Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 32e
  3. // Bordeaux/Toulouse

À Toulouse, la Coupe est toujours vide

En difficulté en championnat, le TFC aimerait bien se refaire la cerise à Bordeaux pour son entrée en Coupe de France. Problème : les Toulousains sont fâchés avec la Coupe. Un mal qui dure depuis plus d'un demi-siècle.

Modififié
« On ne perd pas de vue nos objectifs premiers. Déjà, ramener une coupe. Bon, maintenant, il ne nous en reste plus qu'une, la Coupe de France, mais il faut se battre pour la remporter. » Débarqué de Monaco, Marcel Tisserand connaît encore mal le club dans lequel il a été prêté. La seule et unique victoire en Coupe de France du TFC remonte à 1957 et la finale la plus prolifique de l'histoire (6-3 contre Angers) sous les yeux du président René Coty à Colombes. Une nouvelle République, 7 présidents et 58 ans plus tard, les supporters toulousains commencent à trouver le temps long. Quand deux ans passés sans une virée au Stade de France paraît une éternité pour leurs homologues du Stade Toulousain, eux n'ont jamais mis les pieds au SDF. Pas plus qu'au Parc des Princes auparavant. Bref, le TFC n'aime pas la Coupe, et cette dernière le lui rend bien. Pour la petite histoire, le club n'a même pas le trophée de 1957 à présenter dans va vitrine, celui-ci ayant été « égaré » .

Ce n'est pas la perspective du court déplacement à Bordeaux pour ce 32e de finale qui incite à l'optimisme. Déjà éliminé par le voisin en Coupe de la Ligue, le TFC n'a pas été gâté au tirage. Mais les esprits chagrins feront remarquer que c'est toujours mieux qu'une élimination piteuse par le Paris FC au Stadium (deux fois de suite !) une humiliation face à Jurasud ou une débandade contre Lyon-La Duchère. Et encore, la liste est non exhaustive. Avec 25 éliminations en 32es dans son histoire, l'élimination précoce est presque inscrite dans l'ADN du club. Alain Casanova a bien tenté dans un premier temps de changer les mentalités et de briser la malédiction. Pour sa première saison comme entraîneur principal, il amène l'équipe de Gignac et Didot en demi-finale, mais rate l'avant-dernière marche face à Guingamp (alors en Ligue 2) au Stadium.

« Pas d'autre ambition que le maintien »


Le souvenir reste traumatisant pour des supporters qui se voyaient investir Saint-Denis 93 pour la première fois. Depuis, le TFC ménage leurs émotions et ne dépasse plus les 16es de finale. L'an dernier, ce sont les amateurs de Moulins qui ont mis fin à « l'épopée » toulousaine. De quoi vacciner contre l'espoir même les plus optimistes. Dire « on joue la Coupe cette saison » est chez les supporters autant un vœu pieux qu'une private joke entre grands désabusés. Alain Casanova, lui, ressort ses bonnes résolutions de début de saison. « J'aimerais vraiment qu'on remporte une Coupe » , annonçait le technicien en octobre dernier. Face à la désaffection du public et à la douce indifférence provoquée par le club (en dehors des lol de son service com'), l'épopée en Coupe tient de la solution miracle. « Pour avoir une certaine identité et fidéliser un public, il faut qu'on parvienne un jour ou l'autre à disputer une finale de coupe. » Ce plaidoyer de Casanova date de… 2012.


Et rien n'a changé depuis. Ah si… Cette saison, Toulouse s'est trouvé un autre objectif. Un objectif dont il se serait bien passé. Assurer le maintien. Pointant à la 14e place, le TFC surnage au-dessus de la zone rouge avec une bouée de deux points sur le 18e. « On n'a pas d'autres ambitions que le maintien  » , a bien fait comprendre Casanova. Une nouvelle élimination d'entrée ne serait pas vécue comme un drame. Juste une triste routine. Et comme l'a théorisé son président Olivier Sadran dans un entretien à So Foot, «  une bonne saison de Ligue 1, c'est une saison où on se maintient en Ligue 1. Le reste, c'est pour le bistro en bas  » . Et visiblement, la happy hour n'est pas pour de suite.

Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 38