À quoi va ressembler la Roma de Rudi Garcia ?

L'AS Roma connaît enfin son nouvel entraîneur. Il s'agit de Rudi Garcia, qui quitte le LOSC pour embrasser la cause romaine. Après deux saisons d'errance, la Louve doit retrouver un équilibre. Telle sera la tâche du coach français.

Modififié
26 32
Cela aurait pu être Mazzarri. Cela aurait dû être Allegri. Cela a failli être Laurent Blanc. C'est finalement Rudi Garcia. Le Sergent Garcia, comme le surnomment déjà les supporters de la Roma sur les réseaux sociaux. À vrai dire, pour la majeure partie d'entre eux, Rudi Garcia est un parfait inconnu. On sait vaguement qu'il a remporté un championnat de France avec Lille. Ceux qui sont allés piocher dans les archives ont également entendu parler de la montée en Ligue 2 avec Dijon et de la demi-finale de Coupe de France. Mais pour le reste, c'est le flou le plus total. De Rudi Garcia, la presse italienne dit essentiellement qu'il est un apôtre du « beau jeu » . Oui, sauf que le beau jeu, à l'heure actuelle, les supporters s'en tapent. On leur avait annoncé un jeu flamboyant avec Luis Enrique. Échec. On leur avait annoncé un jeu explosif avec Zeman. Échec. Deux saisons au cours desquelles la Roma n'a jamais atteint ses objectifs, passant même à chaque fois à côté de la qualification en Coupe d'Europe. Au final, la dernière Roma à avoir fait chavirer les foules, c'est celle de Ranieri. Et qu'on se le dise, ce n'était pas franchement une Roma devant laquelle on s'extasiait, mais plutôt une Roma efficace, cynique et déterminée. Ce sont ces qualités que les supporters veulent retrouver aujourd'hui. Ces qualités qu'ils vont immédiatement demander à Rudi Garcia.

Benatia comme première recrue

De la sérénité. Voilà, avant tout, ce que Rudi Garcia va devoir ramener dans ses valises depuis le Nord de la France. Une sérénité dont n'a pas franchement fait preuve le LOSC sur la fin de la saison qui vient de se terminer, mais dont le club giallorosso va avoir grandement besoin après le 26 mai et la défaite en finale de Coupe d'Italie contre le rival honni de la Lazio. Une date qui a évidemment tout changé, tant dans les stratégies du club que dans la façon d'envisager la suite. Depuis, les tifosi romains subissent les railleries de leurs cousins dans la Ville Éternelle, et le fait de ne pas avoir d'entraîneur n'arrangeait pas vraiment les choses. Après avoir compris que ni Mazzarri (Inter), ni Allegri (Milan) ne viendraient poser leur arrière-train sur le banc rouge et jaune, ils ont accueilli avec stupeur l'annonce de l'arrivée de Laurent Blanc. Finalement, pas de Blanc, mais un Garcia qui laisse tout autant pantois. Qui est-il ? Qu'a-t-il fait ? Et surtout : de quoi est-il capable dans une ville si particulière comme Rome ? Car c'est bien là le nerf de la guerre : les dirigeants « américains » ont déjà épuisé leurs jokers.

Luis Enrique, Zeman, Andreazzoli, trois coachs se sont déjà succédé depuis leur arrivée il y a deux ans, avec plus ou moins toujours le même refrain. Beaucoup de buts marqués, beaucoup de buts encaissés, un 4-3-3 qui n'a pas donné les résultats escomptés et une valse de joueurs qui peinent à s'imposer sur le long terme. Symbole parmi les symboles, cette saison, les deux meilleurs joueurs de la Roma se nomment Francesco Totti et Alessandro Florenzi, deux joueurs formés au club et romanisti dans l'âme. De là à dire qu'il faut forcément être romain pour réussir à la Roma ? Non, évidemment. Lamela, Marquinhos et Pjanić ont également accompli de très belles choses cette saison, mais se sont souvent décomposés lors des grands rendez-vous. C'est toutefois autour de joueurs comme eux que Rudi Garcia va devoir construire son projet. Les dirigeants romains ont déjà dépensé beaucoup (trop) d'argent lors des deux dernières saisons, et risquent donc de peu investir cet été. Mehdi Benatia, de l'Udinese, a déjà été recruté, et on parle de pistes très chaudes menant vers Nainggolan et le Brésilien Jean. Des recrues intelligentes, plus que des recrues bling-bling.

Du charisme et des épaules

L'arrivée de Rudi Garcia à Rome est évidemment l'occasion d'écrire une nouvelle page. Mais en même temps qu'une nouvelle page s'écrit, une autre pourrait définitivement se tourner. Celle de Daniele De Rossi. Le Capitan Futuro a semble-t-il terminé son cycle à la Roma (sa simulation face au Chievo a irrité les tifosi giallorossi, qui l'ont ensuite élu « pire joueur du match » lors de la finale contre la Lazio) et devrait aller voir ailleurs. Reste à savoir où, et pour combien. Il y a deux ans, sa valeur marchande était estimée à 35 millions d'euros. Aujourd'hui, elle dépasserait difficilement les 20. Or, construire une équipe avec ou sans De Rossi n'est résolument pas la même chose. Rudi Garcia voudrait rapidement connaître le sort de DDR, afin de pouvoir commencer à bosser activement sur son schéma tactique. La sérénité est une chose, l'équilibre psychologique aussi, mais tout cela passe inévitablement par un schéma tactique en béton. La presse et les tifosi eux-mêmes ont pointé du doigt les errances tactiques de Zeman, qui ont coûté quelques défaites retentissantes (4-1 face à la Juve, 2-4 contre Cagliari). Le Bohème avait un projet de jeu, le problème, c'est qu'il n'avait pas pensé que l'on ne pouvait pas faire jouer la Roma en Serie A de la même façon que Foggia en Lega Pro ou que Pescara en Serie B. Pas les mêmes joueurs, et, surtout, pas les mêmes adversaires.

Rudi Garcia, si les tifosi giallorossi ne le savent pas encore, a une vraie philosophie de jeu. Son LOSC a été pendant 5 ans l'une des équipes les plus belles à voir jouer de Ligue 1. Belle, oui, mais pas seulement. Gagnante, aussi. Championne de France en 2011, et vainqueur de la Coupe de France la même année. Son credo ? Valoriser les éléments les plus talentueux (Gervinho, Moussa Sow, Hazard), tout en conservant l'idée qu'un match de foot se gagne à onze. Onze qui attaquent, onze qui défendent. Dans la théorie, bien sûr. Mais va-t-il pouvoir instaurer cela à Trigoria ? Il va bien falloir. La Roma n'a plus franchement de repères, et un nouveau guide lui ferait le plus grand bien, Totti ne pouvant pas endosser ce rôle éternellement. Les joueurs devront le suivre dans sa démarche, aussi bien ceux déjà en poste que ceux qui arriveront cet été. On dit souvent que l'union fait la force. Là, on pourrait plutôt parler d'unité autour du nouveau coach. Attention, toutefois, à la pression. Les supporters ont été suffisamment patients lors des deux dernières saisons. Rudi Garcia a du charisme (plus que Laurent Blanc, ça, c'est sûr), mais en plus du charisme, il faudra avoir les épaules solides. Une défaite concédée avec la Roma n'est pas une défaite concédée avec Lille. Le meilleur coach de Ligue 1 2011 l'apprendra bien vite. En espérant pour lui, évidemment, qu'il en concèdera le moins possible. Mieux vaut pour tout le monde.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ce sont les tifosi de la Lazio qui le surnomment sergent Garcia!
http://www.facebook.com/photo.php?fbid= … =1&theater
fernandollorientais Niveau : CFA
Il va pas tenir 2 mois... j'espère me tromper, mais j'en doute. Franchement, qu'a-t-il de plus qu'un Luis Enrique ?

Et puis faut arrêter avec Garcia l'apôtre du beau jeu. Cette année, c'était pas ça. Heureusement que Payet était en feu. Malgré ça, ils finissent 6e de la prestigieuse liguain, pas terrible. On parle pas de la LDC...

Après, c'est vrai qu'il y a la note d'espoir Benatia qui peut peut-être dé-zemaniser un peu la Rome et éviter les 4-4. D'ailleurs il en est où benatia, messieurs les ayatollahs de la Serie A ?

Rudi Garcia est assez malin pour réussir à la Roma.C'st pas le type d'entraîneur qui va
se mettre à dos des joueurs du cru comme Totti pour montrer qu'il est le patron.
Il va plutôt essayer de collaborer avec eux pour avoir une sorte de caution auprès des
supporters.
En outre , c'est pas le genre d'entraineur à s'acheter des joueurs au nom ronflant pour
faire rêver les supporters mais plus un entraineur à prendre des petits jeunes , des
revanchard (Mavuba) ou des joueurs en devenir (Hazard)

Le plus gros point d'interrogation sera combien de temps les supporters , la presse
romaine lui donneront du crédit et le supporteront.(La presse romaine l'incendie déjà
sans le connaître).

Son challenge sera de faire un bon début de championnat sur les 5 premières journées
si il arrive à marquer entre 9 et 15 points sur les premiers matches.On commencera
à lui faire confiance.

Je vais m'avancer un peu mais je parie que Rudi va redorer un tant soit peu le blason
de la Roma.Si Garcia réussi avec ce club , il sra très certainement en tête de la liste
de la FFF si Deschamps se plante pour la Coupe du Monde au Brésil
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par fernandollorientais
Il va pas tenir 2 mois... j'espère me tromper, mais j'en doute. Franchement, qu'a-t-il de plus qu'un Luis Enrique ?

Et puis faut arrêter avec Garcia l'apôtre du beau jeu. Cette année, c'était pas ça. Heureusement que Payet était en feu. Malgré ça, ils finissent 6e de la prestigieuse liguain, pas terrible. On parle pas de la LDC...

Après, c'est vrai qu'il y a la note d'espoir Benatia qui peut peut-être dé-zemaniser un peu la Rome et éviter les 4-4. D'ailleurs il en est où benatia, messieurs les ayatollahs de la Serie A ?


6ème de la prestigieuse ligue 1, mais 2ème pour la phase retour avec l'Om et St Etienne.
L'effectif était perdu en début de saison avec une LDC mal négocié et un tour préliminaire qui plombe à chaque fois les clubs engagés.
Non, Garcia a encore fait le boulot à Lille en stabilisant son trio offensif, en trouvant des automatismes entre Balmont-Martin-Mavuba (Gueye).

Puis, quelle écurie ne dépend d'un super joueur en forme ? Manchester sans RVP aurait bien galéré, Paris sans Zlatan, l'OM sans Valbuena, Barcelone sans Messi, le Bayern sans Francky etc..
Je comprendrais jamais ce genre d'argument.
saucissonbière Niveau : CFA2
D'autant que pour le LOSC, Garcia a dû très souvent reconstruire, suite aux nombreux départs (Hazard, Sow, Cabaye, Gervinho pour ne citer qu'eux).

A chaque fois, le résultat était plus que correct.
un peu plus d'italiens et un peu moins d'étrangers de troisième zone ne ferait pas de tord.

Et cela concerne également la majorité des autres clubs du calcio.
Pourtant du talent, il y'en a; les espoirs l'ont encore prouvé hier en se qualifiant pour la finale du championnat d'Europe.

Le foot italien doit absolument prendre exemple sur le foot allemand qui a tout recommencé à la base il y'a qques années pour les résultats que l'on connait.
Les stars ne viennent plus dans le calcio qu'on se le dise alors au lieu de faire venir des mercenaires, formons!
Ça risque d'être tendu pour Garcia. Le succès de Lille jusqu'à son titre s'est construit petit à petit. Garcia est un "bâtisseur" qui a besoin de temps. Ce qui, après les deux saisons catastrophiques de la Roma, est justement ce qui manque. En plus pour une première expérience à l'étranger, il hérite d'un beau bordel* et d'une grosse pression. Le début de saison sera déterminant. En bref le pauvre Garcia a quitté le canapé lillois pour un siège éjectable romain
Message posté par Manu78
un peu plus d'italiens et un peu moins d'étrangers de troisième zone ne ferait pas de tord.

Et cela concerne également la majorité des autres clubs du calcio.
Pourtant du talent, il y'en a; les espoirs l'ont encore prouvé hier en se qualifiant pour la finale du championnat d'Europe.

Le foot italien doit absolument prendre exemple sur le foot allemand qui a tout recommencé à la base il y'a qques années pour les résultats que l'on connait.
Les stars ne viennent plus dans le calcio qu'on se le dise alors au lieu de faire venir des mercenaires, formons!


T'es resté bloqué en 2010 ? La Serie A a beaucoup évolué ces 3 dernières saisons, la qualification des espoirs pour la finale de l'Euro en est plutôt une preuve, ces joueurs jouent souvent dans leurs clubs. Y'a qu'à voir la nouvelle stratégie du Milan, depuis qu'il y a plus de thunes y'a plus le choix !

Le problème aujourd'hui n'est pas d'arriver à former des joueurs, mais de réussir à les garder ! (Balotelli, Verratti, Santon, Bocchetti, Criscito, Borini, El Shaarawy?, ...)
Message posté par fernandollorientais
Il va pas tenir 2 mois... j'espère me tromper, mais j'en doute. Franchement, qu'a-t-il de plus qu'un Luis Enrique ?

Et puis faut arrêter avec Garcia l'apôtre du beau jeu. Cette année, c'était pas ça. Heureusement que Payet était en feu. Malgré ça, ils finissent 6e de la prestigieuse liguain, pas terrible. On parle pas de la LDC...

Après, c'est vrai qu'il y a la note d'espoir Benatia qui peut peut-être dé-zemaniser un peu la Rome et éviter les 4-4. D'ailleurs il en est où benatia, messieurs les ayatollahs de la Serie A ?


Luis enrique et garcia, faut pas deconner non plus.
Le premier a été un grand joueur certes, arrivait avec le verbe haut mais il a jamais rien gagné.
La d1 c'est pas la quintessence des titres mais on est bien content de la gagner.
Garcia l a fait, pas l autre. Ce qui répond à ta question.
Maintenant une chose est certaine, le choix des coachs de la roma est osé ces derniers temps. Mais parmi les 4 derniers, garcia est sans doute le plus opérationnel à l heure actuelle.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
tout a fait d'accord avec toi. il a cherché son onze pendant la 1ere partie de saison, mais une fois qu'il l'a trouvé, ca dépotait!
son attaque etait en feu, il suffit de voir les matches contre marseille ou paris(au parc) pour se rappeler que sa 6eme place est vraiment une accumulation de manque de réussite, de gardiens en feu, de poteaux ou de ballons contrés au dernier moment. rien que le match contre sochaux aura bousiller sa fin de saison, menant 3-0 a 1/4d'heure du terme, l'equipe se déconcentre et ils ont tous parlé de faute professionnelle, mais que peut un coach de son banc a ce moment là?
le foot c'est aussi des echecs et des reussites qui incombent au vent, a la pluie, a l'arbitre et au vaudou.
comme dans la vie quoi. on peut mettre toutes les chances de son coté, si un pot de fleur decide de tomber du balcon, que tu sois en 442 ou 433 y changera pas grand chose.
bon je retourne me prendre un eferalgan, je pars en vrille, c'est dimanche, sur vos applaudissements..
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
d'accord avec pascal pierre
Ah ouais, rien à voir, mais comment se fait il que lolo blanc, l idole des français soit à ce point devenu une catin?
Je suis un des rares à ne l avoir jamais aimé, à l avoir traité d enc.ule quand quelques gus parisiens feignaient même de le respecteren late 90s.
Bref j avais la même opinion que robson à son sujet, soit que couto était plus fort que lui (Hahahahaha).
En tant qu entraîneur, je le trouvais chanceux etc...
BREF, mais moi c'est normal que je pense ça, je suis juste un extrémiste de m.erde quand on parle foot, au surplus je peux suivre l edf que s il y a des parisiens dedans.
Mais le reste des gens, vous vous l aimiez tous le gugus.
Comment 2 mauvais matchs (dont 1 contre équipe quasi imbattable et un autre alors que la team est déjà qualifiée) peuvent changer cela au point que personne ne reagisse quand un gus ecrit qu il a le chzrisme d une huitre?
Pu.tain d injustice.
Message posté par fernandollorientais
Il va pas tenir 2 mois... j'espère me tromper, mais j'en doute. Franchement, qu'a-t-il de plus qu'un Luis Enrique ?

Et puis faut arrêter avec Garcia l'apôtre du beau jeu. Cette année, c'était pas ça. Heureusement que Payet était en feu. Malgré ça, ils finissent 6e de la prestigieuse liguain, pas terrible. On parle pas de la LDC...

Après, c'est vrai qu'il y a la note d'espoir Benatia qui peut peut-être dé-zemaniser un peu la Rome et éviter les 4-4. D'ailleurs il en est où benatia, messieurs les ayatollahs de la Serie A ?


Ce qu'il a de plus que Luis Enrique?

Des titres en tant qu'entraîneur.
Erik Lamela va exploser avec Garcia, il a déjà fait une bonne saison cette année.. Espérons qu'il confirme
C'est bien l'equipe A pourra se concentrer sur le championnat tandis que l'equipe B revera d'Europe...
Rudi, 2 ans la. Je n'en peux plus, mai na gioia !! Beau jeu on s'en fou totalement, des résultats, efficacité. Grace a rudi, les joueurs comme lamela et marquinhos couteront beaucoup plus.. Forza roma
fernandollorientais Niveau : CFA
[citer id="866901" auteur="Pascal Pierre"]

6ème de la prestigieuse ligue 1, mais 2ème pour la phase retour avec l'Om et St Etienne.
L'effectif était perdu en début de saison avec une LDC mal négocié et un tour préliminaire qui plombe à chaque fois les clubs engagés. [/citer]

Pour ne pas jouer le tour préliminaire, Il n'avait qu'à finir 2e. Et puis 2e de la phase retour, ça ne veut rien dire. On est pas en Argentine. Et puis ils ont râté des coches en 2eme partie de saison (Marseille, Sochaux, Sainté...)

Non, Garcia a encore fait le boulot à Lille en stabilisant son trio offensif, en trouvant des automatismes entre Balmont-Martin-Mavuba (Gueye). [/citer]

Je trouve pas qu'il ait bien utilisé martin par rapport à ses qualités. J'attendais un trio Mavuba-Pedretti-Martin (balmont dans la rotation) à la place de ça on a vu un 4231 un peu anonyme, moins de possession, moins de maitrise, et puis, de toute façon ça n'a pas payé. Dans la colonne échec, on peut aussi placer Nolan Roux, qui n'a pas moins de qualité intrinsèque qu'un Sow, d'après moi.

Puis, quelle écurie ne dépend d'un super joueur en forme ? Manchester sans RVP aurait bien galéré, Paris sans Zlatan, l'OM sans Valbuena, Barcelone sans Messi, le Bayern sans Francky etc..
Je comprendrais jamais ce genre d'argument.[/citer]

Oui, certes, mais c'est une sensation globale que j'ai eu, je remarque que les buts de payet sont souvent le fruit de différences individuelles crées par le seul Payet et non par des passes / un bloc haut / une vraie qualité collective, comme ça pouvait être le cas en 2011 (grâce au bon travail de Garcia, sûrement). Payet n'a pas de Xavi, ni de Rooney, ni de Schweini, ni même de Veratti pour lui offrir des galettes. Payet a beaucoup plus porté le LOSC que l'inverse.
Pourquoi n'est tu pas revenu au DFCO?....
fernandollorientais Niveau : CFA
Après je reconnais à Garcia un choix osé, voire même courageux. Il se mouille, on peut pas le nier.

ps : Comment on fait pour citer plusieurs fois ?
Marek Hamsik Niveau : National
De Rossi a peine 20 millions ? Décidément je comprends plus rien au marché des transferts, certes il a raté sa saison et il est plus tout jeune, mais on parle d'un des meilleurs milieux récupérateurs du monde sur ces dernières années. Donc quand je vois que des mecs sont près à mettre 10 millions sur un espoir en Ligue 2 et bah moi je dis recrutez De Rossi, vous ferez une affaire en or. Mais même si je supporte pas la Roma, j'aimerais bien qu'il y reste, ça ferait bizarre de le voir ailleurs.

Pourquoi ne pas essayer de mettre en place une défense à 3 autour de Benaria, habitue à ce système de jeu avec l'Udinese ? Ça peut être une solution pour relancer cette assise défensive, et par ailleurs, un 3-5-2 permettrait de placer Pjanic en numéro 10, sa position préférée, en soutien d'un duo d'attaquants dont on sait qu'il comportera Totti.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Du bon Son
26 32