En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Virginia Commonwealth University
  4. // Ép. 2

À la découverte de Richmond et des Rams

Pendant les deux semaines suivant son grand départ pour les États-Unis, Steven Dal Molin a eu le temps de découvrir Richmond, en Virginie, de commencer les entraînements et de régler les dernières formalités administratives inhérentes à sa nouvelle vie. Et même de faire la fête.

Modififié
L'aventure américaine de Steven Dal Molin a officiellement commencé le jeudi 30 juillet dernier. Le cœur serré, le jeune Montpelliérain fait ses adieux à sa famille, à ses amis et à tous ses proches. L'excitation et une détermination à toute épreuve prennent rapidement le pas sur le peu d'anxiété que ressent Steven dans le long courrier l'emmenant vers sa nouvelle vie. Une fois les contrôles passés, Steven retrouve Dave Giffard, le head coach de sa prochaine équipe, venu le chercher au Richmond International Airport. À ses côtés, Matt Canady, le coach assistant. Steven ne le sait pas encore, mais Matt deviendra un peu sa deuxième maman. « Ils m'ont directement emmené dans ma chambre. C'est dans une résidence universitaire où il n'y a presque que des sportifs » , décrit Steven. Sans doute pour faciliter son intégration dans l'équipe, Steven est placé dans un appartement avec trois coéquipiers, dont le capitaine des Rams, Dennis Castillo, « Dennis The Menace » comme ils le surnomment là-bas. Avec une bonne partie de l'équipe, le jeune Français part visiter son campus et la ville. Un quart d'heure suffit au nouvel arrivant pour prendre la mesure de l'immensité des lieux. « Dans la foulée, on est allés manger au grand fast food mexicain du coin, Chipotle » , explique Steven avant de confesser s'y être rendu par la suite quatre ou cinq fois. Côté communication, le footballeur s'en sort plutôt bien, et reconnaît même avoir fait de gros progrès en compréhension orale. « Mais je comprends mieux les internationaux que les Américains, ils parlent plus lentement » , raconte-t-il.

Début des entraînements et formalités administratives


Décalage horaire oblige, Steven profite de son vendredi pour se reposer et reprendre des forces pour affronter le camp d'entraînement du premier week-end. « On a eu trois entraînements le samedi et deux le dimanche » , détaille Steven. Et si les Parisiens ont toutes les raisons de se plaindre de la chaleur, les habitants de Richmond souffrent également de températures très élevées couplées à un taux d'humidité hors norme. Ce premier week-end passé, Steven doit affronter une semaine d'entraînement sans le coach. « On s'est retrouvés, toute l'équipe, et on s'est pris en main. On a organisé nos entraînements toute la semaine » , raconte le Français, stupéfait par la qualité des installations à sa disposition. Des terrains parfaitement entretenus, une salle de musculation réservée à l'équipe, une salle de conférence équipée des dernières technologies, etc. « Je te le dis, c'est pas les équipements qu'on a en France ! »

Les entraînements terminés, Steven passe ses fins de journée à tacler les premières formalités administratives. Première étape : trouver une téléphone portable et un forfait adéquat. Ceci fait, le jeune joueur doit ouvrir un compte à la banque. Heureusement, Matt Canady, le coach assistant, est là pour lui donner un coup de main : « Lui, c'est incroyable, il sait tout sur tout. T'as besoin de quelque chose ? Tu vas voir Matt et il t'aide ! Là, il est venu me chercher chez moi, il m'a emmené à la banque, il m'a expliqué ce que je ne comprenais pas et tout s'est bien passé. » Chez lui, Steven se lie d'amitié avec ses coéquipiers/colocataires : Denis, donc, mais aussi Rafael Andrade Santos, un Brésilien, et Jorge Herranz, un Espagnol. Avant la rentrée des classes, le 19 août, Steven doit choisir les cours qu'il suivra cette année. Et si aucune cheerleader ne s'est encore proposée pour l'aider avec ses devoirs, les footballeurs sont sous l'aile d'une conseillère qui leur est entièrement dévouée.

Sorority et préparation


S'il croise quelques basketteurs dans sa résidence – « des montagnes » , comme il les décrit – Steven n'a pas rencontré toutes les équipes de VCU. « J'ai surtout vu les équipes féminines, mais attention, je ne cherche pas particulièrement une fille dans ces équipes ! » , plaisante-t-il. Il a toutefois la chance de vivre sa première soirée à l'américaine, vendredi 7. Comme dans les films et les séries chéris par le public mondial, Steven se retrouve dans une sorority party à quelques pas de son appartement. « La maison était bondée, j'étais obligé de me coller aux gens, il y avait de la musique, tout le monde s'amusait » , explique-t-il. Ces sororities, ces confréries de filles, organisent chaque semaine des House Parties semblables à celle-ci. Steven est mis en garde par ses coéquipiers : il va devoir s'habituer, des fêtes comme celles-ci, il y aura droit plusieurs fois par mois.

Ce mercredi, Steven est en pleine semaine de préparation. Depuis lundi, ses journées ne lui laissent aucun temps mort. Une fois les équipements déballés et les premiers mots de Dave Giffard à ses joueurs, Steven et ses coéquipiers enchaînent les séances d'entraînement. Debout à 6 heures, le Français s'inflige 30 minutes de musculation avant de rejoindre ses partenaires pour le petit déjeuner. Trois heures d'entraînement, deux pesées et un passage en cuve cryogénique plus tard, les footballeurs déjeunent. L'après-midi, rebelote. Il faut dire que dans deux semaines, quand nous retrouverons Steven, la saison aura déjà commencé. Et les objectifs sont clairs : « On veut gagner la conférence et aller au tournoi NCAA ! J'ai pas compris tout le discours du coach, mais j'ai saisi ça, et c'est l'essentiel ! » Prochaines échéances pour Steven : la rentrée des classes, le 19 août, et un match amical, le 22 août.





- Relisez l'épisode 1, l'interview de Steven, avant le départ

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
il y a 5 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1 Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 29
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 21 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16