprendre que c'est un chant belliciste.


  • Message posté par Le_Touriste le 17/08/2012 à 15:07
      Note : 2 

    "J’ai eu l’occasion de parler avec deux, trois d’entre elles, et elles sont vraiment sympa" ça se traduit par " Ouais j'ai essayé de m en serrer une et je crois que j'ai une touche . Avec ma médaille d'or je vais essayer de conclure "

  • Message posté par Jdaille le 17/08/2012 à 15:55
      

    Il est sympa le pti Abalo, franchement il nous a bien fait plaisir pendant les JO et même avant d'ailleurs!

  • Message posté par Narwe le 17/08/2012 à 16:23
      

    @ Hemassy: on ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse d'un chant belliciste. Comme pour l'histoire du sang impur, il est nécessaire de remettre ce chant dans son contexte sinon, effectivement, on passe pour une nation de furieux. Et le contexte, c'est 1792, la jeune première République en danger du fait de la coalition des monarchies européennes n'acceptant pas la destitution d'un de leur cousin. Même si c'est un hymne indéniablement violent, je le vois plus comme un appel à se serrer les coudes pour défendre ses idéaux que comme un appel à faire la guerre.

  • Message posté par tubarao le 17/08/2012 à 17:13
      

    "Qu'un sang impur abreuve nos sillons"

    Dans le contexte d'un chant de guerre révolutionnaire, je le comprend par opposition au sang pur, qui représentait la noblesse et le roi.

    J'y vois donc absolument rien d'autre qu'une figure de style destiné à demander la démocratie et le pouvoir au peuple.

    Faut arrêter de voir le mal partout. M'fin, al polémique et la politique sont les deux sports nationaux en France.

  • Message posté par Jdaille le 17/08/2012 à 17:26
      Note : - 1 

    @tubarao : je crois que le sang impur représente plutôt celui des étrangers... donc bon...

  • Message posté par guardo le 17/08/2012 à 17:46
      Note : 3  /

    L'histoire réécrit par les bien-pensants.......

    La Marseillaise est un chant révolutionnaire, c'est parce que des milliers de Français l'on crié en mourant qu'aujourd'hui vous vivez en démocratie !

    Toutes les vierges effarouchées, émules de BHL, acteur / chanteur / écrivassier / rappeur / bobo du XVI° prenez donc une machine à remonter le temps quand elle existera et allez donc vivre comme un cerf pendant un bon mois à trimer pour des roitelets.
    En revenant vous la chanterez la Marseillaise...

    Vous la feriez réécrire par qui l'hymne nationale ?!?

    Vous en connaissez aujourd'hui des paroliers du talent de Rouget de Lisle ?

    Vous allez en faire écrire une nouvelle par Benabar / Cali / Grand corps Malade ?!?

    Ou mieux encore par Booba qui pense que c'est un chant raciste ?

    Oubliez-donc l'histoire mes petits agneaux... c'est le meilleur moyen qu'elle recommence.

    Étendons-donc le raisonnement à d'autres domaines qu'on se marre un peu..

    - Adieu Tintin au pays du Congo qui ne fait que rappeler ce qu'était la pensée Occidentale envers l'Afrique au début du siècle dernier.

    - Adieu Jacques Tati et sa Pipe, la cigarette de Lucky Luke, le Sherry de Blake et Mortimer, le Whisky du capitaine Haddock...

    - Autodafé géant à Paris pour Brûler les écrits de Louis-Ferdinand Céline parce qu'il était antisémite, de Jules Vernes car ses livres ont quelque passages blessant pour les noirs mais aussi pour les Juifs dans le "chateau des Carpates".
    Du Marquis de Sade / Casanova / Restif de la Bretonne / Rousseau / Mme de Sévigné et autres pour pornographie, pédophilie, incitation à la prostitution et autres...

    - Adieu la Marseillaise parce que c'est belliciste et réécriture d'un robinet d'eau tiède aseptisé...

    Oubliez-donc l'histoire mes petits agneaux... c'est le meilleur moyen qu'elle recommence.

  • Message posté par guardo le 17/08/2012 à 17:48
      

    @JDaille:

    J'espère sérieusement que tu plaisante... pour croire qu'un chant écrit par Rouget de l'isle il y a plus de 3 siècles s'adresse à l'immigration d'aujourd'hui il faut vraiment être un sombre débile comme Booba.

  • Message posté par Narwe le 17/08/2012 à 18:25
      Note : 1 

    @ guardo: je crois que Jdaille entendait par "étrangers" les ennemis venant de l'étranger, i.e. les troupes coalisées contre la jeune république.

  • Message posté par Djebrail le 17/08/2012 à 18:58
      Note : - 1 

    C'est dingue ce qu'on peut lire parfois comme bêtises.
    La Marseillaise n'est PAS un chant révolutionnaire.
    C'est un chant nationaliste écrit à l'origine pour les combattants de l'armée du Rhin.
    L'expression un sang impur fait donc référence au sang des autrichiens à l'origine.
    C'est donc bien une référence à des étrangers .
    Rien à voir avec une charge à l'encontre de la noblesse .

  • Message posté par tubarao le 17/08/2012 à 19:00
      

    @Jdaille

    je crois que c'est dans ta tête (je ne comprend pas ce qui te permet de penser ça).

    Sang impur, dans le contexte de la chanson et donc de l'époque, représente ceux qui n'appartiennent pas à la noblesse. Cette noblesse qui détenait le pouvoir et se mariaient qu'entre sang pur, c'est-à-dire entre personne de bonne famille et bon héritage.
    Donc sang impur = peuple (la france d'en bas quoi!)

    ça ne me paraît pas difficile à comprendre. Quel sens ça aurait "Marchons! Marchons! Pour qu'un étranger nous gouverne"! Aucun sens...

  • Message posté par tubarao le 17/08/2012 à 19:03
      

    @Djebrail

    Ok, merci pour les précisions. J'étais parti du principe que c'était un chant révolutionnaire.

    (j'ai pas l'impression que mon raisonnement étaient trop con quand même :) )

  • Message posté par Djebrail le 17/08/2012 à 19:09
      Note : 1 

    tubarao
    Après que ton raisonnement se tient c'est sur .
    J'imagine que ce chant a été conservé aussi grace a l'ambiguté de ses paroles qui permettent des réinterprétations.

  • Message posté par Satan Ibrahimovic le 17/08/2012 à 19:17
      Note : 2 

    selon wikipédia :


    "Aujourd'hui, en France, certaines paroles de La Marseillaise sont parfois critiquées, notamment le vers Qu'un sang impur abreuve nos sillons. Ce type d'allusion est courante dans les chants militaires.

    Ces vers font référence au « sang bleu » des aristocrates, sang « noble » et « pur » — les aristocrates avaient aussi le teint pâle, comme on peut le voir sur les portraits — les révolutionnaires se désignant par opposition comme les « sangs impurs » prêt à donner leur vie pour sauver la France et la République trahie par la famille royale. Les révolutionnaires revendiquant leur « sang impur » par opposition aux aristocrates sont à rapprocher de l'expression de « sans culottes » en opposition aussi avec la noblesse qui portait « culottes et bas de soie »."

  • Message posté par Satan Ibrahimovic le 17/08/2012 à 19:21
      

    @ Djebrail "J'imagine que ce chant a été conservé aussi grace a l'ambiguté de ses paroles qui permettent des réinterprétations."


    + 1 et c'est un peu ce qui me dérange

    quand on lit les paroles sans connaître le contexte historique de sa création, on a vite l'impression qu'il s'agit d'un chant sanguinaire et barbare

    il ne représente en tout cas pas la france que j'aime, celle des lumières, des artistes, des philosophes ...

  • Message posté par Epictète le 17/08/2012 à 19:42
      

    @ guardo : dis donc Eric Zemmour, moi j'aimerais bien vivre comme un cerf. Ça se trimbale dans les bois en bramant comme un dingue pour choper de la biche.

  • Message posté par guardo le 17/08/2012 à 19:53
      Note : 1 

    @Satan Ibrahimovic

    On ne l'a pas conservé parce qu'il est ambiguë mais parce que c'est l'histoire de France.
    On ne va pas la réécrire pour faire plaisir aux bisounours.

    " quand on lit les paroles sans connaître le contexte historique de sa création, on a vite l'impression qu'il s'agit d'un chant sanguinaire et barbare "

    Et il faut sacrifier ce patrimoine national parce que les gens ne se cultivent plus ?

    " il ne représente en tout cas pas la france que j'aime, celle des lumières, des artistes, des philosophes ..."

    La révolution Française a puisé dans cette philosophie des lumières justement.

    à Epictète:

    C'était " serf " qu'il fallait comprendre.

    Par ailleurs c'est typique du bien-pensant d'assimiler toute affection pour son pays à de l'extrème-droite...

  • Message posté par Epictète le 17/08/2012 à 20:00
      Note : 1 

    @ guardo : Je n'ai pas assimilé ton discours à l'extrême-droite mais à Eric Zemmour, qui se défend d'en faire partie (ça se discute, c'est vrai). Ton utilisation abusive de la notion fort vague de "bien-pensance" me fait penser immédiatement au discours habituel de ce journaliste.

    Quant à mon pays, ça va, je l'apprécie tellement que j'y suis né, y ai grandi et y vit encore. Dois-je vraiment lui crier mon amour à chaque coin de page Internet ?

  • Message posté par Krevur le 17/08/2012 à 20:09
      

    Le chant est interprétable de deux façons mais la version de Djebrail est beaucoup plus probable tout simplement parce que son auteur est connu comme royaliste (il s'est opposé à la destitution de Louis XVI et a soutenu la monarchie de juillet). Donc l'idée que le chant est antimonarchiste est fausse et donc le passage sur le sang impur est bien plus probablement interprétable comme xénophobe et c'est vérifiable par d'autres passages du chant ("féroces étrangers"...). Bref, que ce soit l'hymne national ou pas on s'en balance, pourquoi t'irais chanter quelque chose qui correspond à l'opposé de tes valeurs ?
    PS: y a des textes très forts et représentatifs comme le chant des partisans qui ont été écrits donc en cas de besoin pas besoin de faire écrire un hymne par des bobos en carton

  • Message posté par guardo le 17/08/2012 à 20:09
      Note : 2 

    Bien sur que non qu'il n'est pas nécessaire de crier " vive la France " à chaque page.

    Mais le contexte...

    Les programmes d'histoire sont devenus des gruyères sans ligne directrice où on greffe même le royaume du momotampa je-ne-sais-plus-quoi, la dynastie des Hans... et maintenant il faudrait péter l'hymne nationale sous pretexte qu'il y a une phrase violente...

    Tu te vois aller dire aux All Blacks de ne plus faire le Haka ?

    Pas de personnages de BD qui fument ou boivent, pas d'hymnes nationales avec de vilains mots, que des écrivains avec des vies irréprochables ( autant dire qu'il faudrait brûler la moitié du patrimoine littéraire nationale... )

    Si on appliquait tout cela on se croirait chez oui-oui, l'histoire de quasiment tous les pays ne sont que guerre / colonisation / massacres et le meilleur moyen de ne pas y retomber est justement de s'en souvenir, je ne dis rien d'autre...

    Après la " bien-pensance " Zemmour est loin d'être le seul à le fustiger.
    Tu en trouvera des critiques dans tous les bords politiques.
    Chevènement par exemple si tu veux un exemple de gauche.

  • Message posté par Krevur le 17/08/2012 à 20:22
      Note : 3  /

    la critique de la " bien-pensance ", si tu peux la trouver de tous les bords politiques c'est pour une bonne raison : c'est un terme bien vague dans lequel tu peux fourrer à peu près tout ce qui correspond pas à ta manière de penser. C'est une manière foireuse de se donner un côté rebelle. Ca vaut pas mieux que ceux qui te traitent de populiste à chaque fois que tu fais une référence au peuple

  • Message posté par monpseudo le 17/08/2012 à 20:39
      Note : 1 

    Vous me direz que l'on s'en tape. Mais j'ajoute : la Marseillaise compile la plupart des lieux communs que l'époque attachait aux chants militaires, et particulièrement l'appel au sacrifice. "Le jour de gloire", c'est le jour de la mort héroïque sur le champ de bataille, qui doit laisser à la postérité l'exemple de la vertu . "Impur" s'applique, à mon avis, en effet, au propre sang des combattants. Le texte est peu original, mais ce n'est pas ce qu'on lui demandait non plus. A l'origine assez tarte, donc, le chant l'est encore plus aujourd'hui. Mais quelle importance ont ses paroles ? le tata tatsoin soin tsoin (x3) in-euh suffit. Allez hop, en short, les zemmour , les dingos et les bobos, ...ou au bistrot !

  • Message posté par Jdaille le 17/08/2012 à 21:21
      Note : 1 

    @ guardo: déjà mon pti je ne t'ai pas insulté donc reste poli. Et doucement sur les fautes d'orthographe svp....
    Ensuite je ne parle pas de l'immigration d'aujourd'hui car comme tu dois le savoir il y avait déjà des étrangers il y a 3 siècles (oui oui) et donc il s'agit de la Prusse il me semble...

  • Message posté par ankourage le 17/08/2012 à 22:08
      

    c’était quoi le sujet déjà ? ah oui, Abalo.

  • Message posté par Epictète le 18/08/2012 à 00:07
      

    @ ankourage : ben non, c'est pas un article SUR Abalo, c'est une interview du bonhomme !

  • Message posté par Epictète le 18/08/2012 à 00:22
      

    @ guardo : les programmes d'histoire prennent en compte les avancées et les ouvertures des sciences humaines et sociales, et c'est très bien comme ça.
    Ce qui est gênant, c'est quand ils subissent les radiations nocives de la politique, qu'elle soit d'extrême-droite, libérale ou "socialo-bien-pensante", comme tu aimes à le dénoncer.

    Lorsque l'histoire est pliée dans un cadre en vogue, qu'elle a "une ligne directrice", alors là c'est problématique. Que ce fil rouge soit la fable des ancêtres gaulois ou un relativisme dégoulinant de tolérance tiède et hypocrite, c'est du pareil au même.
    Les nations se construisent généralement sur des mythes, et je regrette qu'on ne soit pas foutus de faire autrement.

    Mais là nous prenons un recul assez effrayant par rapport à ces problèmes de comportement dans le foot tricolore. Que Benzema soit un blaireau inculte ne fait aucun doute, qu'il devienne le symbole très significatif d'une jeunesse d'origine africaine sensée chier sciemment et abondamment sur la France, ça me paraît excessif. Question de point de vue, n'est-ce pas !

  • Message posté par guardo le 19/08/2012 à 01:01
      

    @ Guardo:

    La bien-pensance n'est pas spécialement de gauche.

    Quand tu es à l'école en France, tu apprend l'histoire de France, quand on sait en plus qu'ils sont réduits voire même supprimée dans certaine filières...

    Si tu formes des générations qui ne connaissent pas l'histoire du pays dans lequel il vit, tu va au devant de problèmes sociétaux graves..

    Quand à Benzema, ce n'est pas moi qui le foutrait e taule parce qu'il n'est pas attaché à la France.

    Mais sélectionner un gars qui dit ouvertement qu'il s'en fiche et qu'il ne vient que pour gagner des titres est affligeant.

    Ca veut dire que peu importe ce qu'il y a dans l'équipe l'important c'est de gagner, tant pis si c'est avec des mercenaires...

    Si on en vient à avoir une équipe entièrement composé comme ca, ca sera sans moi...

    C'est comme l'équipe de Suisse qui nous représente en Coupe Davis, bye bye.


  • Message posté par abbesses le 19/08/2012 à 09:14
      

    guardo @guardo ...
    tu t'écris mec? waouh!

  • Message posté par guardo le 21/08/2012 à 11:47
      

    @ Epictète plutôt :p

    Alain Delon sors de mon corps...


32 réactions :
Poster un commentaire