1. //
  2. // 16es
  3. // Chambly-Lyon

À Lyon, cellule de recrutement ou cellule de crise ?

Si performante dans les années 2000, la cellule de recrutement de l'Olympique lyonnais semble avoir plus de mal à dénicher les perles rares ces dernières années. Le départ de Claudio Beauvue, six mois seulement après son arrivée, symbolise à lui seul les problématiques lyonnaises en matière de recrutement.

Modififié
1k 33
C'était il y a bientôt quinze ans, mais les supporters lyonnais s'en souviennent comme si c'était hier. À l'été 2001, Bernard Lacombe annonce la signature d'un joueur brésilien qui va révolutionner l'Olympique lyonnais sur et en dehors des terrains. Supervisé pendant de nombreuses années par Marcelo, l'œil de l'OL au Brésil, Juninho devient rapidement un « bon coup » pour Lyon. D'autant que, comme l'expliquera Bernard Lacombe quelques années plus tard, son transfert avait tout d'un heureux hasard. Parti superviser Caçapa en vue d'un éventuel transfert pour pallier la blessure de Laville, le conseiller du président repart finalement avec le petit prodige de Vasco. Le plus gros coup de chance de l'histoire ? Pas tellement. À cette époque, la cellule de recrutement de Lyon tourne à plein régime, et réussit bien souvent de très bons coups en recrutant de jeunes joueurs pour de petites sommes, avant de les transformer et de les revendre au prix fort aux grands clubs européens. Les exemples dans ce sens abondent : Michael Essien (Bastia, Lyon, Chelsea), Éric Abidal (Lille, Lyon, Barcelone), Florent Malouda (Guingamp, Lyon, Chelsea), Mahamadou Diarra (Vitesse Arnhem, Lyon, Real Madrid), etc. Un savoir-faire exemplaire qui a aidé l'OL à bâtir sa légende. Seulement, depuis cinq ans, la machine est grippée, et les transferts réussis se comptent sur le doigt d'une main.

Disette ou famine ?


Un simple état des lieux permet d'établir l'équation du mercato lyonnais sur ces cinq dernières années. Côté réussite, l'OL a tout de même réussi à s'attacher les services de Christophe Jallet et d'Henri Bedimo, qui est peut-être sur la pente descendante, mais qui aura tenu son rang plusieurs saisons durant. Côté échecs en revanche, la liste est un peu plus longue : Bakary Koné, Lindsay Rose, Arnold Mvuemba, Gaël Danic, Miguel Lopes, Fabián Monzón (oui, oui, vous l'aviez oublié et c'est normal) et Claudio Beauvue, donc. Le déséquilibre est saisissant. Et même si Sergi Darder pourrait rejoindre la première catégorie, Mapou Yanga-Mbiwa et Mathieu Valbuena risquent bien de rejoindre la deuxième. Mais qu'arrive-t-il à la cellule de Florian Maurice ? Les raisons de ces échecs chroniques sont nombreuses. La première d'entre elles est bien évidemment financière. Avec les lourds investissements dans son nouveau stade et dans son centre de formation, l'OL a un peu délaissé sa cellule de recrutement. Difficile d'aller chercher un nouveau Essien (qui avait tout de même été payé onze millions d'euros) ou Lisandro (24 millions d'euros) avec trois fois moins de moyens.


Un argument financier valable, mais qui s'effrite lorsqu'on aborde le dernier mercato de l'OL. Pour sa saison de la confirmation après une excellente saison inattendue, Lyon a déboursé 36 millions d'euros cet été et s'est planté sur presque toute la ligne. S'il était difficile de voir venir l'échec de Claudio Beauvue ou l'échec encore relatif de Mathieu Valbuena, personne ne peut expliquer aujourd'hui la signature de Mapou Yanga-Mbiwa pour 10 millions d'euros. Si les performances du défenseur prouvent bien un déficit footballistique pur, la cellule aurait dû le voir venir. Pour les autres joueurs, deux problèmes majeurs se présentent : une difficulté d'intégration dans un effectif soudé par les années du centre de formation et une difficulté d'intégration dans un système de jeu qui peine à évoluer depuis la saison passée. Parfois, ces deux difficultés n'en forment plus qu'une et poussent les joueurs à disjoncter et à quitter l'OL après six mois seulement. N'est-ce pas, Claudio Beauvue.

Repas de famille en 4-4-2 losange ou en 4-3-3


En plus d'un public exigeant – trop exigeant ? –, Mathieu Valbuena, pour ne citer que lui, est arrivé à Lyon avec l'étiquette de joueur clef. Pas simple alors de s'intégrer dans un vestiaire de jeunes joueurs qui viennent eux aussi tout juste d'être promus joueurs clefs. Pas simple, non plus, de jouer dans un système de jeu qui le dessert complètement. L'association Valbuena/Lacazette ne fonctionne pas, et c'était prévisible. Et l'erreur est aussi celle du coach, persuadé qu'en mettant Valbuena à la place de Fekir, tout irait pour le mieux. Le constat est à peu près le même avec Claudio Beauvue. Si l'intégration par le vestiaire coince, difficile ensuite d'exprimer son plein potentiel sur le terrain. Et la récente altercation entre Corentin Tolisso et Lindsay Rose prouve bien que quelque chose cloche. Pas si simple de s'ouvrir aux recrues quand on a passé des années et des années à évoluer ensemble, des équipes de jeunes jusqu'à l'équipe première...


Alors comment redonner des couleurs à la politique de recrutement de Lyon ? En lui conseillant, par exemple, d'activer à nouveau son réseau en Amérique du Sud. Seulement, les prix ne sont plus tout à fait les mêmes qu'il y a quinze ans, et la dérégulation exacerbée du marché des transferts – merci la Premier League – ne permet pas à l'OL de lutter avec d'autres clubs qui n'hésitent pas à balancer 30 millions pour un espoir. Au final, le meilleur conseil à donner à la cellule recrutement et aux fans, ce serait peut-être de se montrer patients. Les investissements consentis pour la construction du nouveau stade finiront par avoir des retombées importantes. Et puis, si le recrutement de l'équipe première laisse à désirer, Gérard Bonneau continue de réaliser un excellent travail de recrutement pour le centre de formation. Et généralement, ce bon travail finit toujours pas payer.


Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

La différence est simple, avant on prenait des jeunes prometteurs ou des joueurs qui ont été un minimum supervisés, aujourd'hui on prend des joueurs qui certes ont de l'expérience mais qui sont moyens et qui ont déjà atteint leur plafond.

Et le fait que la cellule ne supervise pas les joueurs recrutés mais ne lisent que les résumés de matchs ou regardent des compils youtube à la place, n'est pas là pour aider.

Franchement qui va croire que mapou a été supervisé les deux dernières années? Et valbuena? Ils l'ont vu à l'OM en ligue 1 avant sa coupe du monde? Ils sont allés le voir en Russie? Et beauvue? Et morel?

Tout ça c'est de la précipitation, ce qui donne un résultat chaotique et prévisible. Malheureusement ça ne va pas s'arrêter. Maurice est clairement un incompétent.

On n'a pas besoin de 6 recrues par saison à lyon pour réussir, 2 ou 3 suffisent si elles sont bien ciblées.
Note : 2
LES GARS MONTANIER EST VIRE


AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII MESSIEURS DAMES

ON S EN BRANLE DE BOURG EN BRESSE
Je pense que le premier souci vient des jeunes lyonnais, quand tu as des mecs comme Ferri et Tolisso qui se prennent pas pour rien et n'ont aucune mentalité, je pense que les recrues n'arrivent pas à se fonder au milieu de ces jeunes.
Concernant Beauvue, tout le monde lui tire à boulets rouges dessus mais sur la première partie de saison, je pense qu'il a été aussi bon que Lacazatte et clairement meilleur que Valbuena et Mapou
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Le problème vient de Flo Maurice.
C'est une bite, voilà tout.

Je serais un meilleur recruteur que lui, j'en mets ma main à couper ! Que Aulas me donne l'occasion de jouer ma main, franchement, je ne suis pas cher.
Si tu veux bien figurer en LDC, il te faut des vrais cadres expérimentés avec un bon vécu en LDC. Tu ne peux pas te contenter de ton centre de formation.
Umtiti doit être accompagné d'un central expérimenté, Lacazette n'a jamais été très performant en Europe (jamais plus de 2 buts par saison de C1 ou C3). Gonalons tient la baraque comme il peut, Fékir n'a qu'une vraie saison dans les jambes et on ne sait pas encore comment (et quand) il va revenir. Grenier reste décevant.
Les Tolisso, Ferri sont encore bien tendre, pour Kalulu et Cornet on va attendre encore un peu...
Bref tout ça pour dire qu'un peu d'expérience est souhaitable, après, à voir comment réussir l'intégration de ces joueurs, qui ne doivent pas représenter une menace pour les jeunes, mais plutôt un relais dans leur apprentissage.
Pour résumer, cher Bestclic, ne vois-tu pas ton OL un peu trop beau avec ses jeunes?
Message posté par tintin12
Je pense que le premier souci vient des jeunes lyonnais, quand tu as des mecs comme Ferri et Tolisso qui se prennent pas pour rien et n'ont aucune mentalité, je pense que les recrues n'arrivent pas à se fonder au milieu de ces jeunes.
Concernant Beauvue, tout le monde lui tire à boulets rouges dessus mais sur la première partie de saison, je pense qu'il a été aussi bon que Lacazatte et clairement meilleur que Valbuena et Mapou


Ferri a une bonne mentalité je pense. Après tolisso et beauvue ne s'appréciaient pas beaucoup, laca et beauvue non plus je pense.

Je pense aussi que fournier a mal géré l'affaire sur la première partie de saison, et le fait que certains joueurs jouent alors qu'ils enchaînaient les mauvais matchs, ça a pu attiser les tensions.

Et j'ai l'impression que génésio va reproduire les mêmes erreurs notamment en insistant avec tolisso et mapou. Passer 3 ou 4 matchs sur le banc avec quelques entrées en cours de match ne leur ferait pas de mal je pense.
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Message posté par Peewow
LES GARS MONTANIER EST VIRE


AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII MESSIEURS DAMES

ON S EN BRANLE DE BOURG EN BRESSE


Calme-toi.
Message posté par LaDauph
Si tu veux bien figurer en LDC, il te faut des vrais cadres expérimentés avec un bon vécu en LDC. Tu ne peux pas te contenter de ton centre de formation.
Umtiti doit être accompagné d'un central expérimenté, Lacazette n'a jamais été très performant en Europe (jamais plus de 2 buts par saison de C1 ou C3). Gonalons tient la baraque comme il peut, Fékir n'a qu'une vraie saison dans les jambes et on ne sait pas encore comment (et quand) il va revenir. Grenier reste décevant.
Les Tolisso, Ferri sont encore bien tendre, pour Kalulu et Cornet on va attendre encore un peu...
Bref tout ça pour dire qu'un peu d'expérience est souhaitable, après, à voir comment réussir l'intégration de ces joueurs, qui ne doivent pas représenter une menace pour les jeunes, mais plutôt un relais dans leur apprentissage.
Pour résumer, cher Bestclic, ne vois-tu pas ton OL un peu trop beau avec ses jeunes?


Je ne pense pas, l'expérience s'acquiert. Je n'ai pas l'impression que les joueurs de la gantoise étaient plus expérimentés que nous. De même man city qui jouent tous les ans la champions league et qui a recruté des joueurs d'expérience galèrent tous les ans en LDC(un peu moins maintenant.

Comme je l'ai dit ça ne sert à rien de prendre des joueurs expérimentés s'ils sont mauvais.

Le fait est que les jeunes ont fini deuxièmes en championnat l'année dernière et que cette saison avec un effectif plus expérimenté à mi-saison on est 9ème avec un jeu fluctuant.

Je pense que si on avait gardé les mêmes joueurs plus un remplaçant pour gourcuff qui partait et un défenseur central, ça aurait suffi.

Concernant grenier n'oublions pas qu'il a joué 4 matchs en un an avant son retour et qu'il joue à un poste qui n'est pas le sien en faisant des prestations correctes voire plutôt bonnes sur certains matchs.
Rahletace Niveau : DHR
A votre avis les lyonnais, cet échec dans le recrutement ne reflète t-il pas la nécessité qu'Aulas ne se mèle pas trop de cet aspect de la gestion du club ?

J'ai vraiment l'impression de voir sa pate dans le recrutement de cette année.

Le recrutement de Valbuena m'apparait assez incohérent d'un point de vu sportif pur.
Tu viens de terminer deuxième avec une équipe qui joue pas mal en attaque avec un style de jeu relativement fixé. Logiquement, tu décides de continuer dans la même veine en recrutement pour te renforcer, dans ton style de jeu, sur le terrain et sur le banc. C'est d'ailleurs le chemin que semblait prendre l'OL à la fin de la saison.
Face à la blessure d'un joueur majeur il m'apparait cohérent de recruter pour le remplacer, au moins de manière temporaire. Mais l'objectif est quand même d'essayer de conserver la recette gagnante. Tu sais que ton "top playeur" va revenir pour reprendre sa place. L'objectif est donc le garder une équipe qui correspond.

Mais en recrutant Valbuena, c'est pas du tout ça qui se passe. Tu recrutes un joueur qui vient directement concurrencer ton meilleur joueur et qui, surtout, modifie complètement la façon de jouer l'attaque de ton équipe. Outre le fait que tu doit attendre qu'il s'adapte à l'équipe, tu dois en plus attendre que l'équipe s'adapte au joueur. C'est comme si tu revenais 1 an en arrière. En plus, on n'est pas sur n'importe quel poste d'attaque: le 10, le directeur de jeu.

Ce recrutement, c'est typiquement celui d'un président selon moi. Ton meilleur joueur se blesse, ton équipe est pas brillante donc tu cherches un nom ronflant pour satisfaire tes supporters. En plus, c'est un joueur qui te donne une visibilité. Mais d'un point de vu sportif, c'est tout de suite un risque.




On peut aussi pointer le problème Fournier: un entraineur qui s'écrase. Face à un président qui a de la stature, il disparait. Il sait comment joue son équipe, c'est à lui de dire que le recrutement de Valbuena va lui poser ce type de problème.

Même chose avec Beauvue. Il connait ses caractéristiques, il sait comment son équipe va joueur et il peut donc déduire qu'il va avoir du mal à mettre son joueur dans de bonnes dispositions (cf. interview de Gourvennec sur le sujet). Le recrutement de Valbuena a encore empiré les choses car l'équipe joue encore moins de manière "beauvue compatible". Là encore, ça sent le choix présidentiel: un recrutement pas trop chère, pas trop cheap, qui fait bien sur la papier car plein de potentiel.



A l'inverse, le recrutement de Darder semble beaucoup plus intelligent. Il peut devenir un top ou flop mais la une logique sportive cohérente a présidé le recrutmeent.



J'ai pas mal de respect pour Aulas et son taf mais j'ai l'impression que sur ce sujet, il atteint son "seuil d'incompétence".



Voilà, désolé pour le pavé. Merci à ceux qui le liront et répondront.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Sinon de ce que j'ai entendu a gauche a droite, le fameux Tousart qu'on a pris en L2, c'est encore une belle escroquerie. Kemen, il parait que ça va.

Et les mecs qui parlent d'expérience, oui et non. Un bon joueur jeune, je le favoriserais toujours a un joueur moyen d'expérience. En L1, la mentalité c'est souvent l'inverse...
Pour moi, on a raté le coche quand on a pris Valbuena au lieu de Belhanda, qui au surplus coûtait bien moins cher en termes de salaire.
lilisushi Niveau : DHR
De l'extérieur (n'étant pas supportrice lyonnaise), j'ai l'impression que quand Lyon flambe c'est surtout en recrutant des joueurs prometteurs avec un peu de bouteille (type Cris, Juni, Malouda) plutot que des joueurs confirmés(sauf sonny anderson).

A mon sens le transfert de Lisandro c'était déjà le début de la fin et montrait une cellule de recrutement qui ne passait plus tellement de temps à suivre des jeunes talents (car Lisandro c'est pas une trouvaille tant il était évident que ce type était le joueur clé de Porto). D'ailleurs pour les recrutements de valbuena et beauvue on sens que les mecs se sont pas foulés en supervision sur leurs qualités propres et les qualités recherchées...

On sens que leur réseau n'est plus du tout le même, aussi fourni. Sinon au vu de l'économie actuelle des transferts, une piste pourrait être la post-formation : recruter des talents de 17-18, les faire jouer en jeune et CFA puis en équipe 1ere, ça faciliterait pê l'intégration...
En tant que supportrice des girondins, il me semble que ça commence à fonctionner du côté de chez nous (guilbert, ounas, crivelli...)
ToxikCheese Niveau : Loisir
Franchement je pense qu'on aussi pas mal joué de malchance...

De plus, je ne mettrais pas Bakary Koné dans la liste des echecs... On l'a pris en L2 sans grande conviction et pour franchement pas cher, on savait d'avance qu'il ne serait pas un cador, mais on avait besoin de joueur en defense, et des pas cher... Au final, Koné fais plus de mauvais match que de bon match, mais il reste utile, il a un très bon jeu de tête et a un état d'esprit irreprochable pour le coup...

Beauvue me fait penser aux recrues françaises qu'on prenait à la grande époque, genre Frau ou Née, les mecs sortaient d'une saison au top, et venaient s'enterrer chez nous car ils n'arrivaient pas à franchir le palier qui sépare un club correct d'un club ambitieux et exigeant. La mayonnaise n'a pas pris, c'est pas étonnant, mais encore une fois, un attaquant de ce niveau à l'instant "T" (la fin de saison dernière), on ne l'a vraiment pas payé cher ! Suffit de voir comment on n'arrive pas à recruter Ben Yedder...

Rose est une erreur. Il n'était déjà pas fantastique à Valenciennes, prometteur à la limite, mais loin de partir dans la peau d'un titulaire en puissance. Alors arrivé à Lyon, quand t'es de l'extérieur et que tu n'es pas forcement meilleur que les jeunes déjà sur place et qui attendent leur tour, tu as de grande chance de t'enterrer...

Danic, c'est compliqué. Quand il signe je me dis "putain bonne pioche, un mec avec de l'expérience, Ailier et assez technique" surtout pour notre 4-3-3 d'alors, celui du tout début de la 1ere saison de Garde où on s'est rendu compte qu'il ne fonctionnait pas... Résultat, on change pour le 4-4-2 losange et ça fonctionne... Malheureusement pour le bon Danic, qui n'a pas sa place dans ce systeme, tout comme Ghezzal d'ailleurs, qui était déjà là à l'époque et qui ne jouait pas pour les même raisons.

Dans les réussites, vous auriez pu rajouter Bisevac, qui a longtemps été le meilleur avec Umtiti, et qui a mon avis a permis à ce dernier de s'aguerrir auprès d'un défenseur d'expérience et d'un bon niveau.

Et pour finir, c'est évident aussi que le marché à changé... On ne peut plus lutter contre des clubs qui recrutent des espoirs brésiliens pour 20M... On est aussi surement devenu frileux rapport aux économies à faire impérativement pour rentrer dans nos frais...

Bref, wait n see comme on dit, nous verrons bien ce que nous reserve l'avenir...
Message posté par tintin12
Je pense que le premier souci vient des jeunes lyonnais, quand tu as des mecs comme Ferri et Tolisso qui se prennent pas pour rien et n'ont aucune mentalité, je pense que les recrues n'arrivent pas à se fonder au milieu de ces jeunes.
Concernant Beauvue, tout le monde lui tire à boulets rouges dessus mais sur la première partie de saison, je pense qu'il a été aussi bon que Lacazatte et clairement meilleur que Valbuena et Mapou


Très franchement pour Beauvue ca reste discutable... Il a pas le même poste que Mapou donc c'est moins visible. Le principal problème c'est que ce type n'était pas fait pour le jeu de l'OL. Il ralentit les actions, ne fait que des mauvais choix, et galère à se procurer des occasions (ce qui est con parce que le seul endroit où il est pas trop mauvais, c'est dans la finition).

Après y a eu l'histoire du manque de confiance, le manque de percussion et les déchets techniques de l'équipe sans parler de l'instabilité du vestiaire, mais je suis bien content qu'il se soit tiré, je le trouve absolument pas humble.

Ferri, Tolisso, Lacazette et Umtiti, d'après ce que je sais, c'est un peu la bande à Jimmy du vestiaire... Les types passent leur temps à chambrer, à se montrer régulièrement en boite tous les quatre et à se prendre pour les nouvelles divas (d'où notamment l'embrouille Tolisso/Rose). le problème c'est que les deux derniers ont plus de talent et donc plus de légitimité. Pour les deux autres, ça commence à se voir.
Message posté par Rahletace
A votre avis les lyonnais, cet échec dans le recrutement ne reflète t-il pas la nécessité qu'Aulas ne se mèle pas trop de cet aspect de la gestion du club ?

J'ai vraiment l'impression de voir sa pate dans le recrutement de cette année.

Le recrutement de Valbuena m'apparait assez incohérent d'un point de vu sportif pur.
Tu viens de terminer deuxième avec une équipe qui joue pas mal en attaque avec un style de jeu relativement fixé. Logiquement, tu décides de continuer dans la même veine en recrutement pour te renforcer, dans ton style de jeu, sur le terrain et sur le banc. C'est d'ailleurs le chemin que semblait prendre l'OL à la fin de la saison.
Face à la blessure d'un joueur majeur il m'apparait cohérent de recruter pour le remplacer, au moins de manière temporaire. Mais l'objectif est quand même d'essayer de conserver la recette gagnante. Tu sais que ton "top playeur" va revenir pour reprendre sa place. L'objectif est donc le garder une équipe qui correspond.

Mais en recrutant Valbuena, c'est pas du tout ça qui se passe. Tu recrutes un joueur qui vient directement concurrencer ton meilleur joueur et qui, surtout, modifie complètement la façon de jouer l'attaque de ton équipe. Outre le fait que tu doit attendre qu'il s'adapte à l'équipe, tu dois en plus attendre que l'équipe s'adapte au joueur. C'est comme si tu revenais 1 an en arrière. En plus, on n'est pas sur n'importe quel poste d'attaque: le 10, le directeur de jeu.

Ce recrutement, c'est typiquement celui d'un président selon moi. Ton meilleur joueur se blesse, ton équipe est pas brillante donc tu cherches un nom ronflant pour satisfaire tes supporters. En plus, c'est un joueur qui te donne une visibilité. Mais d'un point de vu sportif, c'est tout de suite un risque.




On peut aussi pointer le problème Fournier: un entraineur qui s'écrase. Face à un président qui a de la stature, il disparait. Il sait comment joue son équipe, c'est à lui de dire que le recrutement de Valbuena va lui poser ce type de problème.

Même chose avec Beauvue. Il connait ses caractéristiques, il sait comment son équipe va joueur et il peut donc déduire qu'il va avoir du mal à mettre son joueur dans de bonnes dispositions (cf. interview de Gourvennec sur le sujet). Le recrutement de Valbuena a encore empiré les choses car l'équipe joue encore moins de manière "beauvue compatible". Là encore, ça sent le choix présidentiel: un recrutement pas trop chère, pas trop cheap, qui fait bien sur la papier car plein de potentiel.



A l'inverse, le recrutement de Darder semble beaucoup plus intelligent. Il peut devenir un top ou flop mais la une logique sportive cohérente a présidé le recrutmeent.



J'ai pas mal de respect pour Aulas et son taf mais j'ai l'impression que sur ce sujet, il atteint son "seuil d'incompétence".



Voilà, désolé pour le pavé. Merci à ceux qui le liront et répondront.


Aulas ne prend pas seul les décisions en matière de recrutement. Le problème c'est que les personnes dont il s'est entouré dans ce domaine dernièrement ne sont pas compétentes et préfère céder à la facilité au lieu d'effectuer un vrai travail de recherche. Argent facile.

Et fournier ne s'écrasait pas autant que tu le penses, à plusieurs reprises il a fait des déclarations sur le recrutement pour réclamer du renfort en demandant des profils spécifiques, et aulas qui ne l'écoutait pas vraiment sur les premiers mercatos a cédé sur le dernier, et on a pris quasiment que de la merde.
Message posté par ToxikCheese
Franchement je pense qu'on aussi pas mal joué de malchance...

De plus, je ne mettrais pas Bakary Koné dans la liste des echecs... On l'a pris en L2 sans grande conviction et pour franchement pas cher, on savait d'avance qu'il ne serait pas un cador, mais on avait besoin de joueur en defense, et des pas cher... Au final, Koné fais plus de mauvais match que de bon match, mais il reste utile, il a un très bon jeu de tête et a un état d'esprit irreprochable pour le coup...

Beauvue me fait penser aux recrues françaises qu'on prenait à la grande époque, genre Frau ou Née, les mecs sortaient d'une saison au top, et venaient s'enterrer chez nous car ils n'arrivaient pas à franchir le palier qui sépare un club correct d'un club ambitieux et exigeant. La mayonnaise n'a pas pris, c'est pas étonnant, mais encore une fois, un attaquant de ce niveau à l'instant "T" (la fin de saison dernière), on ne l'a vraiment pas payé cher ! Suffit de voir comment on n'arrive pas à recruter Ben Yedder...

Rose est une erreur. Il n'était déjà pas fantastique à Valenciennes, prometteur à la limite, mais loin de partir dans la peau d'un titulaire en puissance. Alors arrivé à Lyon, quand t'es de l'extérieur et que tu n'es pas forcement meilleur que les jeunes déjà sur place et qui attendent leur tour, tu as de grande chance de t'enterrer...

Danic, c'est compliqué. Quand il signe je me dis "putain bonne pioche, un mec avec de l'expérience, Ailier et assez technique" surtout pour notre 4-3-3 d'alors, celui du tout début de la 1ere saison de Garde où on s'est rendu compte qu'il ne fonctionnait pas... Résultat, on change pour le 4-4-2 losange et ça fonctionne... Malheureusement pour le bon Danic, qui n'a pas sa place dans ce systeme, tout comme Ghezzal d'ailleurs, qui était déjà là à l'époque et qui ne jouait pas pour les même raisons.

Dans les réussites, vous auriez pu rajouter Bisevac, qui a longtemps été le meilleur avec Umtiti, et qui a mon avis a permis à ce dernier de s'aguerrir auprès d'un défenseur d'expérience et d'un bon niveau.

Et pour finir, c'est évident aussi que le marché à changé... On ne peut plus lutter contre des clubs qui recrutent des espoirs brésiliens pour 20M... On est aussi surement devenu frileux rapport aux économies à faire impérativement pour rentrer dans nos frais...

Bref, wait n see comme on dit, nous verrons bien ce que nous reserve l'avenir...


Bonne analyse.
Beauvue, c'est exactement comme Née, je te rejoins à 100%. Le caractère en plus. Née avait beau être une simple "utilité", il avait beau croquer et se faire conspuer par le Virage Nord, le gars n'a JAMAIS provoqué les supporters ni pleuré dans la presse.
Il y a peut être ça aussi qui a changé depuis 15 ans. Les gars qui étaient moins bons ne pleuraient pas dans la presse (coucou Cavani), ne parlaient pas d'équipe de France après une seule saison à 15 buts et ne revendiquaient pas de salaire disproportionné.

Baky Koné, je suis désolé, mais le gars nous a amené en LDC. Le coup de tronche à 18M€, je me rappelle que toute la France du foot (bon, peut être pas nos amis stéphanois)criait au génie d'Aulas, acheter un gars 2M pour qu'il marque pour une qualif à 20M.
Après, ses performances n'ont pas été à la hauteur des attentes par la suite, mais c'est pareil, le gars a une mentalité irréprochable, et rien que pour ça, respect. D'autant que je reste persuadé qu'il ne s'agit que d'une histoire de confiance.
En comparaison, Mapou, 10M€, passeur attitré de Zlatan... Je me souviens cet été d'un amical de la Roma (contre Barça je crois, mais j'ai un doute), le transfert de Mapou était dans l'actualité. Et là, le drame, je vois un défenseur pataud, fébrile, capable de faire une passe en retrait au gardien du milieu de terrain avec la puissance d'une moule arthritique et neurasthénique. Bon, super passe décisive, certes, mais pas du bon côté.
La cellule de recrutement est probablement nulle et dépassée (et cela remonte a la période Puel - la liste des échecs depuis 10 ans est bien plus longue que celle proposée dans l'article). Se greffe dessus un gros problème de management RH dont le principal responsable est probablement Papy Aulas. On a fait croire à une bande de petits jeunes qu'une deuxième place chanceuce valait un titre de champion de France. Grossière erreur. Les melons ont gonflé et les salaires ont suivi...Aucun de ces mecs joueurs n'avait fait deux saisons correctes de suite et les voila rois du bac a sable lyonnais.
Dimanche soir, le meilleur lyonnais était Morel ! Lacazette, ferri, Tolisso, Grenier ont été médiocres de suffisance.
Le constat est terrible. Vous rajoutez un Genesio - chopé au rayon low cost en promo - et un Valbuena - immensément surcoté - et vous avez de la bouillie de football.
Papy n'est plus dans le coup.
Parce qu'on recrute des mecs qui manque de caractère, désolé si cet été on recrute un Lisandro les Ferri et les Tolisso ils vont pas la remmener beaucoup... On veut nous faire croire qu'ils font la loi mais personne n'est là pour la faire à leur place, aujourd'hui tu prends un type comme Essien avec la caisse physique et mental qu'il avait à 21 ans le Tolisso il te l'enverrais 2 3 fois dans les baches à l'entrainement et hop problème réglé. Notre problème c'est que l'on recrute des flans !
Mouais... La filière SudAm' avec Juninho, Caçapa, Edmilson... Okay... Mais Nilmar,Fred, Fabio Santos ou Kleber Anderson, on en parle?
La filière L1 avec Malouda, Essien, Toulalan, Reveillère, Luyindula, Pjanic Kallstrom (?)...Okay... mais Diatta, Keita, Bodmer, Mensah, Ederson, Monsoreau, Frau ou Pedretti, Piquionne on en parle?

Sans compter l'échec dans la quête du numéro 9, l'heritier de Sonny... Elber, Baros, Carew (Nilmar, Fred)...
Il y a eu des coups réussis (Wiltord) et des ratés (Grosso, Boumsong)...

Au final, la cellule recrutement de l'OL sur les années 2000-2010, a eu de belles réussites, mais il y a eu aussi des gros ratés qu'on a oublié (Delgado, Crosas...)...
Tolisso cette saison c'est une tete de con. Grosse tête, suffisance et arrogance. Sans parler qu'il fout la merde. L'année dernière c'était un de mes joueurs préféré dans l'équipe mais la je le supporte plus. Pour je ne sais pas quelle raison il a un passe-droit aussi et il enchaine les matchs alors que ca fait deux mois qu'il doit être sur le banc.

Enfin bref je vais partir sur un monologue à la bestclic sur Valbuena

Pour en revenir à la cellule de recrutement et au staff lyonnais en general, j'ai l'impression que s'entourer de "légendes" du club nuit au succès du club. Si c'était pas ses potes peut-être que Aulas nous aurait déjà débarrassé de Lacombe ou de Maurice qui sont à mes yeux plus compétents.

La cellule de recrutement est à reconstituer, il faut investir de l'argent du stade dedans et prendre des scouts. C'est aberrant qu'en France on a pas un club qui à plus de 4 scouts alors que dans les autres championnats tu peux en avoir 15 dans un club moyen. Je sais pas combien Lyon en à mais ca doit pas dépasser 1 ou 2.

A partir du moment ou t'as pas de scout tu peux pas faire du bon travail en matière de recrutement a part si t'es chanceux. A l'époque du Brésil on avait Marcelo qui faisait du gros travail sur place et on a vu ou ca nous a mené.

Et Bestclic, je suis d'accord avec toi, il n'y a pas eu de travail de fond sur le recrutement cet été sauf peut être pour Darder. On à pris des noms ronflants sans trop réfléchir et on voit ou ca nous a mené.

La remarque sur Aulas qui à peut être trop d'influence sur le mercato est aussi vraie
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Sur les résultats, je pense qu'il ne faut pas oublier le rôle de l'entraîneur qui, à mon avis, bénéficiait du bon travail de Garde la saison passée.
Bizarrement dès que c'est quelqu'un de la maison qui prend les rênes, on retrouve un fond de jeu plus intéressant.
L'analyse de l'article sur les recrutements me plaît beaucoup.
Que ce soit au sujet de l'intégration des nouveaux dans un effectif de copains ou à propos d'un manque évident de supervision (dû non pas à l'investissement fait sur un joueur - Mapou 10 millions d'€ - mais peut-être à un manque de moyens de la cellule de recrutement).
J'ai pu lire dans un commentaire quelqu'un parler de "recrutement de président", j'aime bien cette analyse aussi. Combien de fois Aulas a-t-il insisté sur le nombre d'internationaux français présents à Lyon ?
Peut-être était-ce une "erreur d'ego", c'est à dire qu'en voulant redorer le blason de son club, il s'est laissé embarquer dans des transferts un peu douteux...

Comme le dit l'article aussi, les bonnes affaires dans le foot sont de plus en plus rares malheureusement.
Il faut de plus, quand on a un centre de formation performant comme celui de l'OL, être capable de recruter des joueurs "cadres", avoir des cadres dans le staff aussi, pour aider à l'intégration de ces derniers.

Aulas est loin d'être bête, son passé en tant que chef d'entreprise me fait croire qu'il s'y connaît en management d'humains. Je crois aussi qu'il sait reconnaître ses erreurs et revenir sur ses pas ou infléchir sa position si besoin (comme le prouve l'éviction de Fournier). Il sait sans doute déjà où il va, et comme le rappelle l'article, un peu de patience ne peut nous faire de mal.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 33