A l'Ouest, rien que du (re)nouveau

Un Bayern archi-favori, des outsiders aux dents longues (Schalke 04, Hambourg, Wolfsburg), des inconnus à multiples équations (Stuttgart, Hoffenheim, Dortmund), des promus qui promettent (Kaiserlautern, Sankt Pauli) et les inévitables déceptions du championnat d'Allemagne (???). En plein renouveau, la Bundesliga rêve de retrouver son lustre d'antan, lorsqu'elle régnait sur le continent au milieu des 70's...

Modififié
0 0
Cette semaine, la bataille entre le Werder de Brême et la Sampdoria de Gênes, lors du tour préliminaire de la Champions, posait les jalons de l'affrontement qui risque de durer toute la saison entre la Bundesliga et la Série A. L'enjeu : une quatrième place pour le mieux placer à l'indice UEFA. Alors que le championnat italien paraît régresser depuis une paire d'années, les clignotants de la ligue allemande sont tous au vert. L'affluence au guichet (la meilleure d'Europe), les finances des clubs, des stades ultra modernes et des résultats en pleine croissance exponentielle...

Fort des résultats de ses clubs en coupe d'Europe l'an dernier, avec une mention au Bayern et à Hambourg, et des souvenirs émus laissés par la Nationalmannschaft en Afrique du Sud, la Bundesliga 2010/2011 a repris le collier le week-end dernier avec un enthousiasme d'ado à la veille de son premier rencart. Bien que battu samedi dernier à Munich, le VFL Wolfsburg a retrouvé le sourire cet après-midi avec l'arrivée de l'ancien stratège du Werder, Diego. Selon Dieter Hoeness, le directeur sportif des Loups : « Nous avons attendre et nous battre furieusement pour le faire venir. Heureusement, sa volonté de venir à Wolfsburg n'a pas varié. Son apport sera enrichissant pour tout le club. Je suis sûr que toute la Bundesliga est heureuse de le voir revenir... » . Outre le clash de ce soir entre Kaiserlautern et le Bayern, un autre promu, le Sankt Pauli (la deuxième équipe de Hambourg) jouera pour être leader contre un autre vainqueur de la première journée, le TSG 1899 Hoffenheim, demain en fin d'après-midi.

Défait à Hambourg (1/2) la semaine dernière, Schalke 04, l'autre favori du championnat (avec le Bayern bien sûr), ouvrira demain à domicile contre Hanovre. Fort de renforts spectaculaires (Raul, Sarpei, Deac), le futur adversaire de Lyon en C1 espère se rapprocher du titre pour le deuxième exercice de Félix Magath à la tête du club de Gelsenkirchen. Vice-champion l'an dernier, l'ancien entraîneur de Wolfsburg n'a promis le titre dans lla Ruhr qu'en 2013. Prudent. Ce qui n'est pas le cas du Bayer Leverkusen, parti comme un boulet de canon l'an dernier avant de s'écrouler. Comme Schalke, le club entraîné par Jupp Heynckes attend toujours son premier titre de champion. Sa dernière relique ? Une coupe d'Allemagne en...1993. Pour mettre fin à la malédiction, le géant pharmaceutique a rapatrié Michaël Ballack de son exil londonien. On ne sait pas si cela suffira mais fort de sa victoire à Dortmund lors de l'ouverture, le Bayer recevra Mönchengladbach dimanche en milieu d'après-midi pour poursuivre l'embellie. Stuttgart et Dortmund qui clôtureront la journée dimanche en fin d'après-midi ferment déjà la marche avec zéro point. Malheur au vaincu. Comme d'habitude...


Vendredi 27 août :

Kaiserlautern-Bayern Munich : 2-0

Samedi 28 août :

VFL Wolfsburg-Mayence (15h30)


Eintracht Francfort-Hambourg SV


Schalke 04-Hanovre


Nuremberg-Fribourg


Werder Brême-Cologne


Sankt Pauli-Hoffenheim (1830)

Dimanche 29 août :

Bayer Leverkusen-Mönchengladbach (15h30)


VFL Stuttgart-Borussia Dortmund (17h30)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La Reconquista
0 0