1. // Mondial 2014
  2. // Qualification des Bleus
  3. // Liste de Deschamps

À Rio ok, mais avec quelle équipe ?

En juin prochain, Didier Deschamps emmènera 23 zouaves au Brésil pour défendre les intérêts de la nation. Une liste, c'est toujours un moment à part dans une carrière. Même si rien n'est figé d'ici juin, on peut déjà s'épancher sur quelques pistes de réflexion. Les blessures, les méformes et la pression populaire et médiatique feront le reste entre-temps.

Modififié
9 128

Ils sont sûrs d'avoir une place dans l'avion


Même si le football n'est pas une méritocratie, comment ne pas emmener, de facto, les onze bonshommes qui ont débuté contre l'Ukraine à Saint-Denis. Surtout que cela ressemble presque à une équipe type. Chez les gardiens, notamment, le trio est connu depuis bien longtemps, y compris la hiérarchie. Ainsi, Hugo Lloris, Steve Mandanda et Mickaël Landreau ont déjà posé leurs congés payés pour l'été prochain.

En défense, une chose est certaine, Mamadou Sakho, le héros de Saint-Denis, voyagera en première classe. Le défenseur des Reds a gagné plus qu'un simple match et le respect avec son doublé. Il est devenu légitime. Pour un temps, en tout cas. À ses côtés, Raphäel Varane apparaît comme une évidence. Le défenseur central du Real est le plus beau trésor français depuis Laurent Blanc. Sa venue au Brésil n'est pas une question, c'est une obligation. Concernant les latéraux, la droite est bouclée et cohérente – une première en France – avec la doublette Mathieu Debuchy – Bacary Sagna. Pour le moment, le joueur de Newcastle est en avance sur le Gunner mais l'expérience du second, couplé à ses meilleures qualités défensives, pourraient faire la différence au Brésil.

À gauche, Patrice Évra bénéficie du totem de l'immunité depuis son passage dans Téléfoot. Plutôt solide mardi, le défenseur de Manchester United sera de la partie. Notamment pour son expérience et ses causeries.

Dans l'entrejeu, même s'il a mis le temps, Didier Deschamps a trouvé quelque chose contre l'Ukraine. Ce fameux milieu à trois formé par Yohan Cabaye, Blaise Matuidi et Paul Pogba. Le triumvirat est intouchable. C'est solide, fort, technique, infranchissable. Bref, ça envoie du bois. Enfin, devant, La Dèche pourra compter sur ses quatre fantastiques : Franck Ribéry, Mathieu Valbuena, Olivier Giroud et Karim Benzema. Derrière le patron incontesté qu'est Ribéry, les trois autres, en fonction de leur forme physique et de leur implication, apparaissent, aujourd'hui, comme indispensables aux Bleus. Surtout, on n'a rien de mieux en réserve de la République.

Leur chance d'aller au Brésil

Hugo Lloris : 100% sauf blessure
Steve Mandanda : 100% sauf blessure
Mickaël Landreau : 100% sauf blessure
Patrice Évra : 100% sauf blessure
Mamadou Sakho : 100% sauf blessure
Raphaël Varane : 100% sauf blessure
Mathieu Debuchy : 100% sauf blessure
Bacary Sagna : 100% sauf blessure
Paul Pogba : 100% sauf blessure
Blaise Matuidi : 100% sauf blessure
Yohan Cabaye : 100% sauf blessure
Franck Ribéry : 100% sauf blessure
Karim Benzema : 100% sauf blessure
Olivier Giroud : 100% sauf blessure
Mathieu Valbuena : 100% sauf blessure

Ils ont mis une option sur une pré-vente


Derrière Patrice Évra, l'identité du second latéral gauche n'est pas encore tout à fait définie. Gaël Clichy a néanmoins un peu d'avance. Cela dit, le Citizen – pas le meilleur défenseur du monde – peut sentir le souffle des prétendants dans sa nuque. À lui de sortir une fin de saison de bonhomme. Autre cas épineux en défense, celui d'Elaquim Mangala. Déjà appelé par Didier Deschamps, le défenseur central de Porto va observer avec attention l'avenir immédiat d'Éric Abidal et la suspension à venir de Koscielny (voir plus bas). En fonction, il a une carte à jouer.

Dans l'entrejeu, ils sont plusieurs à vouloir gratter une place dans le groupe. Quand il sera remis de blessure, nul doute qu'Étienne Capoue, au profil polyvalent, pourra se faire une place au soleil. Une bonne seconde partie de saison avec les Spurs le servira. Idem pour Moussa Sissoko, très apprécié par Deschamps et capable d'amener de la percussion sur le côté droit. L'ancien Toulousain possède un profil assez rare. Ça lui servira. Sur son prénom, Rio Mavuba est quasiment assuré d'être de la sauterie. Et comme en plus le mec est nécessaire dans la vie de groupe et qu'il sait plutôt bien jouer au football… Bien dans le tempo avec Newcastle, Loïc Rémy peut s'avérer utile, pas forcément comme titulaire (on l'a vu en Ukraine) mais sa polyvalence joue pour lui. Enfin, chez les créateurs, Samir Nasri, qui a perdu énormément de points à Kiev, et Clément Grenier sont toujours dans le coup. A priori, le Lyonnais sera dans la liste. Il ne fait pas de vague et sa technique est intéressante, surtout sur les phases arrêtées.

Pour Nasri, le sujet est plus complexe. On sait qu'il est apprécié par certains cadres (coucou Ribéry) mais son style ne jeu ne correspond pas au 4-3-3 de Deschamps, qui a déjà Valbuena dans ce registre qui, pour le coup, est ultra efficace dans ce système de jeu. Reste à voir dans quel état d'esprit l'ancien Marseillais sera en mai. Sur un malentendu, ça peut passer.

Leur chance d'aller au Brésil

Gaël Clichy : 70%
Moussa Sissoko : 50%
Loïc Rémy : 60%
Elaquim Mangala : 50%
Samir Nasri : 50%
Étienne Capoue : 60%
Rio Mavuba : 60%
Clément Grenier : 60%

L'ordinateur ne s'allume plus


Pour eux, le Brésil sera presque un miracle. En tout cas, actuellement, rien n'est joué et ils sont à deux doigts de prendre quinze jours à Miami avec voyage privé. Pour Éric Abidal, c'est surtout un problème de niveau. À Kiev, le défenseur central a affiché ses limites du moment, elles sont principalement physiques. Dans six mois, le Monégasque sera-t-il capable de jouer tous les trois jours. Pis, acceptera-t-il de partir au Brésil pour jouer les remplaçants ? C'est à voir.

Concernant Laurent Koscielny, la donne est différente. Le Gunner est un titulaire en puissance mais il risque de prendre une suspension assez lourde suite à son pétage de plomb ukrainien. Dès lors, quel intérêt d'emmener un mec qui pourrait ne pas être en mesure de jouer les deux premiers matchs ? C'est un sacrifice plausible.

Le cas Christophe Jallet est facile, la messe est dite. Barré par Van der Wiel au PSG, le latéral droit ne fait plus partie des plans de Didier Deschamps. D'autant que la concurrence a déjà une belle avance. Geoffrey Kondogbia, champion du monde U20 avec Pogba l'été dernier, a du mal à se faire une place à Monaco. Pour le moment, il est en retard physiquement. Il n'arrive même pas à s'imposer dans un match de Ligue 1. Actuellement, le Brésil est à ses pieds via ses tongs Havaianas mais c'est tout.

Pour Maxime Gonalons, c'est un peu différent, la concurrence à son poste est trop grande pour l'instant, même si une vilaine blessure peut vite arriver. On cite Abou Diaby car, jusqu'à la fin de sa vie sportive, on croire toujours en ce garçon. Bien entendu, on ne se fait pas trop d'illusions, il lui arrivera forcément une saloperie dans la dernière ligne droite. Concernant le duo Jérémy Ménez et Dimitri Payet, la route va être longue jusqu'en juin. Le premier devra déjà se faire une place récurrente en club (à Paris ou ailleurs) et retrouver son explosivité qui faisait sa force avant sa blessure. Payet, lui, est dans un moment de moins bien. Et ça pousse fort derrière lui. Notamment en club (voir plus bas). Reste les tricards habituels : Bafetimbi Gomis et André-Pierre Gignac, les deux potes, qui connaissent des saloperies en club depuis quelques semaines. Les deux hommes partent de loin. Et le génial Djibril Cissé ? Parti claqué des pions dans l'anonymat le plus complet d'une taule russe, le tatoué est tellement fou qu'il est capable de griller tout le monde dans la dernière ligne droite. Yoann Gourcuff ? Non. Rien.

Leur chance d'aller au Brésil

Éric Abidal : 60%
Jérémy Ménez : 20%
Christophe Jallet : 1%
Djibril Cissé : 99% parce que c'est un survivant
Bafetimbi Gomis : 1%
André-Pierre Gignac : 1%
Geoffrey Kondogbia : 15%
Abou Diaby : 1%
Maxime Gonalons : 10%
Dimitri Payet : 10%
Laurent Koscielny : 60%

Ils ont une gueule à s'appeler Pascal Chimbonda


À chaque liste, une surprise. C'est la tradition. Qui sera celle de 2014 ? À l'instant présent, elle prendrait sans aucun doute la gueule d'Antoine Griezmann. Le gaucher de la Real Sociedad est en feu en Liga et Didier Deschamps en dit le plus grand bien. Suspendu de sélection jusqu'au 31 décembre, il sera prêt pour le jour-J. Et côté gauche, il fera un bien fou.

Dans le même registre, Florian Thauvin peut s'incruster en toute fin de saison aussi. En forme à l'OM, le gaucher débute son entreprise de réhabilitation. On attend de voir sur la durée. Remy Cabella a également une belle tête de vainqueur mais il part de plus loin. Il est moins exposé et son poste – axial – n'est pas pour arranger sa candidature. On peut également citer Romain Hamouma, ça ne mange pas de pain un peu de folie. Et d'utopie avec Romain Alessandrini ? Suffit de quelques chiches de 30 mètres en pleine lucarne et son nom reviendra parmi les pré-convoqués.

Au milieu, plusieurs dégaines sortent du lot : Adrien Rabiot, le minot du PSG qui aligne les bonnes prestations en club et en espoirs. Même si c'est un peu tôt, pourquoi pas. Morgan Scheinderlin, le milieu travailleur de Southampton a également des qualités à mettre en avant pour le Brésil. D'autant qu'en Premier League, il s'impose comme un taulier. Ça doit compter.

Enfin, reste les paris défensifs. Younès Kaboul peut très bien s'imposer dans la dernière ligne droite s'il retrouve un niveau correct et que les blessures le laissent tranquille. Mais la grosse surprise pourrait venir de Paris avec Lucas Digne. Couvé par Laurent Blanc, solide quand il joue, le gaucher serait une parfaite doublure à Patrice Évra. À voir.

Leur chance d'aller au Brésil

Adrien Rabiot : 5%
Romain Hamouma : 1%
Florian Thauvin : 25%
Morgan Schneiderlin : 10%
Antoine Griezmann : 45%
Lucas Digne : 30%
Remy Cabella : 5%
Younès Kaboul : 5%
Romain Alessandrini : 1%



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Avec votre équipe de guignol :)
PierredeShanghai Niveau : District
Trezeguet est outré par cet article
Note : 7
a mon humble avis : Digne , Griezmann , Schneiderlin et Flamini , devraient aller au brésil , Digne Griezmann pour leurs fougues et leurs talents , Schneiderlin et Flamini pour leur solidité et leurs experience au plus haut niveau ( Flamini)
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Allez le petit concours de pronostic :

Lloris-Mandanda-Landreau

Abidal-Koscielny-Sakho Varane Debuchy Sagna Evra Clichy

Matuidi Pogba Cabaye Sissoko Mavuba Nasri

Ribery Valbuena Griezman Rémy Benzema Giroud
Chat-banni Nonda Niveau : DHR
Je croyais que vous étiez fans de Jonathan Schmid chez Sofoot? La "hype" du "joueur frisson" est déjà "has been"?
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Pas un mot sur Trémoulinas ?

Je m'insurge !
Le "tout sauf Samir" est en marche , on y travaille...t’inquiètes Mathieu
et si MatVal se blesse on mettra "tout sauf Samir"
je me faire le relais de L’Equipe...

Déconnez pas SF. gardez le cap
maxleharmek Niveau : CFA
Nasri, dans un poste de meneur reculé à la Cabaye, est ce vraiment impossible ?

Franchement, tout le monde a sa chance, 6 mois pour se la donner à fond les mecs !
S'il te plait Seigneur, fais que ni Moussa Sissoko ni Etienne Capoue ne soit dans cette liste.

Amen
A gauche, Patrice Evra bénéficie du totem de l’immunité Notamment pour son expérience et "ses causeries".
Tres drole

J'ai dix minutes de rab en pose
Question au plus calés : "Hamouma", Romain de son prénom sectionnable ?
(selon la forme du moment ou pas)
Desole pour le précedent poste

J'ai dix minutes de rab, je pose la
Question au plus calés : "Hamouma", Romain de son prénom sectionnable ?
(selon la forme du moment ou pas)
Pour etre grand fan de premier league, je comprends pas l’absence de Schneiderlin et Flamini. Le premier a un avenir radieux et un profil de vice-cabaye, le deuxième est juste celui qui a changé la gueule du milieu du leader de la premier league encore plus qu'Ozil. Flamini c'est l'assurance d'avoir un boucher qui sait jouer vers l'avant et qui a un état d'esprit vaillant.
A la place de la Dèche je virerai Clichy et Rémy pour Griezmann et Digne sans hésiter.
Manquent Anelka, Henry, Trézéguet et Saha devant.
Je verrais bien une conservation de ce 4-3-3 avec comme liste :

Lloris Mandanda Landreau

Evra Clichy Varane Sakho Kos Mangala Debuchy Sagna

Cabaye Pogba Matuidi Schneiderlin Sissoko Capoue

Valbuena Ribéry Nasri Griezman

Giroud Benzema
Note : 14
C'que vous comprenez pas, c'est qu'il ne faudra pas 23 joueurs susceptibles d'être titulaires, mais une équipe type de 11/13 joueurs, puis des remplaçants qui seront assez intelligent/tolérant pour accepter de rester sur le banc toute la compétition et supporter leur équivalent au même poste qui lui sera titulaire.


Des types comme Rio Mavuba, très bon sur le terrain mais surtout mentalement, un type qui soutiendra bec et ongle son joueur N°1.

Nasri et Menez, ce n'est qu'un exemple, je les aime bien mais je les sens trop compétiteur pour accepter ce rôle.
Message posté par No_Pasaran
Le "tout sauf Samir" est en marche , on y travaille...t’inquiètes Mathieu
et si MatVal se blesse on mettra "tout sauf Samir"
je me faire le relais de L’Equipe...

Déconnez pas SF. gardez le cap


Combien de fois a-t-il eu sa chance? Combien de fois a-t-il donné satisfaction?
Quel est son comportement dans un groupe?
Personnellement, son match a Kiev a fini de me convaincre.
Wewantashrubbery Niveau : DHR
Et Yann M'Vila ? Il revient de suspension juste avant l'euro il me semble...
En tout cas il est largement supérieur à Capoue ou même Mavuba.
Message posté par Pascal Pierre
Allez le petit concours de pronostic :

Lloris-Mandanda-Landreau

Abidal-Koscielny-Sakho Varane Debuchy Sagna Evra Clichy

Matuidi Pogba Cabaye Sissoko Mavuba Nasri

Ribery Valbuena Griezman Rémy Benzema Giroud



Completement d'accord avec toi sur le milieu et l'attaque. La défense je pense qu'il gardera celle là, juste un petit doute sur Abidal(Mangala ?) et Clichy(Digne ?)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 128