1. //
  2. // Gr. E
  3. // Belgique-Irlande

À Witsel ouvert

Parti s’enterrer médiatiquement, et sûrement un peu sportivement, en Russie, Axel Witsel a toujours été indiscutable dans le onze de départ de Marc Wilmots. Chouchou il y a encore peu, Witsel ne fait plus l’unanimité au sein du public belge. Mais pourquoi son cas divise-t-il, alors que son profil et ses prestations, notamment contre l’Italie, lui permettent de garder son rang et de rester le gars sûr de Wilmots ?

Modififié
394 15
« Axel, c’est le cerveau. Avec lui, on a trouvé de la stabilité dans l’entrejeu. En intelligence de jeu, c’est le meilleur que j’ai vu. C’est pour cette raison que je lui ai donné les clés de l’équipe d’ailleurs. » Les termes choisis par Marc Wilmots lors d’une interview accordée en octobre 2015 au quotidien Sud Presse sont limpides. Comme d’habitude avec le sélectionneur des Diables rouges. Des termes qui illustrent clairement l’importance du joueur du Zénith Saint-Pétersbourg aux yeux de son sélectionneur. Et pour cause, il est des joueurs dont le nom ne fait pas rêver, mais qui sont précieux dans un collectif. Il est des joueurs qui travaillent dans l’ombre et qui laissent volontiers le strass et le feu des projecteurs aux noms plus sexy de leur effectif. Axel Witsel en fait partie. Véritable relais de Marc Wilmots sur le terrain, l’ancien joueur du Standard de Liège a une place toute désignée dès lors qu’il s’agit pour son entraîneur de coucher onze premiers noms sur la feuille de match. À tel point que Witsel a joué 100% du temps lors des qualifications pour la Coupe du monde 2014. Le tout, sans prendre un seul carton jaune et en évoluant au poste de numéro 6, une place jusqu’alors inhabituelle pour lui.

Pourquoi le foot est-il meilleur que la bière ?

Monsieur Propre


Né de père martiniquais, c’est plus haut sur l’échiquier que celui qui aurait pu jouer pour l’équipe de France – mais qui a finalement « choisi » d’évoluer avec les Diables, la faute à un sentiment d’appartenance complètement belge - a toujours évolué avant que Wilmots ne le replace. Humble et discret, c’est avant tout une mentalité exemplaire et fidèle à celle de la majorité des habitants du Plat Pays qui a fait de Witsel le joueur qu’il est aujourd’hui. Régularité, justesse, propreté, protection de balle et constance sont autant de qualités qui ont permis au joueur de devenir l’un des plus populaires auprès d’un public qui se reconnaissait en lui. Des facultés qui, aux yeux de tous, ont longtemps fait de Witsel un joueur indéboulonnable en sélection, au même titre que Hazard, Courtois, Kompany et De Bruyne.

Pourtant, depuis l’arrivée et la prise de pouvoir en sélection de Radja Nainggolan, le rôle de Witsel a changé. Le « Ninja » est venu bousculer la hiérarchie capillaire du milieu de terrain, jusqu’ici établie par les Tuft Brothers que sont Witsel et Fellaini. Tueur et parfois vicieux, le joueur de la Roma est venu sérieusement concurrencer le triangle du milieu de terrain. Witsel intouchable pour Wilmots façon Hortefeux pour Sarko, c’est Fellaini qui s’est fait raser. Capable de récupérer un nombre incalculable de ballons en abattant un boulot défensif extraordinaire, Nainggolan a prouvé qu’il avait également la faculté – avec tous les risques que cela implique - de jouer vite et dans la verticalité. Mais là où sa présence nouvelle aurait dû pousser Witsel à évoluer et à se libérer offensivement, elle a en fait souligné les carences d’un joueur engourdi dans le confort d’un poste qu’il a apprivoisé, à défaut de se l’approprier. Un rôle qu’il a exploité, à défaut de le transcender.

Un palier à franchir


Au fil des années, il est devenu clair que Witsel s’est installé dans une zone de confort à son poste. Rarement inquiété comme titulaire, que ce soit au Zénith ou en sélection, Witsel semble avoir oublié ce qui faisait de lui un joueur un peu à part. Pas étonnant, dès lors, que les critiques se soient fait entendre rapidement et de manière inversement proportionnelle à la vitesse de ses passes. Car c’est bel et bien offensivement que le bât blesse, puisque pratiquement irréprochable défensivement. Peu ou pas de prise de risque dans son jeu, jeu long et changements de rythme inexistants, passes latérales ou en retrait. Des critiques auxquelles Axel doit faire face, mais qu’il s’obstine pourtant à alimenter à chaque sortie avec les Diables rouges.

Malgré tout, ses qualités défensives, sa temporisation et son placement sont toujours suffisants pour ne pas lui faire défaut et assurer sa place de titulaire aux yeux de Wilmots, qui préfère la sûreté défensive à l'apport offensif. Toujours bien placé, il reste un gage de sécurité pour n’importe quel entraîneur. Suffisant ? Peut-être. Il n’en demeure pas moins que Witsel a ce qu’on appelle dans le jargon un « Q.I football » supérieur à la moyenne, et, à 27 ans, il est temps pour lui de le prouver dans un autre championnat que le modeste championnat russe. L’heure est venue pour Axel d’exploiter son potentiel, de devenir la véritable rampe de lancement de cette sélection belge. Il lui faut à présent donner la pleine mesure de son talent dans une équipe qui lui permettra de libérer ses inspirations offensives, puissent-elles être aussi brillantes qu’à ses heures belges et portugaises. Pour éviter de devenir, finalement, un potentiel Defour 2.0.



Par Ludovic Uytdenhoef
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Très bien résumé!

Ce qui est incompréhensible avec ce joueur, c'est que l'ayant connu au Standard de Liège et à Benfica, il est capable de faire un coup d'éclat grâce à sa technique hors norme, et il peut aussi aller vite (si si, c'est possible), mais depuis qu'il est au zenith et que Wilmots a pris les rennes de l'équipe nationale, il n'est plus que ce milieu défensif qui assure ses passes, qui ne dribbles pratiquement jamais un homme, aucun long ballon, alors que tout le monde sait qu'il en est largement capable... C'est frustrant au vu de son potentiel, et je crois que c'est en grosse partie du aux consignes de Wilmots qui me semblent bien claires le concernant: "Reste devant la défense, couvre les espaces libres, ne perd jamais la balle et fait tourner le ballon". Triste.

J'espère sincérement qu'il trouvera cette année un nouveau club (le top serait en angleterre pour retrouver ce jeu plus direct), car si il parvient à retrouver le niveau qu'il avait à Benfica tout en ayant l'expérience du placement au zenith et chez les diables, il a tout pour devenir un tout grand!
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
 //  11:51  //  Amoureux de Lyon
Cest limite hors sujet...mais bon: Allez les Belges! Meme en temps que Supporter des BleH, j'espere sincerement vous voir passer cet obstacle et vous voir au prochain round.

Pas de betise, hein?
Witsel ne joue pas en 6, et ne l'a jamais fait.
Certes, il ne joue plus aussi haut qu'avant, et récupère quelques ballons, mais il n'est jamais vraiment devant la défense non plus. Bien que doué d'une bonne qualité de passe verticale, Naingollan est un pur milieu défensif (en espérant qu'il retrouve ses transversales magiques), là où Witsel est un 8, un relayeur. Et il joue devant Radja.

Ce simple constat de base rend caduques la plupart des critiques à son encontre.

Comme expliqué cette fois à juste titre dans l'article, il possède un QI football nettement au-dessus de la moyenne, et c'est donc logiquement lui qui dicte le tempo. Contrairement à Dembélé, l'autre 8 potentiel, qui a des qualités différentes de celles de Witsel, mais qui ne sent pas le jeu de cette manière, jouant souvent à contre-sens. Le problème de Witsel, c'est d'avoir Fellaini d'avant lui, qui n'est pas une buse totale non plus, mais qui n'a rien à faire en 8-10. Ce qui a montré ses preuves, c'est le triangle Naingollan-Witsel-De Bruyne, ce dernier vient chercher les ballons, est plus mobile que le pylône Fellaini, et ça permet à Witsel d'avoir plus de solutions, de jouer dès lors moins "latéral" et de ne pas se retrouver dans la même zone en permanence qu'un autre 8 ou le 10.
Quand Wilmots arrêtera de jouer comme dans les heures noires du football belge en se reposant sur la taille de Fellaini comme tactique primitive, là où le football moderne ne l'exige plus, Witsel sera utilisé à bien meilleur escient. Tu ajoutes une pointe mobile, travailleuse, avec une technique de base digne de ce nom et un semblant de volume de jeu, et ça donne encore plus de solutions aux médians.
Dans une animation offensive aussi pauvre et statique, Witsel ne peut jouer qu'avec ses comparses médians ou les latéraux qui avancent, mais les ailiers étant les seules réelles menaces et donc cadenassées, un 10 et un 9 qui n'existent quasiment pas, ça laisse vraiment peu d'opportunités de jouer vite et vertical...
Je suis pas objectif, disons le direct, pour tout ce qui touche à Witsel. Mais lui promettre une Defour 2.0 même hypothétique, c'est... méchant. Voilà.

Non mais.
On se dirige vers:

Courtois
Meunier-Alder-Verminator-Vertonghen
Witsel-Naingollan
Mertens-Hazard-Carrasco
Benteke(/Lukaku)

Ça va déjà envoyer plus de jeu!

Pragmatique Niveau : CFA2
Je suis hors-sujet mais il n'y a pas d'article consacré à la rencontre : je prédis une Belgique méconnaissable par rapport au premier match, et pour cause...Ils n'ont rien réussi, ou si peu.

Certains parlent "d'occasions franches".Le problème, c'est que lorsque tu cours après le score, il est normal d’avoir des occasions franches.Savoir lever une balle pour qu'un partenaire mette la tête et se crée une occasion, c'est la moindre des choses, à ce niveau.Donc, ils ont été bidons, il n'y a rien à sauver de leur match.

Contre l'Eire, je suis persuadé que ces derniers vont les attendre plus qu'ils prendront l'initiative du jeu.Pourquoi ? l'Eire a 1 point et son dernier match est contre l'Italie déjà qualifiée.Donc ils n'ont pas intérêt à sauter à la gorge d'un adversaire ayant 0 point, en sachant de plus que la Belgique semble avoir une préférence pour les adversaires qui se livrent.

Une tactique qui pourrait permettre à la Belgique de prendre à défaut son adversaire : lors des phases ou la Belgique n'a pas la possession, inciter l'Eire à jouer latéralement avec Coleman et Brady qui aiment monter haut.Ainsi, avec Ferreira-Carrasco,Hazard ou Mertens s'il est d'aventure utilisé de la sorte, cela pourra permettre à la Belgique de profiter des espaces vacants pour les prendre à défaut.

Il faut rappeler que l'Eire n'a pas fait mieux qu'un match nul contre l'une des équipes les plus faiblardes de l'Euro.

Avant le début du tournoi, j'avais dit que le groupe E serait un des deux qui n'aurait pas de meilleur troisième, avec Italie en tête, Belgique seconde, Eire troisième et Suède fermant la marche.Pour l'instant, je suis plutôt dans le vrai.

3-1 ou 2-0 pour la Belgique.
kingdavid Niveau : DHR
Message posté par Mez
On se dirige vers:

Courtois
Meunier-Alder-Verminator-Vertonghen
Witsel-Naingollan
Mertens-Hazard-Carrasco
Benteke(/Lukaku)

Ça va déjà envoyer plus de jeu!


Sporza, généralement bien informée concernant les compos, donne la suivante : Courtois, Meunier, Alderweireld, Vermaelen, Vertonghen, Witsel, Dembélé, De Bruyne, Hazard, Carrasco, Lukaku.
Message posté par Mez
On se dirige vers:

Courtois
Meunier-Alder-Verminator-Vertonghen
Witsel-Naingollan
Mertens-Hazard-Carrasco
Benteke(/Lukaku)

Ça va déjà envoyer plus de jeu!


Hazard en 10 et De Bruyne sur le banc, t'es sérieux ? (quoi que avec Wilmots c'est malheureusement pas impossible) et puis Benteke en pointe... Si tu veux envoyé du jeu avec Benteke en pointe ça va être compliqué, le gars est derrière Origi à Liverpool et c'est pas un hasard : dans le jeu il galère, dans son placement il galère, dans sa finition il a été catastrophique sans compter le fait qu'il est se bouge pas un minimum pour essayer d'au moins compliquer la relance adverse.

Si c'est le cas mon dieu abrégé mes souffrances, parce que la journée va être longue...
Paolo Varane Niveau : DHR
Bon sinon, c'est qu'à moi que ça le fait, l'écriture tout en italique? Sinon, je souhaiterais que l'on m'explique car je trouve ça insupportable, notamment dans les news, et les citations
Merci
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par Mez
On se dirige vers:

Courtois
Meunier-Alder-Verminator-Vertonghen
Witsel-Naingollan
Mertens-Hazard-Carrasco
Benteke(/Lukaku)

Ça va déjà envoyer plus de jeu!


Donc pas de KDB?
Je suis sérieux, oui. Mais ce n'est pas mon avis, c'est ce qui ressort des interviews de Willy. Il a discuté longuement avec KDB, et ce serait pour lui expliquer que, à l'image de Griezman ou Pogba, un détour par la case banc ne lui ferait pas de tort. Depuis 1e début de la préparation, c'est son fantôme sur le terrain. Mais il va revenir en force, j'en suis sûr.

Fellaini ne sera pas titulaire car il veut jouer vite entre les lignes et n'a pas besoin de taille. Comme si c'était nécessaire contre l'Italie...
Concernant Lukaku, c'est un secret de polichinelle qu'il ne convainc personne. Il a insisté sur le fait que Benteke était son meilleur attaquant en déviations. Contre une défense regroupée (comme l'Eire, l'Italie, et la plupart des équipes qu'on affrontera en fait), Lukaku est inutile, ni mobile, ni technique, ni travailleur. Donc, oui, avec 3 créatifs derrière, ça aurait du sens de jouer avec un gars qui sait remiser. Lukaku pourra rentrer quand on aura plus d'espace, et faire ce qu'il fait le mieux. De toute manière, n'importe lequel des 3 autres sera plus efficace dans une rencontre fermée que Lukaku le bourrin (comme l'a qualifié mon coillègue français).
Après, pour moi, Mertens ou De Bruyne, je m'en fous un peu, tant que ni Fellaini ni Lukaku ne commencent, ça me va. Et non, ce n'est pas une culture de l'instant, c'est mon discours de toujours.
Benzema, Why U Do Dis? Niveau : DHR
Peut être le seul joueur qui me plait dans cette équipe de Belgique, toutes proportions gardées il me fait penser à Iniesta avec sa vision de jeu, sa vista, son élégance et sa simplicité. Dommage qu'il soit allé s'enterrer au Zénith. :/
On ne peut pas mettre le manque de performance des Belges sur le dos de Witsel, son rôle est précieux dans le sens où il constitue une garantie niveau sécurité. Personnellement je ne le vois absolument pas en problème, le fait qu'il ne prenne pas énormément de risques montre qu'il est conscient tactiquement, qu'il voit plus loin que la passe qu'il s'apprête à faire.

Le problème réside à mon avis au niveau des joueurs chargés de faire vivre l'attaque, et peut être du plan de Wilmots là dessus.
Je n'ai pas l'impression de voir une équipe décidée à s'imposer sur ce secteur, c'est encore brouillon par rapport à ce qu'ils sont capables de faire, c'est là dessus qu'il va falloir travailler.
Pour réagir au onze annoncé pour débuter le match:

Sortir Nainggolan et garder Witsel ???
Sérieusement, wilmots dis qu'il fera son onze en fonction des joueurs capable d'apporter de la vitesse et puis il fait ca.

Une fois de plus il dis noir et fait blanc.
Comme avec Origi soit disant milieu offensif et De Bruyne n°10.

Enfin, je croise quand même les doigts pour les diables
Message posté par Mez
Je suis sérieux, oui. Mais ce n'est pas mon avis, c'est ce qui ressort des interviews de Willy. Il a discuté longuement avec KDB, et ce serait pour lui expliquer que, à l'image de Griezman ou Pogba, un détour par la case banc ne lui ferait pas de tort. Depuis 1e début de la préparation, c'est son fantôme sur le terrain. Mais il va revenir en force, j'en suis sûr.

Fellaini ne sera pas titulaire car il veut jouer vite entre les lignes et n'a pas besoin de taille. Comme si c'était nécessaire contre l'Italie...
Concernant Lukaku, c'est un secret de polichinelle qu'il ne convainc personne. Il a insisté sur le fait que Benteke était son meilleur attaquant en déviations. Contre une défense regroupée (comme l'Eire, l'Italie, et la plupart des équipes qu'on affrontera en fait), Lukaku est inutile, ni mobile, ni technique, ni travailleur. Donc, oui, avec 3 créatifs derrière, ça aurait du sens de jouer avec un gars qui sait remiser. Lukaku pourra rentrer quand on aura plus d'espace, et faire ce qu'il fait le mieux. De toute manière, n'importe lequel des 3 autres sera plus efficace dans une rencontre fermée que Lukaku le bourrin (comme l'a qualifié mon coillègue français).
Après, pour moi, Mertens ou De Bruyne, je m'en fous un peu, tant que ni Fellaini ni Lukaku ne commencent, ça me va. Et non, ce n'est pas une culture de l'instant, c'est mon discours de toujours.


Et donc, après la rencontre, ton avis tant au sujet de la compo que de Lukaku l'inutile ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le malaise Turan
394 15